0

Cuba veut protéger ses cigares de la piraterie

Cubaine fumant un cigare

Le Havane est un des produits d’exportation les plus prestigieux de Cuba qui cherche à le protéger suite à plusieurs tentatives de falsification.

La dernière confiscation de faux Havanes par des agents du Ministère Public du Costa Rica dans différents commerces de San José, confirme la nécessité d’informer les consommateurs des véritables qualités des cigares fabriqués à Cuba.

Les acheteurs de cigares devraient connaître les détails qui permettent d’authentifier un Havane qui a reçu le Dénomination d’Origine Protégée (DOP).

Cette dénomination est donnée à des cigares cubains possédant plus de trois grammes de tabac, fabriqués dans l’île, conformes aux normes de qualité établies par l’industrie du tabac, avec des variétés de feuilles de tabac de type noir cubain cultivé dans des région spécifiques qui ont également reçu la dénomination d’origine.

Les Havanes possèdent un sceau de garantie émis pas la République de Cuba, timbre qui apparait sur tous les produits tabagiques fabriqués dans l’île. Ce sceau a été utilisé pour la première fois en 1889 suite à un décret du Roi d’Espagne.

En 1912, le Gouvernement indépendant de Cuba a approuvé une loi qui autorise l’usage d’un nouveau design, semblable à celui qui est utilisé actuellement et qui a été légèrement modifié en 1931. En 1999 un numéro de série en rouge et un emblème visible uniquement sous la lumière ultraviolette ont été ajoutés.

En 2009, la signalétique s’est enrichie d’une bande holographique à l’extrême droite et d’un code-barre à gauche, à côté de du blason de la République de Cuba, et ceci sur tous les emballages afin de faire un suivi de toutes les phases de sa commercialisation depuis sa sortie de Cuba.

Ces marques permettent au produit d’être identifié dans n’importe quel coin du monde, offrant des informations sur son distributeur, son numéro d’identification commercial et d’autres détails.

Actuellement, toutes les boîtes et tous les sachets portent en plus sur l’extrémité supérieure droite, le sceau « Habanos » ajouté en 1994 pour indiquer la DOP, et le fond de toutes les boîtes doit faire apparaître depuis 1960 une marque imprimée à chaud avec les mots « Habanos S.A., Hecho en Cuba, Totalmente a Mano ».

Cette entreprise, propriété à part égale entre la société publique Cubatabaco et l’espagnole Altadis, est présente sur les cinq continents et ses produits sont diffusés dans plus de 150 pays.

Habanos S.A. distribue 27 marques cubaines avec plus de 220 vitoles (formes de cigares), et les plus prestigieuses ont pour nom Cohíba, Montecristo, Romeo y Julieta, Partagás, Hoyo de Monterrey, H. Upmannn, Trinidad, Cuaba, Vegas Robaina ou San Cristóbal de La Habana.

Habanos S.A. contrôle 35% du marché mondial de cigares de qualité, chiffre qui monte à 75% si on exclue les États-Unis où les produits cubains sont interdits.

Tous les ans, plus de 100 millions de Havanes sont fumés sur la planète et bien que les cubains soient de grands fumeurs, ils consomment surtout des cigarettes qui sont vendues au nombre de 200 millions d’unités annuelles sur l’île.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *