Don Omar



Don Omar

Don Omar : Biographie


Carte d'Identité

Nom : William Omar Landrón Rivera
Né le : 10/02/1978 à San Juan de Puerto Rico
Signe Astrologique : Verseau
Etat Civil : Divorcé
Enfants : Daniel Omar, Derek et Gianna
Parents : William Landrón et Luz Antonia Rivera
Frère : Luis
Taille : 1,82 m
Poids : 109 kilos

William Omar Landrón Rivera, plus connu sous le nom de Don Omar, est né le 10 février 1978 dans le quartier populaire de Villa Palmeras, à San Juan de Puerto Rico.

Très jeune, il s'intéresse à la musique du rappeur et chanteur de Reggaeton Vico C. et commence à écrire des chansons et des poèmes à l'âge de 12 ans, mais à 14 ans il s'échappe de la maison, ne supportant pas de voir sa mère élever seule ses deux fils alors que son père se désintéresse d'eux.

Il aura des problèmes avec la justice puis deviendra membre d'une église évangélique de Bayamón pour laquelle il prêchera et chantera.

Mais Don Omar souhaite avant tout devenir chanteur et il fera ses premières apparitions dans le monde de la musique en se produisant dans une boîte de nuit avec le DJ Eliel Lind Osorio.

Il se fait remarquer par le duo de chanteurs de Reaggaeton Héctor & Tito qui l'engagent comme choriste. Héctor Delgado va alors l'aider à produire le premier album de sa carrière en solo, "The Last Don" qui sort en 2003.

C'est ce premier album qui va permettre à Don Omar de se faire connaître très rapidement dans le monde de la musique. L'ascension de Don Omar est fulgurante puisque ce premier album est vendu a plus d'un million d'exemplaires et il est récompensé par deux Prix, celui du Meilleur Album Pop Latino et celui de la Révélation Rap/Hip-Hop de l'année des Billboard Latin Music Awards de 2003.

Les chansons les plus écoutées de cet album sont "Dale Don dale", "Aunque te fuiste", et surtout "Dile" qui va séduire un très large public grâce à son rythme tropical et les arrangemenst du DJ Eliel.

En 2004, il enregistre un album live "The Last Don Live" qui reprend la plupart des titres de son premier album de studio. Cet album est récompensé d'un disque de platine et consacre Don Omar comme une des vedettes du Reggaeton.

Cette année là, Don Omar fonde "Treasure Kids Fund", une organisation dont le but est de venir en aide aux enfants autistes de Puerto Rico. Une grande partie des fonds proviennent d'un pourcentage prélevé sur les ventes de sa propre collection de mode.

En décembre 2005, Don Omar lance un remix des meilleures chansons de Reggaeton, "Da Hitman Presents Reggaeton Latino", un album qui se vend à plus de 2,5 millions d'exemplaires en seulement 9 mois grâce à des titres comme "Dile", "Dale Don dale", "Pobre Diabla" et surtout le célèbre "Reggaeton Latino" qui fait le tour du monde.


Au mois de mai 2006, "King of Kings" est lancé et va devenir le premier album de Reggaeton a atteindre les plus hauts rangs dans les classements aux Etats-Unis. Numéro 1 des ventes d'albums en Amérique et premier du Billboard Latin Rhythm Radio avec la chanson "Angelito", Don Omar va également battre le record de ventes détenu jusqu'à lors par Britney Spears chez Disney World's Virgin Music.
Trois chansons assurent le succès de cet album ("Angelito", "Salió el Sol" et "Conteo") qui se vendra a plus de 6 millions d'exemplaires en moins d'un an, recevant 9 disques d'or et 10 disques de platine.

Avec "King of Kings", Don Omar se proclame lui-même le "Roi du Reggaeton". Mais c'est également cet album qui va marquer sa rupture avec Héctor Delgado qui est devenu désormais un de ses pires ennemis.

En 2006, deux autres albums seront également lancés : une édition spéciale intitulée "Los Bandoleros Reloaded" et "King of Kings: Armageddon Edition" qui sort le 19 décembre accompagné d'un DVD.

Surfant sur le succès de son dernier album de studio, Don Omar lance en 2007 "King of Kings Live", la version en direct accompagnée également d'un DVD.

Le 19 avril 2008, Don Omar épouse Jackie Guerrido, la présentatrice de la chaîne Univision. Mais le couple divorcera trois ans plus tard.

En 2009 "IDon", le troisième album de studio de Don Omar, est lancé avec les chansons "Virtual Diva" et "Sexy Robótica" pour en faire la promotion. L'album sera vendu a plus de 1,5 millions d'exemplaires et obtiendra un disque d'or en Argentine, deux disques de platine en Europe et autant en Asie.

L'année suivante, Don Omar enregistre un album en direct lors de son passage au Festival International de la Chanson de Viña del Mar au Chili. Cet album intitulé "Don Omar en Viña del Mar 2010" compte de nombreuses chansons dont certaines sont tirées de son disque précédent "IDon" et d'autres qui figureront dans son prochain album.

C'est à la fin de l'année 2010 qu'est lancé le quatrième album de studio de Don Omar "Meet the orphans", un disque enregistré avec la participation d'autres chanteurs de Reggaeton comme Kendo Kaponi, Zion & Lennox, Syko "El Terror" ou Lucenzo. L'album devient disque de platine moins de 24 heures après sa sortie.

La chanson qui va propulser cet album en tête des classements est "Danza Kuduro" que Don Omar interprète avec le portugais Lucenzo qui en est l'auteur. Lucenzo est un chanteur portugais né à Bordeaux, en France, et qui s'est fait connaître avec "Vem dançar kuduro", une chanson qui allait lancer le Kuduro en Europe, un genre musical très populaire des pays lusophones comme l'Angola, le Cap-Vert, le Mozambique, la Guinée Bissau, Sao Tomé et Principe ou le Brésil.
"Danza Kuduro", choisie comme thème principal du film "Fast and Furious 5", est la chanson de Don Omar qui a enregistré le plus grand succès dans YouTube avec plus de 460 millions de visites au mois d'aoôt 2013.
Une autre chanson de l'album "Meet the orphans" obtiendra également un très grand succès auprès du public, "Taboo" qui reprend le grand succès de Kaoma en 1989, "La Lambada".

Au mois de mai 2012, Don Omar lance son cinquième album de studio avec "Meet The Orphans 2: The New Generation", un disque dont les chansons les plus connues sont "Hasta Que Salga el Sol", "Dutty Love" et "Zumba", ce dernier titre basé comme "Danza Kuduro" sur un nouveau genre musical, la Zumba qui arrive de Colombie.
Cet album recevra le Grammy Latino du Meilleur Album de Musique Urbaine.

Don Omar est le père de trois enfants, Daniel Omar, Derek et Gianna, tous trois nés de trois relations différentes. Ces trois enfants, Don Omar les a reconnu en déclarant qu'il serait heureux de leur offrir tout ce dont ils auront besoin.

Contrairement aux autres chanteurs de Reggaeton, Don Omar se distingue en utilisant très peu de phrases répétitives, se centrant sur des histoires qui parlent du monde d'aujourd'hui, de ses problèmatiques et des sentiments, se rapprochant ainsi d'une autre très grande figure de ce genre musical : Daddy Yankee.


Vidéo Clip de Don Omar

Découvrez notre sélection du moment avec ce vidéo clip de Don Omar de la chanson "Danza Kuduro" chantée avec le portugais Lucenzo, un titre de l'album "Meet the orphans" :