Le Mambo



Mambo

Histoire du Mambo


Le Mambo est un style musical originaire de Cuba qui a été créé dans les années 1930 et rendu populaire à La Havane par les musiciens Cachao, Dámaso Pérez Prado, José Curbelo et Benny Moré.

Dérivé du Son Cubain et du Son Montuno, le Mambo se danse sur un rythme de 4/4 et il est interprété avec des trompettes, des saxophones, des timbales, des bongos, des congas, des maracas, des guiros, des cencerros, une contrebasse et un piano.

Si le Mambo a perdu de sa popularité dans les années 1980 au profit de la Salsa, il est cependant enseigné dans de nombreuses écoles de danses latino.


Origines du Mambo


Le mot "Mambo" vient des Bantous du Congo et veut dire "conversation avec les dieux". Les Mambos sont aussi des prêtresses vaudous à Haïti qui interpètent les volontés des esprits appelés "Lwas" qui servent d'intermédiaires entre le Créateur et les Hommes.

C'est donc du continent africain que le Mambo va égalemnt puiser une partie de ses racines, les autres provenant des instruments indigènes et des colons venus d'Espagne à Cuba.

L'inventeur du premier Mambo n'est pas connu avec précision. Pour certains spécialistes il s'agirait de Orestes Lopez qui a composé avec Cachao une chanson appelée "Mambo" en 1937. Pour d'autres il s'agirait de Ignacio Loyola Rodríguez, plus connu sous le nom de Arsenio Rodríguez ou "El Ciego Maravilloso" (L'Aveugle Merveilleux) qui travailla sur le Son Cubain en 1934 et qui serait parvenu à ses fins en 1936 avec ce nouveau style musical.

Arsenio Rodríguez décide alors de modifier l'organisation de son groupe de musiciens, incorporant le piano, les congas et davantage de trompettes. De nouveaux concepts harmoniques sont également développés à partir du Son et du Bolero, travaillant sur une base rythmique originaire du Congo.

Arsenio Rodríguez disait que "les descendants du Congo jouaient une musique qui s'appelle "Tambor de Yuka" et je me suis basé sur ce rythme pour créer le Mambo... La première oeuvre que j'ai composée à partir de ce style a été "Yo son kangá" et le premier Mambo que j'ai enregistré es "So caballo".


Evolution du Mambo


Après Orestes Lopez, Cacho Lopez et Arsenio Rodríguez, un quatrième musicien cubain va jouer un rôle important pour la popularisation de ce nouveau style musical : Dámaso Pérez Prado surnommé "Le Roi du Mambo".
En 1942 il s'installe à La Havane et joue dans diffétents orchestres comme Orquesta Cubaney, Orquesta de Paulina Álvarez et le Casino de la Playa.

En 1947, Dámaso Pérez Prado enregistre "Que rico el mambo" et fait une tournée internationale en Argentine et au Venezuela. L'année suivante il rencontre le chanteur cubain Benny Moré et va enregistrer avec lui à Mexico plusieurs chansons dont les plus conues sont "Mambo Nº 5" et "Mambo Nº 8".

Dámaso Pérez Prado va composer une autre chanson qui aura également beaucoup de succès, "Patricia" qui sera reprise en 1960 par Federico Fellini dans son film "La Dolce Vita".

Benny Moré va alors être surnommé "Le Prince du Mambo" après avoir enregistrer avec Dámaso Pérez Prado plusieurs titres comme "Babarabatiri", "Anabacoa", "Locas por el mambo", "Viejo cañengo", "El suave", "Maria Cristina", "Pachito" ou "Dolor carabalí".

"Mambo Nº 5" est très certainement le titre qui a le plus popularisé ce genre musical dans le monde entier, et la chanson connaîtra en 1999 un nouveau succès grâce à la nouvelle version du chanteur allemand Lou Bega.


En France, c'est en 1956 que le Mambo va connaître sa période glorieuse avec la diffusion du film "Et Dieu... créa la femme" de Roger Vadim dans lequel on peut voir Brigitte Bardot danser pieds nus un Mambo à Saint-Tropez.

Comme pour beaucoup de danses cubaines comme le Bolero, le Cha Cha Cha ou la Salsa, le Mambo va arriver au Mexique et aux Etats-Unis grâce aux tournées de chanteurs et musiciens cubains comme Dámaso Pérez Prado, Benny Moré ou José Curbelo, ce dernier se rendant populaire à Miami et à Las Vegas.

Tito Puente, un portoricain né à New York, est le musicien qui popularise le plus le Mambo aux Etats-Unis en jouant tous les soirs au Palladium Ballroom de New York. Il y popularisera ensuite le Cha Cha Cha, la Bossa nova et la Salsa avant de jouer avec les plus grands artistes de Jazz comme Miles Davis, Dizzy Gillespie, Lionel Hampton ou Dexter Gordon.

Un autre Portoricain de New York aura lui aussi beaucoup de succès aux Etats-Unis en suivant l'exemple du musicien espagnol Xavier Cugat : Tito Rodríguez, lequel interprète le Mambo de façon plus sentimentale. Tito Rodríguez fonde un orchestre appelé "Mambo Devils" et rivalise avec ceux de Tito Puente et du cubain Machito.

Une chanteuse venue du Pérou va également avoir beaucoup de succès aux Etats-Unis avec le Mambo, la soprano Zoila Augusta Emperatriz Chávarri del Castillo plus connue sous le nom de scène "Yma Sumac". En 1954 elle enregistre "Mambo!", un disque comprenant 11 titres dont "Bo Mambo", "Gopher Mambo" ou "Five Bottles Mambo".

Dans les années 1960, le Mambo commence à faire partie d'autres genres musicaux comme le Boogaloo, la Pachanga, la Timba et la Salsa, cette dernière allant progressivement s'imposer dans toutes les salles de danse de la planète.


Danser le Mambo


Danseurs de MamboLe Mambo est un mélange de musique africaine, latino-américaine et de jazz, laquelle se danse en suivant un rythme syncopé puisque su'on observe un temps de silence à chaque rythme pour accentuer la syncope.

Le Mambo est une des danses tropicales les plus rapides et possède une caractéristique commune avec le Bolero puisque toutes les deux commencent au second mouvement de la musique. C'est aussi, comme le Bolero, une danse très sensuelle en raison du mouvement des hanches des danseurs.

Mais au cours des années certains ont voulu simplifier le Mambo en commençant à bouger dès le premier mouvement de la musique et aujourd'hui, beaucoup de personnes dansent le Mambo en faisant trois pas dans les trois premiers temps et en marquant une pause au quatrième.

Si les danseurs commencent à danser le Mambo collés l'un à l'autre, en raison du rythme et d'une certaine difficulté des figures ils finissent très rapidement par se lâcher pour effectuer ces mouvements.

Pour mieux comprendre le pas de base du Mambo, regardez attentivement les mouvements des danseurs dans la vidéo que nous vous proposons ci-dessous, cela vous permettra de vous initier rapidement à cette danse.




Chanteurs et musiciens de Mambo

Découvrez ci-dessous une sélection des meilleurs artistes de Mambo et quelques unes de leurs oeuvres les plus connues :


Vidéo de Mambo

Découvrez ci-dessous le vidéo clip de "Mambo N°5" chanté par Lou Bega en 1999 et faisant partie de son album intitulé "A little bit of Mambo" :