Cinéma Cubain



Cinéma Cubain

L'histoire du cinéma à Cuba va commencer le 24 janvier 1897 quand le français Gabriel Antoine Veyre, réalisateur opérateur des frères Lumières, présente le premier cinématographe à La Havane, venant de Mexico.
La première représentation sera donnée dans un local situé au numéro 126 du Paseo del Prado, à côté du Théâtre Tacón qui est devenu ensuite le Grand Théâtre de La Havane.

Les premiers films produits à grande échelle à Cuba sont basés sur des faits historiques comme "El Capitán Mambí" et "Libertadores o guerrilleros" d'Enríque Díaz Quesada en 1914.
La production de films muet se poursuit jusqu'en 1937, année au cours de laquelle est réalisée le premier film de fiction cubain sonore, "Serpiente Roja".
Entre cette date et la Seconde Guerre Mondiale, les films en provenance d'Europe est des Etats-Unis innondent le marché en Amérique Latine et sont bien sûr les plus vus dans les salles de cinéma de La Havane.

Peu après la prise du pouvoir par Fidel Castro en 1959, un département cinématographique est créé, l'ICAIC (Institut Cubain de l'Art et de l'Industrie Cinématographique).
Pour beaucoup, la période 1959-1969 correspond à l'âge d'or du cinéma cubain avec des films qui se distinguent comme "Soy Cuba" réalisé par le cinéaste russe Mikhaïl Kalatozov en 1964, "Lucía" (1969) de Humberto Solás et "Memorias del subdesarrollo" (1968) de Tomás Gutiérrez Alea.

Durant les années qui suivent, le cinéma cubain atteint une stature internationale avec la création de la Fondation du Nouveau Cinéma Latino-Américano présidée par l'écrivain Gabriel García Márquez, et le Festival International du Nouveau Cinéma Latino-Américano de La Havane.

En 1993, le film "Fraise et Chocolat" réalisé par Tomás Gutiérrez Alea et Juan Carlos Tabío devient la vitrine du cinéma cubain en devenant le premier film produit à Cuba nominé aux Oscar.
Deux ans plus tard, Tomás Gutiérrez Alea et Juan Carlos Tabío se distinguent à nouveau avec "Guantanamera" qui est nominé au Festival de Cannes et remporte plusieurs Prix au Brésil, à Cuba, en Espagne et même aux Etats-Unis avec le Prix du Jury du Festival de Fort Lauderdale.

D'autres films cubains seront récompensés par la suite dans de grands festivals international de cinéma. Parmi les plus connus internationalement on citera : "La Vie c'est siffler" (La Vida es silbar) de Fernando Pérez en 1998, "Viva Cuba" de Juan Carlos Cremata Malberti en 2005, "Habana blues" de Benito Zambrano en 2005, "El Benny" de Jorge Luis Sánchez en 2006, "El cuerno de la abundancia" (La Corne d'abondance) de Juan Carlos Tabío en 2008, ou "Boleto al paraíso" de Gerardo Chijona en 2010.


Films Cubains

Découvrez ci-dessous une sélection de films cubains avec leur propre fiche descriptive (scénario, réalisateur, année de production, acteurs) accompagnée de la bande officielle ou d'un extrait vidéo.


Film cubain à voir

Découvrez ci-dessous la vidéo d'un film sur Cuba à découvrir : 7 jours à La Havane (7 días en La Habana), un film réalisé en 2012 par 7 cinéastes français et espagnols.