0

Plus de 300 baleines échouées au sud du Chili

Baleines échouées

Selon les observateurs d’une expédition scientifique 337 baleines sont mortes dans un fjord de la Patagonie chilienne, ce qui serait un des échouages de cétacés le plus important au monde.

Vreni Haussermann, la directrice de la Fondation Huinay, vient de révéler cette catastrophe alors que c’est au mois de juin 2015 que les 305 corps et les 32 squelettes ont été aperçus depuis les airs.

Les causes de la mort de ces baleines sont multiples mais la Fondation écarte toute intervention humaine. Les baleines qui se sont échouées dans un fjord situé à 2000 kilomètres au sud de Santiago du Chili sont des cétacés de type « Rorqual boréal » ou « Rorqual sei », une espèce protégée alors qu’elle avait été décimée au 19ème et au début du 20ème siècle par les baleiniers.

Troisième plus grande baleine au monde avec une longueur pouvant atteindre les 20 mètres, le Rorqual boréal migre durant l’été australe de l’Antarctique vers les les mers aux eaux plus tempérées.

Pour Vreni Haussermann, ces baleines auraient pu être victimes de la Marée Rouge, c’est à dire une augmentation rapide de micro algues qui peuvent changer la couleur de l’eau et la rendre toxique.

La Fondation Huinay n’a pas voulu révéler l’information avant d’en savoir plus sur les causes de ce qui pourrait être l’un des plus grands échouages de baleines au monde, une enquête menée grâce à National Geographic qui a financé l’expédition.

Certaines baleines se sont échouées près du Golfo de Penas (Golfe des Peines), une zone où abondent les fjords, les canaux et les îlots à 1650 kilomètres au sud de Santiago et près de Puerto Aysén et de Coyhaique. Mais la plus grande quantité fut découverte à quelques kilomètres au nord de Puerto Natales, à 2960 kilomètres a sud de la capitale du Chili.

Les 37 premiers cadavres ont été découverts par hasard au mois d’avril à l’extrême sud du Chili par une équipe de la Fondation Huinay qui en a informé le Service National de Pêche et la marine nationale qui ont réalisé une expédition dans le secteur à la fin du mois de mai.

Grâce au financement de National Geographic des survols ont été réalisés entre le mois de juin et le mois d’août, ce qui a permis de comptabiliser 337 baleines mortes.
Il n’est pas possible d’atterrir sur cette zone, c’est un secteur très isolé où personne ne vit.

Selon Vreni Haussermann on ne connait pas vraiment le nombre de Rorqual sei vivant dans l’hémisphère sud car ces cétacés vivent généralement très loin des côtes.

Un des échouages les plus importants de baleines a eu lieu entre 1999 et 2001 quand on a découvert 600 baleines grises sur les côtes du Pacifique en Amérique du Nord. Mais cet échouage s’est réalisé sur une longue période et à plusieurs endroits de la côte Pacifique, entre l’Alaska et le Mexique, tandis que ces baleines retrouvées en Patagonie ont été découvertes sur une aire très réduite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *