Les Aztèques : Splendeur et décadence des Aztèques



L'essor de l'empire Aztèque


TenochtitlanMaxtlatzin, fils de Tezozomoc, succéda à son père sur le trône d' Azcapotzalco. Il ne cacha jamais sa haine envers les Aztèques qui devaient endurer de nouveaux impôts. Ceux ci avaient élu Itzcoatl, fils d' Acamapichtli, pour succéder à Chimalpopoca. Devant la menace Tépanèque, Itzcoatl s'apprêtait à reconnaître Maxtlazin comme souverain tout puissant de la vallée.

Mais à ce moment intervint un homme qui allait changer totalement la destinée des Aztèques, qui allait faire passer son peuple de l'état de subordonné à celui de dominant.
Tlacaelel, fils de Huitzilihuitl, réussit à convaincre les seigneurs Aztèques de la nécessité de ne pas accepter la soumission et de lutter contre les Tépanèques. Les Aztèques s'unirent aux cités qui se trouvaient sous le joug des Tépanèques. De l'union entre Tenochtitlan, Tacuba et Texcoco naquit la Triple Alliance. Cette nouvelle force, dirigée par Itzcoatl, Tlacaelel et son frère Moctezuma, et le prince Nezahualcoyotl de Texcoco, allait infliger de lourdes défaites aux Tépanèques jusqu'à ce que tombe Azcapotzalco en 1428.


La réforme de Tlacaelel


A la suite de cette victoire, Tlacaelel reçut le titre de Cihuacoatl, conseiller suprême du roi, et s'impliqua dans une réforme complète de la société. Avec lui est née la vision mystique guerrière du peuple Aztèque qui se considérait comme la nation élue du Soleil.
Tlacaelel décida de consolider le pouvoir Aztèque par une réforme idéologique. Il fit brûler les anciens codex des peuples vaincus pour les remplacer par ceux des Mexicas. Les livres d'histoire allaient devenir un des instruments de domination. Les anciens dieux tribaux étaient conservés mais les Aztèques placèrent au premier rang leurs divinités les plus marquantes : Huitzilopochtli et sa mère Coatlicue, la déesse de la Terre.




Conception du monde


Sacrifices humainsLes Aztèques considéraient que plusieurs Soleils avaient existé auparavant. Il y avait eu le Soleil de terre suivi de ceux du vent, du feu et de l'eau. Tous périrent dans un cataclysme. Le cinquième Soleil fut créé à Teotihuacan. Les dieux se réunirent pour désigner celui qui aurait l'honneur d'incarner le nouvel astre. Ce soleil était celui du mouvement. Mais comme les précédents sa destinée était de disparaître lui aussi dans un cataclysme. C'est cette perspective pessimiste qui est à l'origine de la vision mystico guerrière des Aztèques.

Tlacaelel réussit à persuader les sages que l'on pouvait éviter la mort du Soleil en le nourrissant d'eau précieuse. Ce liquide était le sang des êtres humains que l'on allait sacrifier pour assurer la survie de l'astre solaire. Pour qu'il ne manque jamais d'eau précieuse, Tlacaelel instaura le principe des « guerres fleuries » entre les cités de la Triple Alliance. L'objectif était d'obtenir suffisamment de prisonniers pour les sacrifices. Pour que le Soleil vive, la guerre était devenue indispensable. Les Aztèques justifiaient alors leurs conquêtes par la mission suprême qu'il devaient accomplir.
Dans toute la vallée de Mexico les nouveaux codex illustraient la puissance de Huitzilopochtli et la grandeur du peuple Mexica.


La splendeur de l'empire Aztèque


A la mort d'Itzcoatl en 1440, Moctezuma Ilhuicamina, fils de Huitzilihuitl et frère de Tlacaelel, fut élu cinquième Tlatoani des Aztèques. Tlacaelel restait le conseiller suprême du roi. Ensemble ils poursuivirent l'expansion de l'empire en affrontant les Huastèques et les Mixtèques bien au delà de la vallée. Les tributs provenant des régions soumises aux Aztèques affluaient à Tenochtitlan : des pierres précieuses, des plumes de toutes les couleurs, du cacao, des plantes, des animaux... Jamais autant de richesses n'étaient arrivées dans la capitale. De grands travaux d'embellissement et d'agrandissement furent menés à bien durant cette période. Tlacaelel ordonna alors la construction d'un temple somptueux à la gloire de Huitzilopochtli. Mais à partir de 1446 les Aztèques durent affronter toute une série de calamités. Les sauterelles ravagèrent les récoltes. En 1449, Tenochtitlan fut inondée. Puis le gel et la sécheresse des années 1450 à 1454 amenèrent la famine. Par chance 1455 fut une année favorable grâce à ses pluies généreuses. Les récoltes de mais furent importantes et les Aztèques purent remplir leurs silos.

