Le Merengue



Merengue

Histoire du Merengue


Le Merengue est une des danses latinos les plus anciennes puisqu'elle serait née au début du 19ème siècle en République Dominicaine, pays où on considère sa musique comme la plus joyeuse et la plus rythmée.

Interprété à l'origine avec des instruments à cordes comme la bandurria et la guitare, le Merengue s'est enrichi par la suite avec le remplacement de ces instruments par l'accordéon, la güira et le tambour qui représentent les influences européennes, indigènes et africaines de ce genre musical.

Plus tard, les orchestres ont introduit d'autres instruments comme le piano, le saxophone et la trompette, et le Merengue a servi de base à la création de la Bachata en République Dominicaine.


Origines du Merengue


L'origine du Merengue n'a toujours pas été vérifiée à l'heure actuelle. Certains disent que c'est le colonel Alfonseca qui aurait créé ce nouveau genre musical qui en 1850 devient à la mode en République Dominicaine à la place de la Tumba.

Quant au mot "Merengue", il remonterait à la période coloniale et proviendrait de "muserengue" ou "tamtan mouringue", nom donné aux danses africaines venues de Guinée.

On sait cependant qu'entre 1838 et 1849, une danse nommée Urpa ou Upa Habanera en provenance de Puerto Rico possédait déjà un mouvement appelé Merengue et qui aurait été à la base du genre musical développé en République Dominicaine. Suite à cela, Alfonseca composa quelques morceaux populaires comme "¡Ay, Coco!", "El sancocho", "El que no tiene dos pesos no baila", y "Huye Marcos Rojas que te coje la pelota".


Evolution du Merengue


Pour de nombreux musicologues, le Merengue serait né dans la région de Cibao où il existe encore de nos jours des groupes utilisant les instruments de base comme la guitare, la güira et le tambour.
C'est d'Allemagne qu'est arrivé l'accordéon sur la côte nord de la République Dominicaine, remplaçant la guitare grâce à sa meilleure sonorité et donnant naissance au "Perico Ripiao".

Santiago de los Caballeros, la capitale du Cibao, va alors devenir le centre de diffusion du "Perico Ripiao" que l'on considère aujourd'hui comme le Merengue typique.

Les chansons du "Perico Ripiao"diffèrent du Merengue orchestral qu apparaîtra ensuite, composées de vers simples et poétiques et interprétées avec un rythme rapide.

La diffusion du Merengue a été assez rapide en République Dominicaine grâce à l'arrivée du dictateur Rafael Leonidas Trujillo (1930 -1961), lequel était d'origine modeste et apréciait beaucoup ce genre musical. Il s'est servi du Merengue pour faire la promotion de sa politique en la déclarant Musique Nationale de République Dominicaine.

Pour séduire l'élite intellectuelle du pays, Rafael Leonidas Trujillo s'est alors attaché les services de musiciens de talent comme Julio Alberto Hernández qui ont alors transformé le "Perico Ripiao" en Merengue de salon structuré sur la base d'un grand orchestre tout en conservant son rythme. Ce nouveau Merengue va être popularisé grâce à des orchestres comme la "Orquesta Santa Cecilia", le plus important de cette période.

Dans les années 1950, le Merengue commence à se répandre au niveau international avec l'apparition d'orchestres comme celui de Wilfrido Vargas et "Los Beduinos" dirigé par le producteur Bienvenido Rodriguez.


A la chute du dictateur en 1961, l'influence de la musique anglo-saxonne va obliger le Merengue à s'adapter à la jeunesse du pays. C'est alors que vont apparaître de jeunes musiciens comme Félix del Rosario et Johnny Ventura.

Félix del Rosario est un musicien militaire qui connait très bien le jazz tandis que Johnny Ventura est un artiste très créatif et très charismastique en République Dominicaine. Ensemble ils vont adapter le Merengue à ce qu'attendent les jeunes dans les années 1960 en créant El Combo, un orchestre de 14 musiciens avec des danseurs et des choristes.

Pour s'imposer Johnny Ventura commence à transformer des balades latino-américaines en Merengue, puis il rajoutera "El Maco", c'est à dire un style de percussion provenant du Kompa venant d'Haïti et de la Plena de Puerto Rico. Ces Merengues au style Maco suivent ainsi la même rythmique que la musique Disco venant des Etats-Unis, permettant à Johnny Ventura de séduire un public encore plus étendu.

Dans les années 1970, la Salsa est en baisse sur le marché de la musique car les bases romantiques et érotiques de son lyrisme ne suffisent plus pour concurrencer la musique Pop qui séduit davantage la jeunesse. Le Merengue profite alors de cette baisse de la Salsa pour s'imposer en reprenant une rythmique identique à la Pop.

