Actualité du voyage en France et dans le Monde

Les compagnies britanniques s’opposent à la taxe sur les passagers

Par • Catégorie: Actualité

Annonce publicitaire :



Les directeurs des quatre principales compagnies aériennes des îles britanniques, easyJet, Ryanair, Virgin Atlantic et IAG (British Airways et Iberia), ont demandé au Gouvernement du Royaume-Uni de supprimer la taxe sur les passagers qui nuirait à la croissance économique.

Willie Walsh pour IAG, Carolyn McCall pour easyJet, Michael O’Leary pour Ryanair et Steve Ridgway pour Virgin Atlantic, ont signé une lettre destinée au Ministre de l’économie, George Osborne, dans laquelle ils demandent la suppression de l’Air Passenger Duty (APD).

Les compagnies aériennes estiment que cette taxe, incluse dans le prix des billets, nuit à leur compétitivité et limite le nombre de vols vers le Royaume-Uni, le pays qui possède les taxes les plus élevées du monde.

Pour convaincre le Gouvernement, les signataires explique que les Pays-Bas ont du retirer une taxe similaire au cours de l’année fiscale 2008/2009 car elle affectait la croissance économique du pays.

L’APD est une taxe que payent tous les passagers des compagnies aériennes qui décollent des aéroports britanniques. Seules les compagnies réalisant une escale sur le sol britannique en sont exemptées.

Le coût actuel de l’APD est de 12 £ (environ 14 €) pour les vols de courte distance, mais peut monter jusqu’à 85 £ (99 €) pour les vols long courrier.

Grâce à cette taxe le Trésor Britannique aurait perçu 2,1 millions de livres sterling (2,5 millions d’euros) sur l’année fiscale 2010/2011.

Cette taxe a été introduite en 1994 en tant qu’impôt écologique destiné à compenser les émissions de gaz des avions. Mais les compagnies aériennes estiment que cette taxe n’a plus de raison d’être étant donné qu’un nouveau système d’échange de quotas va être mis en place en Europe.

Hôtels à Londres





Article rédigé le 18 Nov, 2011




Liens publicitaires




Marqué comme: , , , , , ,

Laisser un Commentaire