Actualité du voyage en France et dans le Monde

Les pilotes de Ryanair menacent de se mettre en grève

Par • Catégorie: Actualité

Annonce publicitaire :



Un vent de rébellion souffre sur la compagnie low cost Ryanair suite à la menace de ses pilotes de se mettre en grève si leur syndicat n’est pas reconnu par la direction.

La compagnie irlandaise s’est fait connaître en Europe grâce à ses bas prix en échange de conditions de transports très strictes, mais aussi en imposant des conditions de travail difficiles à ses employés.

Suite à une situation devenue insoutenable, un groupe de pilotes a créé il y a quelques semaines une association nommée « Ryanair Pilot Group » (RPG), dont le but est de changer les conditions de travail au sein de la compagnie low cost.

Concrètement, cette association demande que les lois du travail des pays des pilotes soient respectées et que leurs représentants participent à l’élaboration de chaque nouveau contrat.

On estime que près de la moitié des 3 500 pilotes de Ryanair ont déjà rejoint cette organisation pour faire face au comportement de la compagnie envers ses employés.

Selon ces pilotes, Ryanair embauche des travailleurs indépendants alors qu’en réalité ils travaillent exclusivement pour cette compagnie, ne leur payant pas les heures au sol et faisant pression sur eux pour dépenser le moins de kérosène possible.

Ryanair embauche la plus grande partie de son personnel à travers d’agences situées en Irlande, obligeant ainsi ses employés à payer leurs impôts et leurs cotisations dans ce pays même s’il résident à l’étranger.

La compagnie a fait savoir qu’elle ne cèdera à aucun chantage, qu’elle ne reconnaîtra aucun syndicat et qu’elle continuera de négocier de forme individuelle chacun des contrats de travail. Pour Ryanair les choses sont simples : si un employé est mécontent il n’a qu’à abandonner l’entreprise puisque la compagnie dispose d’un réservoir 5 000 demandeurs d’emploi.

Ce n’est pas la première fois que Ryanair s’oppose aux droits des travailleurs. En juin dernier, Ryanair avait demandé à la Commission Européenne de voter une loi pour supprimer le droit de grève des contrôleurs aériens.

Ryanair accuse les contrôleurs aériens français d’avoir fait perdre de l’argent à la compagnie puisque son premier trimestre de l’année fiscale (avril à juin 2013) était en baisse de 21% par rapport à celui de l’année antérieure.

La compagnie low cost a cependant facturé 1,34 milliards d’euros lors de ce trimestre, soit 5% de plus que l’année antérieure, dégageant 78 millions d’euros de bénéfices.

Hôtels à Dublin

Voyage en Irlande





Article rédigé le 3 Août, 2013




Liens publicitaires




Marqué comme: , ,

Laisser un Commentaire