Carlos Gardel



Carlos Gardel

Carlos Gardel : Biographie


Carte d'Identité

Nom : Carlos Gardel
Surnom : El Zorzal Criollo
Né le : 11/12/1890 à Toulouse
Mort le : 24/06/1935 à Medellin
Signe Astrologique : Sagittaire
Etat Civil : Célibataire
Parents : Berthe Gardès, père inconnu
Taille : 1m70
Poids : 76 kilos

Carlos Gardel est né le 11 décembre 1890 à Toulouse, dans le sud de la France. Il s'appelle à l'époque Charles Romuald Gardès, fils de Marie Berthe Gardès. Il arrive à Buenos Aires, en Argentine, à l'âge de 2 ans avec sa mère, célibataire de 27 ans, repasseuse de profession, partie du port de Bordeaux pour tenter sa chance dans le Nouveau Monde comme de nombreux immigrés à l'époque.

Quelles sont les véritables raisons du départ de Berthe pour l'Argentine ? Personne est en mesure de répondre à cette question. Certains avancent que le petit Charles serait le fruit d'une liaison entre Berthe et un de ses cousins séminariste. D'autres au contraire, prétendent qu'elle a du quitter la France sous la pression de la morale de l'époque qui voyait d'un mauvais oeil les mères céléibataires. Le père de Charles serait un certain Paul Lasserre, marié avec des enfants, et qui se serait arrangé pour faire disparaître les traces de cette liaison illégitime.


Les débuts du "Morocho de Abasto"


Il passera son enfance dans le quartier du "Mercado de Abasto" où ses amis le surnommeront "El Francesito" (le perit français) et ensuite "El Morocho de Abasto".
Très rapidement il va devenir chanteur dans les cafés pour gagner quelques pièces de monnaies. On apprécie rapidement le timbre de sa voix, et Carlos Gardel parvient très vite à se faire une réputation dans les bars populaires de la capitale Argentine.
En 1911, à 21 ans, il fait connaissance de José Razzano, surnommé "El Oriental" (L'Oriental) en raison de son origine uruguayenne, et avec lequel il va former un duo chantant des chansons créoles.
C'est à cette époque que Carlos va changer son nom par celui qui le rendra célèbre dans le monde entier : Gardel.

En 1912, il enregistre 15 chansons sous le label de Columbia Records, sur lesquelles il s'accompagne lui-même à la guitare. La première de ces chansons s'intitule "Sos mi tirador plateado" qu'il réenregistrera plus tard sous le titre de "El tirador plateado". Mais son répertoire se compose encore de chansons créoles.

C'est en 1917 qu'il est reconnu comme véritable chanteur de Tango en interprétant la chanson "Mi noche triste" (de Samuel Castriota et Pascual Contursi), étant donné que jusqu'à lors, le tango était surtout musical et sans paroles.

La même année Carlos Gardel joue pour la première fois dans un film, "Flor de durazno", et commence véritablement sa carrière discographique en compagnie de José Razzano sous le label de Disco Nacional. La chanson la plus connue de ce disque sera "Cantar eterno" de Angel Villoldo.


La renommée mondiale


Dans les années 20, Carlos Gardel va amener le tango en Europe, en se rendant célèbre en France et en Espagne.
Le public de Buenos Aires l'a adoré. Il ne lui reste plus qu'à charmer l'Europe. Il fait un triomphe à Madrid puis à Barcelone, où sur les planches du théâtre Goya et du Grand Théâtre des Ramblas il est couronné comme le roi du tango. Le succés se confirme ensuite à Paris, plus exigeante, mais Carlos Gardel va conquérir sans problème le public parisien.
Sa voix pleine de magie va également triompher plus tard à New York.
En 1925, il se sépare de José Razzano, et à son retour en Argentine en 1926 il se consacre presque exclusivement à la chanson.

Dans les années 30 il est reconnu dans de nombreux pays, en Argentine, sa patrie d'adoption, en Uruguay et dans plusieurs pays européens. En raison de cette notoriété, l'entreprise cinématographique Paramount Pictures l'engage pour tourner 4 films à Joinville en France.


Le triomphe à New York


Entre 1934 et 1935 il part à la conquêtre du marché nord américain et enregistre 2 disques aux Etats-Unis. Il chante à la radio et joue dans des films qui auront beaucoup de succés et lui permettront d'étendre sa renoméee sur tout le continent américain en tant que chanteur.

Carlos GardelEn 1934, Carlos Gardel est à New York pour jouer dans le film "El día que me quieras". Il fait connaissance d'un jeune argentin de 13 ans qui habite New York et qui joue du Bandonéon : Astor Piazzolla.
Il se lie d'amitié avec ce gamin qui "joue du bandonéon comme un gallego (espagnol)", selon se que lui confie Carlos Gardel, et Astor Piazzolla lui sert d'interprète, ne connaissant pas l'anglais. La star l'emmène un peu partout et même aux studios de la Paramount où il lui confia le rôle de Canillita (petit vendeur de journaux) dans le film "El día que me quieras".
A la fin du tournage, Carlos Gardel oraganise une fête avec les argentins et urugayens vivant à New-york, et à la fin de la soirée il demande à Astor Piazzolla de l'accompagner au bandonéon pour chanter "Arrabal amargo". Les invités présents sont sous le charme et applaudissent à tout rompre le duo.

Carlos Gardel part ensuite à Hollywood. Il sollicite la venue de Astor Piazzolla, mais celui-ci étant mineur, il n'obtient pas l'autorisation pour entreprendre le voyage. Les destins des deux grandes figures du Tango allaient donc se séparer, mais cette rencontre influencera de manière décisive la carrière du jeune Astor.

Il fait ensuite une tournée en Amérique centrale et en Amérique du Sud en 1935, passant par Puerto Rico, Aruba, Curaçao, le Venezuela et la Colombie où le destin va mettre fin de façon tragique à sa vie.


La mort de Carlos Gardel


Le lundi 24 juin 1935, l'avion dans lequel il voyage s'écrase près de Medellin en Colombie, et Carlos Gardel meurt au sommet de sa gloire. Il est enterré dans le Cimetière de la Chacarita à Bunos Aires. Sa tombe est visitée par des admirateurs venant des quatre coins du monde.

La qualité de sa voix et sa mort prématurée vont être les éléments déterminants qui feront de lui un mythe populaire. Tous ceux qui parlent du tango ou entendent parler de cette musique vont l'associer immédiatement à son nom. Carlos Gardel incarne désormais et de façon indiscutable le tango.

Sa voix a su charmer tous les publics, bien au-delà des barrières linguistiques. Son charme et sa prestance ont fasciné les femmes. Son attitude fraternelle a attiré les hommes du monde entier qui ont pris du plaisir à écouter sa voix unique et éternelle gravée sur les sillons des disques de vinyle.
Carlos Gardel restera à jamais dans le coeur des argentins le plus grand mythe de Buenos Aires.


Discographie de Carlos Gardel

Découvrez ci-dessous la liste des albums de Carlos Gardel et de quelques unes de ses chansons les plus connues avec leurs paroles :


Vidéo Clip de Carlos Gardel

Découvrez notre sélection du moment avec ce vidéo clip de Carlos Gardel chantant "Cuesta abajo" dans le film du même nom sorti en 1934, un an avant sa disparition tragique :