Trinidad



TrinidadAprès Baracoa en 1511 et Bayamo en 1513, Trinidad fut la troisième cité fondée à Cuba par Diego Velázquez le 10 février 1514 sous le nom de la Santísima Trinidad. Les espagnols y ayant trouvé beaucoup d'or, Trinidad allait commencer à se développer et c'est de son port que le conquistador Hernán Cortés allait entreprendre la conquête du Mexique.
Mais à la fin du 16ème siècle les mines d'or étaient épuisées et il ne restait à Trinidad que 6 familles espagnoles. On fit venir alors de nombreux esclaves qui allaient travailler dans les plantations de canne à sucre et de tabac, ce qui assura la prospérité de Trinidad.

Trinidad est sans doute la ville cubaine qui a le mieux conservé l'aspect de l'ancienne cité coloniale, offrant au visiteur un voyage dans le temps quand il se promène dans les rues pavées de son Centre Historique inscrit au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco. Quand on pense à Trinidad, l'image qui nous vient en tête est celle de ses rues pavées entourées de petites maisons colorées avec la silhouette de l'église San Francisco.

Trinidad est aussi très appréciée pour ses plages considérées comme l'unes des plus belles de la côte sud de Cuba, et à l'intérieur des terres on découvrira les anciennes sucreries de la Vallée de los Ingenios, les magnifiques paysages du Parc Naturel Tope de Collantes, et un peu plus à l'est la ville de Sancti Spíritus au bord du río Yayabo qui se jette dans la plus vaste retenue d'eau de Cuba, le lac artificiel de Zaza.

Que voir à Trinidad

Centre Historique de Trinidad

Fondée au début du 16ème siècle, la Trinidad que les touristes visiteront est un centre urbain homogène avec des rues pavées bordées de de palais, de grandes demeures bourgeoises ou de petites maisons, et de belles places où l'on y verra le plus souvent une église ou une demeure de caractère.
Les édifices construits au 18ème siècle nous font penser aux villes andalouses avec des influences mauresques, tandis que ceux datant du 19ème siècle sont marqués par le style néoclassique à la mode en Europe. Les deux styles se mélangent avec beaucoup d'harmonie, faisant de Trinidad une véritable ville musée.

Lieux à visiter à Trinidad et ses environs :

Plaza Mayor Le Coeur de Trinidad c'est la Plaza Mayor, un vaste espace de 37 hectares bordé au nord-est par l'église de la Santísima Trinidad, un robuste édifice de style néoclassique bâti entre 1817 et 1892 qui remplaça l'ancienne église en bois détruite par un ouragan en 1812.
A l'intérieur de l'église paroissiale de la Santísima Trinidad on pourra voir une statue en bois du Christ datant du 18ème siècle, "El Señor de la Vera Cruz" qui est très vénéré à Trinidad. Cette statue était destinée à la ville de Veracruz au Mexique, mais en raison du mauvais temps le bateau qui la transportait fut contraint de laisser sa cargaison à Trinidad.
On verra également à l'intérieur un bel autel de style néo-gothique consacré à Notre-Dame de la Piété (Nuestra Señora de la Piedad).

Casa de la Música A droite de l'église des escaliers vous mèneront jusqu'à la Casa de la Música (Maison de la Musique) qui occupe une belle maison coloniale construite au début du 18ème siècle. A l'intérieur, des salles d'exposition permanente vous feront connaître les grands musiciens et peintres de la ville. On y appréciera aussi son beau patio entouré de salles destinées à des concerts, à célébrer des mariages, des anniversaires ou d'autres événements.
La Casa de la Música possède également un restaurant réputé, "La Parrillada" où vous dégusterez des plats de la cuisine créole dans une ambiance musicale typique.
L'amphithéâtre de la Casa de la Música est considéré comme le meilleur salon de danse et de musique du centre du pays, accueillant les meilleurs formations musicales et de danseurs.

Casa de los Conspiradores Sur la Calle Cristo et au pied des escaliers qui mènent à la Casa de la Música, c'est un autre édifice important de l'histoire de la cité que l'on découvrira : la Casa de los Conspiradores (la Maison des Conspirateurs).
Cette maison coloniale du début du 18ème siècle possède un très beau balcon en bois recouvert par un toit de tuiles sur un des angles de l'édifice.
Elle fut nommée ainsi parce qu'elle était le siège d'une société secrète connue sous le nom de "La Mina de la Rosa Cubana" et dont les membres conspiraient contre le pouvoir espagnol, mais qui fut découverte le 4 juillet 1848.

Palacio Brunet A gauche de l'église de la Santísima Trinidad se dresse la Palacio Brunet dont le premier étage fut construit en 1740. L'édifice fut racheté en 1807 par José Mariano Borrell y Padrón qui fit construire le deuxième étage en 1808, lui donnant son aspect actuel. C'est sa fille Angela Borrell y Lemus qui hérita de la grande demeure qui prit le nom du mari de cette dernière, le Comte Nicolás de la Cruz Brunet y Muñoz.
Le Palacio Brunet forme avec les maisons Iznaga, Béquer, Cantero et Borrell, un ensemble de magnifiques demeures qui ont été appelées "Palais" en raison de la richesse de leur décoration et la dimension de l'édifice.
Le Palais Brunet se distingue des autres pour la beauté de son patio andalou qui était considéré à l'époque comme le plus beau du pays.
Aujourd'hui, le Palacio Brunet abrite le Musée Romantique qui compte 14 salles esposant des collections de meubles, de vaisselle, d'argenterie, de porcelaines et de cristaux venant des plus prestigieuses fabriques comme celles de Limoges, Baccarat, Sêvres ou Murano.

Musée d'Archéologie Guamuhaya Sur le côté sud-est de la Plaza Mayor et en face de l'église de la Santísima Trinidad, le Musée d'Archéologie Guamuhaya occupe lui aussi un bel édifice colonial du 18ème siècle connu comme la Casa Padrón, nom qui lui a été donné suite à son rachat par Ángela Josefa Borrell de Padrón et qui lui donna son aspect final en 1835.
Dans cet édifice qui fut visité par le grand explorateur Alexander von Humboldt, se trouve depuis le 15 mai 1976 un très intéressant musée retraçant la vie à Cuba depuis l'époque précolombienne jusqu'à la conquête.
Le Musée d'Archéologie Guamuhaya présente dans ses 8 salles des objets fabriqués par les indigènes de la région centre-sud de Cuba, des ossements humains et des documents divers qui permettront aux visiteurs d'en savoir davantage sur les premiers occupants de la plus grande île des Caraïbes. Le Musée propose également à ses visiteurs des conférences sur l'archéologie cubaine, des visites de la ville et de la Valle de los Ingenios et différentes activités culturelles.

Casa de los Sánchez Iznaga C'est aussi sur un côté de la Plaza Mayor que l'on pourra voir le Musée de l'Architecture qui se trouve dans un des édifices les plus connus de Trinidad : la Casa de los Sánchez Iznaga.
La Casa de los Sánchez Iznaga, connue aussi sous le nom de Casa Azul, appartenait à la famille Sánchez Iznaga issue de l'aristocratie cubaine qui s'était enrichie grâce aux plantations de canne à sucre à Trinidad.
Bel exemple de l'architecture de la ville, la Casa de los Sánchez Iznaga résulte de la fusion en 1886 de deux demeures coloniales, l'une construite en 1738 et l'autre en 1785.
Après la Révolution Cubaine en 1959, cet édifice eut plusieurs usages et fut restauré dans les années 1970 pour abriter le Musée d'Architecture qui expose à travers plusieurs salles d'exposition toute la richesse de l'architecture créole des 18ème et 19ème siècles.

Casa Ortiz Au sud de la Plaza Mayor, la Casa Ortiz est un autre bel exemple de l'architecture coloniale de Trinidad. Ce petit palais construit entre 1800 et 1809 par le riche planteur José Rafael Ortiz possède deux étages, un critère architectural important qui symbolise la richesse de son propriétaire.
C'est surtout la présence de son grand balcon qui courre tout le long de la façade principal et le côté droit de l'édifice qui donne tout son charme à cette belle maison coloniale, un balcon en bois avec des balustres soutenant un avant-toit couvert de tuiles identiques à celles du toit principal.
A l'intérieur on admirera la décoration murale peinte sur les murs de toutes les pièces principales de la maison, essentiellement des rosaces, des médaillons et des vases et autres éléments de style Louis XVI.
Depuis 2014, à l'occasion des 500 ans de la fondation de Trinidad, la Casa Ortiz abrite "La Bodeguita del Medio", un des restaurants les plus connus de Cuba, les autres éablissements se trouvant à La Havane et Varadero.

Palacio de Cantero A 50 mètres au sud-ouest de la Plaza Mayor, à l'angle de la Calle Desengaño et du Callejón de la Peña, se dresse un des plus beaux palais de Trinidad : le Palacio de Cantero.
Construite entre 1827 et 1830 par le riche planteur Mariano Borrell y Padrón, la demeure fut ensuite la propriété de Maria de Monserrate Fernández de Lara y Borrell qui s'était mariée à Justo Germán Cantero dont le nom resta attaché à cet édifice appelé dès lors Palacio de Cantero.
Cet édifice possède un très vaste patio central de style renaissance très à la mode à Cuba au 19ème siècle, et abrite depuis 1980 le Musée Municipal de Trinidad.
En visitant ce musée on appréciera non seulement la beauté architecturale de l'édifice avec ses décorations murales et ses meubles importés de France et d'Italie, mais on apprendra également l'histoire de la ville de Trinidad depuis sa fondation au bord du Río Arimao près de Puerto Jagua, puis son transfert dans le massif de Guamuhaya, les attaques des pirates et l'esssor des grandes plantations de canne à sucre qui permirent à la cité d'être celle que vous visiterez lors de votre prochain voyage à Cuba.

Tour de l'église San Francisco de Asís Depuis la Plaza Mayor, en regardant vers le nord par la Calle Cristo, on apercevra la silhouette de l'édifice le plus connu de Trinidad, la tour de l'église San Francisco de Asís. Les Franciscains étaient présents à Trinidad dès le 16ème siècle mais ce n'est qu'en 1813 que l'église San Francisco fut achevée après de très longues années de travaux, près de la Plazuela del Jigüe où Bartolomé de las Casas célébra la première messe à Trinidad en 1514. Cependant, l'église ne servit que très peu de temps pour les offices religieux car en 1826 l'ordre des Franciscains s'était retiré et l'Etat espagnol s'était approprié des édifices.
Le Couvent et l'église San Francisco servirent à différents usages par la suite, ils furent endommagés par un ouragan en 1926 avant d'être restaurés en 1930. Après le triomphe de la Révolution Cubaine en 1959 l'ensemble religieux fut occupé par une école primaire jusqu'en 1984, année où il abrita le Museo Nacional de Lucha Contra Bandidos (Musée National de la Lutte Contre les Bandits), les Bandits en question étant les groupes de la contre révolution qui se réfugiaient dans la Sierra del Escambray entre 1959 et 1965.
Seul élément d'origine de l'ensemble religieux, le clocher de l'église San Francisco apparait sur les pièces de 25 centimes du Peso Convertible.

Loma la Vigía En vous promenant dans les nombreuses ruelles autour de la Plaza Mayor vous découvrirez bien d'autres édifices coloniaux très bien restaurés, et en montant au sommet de la Loma la Vigía, une petite colline de 180 mètres de hauteur située à moins de 2 kilomètres au nord-est de la Plaza Mayor en empruntant la Calle Desengaño, on aura un magnifique panorama sur Trinidad, les anciennes plantations de canne à sucre et les montagnes aux alentours.
Sur les flancs de la Loma la Vigía on découvrira plusieurs cavernes, des sortes de catacombes naturelles qui servaient de refuges aux indiens à l'époque de la conquête.
Ces cavernes ont pour nom "La Virgen", "Guamá", "Los Indios", "Fraile", "Maravillosa" en raison de sa beauté, ou "Carlos Ayala" en mémoire de ce sinistre éventreur qui enlevait des enfants et les assassinait dans une grotte pour son horrible commerce du sang.

Vallée de los Ingenios A 12 kilomètres de Trinidad on découvrira de très beaux paysages dans la Vallée de los Ingenios. C'est en fait un ensemble de trois vallées (San Luis, Santa Rosa et Meyer) où se sont développées les sucreries (Ingenios) qui ont assuré la prospérité de Trinidad jusqu'au 19ème siècle.
Dans cette vallée on verra de belles villas ayant appartenu aux riches propriétaires terriens ainsi que la Torre Manaca Ignaza, une tour de 45 mètres de hauteur construite en 1816 qui servait à surveiller les 12 000 esclaves africains qui travaillaient dans les champs de canne à sucre, tout en indiquant les heures de début et de fin du travail avec ses cloches.
En visitant la Vallée de los Ingenios vous ferez un voyage dans le temps en découvrant les 75 anciennes sucreries du 18ème et du 19ème siècle, un véritable musée à ciel ouvert où vous apprendrez le fonctionnement de l'industrie sucrière à Cuba.

Playa Ancón Au sud de Trinidad on pourra se baigner à Playa Ancón considérée comme une des plus belles plages de la côte sud de Cuba, à Río Caña et La Boca qui se trouvent à proximité du Parc Naturel Topes de Collantes, un parc où vous ferez de belles randonnées dans la Sierra del Escambray, découvrant de belles cascades au coeur d'une végétation luxuriante qui abrite de nombreux oiseaux.
La Péninsule de Ancón ne se trouve qu'à 12 kilomètres au sud de Trinidad et sa longue plage de sable blanc de 4 kilomètres protégée par des récifs coralliens est le lieu idéal pour pratiquer différentes activités aquatiques dont la plongée sous-marine.
Playa Ancón s'est développée depuis quelques années au tourisme international et on y trouvera de grands hôtels face à la Mer des Caraïbes, certains proposant des forfaits tout inclus pour profiter des lieux.

Sancti Spíritus A 72 kilomètres au nord-est de Trinidad, Sancti Spíritus est une ville qui ne manque pas de charme au bord du río Yayabo traversé par un pont datant de la période coloniale.
Sancti Spíritus fut la quatrième cité fondée par Diego Velázquez de Cuéllar au mois de juin 1514 au bord du río Tuinucú, mais la ville fut déplacée en 1522 près du río Yayabo à 8 kilomètres de son premier emplacement.
En se promenant dans les rues de Sancti Spíritus on y verra de beaux édifices des 18ème et 19ème siècles autour de la Plaza Mayor, la belle église paroissiale de style roman et baroque datant de 1680, la Casa de la Trova Miguel Companioni construite au 18ème siècle, le Pont sur le río Yayabo bâti en 1831, et on ne manquera pas de visiter le très beau Musée d'Art Colonial, le Musée Provincial ou le Musée National Camilo Cienfuegos rendant hommage au célèbre révolutionnaire qui remporta la Bataille de Yaguajay en 1958.

Si vous passez par Sancti Spíritus n'oubliez pas non plus d'acheter une Guayabera, cette chemise blanche typique des Caraïbes et qui selon la légende serait originaire de cette ville cubaine quand, en 1709, un paysan demanda à son épouse de lui confectionner une chemise adaptée au travail des champs.



Comment aller à Trinidad

Cubana de Aviacion

Trinidad possède un petit aéroport juste à côté de la ville, l'aéroport Alberto Delgado, mais il est très peu fréquenté et il sera donc difficile de s'y rendre depuis La Havane ou d'autres villes cubaines.

Les touristes qui souhaiteraient rejoindre Trinidad depuis la capitale en évitant de passer 6 heures dans le bus pour réaliser les 316 kilomètres jusqu'à Trinidad devront alors prendre un vol jusqu'à l'aéroport de Cienfuegos situé à 80 kilomètres ou celui de Santa Clara à 107 kilomètres.
Sachant qu'il faudra ensuite rejoindre le centre ville de Cienfuegos ou de Santa Clara pour prendre un bus à destination de Trinidad, faire le voyage en avion n'est pas forcément le meilleur choix, excepté pour ceux qui feraient le voyage directement depuis Santiago de Cuba, le trajet en bus durant près de 12 heures.

Le mode de transport le plus utilisé pour se rendre à Trinidad est donc le bus que les touristes prendront depuis La Havane ou en venant de Cienfuegos, Santa Clara ou Camagüey, en passant par Ciego de Avila et Sancti Spíritus.

Comment circuler à Trinidad

Taxi à TrinidadTrinidad est une petite ville et la meilleure façon de découvrir son centre historique c'est de se promener à pied dans ses ruelles pavées. Vous verrez d'ailleurs très peu de véhicules au coeur de Trinidad, la plupart des rues du centre historique étant réservées aux piétons et aux ânes.

Dans les rues un peu plus excentrées la circulation automobile est autorisée et on pourra donc utiliser les services des taxis ou, le plus souvent, des bicitaxis, des cocotaxis ou des calèches, ces dernières étant beaucoup plus romantiques pour se déplacer dans une ville aussi charmante que Trinidad.

Pour découvrir les alentours de Trinidad, ses grottes, ses massifs montagneux, ses plantations de canne à sucre ou ses plages, des taxis vous proposeront leurs services. La compagnie nationale est Cubataxi et ses véhicules sont reconnaissables à leur courleur jaune, mais vous trouverez de très vieilles automobiles dignes d'être exposées dans un musée et qui servent également de taxi.

Pour ceux qui voudraient louer une voiture auprès de Transtur, vous trouverez des agences à l'hôtel Brisas Trinidad del Mar et l'hôtel Ancón sur la Péninsule d'Ancón, ou en ville au numéro 163 de la Calle Maceo.


