0

Grève des travailleurs sur le chantier olympique

Chantier olympique à Rio de Janeiro

Les travailleurs qui réalisent les installations des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro 2016 ont entamé une grève le 18 mai 2015 pour obtenir une hausse des salaires.

Les travaux sont interrompus jusqu’au vendredi 22 mai, date à laquelle une réunion de conciliation aura lieu avec le Syndicat des Travailleurs de la Construction de Rio de Janeiro (Sitraicp).

Selon Nilson Duarte, Président du syndicat, cet arrêt de travail n’affectera pas le calendrier prévu si un accord est trouvé vendredi. Cependant, en cas de désaccord une grève de 15 jours pourrait être lourde de conséquences.

Cette grève touche plusieurs installations comme le stade olympique Nilton Santos surnommé Engenhão, le Parc Olympique de Deodoro, et les infrastructures liées à l’organisation des jeux comme l’expansion du métro et des lignes de bus.

Les travailleurs revendiquent une augmentation des salaires de 8,5% et une hausse du panier de base de 40 reais alors que les employeurs ne leurs proposent que 7,3% de plus sur leurs salaires.

Ces négociations salariales ont commencé en février mais en raison de la crise économique les entreprises n’ont jamais donné suite à la revendication initiale de 15% sur les salaires.

Selon le syndicat, 70% des 12 000 travailleurs étaient en grève le lundi 18 mai et des manifestations et des piquets de grève vont être mis en place sur les sites du chantier olympique.

Ce n’est pas la première fois qu’une grève touche le chantier olympique; un arrêt de travail de deux semaines avait déjà eu lieu au mois d’avril 2014 pour demander une hausse des salaires. Mais plus la date de l’événement se rapproche et plus les retards pour la construction des installations risquent d’avoir de fâcheuses conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *