Tikal : Cité Maya



TikalAu coeur de la Jungle du Peten, dans une atmosphère moite où résonne les hurlements des singes-araignées et les rugissements des jaguars, s'élèvent les ruines gigantesques de la plus extraordinaire cité des Mayas.

Tikal, "le lieu des échos", fut pendant 2000 ans la plus grande des cités du Monde Maya. Elle fut habitée dès le VIIème siècle avant J.C.. Seules quelques céramiques de l'époque furent retrouvées.
Les premiers édifices datent du IIème siècle avant notre ère. Tikal fut influencée par les civilisations venues des montagnes du Guatemala et par les Olmèques qui arrivèrent depuis le Golfe du Mexique.

Pendant la période classique, c'est à dire du IIIème siècle jusqu'au Xème siècle, Tikal connut son apogée avec la construction des immenses pyramides dont la crête domine la cime des des plus hauts arbres de la jungle du Peten. Du haut de ces pyramides, le visiteur a une vue extraordinaire sur la forêt, surtout quand la brume semble tout envelopper.

Au Vème et VIème siècle, Tikal subit l'influence de Teotihuacan, puis la cité s'effaça à la suite d'invasions de tribus venues du plateau mexicain.
La ville fut habitée jusqu'au Xème siècle avant de tomber dans l'oubli de la Jungle qui la recouvrit entièrement.

Entre l'an 60 et la fin de la période classique, 33 rois se sont succédés à Tikal en commençant par le fondateur de la dynastie, Yax Ehb Xook. Pendant tout cette période, la cité a du lutter à plusieurs reprises contre différentes cités Mayas comme celle de Uaxactun à seulement de 22 kilomètres au nord, Caracol (actuellement au Belize), Naranjo à une quarantaine de kilomètres à l'est, ou Calakmul (actuellement au Mexique). La Cité de Tikal a même était conquise à la fin de la période classique par celle de Caracol qui devint alors la ville la plus puissante de la région.

En 378, le roi de Tikal Chak Tok Ich'aak Ier, connu aussi sous le nom de "Grande Patte de Jaguar", fut tué par Siyaj K'ak' (Grenouille Fumante) qui serait venu de Teotihuacan pour imposer son autorité dans la région.

Au Vème siècle, les prétentions de Calakmul ont poussé Tikal a s'allier et développer d'autres centres comme ceux de Copan (au Honduras) et Quirigua (au Guatemala) afin de résister à leur rival séculier, mais au VIème siècle, la cité ne put résister à Caracol qui s'était alliée à Calakmul.

Tikal dans la jungle du PetenPendant 120 ans, la cité de Tikal interrompit son évolution et il fallut attendtre l'arrivée de Jasaw Chan K'awiil en 682 pour voir la construction d'un nouveau grand monument et la défaite de Calakmul en 695. Mais en 738, Calakmul reprit l'ascendant sur Tikal grâce au ralliement de Quirigua qui aida son nouvel allié à vaincre Copan.

Au début du IXème siècle, les constructions de monuments se poursuivirent comme celle du Temple 3 en 810, mais la dernière stèle fut érigée en 869. A partir de cette date, toutes les cités Mayas de la région déclinèrent rapidement et Tikal fut abandonnée totalement au Xème siècle, laissant la forêt engloutir une des plus belles cités du monde Maya.

Pour la plupart des historiens, l'abandon de Tikal et des autres cités Mayas est du à la surpopulation des lieux qui a entraîné la déforestation et l'épuisement des ressources alimentaires, poussant la population à s'exiler vers d'autres terres.

Si Hernan Cortès passa à proximité des ruines de Tikal en 1525, ce n'est qu'en 1848 que le site fut exploré par le Gouverneur du Département du Peten accompagné d'Eusebio Lara qui réalisa les premiers croquis des lieux. Les expéditions et les fouilles s'intensifièrent à la fin du XIXème et au début du XXème siècle jusqu'à ce qu'une piste d'atterrissage fut construite en 1951, facilitant les fouilles et la restaurations des édifices de Tikal.

En 1979, le site de Tikal est inscrit au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco, attirant chaque année de plus en plus de touristes souhaitant découvrir une des merveilles du monde Maya.

La Grande Place de Tikal est le véritable centre de la Cité, entourée par le Temple I, l'Acropole Nord, le Temple II et l'Acropole Centrale.
L'acropole Nord, qui se trouve sur une plateforme de 100 mètres de longueur sur 80 de largeur, est un des groupes les plus anciens avec des structures qui renontent à 350 avant J.C. On y découvrira 8 petites pyramides ainsi que de nombreux autels et stèles.
Au sud de la Grande Place, l'Acropole Centrale présente plusieurs palais regroupés autour de six patios.