TlaxcalaPour des raisons commerciales et stratégiques les guerres reprirent. Mais Les Tlaxcaltèques opposaient aux forces de la Triple Alliance une farouche résistance. En 1458, Moctezuma s'empara de Coixtlahuaca et soumit les Mixtèques. C'était une victoire importante car elle ouvrait aux Aztèques la route vers le Guatemala. Les Huastèques et les Totonaques, dans la région de golfe, ne tardaient pas eux aussi à tomber sous la coupe des Aztèques. Cependant, la position de ces derniers n'était pas assurée dans les régions les plus éloignées de Tenochtitlan. L'élite de l'armée, composée de « chevaliers aigles » et de « chevaliers tigres », était trop restreinte pour contrôler un si vaste territoire. Alors les Aztèques durent composer avec les tribus soumises. Tout en imposant leur culte à Huitzilopochtli ils toléraient les divinités des peuples conquis. Certaines nations étaient exonérées d'impôts en échange de leur contribution en guerriers.

Dans la vallée de Mexico, Texcoco, la principale alliée de Tenochtitlan, recevait une part de tribut identique à celle de sa puissante voisine. Ceci allait lui permettre de se développer considérablement. Texcoco devint un centre culturel de première importance grâce à son souverain Nezahualcoyotl, le prince poète. Il rétablit dans sa cité les valeurs humanistes de Quetzalcoatl et fut considéré comme un grand sage.

Après un long règne de 29 ans Moctezuma mourut en 1468. Les seigneurs Aztèques offrirent le trône à Tlacaelel qui le refusa. Conscient de son immense pouvoir en tant que Cihuacoatl, conseiller suprême du roi, Tlacaelel préférait conserver son rang auprès du nouveau Tlatoani Axayacatl, petit fils d'Itzcoatl. Ensemble ils poursuivirent l'expansion de l'empire Aztèque. Cependant les forces de la Triple Alliance subirent leur premier grand revers contre les troupes Tarasques du Michoacan. Mais loin de se décourager les Aztèques continuèrent leurs guerres de conquête.

C'est à la fin du règne d'Axayacatl que s'éteignit Tlacaelel, le grand réformateur de la nation Aztèque. Le roi mourut peu de temps après en 1481. Tizoc, frère d'Axayacatl, fut élu septième Tlatoani. Mais il ne brillait pas par son ardeur à combattre et à conforter la puissance Aztèque. C'est son frère cadet Ahuizotl, élu huitième Tlatoani à la mort de ce dernier en 1486 qui poursuivra l'idéal mystico guerrier de Tlacaelel. La construction du somptueux temple dédié à Huitzilopochtli s'acheva sous son règne, et de nombreuses victimes furent sacrifiées pour cette occasion. Ahuizotl combattit jusqu'au Guatemala et s'attacha à l'embellissement de Tenochtitlan. Il ordonna la construction d'un aqueduc pour amener l'eau de Coyoacan à la capitale. Mais cette oeuvre allait être la cause de sa mort. En 1502 Tenochtitlan fut inondée et le roi périt dans la catastrophe.


Le déclin de l'empire Aztèque


La fondation de TenochtitlanMoctezuma Xocoyotzin, fils d'Axayacatl, fut élu neuvième Tlatoani. C'était un homme très érudit mais qui passait de longs moments à méditer dans les temples de la cité. Il confia les postes les plus importants de l'empire aux fils des seigneurs de Tenochtitlan, Texcoco et Tacuba. Puis il renforça le pouvoir Aztèque dans les régions les plus instables. Mais il subit une défaite cuisante contre Tlaxcala en 1515. Un revers très inquiétant pour Moctezuma qui, plongé dans une profonde réflexion religieuse, voyait dans chaque événement les signes d'un bouleversement très proche.

Les Aztèques croyaient que le temps était découpé en cycle de 52 années. Chacun de ces cycles pouvaient se terminer par un cataclysme qui aurait mis fin au Soleil. Or cette période devait s'achever en 1519. Une série de présage venait tourmenter l'esprit de Moctezuma. Il vit une comète un soir où il méditait. Puis un des temples de Tenochtitlan s'embrasa. Et quand on lui annonça l'arrivée d'étranger à la peau blanche, venus de la mer, Moctezuma ne put s'empêcher de penser aux anciens codex qui prédisaient le retour de Quetzalcoatl.

C'est ainsi que le 8 novembre 1519, une petite armée d'espagnols arriva à Tenochtitlan sans que les Aztèques ne gênent vraiment leur progression. Moctezuma redoutait cette rencontre, et quand il se trouva en face du capitaine espagnol, Hernan Cortes, il lui fit allégeance, s'imaginant devant le dieu Quetzalcoatl revenu prendre possession de ses terres. Cortes avait vite compris l'avantage qu'il pouvait tirer de cette situation. Et si les forces de La Triple Alliance étaient infiniment plus nombreuses que les espagnols, le conquistador avait su rallier les tribus Chalcas, Tépanèques et Tlaxcaltèques qui n'acceptaient pas la domination Aztèque.
Les espagnols passèrent rapidement à l'assaut; la noblesse de la Triple Alliance fut décimée et Moctezuma fut emprisonné puis tué. Les survivants Mexicas tentèrent de résister, mais après un long siège, Tenochtitlan tomba le 13 août 1521. L'empire Aztèque s'était écroulé.


Vidéo sur les Aztèques

Pour en savoir davantage sur la civilisation Aztèque, découvrez ci-dessous ce très beau documentaire réalisé sur cette civilisation guerrière qui a dominé la vallée de Mexico et une grande partie du Mexique.