Juan Luis Guerra sera également un des chanteurs dominicains qui permettra au Merengue de se propager en Amérique Latine, aux Etats-Unis et en Espagne. Spécialiste de la Bachata et du Merengue, Juan Luis Guerra a su réaliser un mélange éclectique de sons antillais avec le jazz, composant des chansons qui plaisent à toutes les classes sociales.

Aux Etats-Unis, le Merengue s'est répandu suite à la dictature de Joaquín Balaguer en 1966 qui à poussé de nombreux artistes dominicains à s'exiler vers Puerto Rico et New York.
En arrivant à Puerto Rico le Merengue ne tarde pas à s'imposer au même titre que la Salsa, et durant les années 1990 New York compte près d'un million de dominicains qui vont continuer à écouter du Merengue et même l'adapter en fusionnant le style avec les influences hispaniques et noires de cette ville pour donner naissance au Merengue-House, au Merengue-Hip Hop et au Merengue-Rap.


Danser le Merengue


Danseurs de MerengueLe Merengue se danse sur un rythme de 4/4 et le pas de base se réalise sur 8 temps, chacun des temps représentant un pas réalisé par les danseurs qui sont face à face et vont effectuer les mouvements en miroir.

Main droite sur la hanche de sa partenaire ou dans son dos, main gauche tenant sa main droite, le danseur va déplacer son pied gauche en laissant son pied droit sur place, et placer le poids du corps sur le pied gauche pour effecuer un déhanché à gauche.
Au deuxième temps, on replace le poids du corps sur le pied droit pour effectuer un déhanché à droite sans déplacer les pieds.

Au troisième temps le pied gauche se déplace en arrière avec le poids du corps sur ce pied pour effectuer un déhanché à gauche, et au quatrième temps le poids se déplace sur le pied droit pour un déhanché à droite.

On recommence ces quatre mouvements pour accomplir les 8 temps de ce pas de danse basique. La danseuse effectuera les mêmes mouvements en inversant la position des pieds.

Pour mieux comprendre ce pas de base, regardez attentivement cette vidéo ci-dessous qui vous montrera que danser le Merengue n'est pas aussi difficile qu'on pourrait le penser.




Chanteurs et musiciens de Merengue

Découvrez ci-dessous une sélection des meilleurs artistes de Merengue et quelques unes de leurs oeuvres les plus connues :


  • Luis Kalaff, né le 11 octobre 1916 à Pimentel, République Dominicaine
  • Joseíto Mateo, né le 6 avril 1920 à Santo Domingo, République Dominicaine
  • Felix del Rosario, né le 12 juillet 1934 à San Francisco de Macorís, République Dominicaine
  • Johnny Ventura, né le 8 mars 1940 à Santo Domingo, République Dominicaine
  • Wilfrido Vargas, né le 24 avril 1949 à Altamira, République Dominicaine
  • Bonny Cepeda, né le 5 juin 1954 à Santo Domingo, République Dominicaine
  • Fernando Villalona, né le 7 mai 1955 à Monte Cristi, République Dominicaine
  • Toño Rosario, né le 3 novembre 1955 à Higüey, République Dominicaine
  • Rubby Pérez, né le 8 mars 1956 à Haina, République Dominicaine
  • Juan Luis Guerra, né le 7 juin 1957 à Santo Domingo, République Dominicaine
  • Los Melódicos, orchestre formé en 1958 à Caracas, Venezuela
  • Sergio Vargas, né le 15 mars 1960 à Villa Altagracia, République Dominicaine
  • Kinito Mendez, né le 18 novembre 1961 à Padre Las Casas, République Dominicaine
  • Jochy Hernández, né le 31 septembre 1963 à San Cristoba, République Dominicaine
  • Eddy Herrera, né le 30 avril 1964 à Santiago de los Caballeros, République Dominicaine
  • Chichí Peralta, né le 9 juillet 1966 à Santo Domingo, République Dominicaine
  • Olga Tañon, née le 13 avril 1967 à Santurce, Puerto Rico
  • Héctor Acosta, né le 23 mai 1967 à Los Arroces, République Dominicaine
  • Conjunto Quisqueya, groupe formé en 1972 à San Juan de Puerto Rico
  • Los Hermanos Rosario, groupe formé en 1978 à Higüey, République Dominicaine
  • Las Chicas del Can, groupe formé en 1981 à Santo Domingo, République Dominicaine
  • Rikarena, groupe formé en 1994 à Santo Domingo, République Dominicaine

Vidéo de Merengue

Découvrez ci-dessous le vidéo clip de "Amor Narcotico" chanté par Chichi Peralta, chanson tirée de son album "Pa' Otro La'o" :