Tikal Temple ILe Temple I est la pyramide la plus connue de Tikal. D'une hauteur de 47 mètres, elle dispose d'un escalier qui mène au Temple du Grand Jaguar qui fut construit en 734, année où fut enterré le roi Jasaw Chan K'Awil dont le tombeau fut découvert en 1962.

Le Temple II fait face au Temple I et la pyramide mesure 38 mètres de hauteur. Son escalier mène au Temple des Masques qui fut bâti aux alentours de l'année 700.

Le Temple III, connu aussi sous le nom de Temple du Grand Prêtre, est la dernière grande pyramide qui fut érigée à Tikal en 810. D'une hauteur de 55 mètres, elle abriterait la tombe de Chi'taam, 29ème roi de Tikal.

Le Temple IV est appelé également Temple du Serpent à Deux Têtes. D'une hauteur de 64 mètres c'est la plus grande et la plus ancienne des grandes pyramides de Tikal puisqu'elle fut érigée en 470. C'est depuis sa crête que les touristes peuvent contempler le site archéologique de Tikal au milieu de la Jungle du Peten.
Le Temple V se trouve au sud de l'Acropole Centrale. D'unbe hauteur de 57 mètres, c'est la deuxième pyramide la plus élevée de Tikal. La pyramide aurait était érigée en 700 mais on ne connait pas le souverain qui y fut enterré.

Le Temple VI est beaucoup plus modeste puisque sa hauteur n'est que de 12 mètres. C'est cependant un édifice important puisqu'on y a retrouvé de nombreux glyphes relatant l'histoire de Tikal, ce qui lui a valu d'être appelé "Temple des Inscriptions".

La Structure 5D-43 située à l'extrémité du Jeu de balle Est est un temple qui intrigue les archéologues avec son style ressemblant à celui de Teotihuacan.

Le Monde Perdu se trouve au sud-ouest de la Grande Place de Tikal. C'est un ensemble de 33 structures dominés par une pyramide haute de 30 mètres. Construite dès le IVème siècle, elle fut pendant longtemps la pyramide la plus élévée de Tikal.

En parcourant le site archéologique de Tikal on découvrira de nombreux autres temples, palais, édifices civils et une très grande quantité de stèles représentant des dignitaires Mayas gravés avec beaucoup de raffinement.
L'une des plus belles de ces stèles est sans doute la Stèle 31 qui représente l’accession au trône de Siyaj Chan K'awiil II et dont la partie arrière comporte un des plus longs textes hiéroglyphiques mayas qui relate l'arrivée de Siyaj K'ak' en 378.

Reconstitution de Tikal Pour se rendre à Tikal, la solution la plus simple est de le faire depuis Flores où la plupart des touristes trouveront de nombreux hôtels pour tous les budgets au bord du Lac Petén Itzá.
Flores est accessible depuis Guatemala Ciudad ou Belize City en bus mais il faut compte entre 8 et 10 heures de trajet. L'avion est donc une très bonne alternative pour ceux qui souhaitent éviter ce long voyage, et des vols sont opérés au départ de Cancun, Guatemala Ciudad ou Belize City. Depuis Flores, des bus vous conduiront à l'entrée du site archéologique en 20 minutes environ.

Autant avertir les visiteurs : le site archéologique de Tikal est immense et il peut être judicieux de loger près des ruines pour y passer le temps que vous jugerez nécessaire.
Le site propose des visites entre 04h00 et 08h00 et entre 18h00 et 20h00 pour ceux qui souhaiteraient découvrir Tikal au lever ou au coucher du soleil.

Pour mieux profiter du site, vous pourrez loger à l'Hôtel Jaguar Inn Tikal qui se trouve à deux pas de l'entrée des ruines, au Jungle Lodge ou au Tikal Inn.
Ceux qui disposent d'un budget plus limité pourront dormir dans le camping situé près de l'entrée du site archéologique. Ce camping dispose de sanitaires et d'un lieu pour suspendre son hamac. Sachez cependant que les moustiques sont voraces dans la jungle et qu'il est conseillé de s'enduire de citronelle ou de disposer d'une moustiquaire pour pouvoir dormir tranquillement.

Informations pratiques


Ouverture du site : de lundi à dimanche, de 06h00 à 18h00
Tarif des entrées (2013) : 150 Quetzales (22 dollars), 25 Quetzales pour les gautémaltèques
Tarif des visites au lever ou au coucher du soleil (2013) : 100 Quetzales (14 dollars)
Tarif du Musée (2013) : 10 Quetzales (1,4 dollars)
L'entrée du site est gratuite pour les enfants de moins de 12 ans



Sites archéologiques précolombiens

Découvrez ci-dessous la liste des pricipaux sites archéologiques des civilisations précolombiennes :

Vidéo sur Tikal

Présentation du site archéologique de Tikal par l'Inguat, l'Office du Tourisme du Guatemala.