Cinéma Brésilien



Cinema Brésilien

Le cinéma au Brésil est un des plus importants du continent latino-américain avec les productions cinématographiques venant du Mexique et d'Argentine. Le public pour le cinéma national est cependant très fluctuant puisqu'il n'attirait que 8,8 millions de spectateurs en 2008 contre 25,6 millions en 2010 et 15,1 millions en 2012.

C'est le 8 juillet 1896 qu'a eu lieu la première projection d'un film présenté par le belge Henri Paillie à Rio de Janeiro. Un an plus tard la première salle de cinéma est créée à Rio de Janeiro : "Salle des Nouveautés Paris".
Les premiers films brésiliens ont été tournés entre 1897 et 1898. "Vista da baia da Guanabara" aurait été filmé par le cinéaste italien Alfonso Segreto le 19 juin 1898 alors qu'il arrivait au Brésil en bateau. Depuis les années 1970, la date du 19 juin est considérée comme celle de la Fête du Cinéma Brésilien.

Le premier film parlant, une comédie intitulée "Acabaram-se otários" réalisée par Luiz de Barros, sort en salle en 1929. Le cinéma va alors se developper très rapidement au Brésil au début des années 1930 avant de subir l'influence d'Hollywood. En 1942, sur les 409 films présentés en salle, un seul est brésilien.

Dans les années 1950, le cinéma brésilien remonte la pente avec l'influence du néo-réalisme italien qui va donner naissance au Cinema Novo et en 1962, le film "O pagador de promessas" réalisé par Anselmo Duarte remporte la Palme d'Or du Festival de Cannes.
Mais en 1964, le coup d'état de Castelo Branco va pousser de nombreux réalisateurs brésiliens vers l'exil. Le cinéma de série B va alors se répandre au Brésil, présentant des films de terreur et des comédies érotiques connue sous le nom de pornochanchadas.

Malgré quelques succès comme le film "Dona Flor et ses deux maris" (Dona Flor e seus dois maridos) de Bruno Barreto, ou "Pixote, la loi du plus faible" (Pixote, A lei do mais fraco) d'Hector Babenco, le cinéma brésilien a du mal a percer au niveau international. Il faudra attendre 1998 avec le film "Central do Brasil" de Walter Salles, et surtout les années 2000 pour le voir finalement triompher avec "La Cité de Dieu" (Cidade de Deus) de Fernando Meirelles en 2002, "Carandiru" d'Hector Babenco en 2003 ou "Troupe d'Elite" (Tropa de Elite) de José Padilha en 2007.


Films brésiliens

Découvrez ci-dessous une sélection de films brésiliens avec leur propre fiche descriptive (scénario, réalisateur, année de production, acteurs) accompagnée de la bande officielle ou d'un extrait vidéo.


Film brésilien à voir

Découvrez ci-dessous la vidéo d'un film brésilen à découvrir : Troupe d'élite 2, un film de José Padilha qui a remporté un gros succès en salle en 2010.