Cinéma Chilien



Cinéma Chilien

L'histoire du cinéma au Chili remonte au 17 février 1895 quand un homme d'affaires, Francisco de Paola, dévoile un Kinétoscope dans la Calle Estado 171 de Santiago du Chili.
Un an plus tard, le 16 août 1896, a lieu la première projection publique d'un film des frères Lumières à Santiago du Chili.

C'est le 26 mai 1902, au Théâtre Odéon de Valparaiso, que va être projeté le documentaire "Exercice général du Corps des Pompiers", le premier film entièrement filmé et traité au Chili.
Un peu plus de 30 ans plus tard, en 1934, sera projeté le premier film sonore au Chili : "Norte y Sur".

Le cinéma chilien va recevoir un coup de pouce pendant le mandat présidentiel de Juan Antonio Ríos qui décréta la création de Chile Films dans le but de produire des films non seulement pour le public local, mais aussi pour le reste de l'Amérique Latine, se basant sur ce qui se faisait dans les studios de Hollywood.
Mais en 1948, Chile Films est en déficit et doit fermer. Le cinéma chilien retombe alors dans une production de petits films consacrés au public local avec des chansons folkloriques et des personnages de la campagne.

Il faudra attendre les années 1960 pour voir l'apparition du Nouveau Cinéma Chilien grâce à la création d'un département expérimental à l'Université du Chili et un Institut du Film à l'Université Catholique du Chili.
C'est pendant cette période que vont apparaître de jeunes cinéastes comme Raúl Ruiz, Patricio Guzmán, Aldo Francia ou Miguel Littín, qui s'inspirent de la société et de la politique pour réaliser des documentaires.

Mais en 1973, le coup d'état du Général Pinochet va pousser à l'exil de nombreux cinéastes chiliens qui réaliseront des films dénonçant la dictature depuis leur patrie d'accueil.

Avec le retour de la démocratie, le cinéma chilien va enfin pouvoir s'exprimer librement et plusieurs de ses films obtiendront des récompenses dans les différents festivals internationaux comme "Un Taxi pour Trois" d'Orlando Lübbert (2001), "La Buena Vida" d'Andrés Wood (2008), "La Nana" de Sebastián Silva (2009), "La vida de los peces" de Matías Bize (2010), "Violeta" d'Andrés Wood ou "No" de Pablo Larraín en 2012.


Films chiliens

Découvrez ci-dessous une sélection de films chiliens avec leur propre fiche descriptive (scénario, réalisateur, année de production, acteurs) accompagnée de la bande officielle ou d'un extrait vidéo.


Film chilien à voir

Découvrez ci-dessous la vidéo d'un film chilien à découvrir : Les vieux chats (Viejos Gatos), un film réalisé par le cinéaste chilien Pedro Peirano et le mexicain Sebastián Silva.