Amérique Latine Recherche et Réservation de Billet d'avion Voyage en Amérique Latine
Billet d'avion

Voyages


Services utiles
Sitio en español
Guides de Voyages
Meteo Vacances
Vols dégriffés
Billet avion
Calendrier Vacances
Galerie Photos
Forum Voyage
Annuaire Téléphone
Annuaire Latino

Americas Infos
Infos Voyages
Choisissez le pays de la destination souhaitée

Sites à voir

Statistiques
statistiques
Hit-Parade

République Dominicaine : infos voyage


Drapeau République Dominicaine

République Dominicaine


Carte République Dominicaine

Sécurité

La République dominicaine connaît une croissance de la délinquance. Les touristes constituent des proies faciles pour les voleurs, qui parfois menacent leurs victimes d'une arme blanche. Les vols de documents d'identité, d'argent ou de bagages sont régulièrement rapportés à l'ambassade de France à Saint Domingue. Dans ce contexte, il est conseillé de conserver avec soi des photocopies du passeport, de la carte nationale d'identité et du billet d'avion et de placer les originaux en lieu sûr (le coffre individuel à l'hôtel, par exemple, à condition de ne pas en laisser la clé dans sa chambre). En cas de perte ou de vol de l'un de ces documents, l'établissement d'un laissez-passer ou d'un nouveau passeport en seront facilités.
S'assurer auprès de sa banque, avant le départ, des possibilités de transfert d'argent en cas de vols.
Ne jamais laisser l'empreinte de sa carte de crédit chez un commerçant, au risque de voir son compte débité de sommes détournées par des personnes peu scrupuleuses. Des cas de détournements de fonds à l'insu des détenteurs de cartes, variant de 30 000 à 50 000 Francs, ont déjà été dénoncés auprès de notre ambassade.
Le camping n'est guère pratiqué en République Dominicaine, le camping sauvage est à déconseiller.
La circulation étant dangereuse, il est peu conseillé de louer une voiture. En cas d'accident, de sérieux désagréments sont à attendre.

Numéros utiles

Ambassade de France à Saint Domingue. Tél.: (1.809) 687.52.26, fax: 687.52.73; standard du consulat, (1.809) 687.52.44.

Numéro d'urgence (soir et week-ends):

sur place:223.67.21
depuis la France: 1.809.223.67.21 Adresses des représentations diplomatiques et consulaires françaises à l'étranger (sur le site de la Maison des Français de l'étranger).

Formalités

Pour un séjour de moins de trois mois, un passeport ou une carte nationale d'identité (si celle-ci contient une photo intégrée) en cours de validité suffisent. Toutefois, des ressortissants français, munis de leur seule CNI, ayant rencontré des difficultés lors de leur entrée sur le territoire, il est fortement conseillé, en particulier aux voyageurs individuels, de se munir d'un passeport en cours de validité. A leur arrivée à l'aéroport, les touristes sont invités à se munir de la carte de tourisme et à acquitter une taxe de 10 dollars U.S. A la sortie, la taxe d'aéroport s'élève également à 10 dollars U.S.

Tout enfant de moins de 13 ans, quelle que soit sa nationalité, quittant la république dominicaine, seul ou non accompagné de ses parents, doit impérativement être muni d'une autorisation spéciale de sortie du territoire signée de son père ou de sa mère et légalisée, soit par un consulat dominicain en France, soit par le service des migrations à Saint Domingue. Sans ce document, l'enfant ne pourra quitter le pays.

Pour de plus amples informations, prendre contact avec l'Ambassade à Paris, adresses des missions étrangères en France (sur le site de la Maison des Français de l'étranger).

Transports

L'état général du réseau est moyen et certaines routes sont mal entretenues. Une route à quatre voies relie Saint-Domingue à Santiago et dessert les zones centre et nord du pays. Pendant la saison des pluies, la circulation sur les pistes peut être difficile. La vitesse est limitée à 60 km/h en agglomération et à 80 km/h sur la route.
La location de voiture est facile mais les véhicules ne sont pas toujours en bon état et l'existence d'une franchise d'assurance élevée peut amener le loueur à réclamer une forte somme à son client pour des dommages matériels parfois très anciens. La prudence au volant est de rigueur. L'absence de respect du code de la route et une signalisation déficiente augmentent les risques d'accident. Les secours routiers, en cas d'accident, sont quasi inexistants. Les sanctions sont sévères et tout conducteur reconnu responsable d'un accident de circulation ayant entraîné des dommages corporels peut être détenu quelques jours au commissariat.

Les déplacements dans l'intérieur du pays peuvent s'effectuer par d'autres moyens de locomotion :

Transport aérien



l'avion : lignes intérieures ou avion-taxi.

l'autocar : des lignes régulières desservent la province. Il s'agit d'un moyen de transport fiable, confortable et relativement peu onéreux. Les compagnies privées offrent en général de meilleures prestations que les transports publics.

le taxi est souvent préférable à la location d'une voiture.

Il n'est pas rare que des policiers peu scrupuleux extorquent aux vacanciers une somme d'argent en arguant d'une contravention au code de la route.

Santé

Quelques cas de poliomyélite ont été recensés récemment en République Dominicaine. Il est donc impératif d'être vacciné contre cette maladie avant tout séjour dans le pays.
Aucune vaccination n'est obligatoire. Mais, néanmoins, sont conseillées les vaccinations suivantes :

adultes : diphtérie, tétanos, poliomyélite, typhoïde, tuberculose (BCG), hépatite A et hépatite B.
enfants : Pentacoq, R.O.R., typhoïde, tuberculose, hépatite A.

Il est formellement déconseillé de boire l'eau du robinet. L'eau minérale est en vente dans l'ensemble du pays. En ce qui concerne les crudités et les aliments vendus dans la rue, il est préférable de les laver soigneusement avant consommation. La consommation de poissons de juin à novembre est déconseillée pour certains d'entre eux.

Les maladies dont le vecteur est le moustique telles que la malaria et la fièvre de dengue sont présentes dans le pays de façon endémique. Des mesures préventives peuvent être prises : utilisation de produits répulsifs cutanés et de moustiquaires, proscription des accumulations d'eau au domicile. Concernant plus particulièrement la fièvre de dengue, il faut savoir qu'en saison humide (juin à novembre), on compte plusieurs milliers de cas chaque année, dont certains se révèlent mortels. Aucune zone du pays n'est épargnée, il n'existe aucun vaccin et il semble que les non résidents, par définition non immunisés, soient plus vulnérables vis-à-vis de cette maladie. Les symptômes de la maladie s'apparentent au syndrome grippal (fièvre, courbatures, maux de tête), mais elle doit être soignée par l'utilisation exclusive de paracétamol ; l'utilisation d'aspirine est à proscrire. La période d'incubation de la maladie étant d'environ huit jours, il est conseillé de signaler à son médecin tout séjour, même bref, en République Dominicaine lorsqu'apparaissent des symptômes voisins de ceux de la grippe.

Le sida est présent partout dans le monde et des mesures de prévention adéquates doivent être également prises à son encontre en République dominicaine.

Des cas de rage ont été signalés dans le pays ; il est recommandé de se tenir à l'écart d'animaux inconnus potentiellement vecteurs de cette maladie.

Contracter une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire avant le départ.

Numéros utiles

Pour de plus amples renseignements, consulter, par l'intermédiaire d'un médecin, le Comité d'Informations Médicales (CIMED) du Ministère des Affaires étrangères, Maison des Français de l'Etranger, 34, rue La Pérouse, 75775 Paris Cedex 16 tél. 01.43.17.70.90 ou le site de l'Institut Pasteur de Lille

Conseils sanitaires

Dans quel pays souhaitez-vous vous rendre?


Recommandations complémentaires

Législation locale

En République Dominicaine, les abus physiques, psychologiques ou sexuels contre des mineurs sont passibles de 2 à 5 ans de prison. Les violations sexuelles sur mineurs sont passibles de 10 à 20 ans de prison.
Le trafic, la détention (même en quantité infime) et la consommation de stupéfiants sont très sévèrement réprimés. Il est donc recommandé à nos ressortissants de refuser toute proposition qui pourrait leur être faite de consommer ou de transporter de la drogue sous quelque forme que ce soit.
Toute personne désireuse d'investir ou d'entreprendre en République Dominicaine doit se conformer strictement à la loi locale. Tout manquement, rendant l'intéressé vulnérable vis-à-vis non seulement de ses interlocuteurs, mais aussi des autorités locales, peut conduire à des désagréments parfois graves.
Il est fortement recommandé à tout ressortissant français qui serait convoqué au poste de police de se faire accompagner d'un avocat ou d'une personne de confiance et d'en informer l'ambassade.

Divers

La baignade en eau douce est formellement déconseillée. Les bains de mer ne présentent généralement que les dangers inhérents à ce type d'activités, à deux restrictions près : il est déconseillé de fréquenter des plages non signalées et la circulation des engins nautiques motorisés près des plages n'étant pas réglementée, la plongée en solitaire peut se révéler dangereuse.

Des opérations immobilières peuvent être proposées à nos compatriotes désireux d'acquérir une résidence en République Dominicaine. Il est vivement conseillé de se renseigner sur le sérieux du vendeur et de la société qu'il représente avant de s'engager dans une quelconque transaction, y compris en multipropriété (quelques escroqueries ont été dénoncées à l'ambassade).
Plusieurs ressortissants français se sont également fait escroquer en louant pour leurs vacances une villa qui s'est révélée être une maison délabrée ou en cours de construction. On ne peut donc que recommander la plus grande prudence et déconseiller tout paiement anticipé en l'absence de garanties sérieuses.
La saison des cyclones s'étend de juin à octobre. Les deux plus violents ont frappé la République Dominicaine en 1979 et 1998.

Météo




Americas - Découvrez un nouveau monde - Americas dans vos favoris
| © Americas-fr, 1999-2013 | Publicité | Contacts | Partenariat | Plan du Site | Google+