0

Le projet minier Tía María suspendu au Pérou

Affrontements au Pérou à propos du projet Tía María

Suite aux affrontements entre la population locale de la Vallée du Tambo et la Police dans la région d’Arequipa, au Pérou, le projet minier Tía María a été suspendu afin d’analyser sereinement la situation.

Depuis deux mois des milliers de manifestants s’opposent au projet minier de la Southern Copper qui s’apprête à exploiter une mine à ciel ouvert pour l’extraction de cuivre, un projet évalué à 1,15 milliards d’euros sur 18 ans.

Selon les habitants de la région l’exploitation de cette mine mettrait en danger la région avec des risques de pollution de la Vallée du Tambo où les paysans cultivent le riz, la patate douce et la canne à sucre.

La Confédération des entrepreneurs du Pérou (CONFIEP) et la Société nationale des mines, du pétrole et de l’énergie (SNMPE) ont salué cette décision qui devrait mettre fin aux violences et laisser place au dialogue au sujet de ce projet controversé.

Mais les opposants au projet ont décidé de poursuivre leur mouvement et des manifestations sont prévues dans tout le pays les 27 et 28 mai 2015. Selon les leaders du mouvements la Southern Copper ne changera rien à son projet suite aux deux mois de négociations prévues alors que l’entreprise n’a fait aucune concession depuis six ans.

La compagnie Southern Copper appartient à un groupe d’investisseurs mexicains qui exploite plusieurs mines au Pérou depuis 1960 et qui a déjà reçu de nombreuses amendes concernant ses manquements à la protection de l’environnement.

Le 17 mai dernier, le lendemain de la décision de suspendre le projet pendant deux mois, des affrontements violents se sont déroulés entre les manifestants et les forces de l’ordre. Une vidéo de ces affrontements à été diffusée sur les réseaux sociaux, provoquant l’indignation de nombreux internautes.

Sur cette vidéo on peut voir les policiers se regrouper pour tenter d’esquiver les projectiles lancés par les manifestants, puis la contrattaque menée par les forces de l’ordre. A ce moment on peut voir qu’un des policiers utilisent une arme à feu en direction des manifestants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *