Voyage au Suriname



SurinameEntre la Guyane Française, le Brésil et le Guyana, le plus petit d'Amérique du Sud est une destination méconnue et qui pourtant possède beaucoup de charme pour les amoureux de la nature. D'une grande diversité, le Suriname est en effet recouvert en grande partie par la jungle et la savane, une terre d'aventures qui abrite de nombreuses espèces animales et végétales.

Destination idéale pour l'écotourisme, le Suriname vous enchantera avec ses paysages tropicaux traversés par des rivières sur lesquelles des expéditions sont organisées pour pénétrer la jungle et aller à la rencontre des tribus indigènes.

L'ancienne Guyane Hollandaise est aussi un véritable melting-pot culturel où de nombreuses ethnies vivent en parfaite harmonie dans ce petit pays. En colonisant ces terres, les hollandais ne se sont en effet pas contentés de cohabiter avec les indigènes; ils y ont fait venir de nombreux travailleurs venant principalement d'Asie comme les indonésiens, les indiens ou les chinois, une population qui s'est enrichie avec les anciens esclaves noirs qui fuyaient les autres pays.

Tous ces peuples ont amené au Suriname leurs propres traditions, donnant ainsi naissance à une culture d'une richesse incroyable puisque chacun à conservé son mode de vie, ses traditions culinaires, sa religion et parfois sa langue, tout en cohabitant de manière pacifique et respectueuse avec l'autre au sein d'un même pays, le Suriname.

Suriname : informations utiles

- Superficie : 163 820 km²
- Capitale : Paramaribo
- Monnaie : Dollar du Suriname (1 € = results->rate as $rate) { if ((string) $rate['id'] == 'EURSRD') { echo (string) $rate->Rate; } } ?> Dollar du Suriname)
- Décalage horaire : -4 heures en hiver et -5 heures en été par rapport à Paris.
- Horloge Parlante
- Santé : Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire. Les vaccins contre l’hépatite, la typhoïde, le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite sont recommandés. Pensez à vous protéger des moustiques transmetteurs de la dengue et du paludisme en utilisant un répulsif et éventuellement un traitement anti-paludéen après avoir consulter votre médecin.
- Climat : avec son climat tropical, les températures sont chaudes tout au long de l'année avec une humidité de l'air très importante. Les périodes les plus sèches vont de février à avril et d'août à octobre
- Météo : Voir les températures
- Téléphone :
    France > Suriname : Faire le 00 597 + Numéro du correspondant
    Guyana > France : Faire le 00 33 + Numéro du correspondant
- Courant : 127 V - Fiches rondes classiques comme en France, prévoyez un transformateur si nécessaire
- Formalités : Visa de deux mois pour les ressortissants de l'Union Européenne à demander au consulat du Suriname ou Carte de Tourisme valable 90 jours et délivrée au consulat, à l'aéroport d'Amsterdam, à l'arrivée à l'aéroport de Paramaribo, au Consulat du Suriname à Cayenne ou Saint-Laurent du Moroni. Cette Carte de Tourisme est payante (20 €).
- Adresses utiles :
    Ambassade du Suriname : 94 rue Ranelagh - 75016 Paris - Tel : 01 45 25 93 00
    Ambassade de France : Dr. J.F. Nassylaan 23 - PO Box 2648 Paramaribo (Suriname) - Tel : +597 47 52 22
- Voyage au Suriname :
- Réservation de chambres d'hôtel à Paramaribo
- Réservation de billet d'avion au Suriname
- Réservation de séjours et circuits au Suriname


Voyages au Suriname

Billet d'avionBillets d'avion au Suriname

Suriname : Informations touristiques

Que voir et que faire au Suriname ?

Nous vous proposons ci-dessous les attractions touristiques les plus importantes de ce pays que vous découvrirez dans les villes et les régions que nous vous recommandons de visiter lors de votre prochain voyage au Suriname. Pour chacun des lieux présentés dans cette liste vous découvrirez une présentation plus détaillée avec des renseignements pratiques pour tout savoir comment y aller, trouver un hébergement et surtout ne pas manquer les plus belles choses à voir.



Paramaribo

Paramaribo

Fondée en 1603 sur les rives du fleuve Suriname, à quelques kilomètres de la côte Atlantique, Paramaribo a conservé son architecture typique qui lui a valu de voir son centre historique classé au Patrimoinde Mondial de l'Humanité par l'Unesco.
La capitale du Suriname possède en effet un centre historique unique en son genre avec ses maisons coloniales construites selon les standards de l'architecture hollandaise en la combinant avec certaines techniques et les bois précieux utilisés par les indigènes.

Si les côtes du Suriname furent découvertes par Juan de la Cosa et Amerigo Vespucci en 1499, ce n'est qu'au début du 17ème siècle que les hollandais s'intéressent à cette région pour y planter du tabac et de la canne à sucre. Ils décidèrent de s'installer près du village indigène de Parmarbo, sur les rives du Suriname, profitant de cette situation pour envoyer vers l'Europe non seulement du tabac et su sucre, mais aussi des fruits tropicaux et des bois précieux. Grâce à ce cela, les propriétaires des plantations et les commerçants se sont enrichis et ont fait construire à Paramaribo de superbes villas en bois. Mais le problème avec le bois, c'est que ça brûle facilement et Paramaribo a été victime à deux reprises, en 1821 et en 1832, d'un grand incendie qui a détruit une grande partie de ses maisons.
Avec la fin de l'esclavage en 1863, une grande quantité de travailleurs asiatiques arrivèrent à Paramaribo, des anciens esclaves noirs des Antilles, des émigrants venus de Chine, d'Inde et de Java (Indonésie), formant ainsi une des villes plus colorées d'Amérique du Sud avec une grande diversité culturelle.


Albina

Albina

A 140 kilomètres à l'est de Paramaribo, Albina se trouve sur la rive gauche du Maroni qui délimite la frontière avec la Guyane Française. Située en effet en face de Saint-Laurrent du Maroni, Albina est la porte d'entrée vers ce département français d'outre-mer ou, inversement, le point d'accès vers le Suriname quand on vient de la Guyane.

Albina a été fondée le 13 décembre 1846 par l'explorateur allemand August Kappler sur l'emplacement d'un village Caraïbe, lui donnant ce nom en hommage à sa fiancée et future épouse Albina Josefine Liezenmaier. La commune s'est développée ensuite quand on y découvrit de l'or, attirant de nombreux aventuriers européens en quête de fortune.
Avec ses belles villas coloniales en bois semblables à celles de Paramaribo, Albina est devenue rapidement une station balnéaire où les habitants de la capitale venaient se détendre au bord du Maroni.
Malheureusement, une grande partie de la ville a été détruite pendant la guerre civile qui opposaient entre 1986 et 1992 les partisants de Dési Bouterse à ceux de Ronnie Brunswijk.

Albina sera le point de départ vers plusieurs destinations intéressantes à l'est et au sud-est du Suriname comme Moengo avec l'ancien Village du Personnel de la compagnie Suralco, la Réserve naturelle Wia Wia et ses nombreux oiseaux, la Réserve naturelle de Galibi avec ses villages indigènes et ses plages où viennent pondre les tortues marines, ou le village indigène de Palumeu en remontant le fleuve Maroni. Albina c'est aussi la porte d'entrée de la Guyane Française grâce au ferry qui traverse le fleuve pour rejoindre Saint-Laurent du Maroni.


Brokopondo

Brokopondo

Sur la rive droite du fleuve Suriname, à 110 kilomètres au sud de Paramaribo, Brokopondo est une petie commune située près du Barrage Afobaka alimenté par le réservoir de Brakopondo qui représente la plus grande étendue d'eau du pays.
C'est en 1958 que le district de Brokopondo fut créé après l'arrivée de nombreux émigrants attirés par les mines d'or de la région. Aujourd'hui le village de Brokopondo est surtout peuplé par les Marrons, c'est à dire des descendants des esclaves noirs africains qui se sont installés au Suriname.
Il y a peu de choses à voir dans ce village mais on y appréciera le mode de vie de cette population chaleureuse et une sculpture originale montrant deux hommes, l'un avec des pattes de perroquet et l'autre en train d'écrire, un monument symbolisant le passé et l'avenir de Brokopondo.
Mais le principal attrait de Brokopondo est son accès au Parc Naturel de Brownsberg, un des plus beaux sites du Suriname.

A moins de 4 kilomètres au sud de Brokopondo le Barrage Afobaka a été construit entre 1961 et 1964 pour fournir suffisamment d'éléctricité aux usines de Paranam qui transforment la bauxite en aluminium. Le Parc de Brownsberg est une des destinations les plus appréciées des touristes à proximité de Brokopondo et en s'éloignant plus au sud on visitera le village de Pokigron et l'immense Réserve Naturelle du Centre du Suriname, une véritable expédition pour les amoureux de la nature.


Nieuw Amsterdam

Nieuw-Amsterdam

Nieuw Amsterdam est située en face de Paramaribo sur la rive droite su Suriname et à la confluence du Commerwijne, à quelques kilomètres seulement de l'océan Atlantique.
Cette commune de 6 000 habitants s'est développée autour d'un fort qui a été construit entre 1734 et 1747 pour renforcer le système de défense de la colonie hollandaise avec Fort Zeelandia situé à Paramaribo.
Suite à l'abollition de l'escalavage en 1863, des travailleurs venant de l'île de Java en Indonésie et d'Inde sont arrivés pour travailler dans les plantations voisines et leurs descendants composent aujourd'hui la grande majorité de la population de Nieuw Amsterdam.

La ville de Nieuw Amsterdam est reliée à Paramaribo par des pirogues qui traversent le fleuve mais aussi par le Pont Jules Wijdenboschbrug qui place la capitale du pays à 20 kilomètres.

Comme à Paramaribo, on pourra voir à Nieuw Amsterdam quelques maisons coloniales en bois caractéristiques de l'architecture hollandaise utilisant les méthodes de construction indigègne. On visitera les anciennes plantations qui ont fait la richesse de la région comme celle de Marienburg, les plages de Braamspunt ou la très belle réserve de Matapica où l'on pourra y observer de nombreuses tortues de mer. En remontant le Commewijne on rejoindra le Parc Naturel de Copi pour y faire des excursions en pirogue dans la forêt et la savane.


Nieuw Nickerie

Nieuw Nickerie

A l'ouest du Suriname, sur la rive droite du fleuve Corentyne qui délimite la frontière avec le Guyana, la ville de Nieuw Nickerie est la deuxième plus grande ville du pays avec seulement 14 000 habitants.
Nieuw Nickerie a plutôt l'aspect d'un grand village avec de belles maisons coloniales entourées par de grandes rizières qui sont à la base de l'économie de la ville.

Au nord de la ville se trouvait la cité de Nieuw Rotterdam construite au bord de l'océan Atlantique, mais celle-ci fut inondée à maintes reprises par les eaux de l'océan et ses habitants décidèrent de s'installer sur le rive gauche du la rivière Nickerie en construisant une digue 1879 pour se protéger. Cette digue est devenue une attraction touristique et, malgré les palmiers, bien des voyageurs s'imaginent être dans une des villes des Pays-Bas protégées également de la mer de cette façon.

Au centre de Nieuw Nickerie on pourra voir également un canal d'eau douce, jadis peuplé par les lamantins et recouvert aujourd'hui de nénuphars et bordé par de majestueux palmiers.
La Brasaplein est la place principale de Nieuw Nickerie et c'est autour de celle-ci que se trouvent les principaux édifices de la ville comme la poste, le commissariat de Police situé dans un bâtiment historique, et le marché qui se trouve au bord de la rivière Nickerie.

New Nickerie est la porte d'accès vers le Guyana en prenant le ferry qui vous amènera à Corriverton, sur la rive gauche du Corentyne. c'est aussi le point de départ vers d'autres richesses naturelles situées à l'ouest du Suriname comme la Réserve Naturelle de Bigi Pan connue pour la présence de nombreux oiseaux comme les magnifiques ibis rouges. De Nieuw Nickerie on visitera aussi Wageningen au coeur d'une grande exploitation de riz, puis on partira en excursion jusqu'au village indigène d'Apoera 120 kilomètres plus au sud.


Annonces publicitaires

Carte du Suriname

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Suriname

$expiration) { readfile($FichierCache); // Si le fichier de cache existe et qu'il n'est pas périmé, on affiche le contenu du fichier } else { // Sinon, nous récupérons nos données normalement ob_start(); // Ouverture de la mémoire tampon $rss = 'http://www.americas-fr.com/tourisme/tag/suriname/feed'; $xml = @simplexml_load_file($rss); $i = 0; foreach ($xml->channel->item as $promo) { if ($i<8){ echo '* '.utf8_decode(str_replace("€", "€", str_replace("’", "'", $promo->title))).''; echo '
'; echo substr(utf8_decode(str_replace("€", "€", str_replace("’", "'", $promo->description))),0,160); echo ' [...]'; $i++; echo '
'; } } $donnees = ob_get_contents(); // On récupère les données présentes dans la mémoire tampon ob_end_clean(); // On ferme et on détruit la mémoire tampon file_put_contents($FichierCache, $donnees); // On insert nos données dans le fichier de cache echo $donnees; // On affiche les données de notre page } ?>
Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Suriname