Partir de Trinidad


Bus Viazul

Trinidad n'étant pas trop éloignée de la capitale et bien située pour découvrir le centre de l'île, on utilisera donc le bus comme mode de transport pour rejoindre La Havane, Cienfuegos, Santa Clara, Ciego de Avila et même Camagüey.

Sachez cependant que toutes les villes cubaines ne pourront pas être atteintes directement et qu'il faudra parfois faire un changement de bus pour arriver à destination.
Si vous souhaitez rejoindre Cayo Coco depuis Trinidad par exemple, il faudra prendre un bus jusqu'à Santa Clara avant de rejoindre Caibarién, puis un taxi vers les îles de l'Archipel des Jardins du Roi. On pourra également rejoindre ces îles en allant de Trinidad à Ciego de Avila, puis prendre un autre bus jusqu'à Morón où des taxis vous conduiront jusqu'à Cayo Coco.


Exemples de tarifs de bus au départ de Trinidad


Ville Distance Durée Prix

Bayamo 458 Km 9h15 26 USD

Boca de Guamá 189 Km 4h00 12 USD

Camagüey 259 Km 4h40 15 USD

Ciego de Avila 182 Km 2h45 9 USD

Cienfuegos 81 Km 1h40 6 USD

Coliseo 229 Km 6h05 19 USD

Holguín 457 Km 8h00 26 USD

Jovellanos 209 Km 5h45 18 USD

La Havane 316 Km 6h10 25 USD

Las Tunas 379 Km 6h40 22 USD

Playa Girón 162 Km 3h05 13 USD

Playa Larga 199 Km 3h40 13 USD

Sancti Spíritus 70 Km 1h25 6 USD

Santa Clara 116 Km 3h15 8 USD

Santiago de Cuba 589 Km 11h25 33 USD

Varadero 259 Km 5h20 20 USD

Yaguaramas 118 Km 2h20 8 USD


Tarifs constatés au mois de novembre 2014 sur le site de Vía Azul, compagnie spécialisée dans le transport en bus des touristes vers les destinations les plus populaires. Vía Azul dispose d'une flotte de bus équipé de la climatisation et de toilettes et les réservations peuvent se faire sur son site.

Hôtels à Trinidad

Iberostar Gran TrinidadTrinidad est une ville tellement charmante qu'il serait inconcevable d'y passer au moins une nuit ou deux pour en apprécier ses charmes. C'est d'ailleurs ce que font de nombreux touristes qui n'auront pas trop de difficultés à y trouver un hébergement.
Que ce soit à Trinidad même ou dans les environs, et plus particulièrement sur les plages de la Péninsule de Ancón, on trouvera des hôtels à des prix raisonnables et addaptés à tous les styles de voyageurs.

En plus de l'offre hôtelière proposée par des chaînes d'hôtels cubaines ou espagnoles, vous trouverez à Trinidad des chambres d'hôtes pour des prix variant entre 15 et 35 CUC selon les prestations offertes. Dormir chez l'habitant à Trinidad est sans doute une très bonne solution puisque vous serez en plein coeur de cette très belle ville coloniale, tout en bénéficiant des conseils et de l'hospitalité des cubains.

Vous trouverez ci-dessous quelques adresses qui vous permettront de trouver un hôtel ou une chambre chez l'habitant à Trinidad.



Voyages à Cuba

Annonces publicitaires

Plan de Trinidad

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Dernières infos sur Cuba

$expiration) { readfile($FichierCache); // Si le fichier de cache existe et qu'il n'est pas périmé, on affiche le contenu du fichier } else { // Sinon, nous récupérons nos données normalement ob_start(); // Ouverture de la mémoire tampon $rss = 'http://www.americas-fr.com/tourisme/tag/cuba/feed'; $xml = @simplexml_load_file($rss); $i = 0; foreach ($xml->channel->item as $promo) { if ($i<8){ echo '* '.utf8_decode(str_replace("€", "€", str_replace("’", "'", $promo->title))).''; echo '
'; echo substr(utf8_decode(str_replace("€", "€", str_replace("’", "'", $promo->description))),0,160); echo ' [...]'; $i++; echo '
'; } } $donnees = ob_get_contents(); // On récupère les données présentes dans la mémoire tampon ob_end_clean(); // On ferme et on détruit la mémoire tampon file_put_contents($FichierCache, $donnees); // On insert nos données dans le fichier de cache echo $donnees; // On affiche les données de notre page } ?>

Photos de Cuba