Histoire du Guyana



Statue de CuffyAvant l'arrivée des explorateurs européens, le territoire qui correspond aujourd'hui au Guyana était habité par des tribus amérindiennes, Arawaks et Caribes, qui avaient appelé cette région d'Amérique du Sud "Guayana", ce qui signifie "Terre de grandes eaux".

Les premières installations, dès la din du 16ème siècle et au cours du XVIIe siècle, furent hollandaises, suivies par l'arrivée des anglais. C'est la Compagnie des Indes occidentales qui géra son développement économique, fondé sur la canne à sucre et le coton. Elle fit construire une forteresse entre 1616 et 1621 dans le Comté d'Essequibo.

Les tentatives des Hollandais pour s'installer à l'intérieur des terres furent un échec et ils se contentèrent d'exploiter les côtes en faisant venir des esclaves d'Afrique pour travailler dans les plantations de café, de coton et de canne à sucre.

Cuffy (ou Kofi), était un esclave noir du peuple Akan originaire de l'actuel Ghana et de la Côte d'Ivoire. Il fut vendu à la colonie de Berbice alors qu'il était enfant et grandit dans la plantation de Lilienburg.
En 1763 les esclaves emmenés par Cuffy se soulevèrent contre la colonie hollandaise de Berbice. Le soulèmement éclata dans la plantation de Magdalenenburg le 23 février 1763 et entraina les esclaves des autres plantations voisines à faire de même. Cuffy fut rapidement accepté comme leader de la rébellion qui se dirigeait vers la capitale Fort Nassau. Face à cette menace, le Gouverneur Van Hogenheim temporisa l'avancée des esclaves en entretenant une correspondance avec Cuffy, tout en demandant l'aide des colonies voisines.

Le 13 mai 1763, Cuffy décida de lancer l'assaut mais les esclaves africains furent vaincus par les troupes hollandaises. Cette défaite accentua les divisions parmi les rebelles qui s'affrontèrent entre eux. Vaincu, Cuffy se suicida et les rebelles dirigés par Akara furent définitivement défaits par les troupes européennes.

Depuis 1970, la date du Soulèvement des Esclaves de Berbice le 23 février 1763 est devenue la fête nationale du Guyana et une statue de Cuffy, considéré comme héros national, se dresse sur la Place de la Révolution de la capitale Georgetown.


Les Anglais au Guyana


Georgetown au début du 20ème siècleLes Anglais occupèrent ensuite la région au XVIIIe siècle et l'obtinrent définitivement en 1814 quand les colonies d'Essequibo, Demerara et Berbice furent cédées officiellement au Royaume-Uni. La Guyane britannique ne fut cependant créée qu'en 1831. Sous l'autorité britannique, la population amérindienne fut réduite à l'état de minorité par l'afflux de populations africaines et indiennes.

Suite à l'abollition de l'esclavage en 1834, des milliers de travailleurs furent amenés d'Inde, du Portugal et de Chine par les Anglais au Guyana pour continuer l'exploitation des plantations de canne à sucre.

Le Guyana se dota d'une Constitution en 1928, mais attendit jusqu'en 1966 pour obtenir son indépendance.
Dans ce processus d'indépendance, l'homme qui joua un rôle essentiel, Cheddi Jagan, est d'origine indienne. En 1950, il fonda le People's Progressive Party ou Parti progressiste populaire (PPP), et devint Premier ministre en 1953. Néanmoins, la Grande-Bretagne, inquiète d'un possible coup d'État communiste, suspendit la Constitution libérale.

Il fallut donc attendre 1957 pour que de nouvelles élections ramènent au pouvoir Jagan, dont le parti avait connu des difficultés. En effet, il s'était scindé en deux et un nouveau parti, le PNC, People National Congress, conduit par Forbes Burnham, était né. Si Jagan apparaissait comme le représentant des Indiens, Burnham était celui de la minorité africaine. Enfin, un troisième parti apparut, le mouvement blanc de l'United Force, dirigé par Peter d'Agniar.

En 1962, Jagan mit en place un programme d'austérité économique qui provoqua de violentes émeutes et une grève générale. Les troupes britanniques furent appelées pour restaurer l'ordre, en février 1962, puis en 1963. Les désordres prirent un caractère racial. Lorsque le calme fut rétabli, le pays se trouvait au bord du chaos économique.


L'indépendance du Guyana


Bharrat JagdeoDans un climat de guerre civile, le gouvernement britannique chargea alors Forbes Burnham de former un gouvernement de coalition. Le 26 mai 1966, le Guyana devint une nation indépendante. Il rejoignit l'ONU en 1966 et la Caribbean Free Trade Area (CARIFTA), future Caricom, en 1968. Le 23 février 1970, le pays devint la "République coopérative" de Guyana et Arthur Chung devint président.

Le PNC remporta les élections en 1973 et en 1980, mais le PPP contesta les résultats. Burnham fut alors reconduit au pouvoir, d'abord comme Premier ministre puis comme président, il orienta progressivement son gouvernement vers un régime autoritaire. Il ne parvint pas à poser les bases d'un développement économique satisfaisant. Le pays s'endetta lourdement et reste encore dépendant des capitaux étrangers. De plus, l'inflation et le chômage demeurent toujours élevés.

Burnham gouverna jusqu'à sa mort, en 1985, et Desmond Hoyte lui succéda. Il resta en poste jusqu'en octobre 1992. Cette année-là, des élections supervisées par des observateurs étrangers portèrent à nouveau Jagan et son parti au pouvoir. Sous son mandat, le Guyana essaya d'attirer les investissements étrangers afin de favoriser la reprise économique.

En 1997, le Président Jagan décède et c'est sa veuve Janet Chagan qui lui succède. Mais celle-ci démissionne en 1999 et c'est le Premier Ministre Bharrat Jagdeo qui est chargé de prendre les rènes du pouvoir avant d'être élu président de république en mars 2001.

Réélu en 2006 avec 54,6% des voix, Bharrat Jagdeo s'attace à améliorer l'éducation et le système de santé. Pendant son mandat le Guyana connait un grand développement de l'habitat, du transport fluvial et aérien, tout en réduisant considérablement la dette publique. En 2011, le Guyana est entré dans sa cinquième année de forte croissance économique.
Bharrat Jagdeo démissionne à la fin de l'année 2011 après avoir modifié la constitution pour limiter à deux mandats de cinq ans la fonction présidentielle.

Donald Ramotar, Secrétaire Général du Parti Progressiste du Peuple (PPP) auquel appartenait Bharrat Jagdeo, est élu président du Guyana le 28 novembre 2011.

Géographie du Guyana


Livres d'Histoire

Vous désirez en savoir plus sur l'Histoire du Guyana ? Découvrez ci-dessous quelques livres qui vous permettront de mieux comprendre l'origine et l'évolution au cours des siècles du Guyana.


Annonces publicitaires

Billet d'avion, hôtel, voiture

Carte du Guyana

Suggestion de voyage