Actualité du voyage en France et dans le Monde

Crash d’un Airbus A310 de Yemenia Airways

Par • Catégorie: Actualité

Annonce publicitaire :



Airbus A310-300 de Yemenia - Immatriculation 7O-ADJ

Moins d’un mois après l’accident du vol AF 447 d’Air France entre Rio de Janeiro et Paris, un autre Airbus s’est abîmé en mer dans la nuit du 29 au 30 juin 2009.

Un Airbus A310-300 de Yemenia Airways qui faisait le trajet entre Sanaa, au Yémen, et Moroni avec 153 personnes dont 66 Français à bord, s’est abîmé dans l’océan Indien, près de l’archipel des Comores à moins de 15 kilomètres des côtes, alors qu’il s’apprêtait à atterrir.

Selon la compagnie aérienne Yemenia Airways, 142 passagers de différentes nationalités (comoriens et français pour la plupart) se trouvaient à bord du vol IY626, ainsi que 11 membres d’équipage.

66 français figuraient donc parmi les passagers, des voyageurs qui avaient fait le vol entre l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle et Sanaa, avec une escale à Marseille, à bord d’un Airbus A330 de Yemenia Airways, et qui avaient changé d’avion à Sanaa pour poursuivre leur route sur un airbus A310 vers Moroni aux Comores.

L’appareil était entré en service en 1990 et totalisait 51 900 heures de vols et avait réalisé 17 300 rotations. L’Airbus A310-304 immatriculé 7O-ADJ avait été acheté par Yemenia le 1er septembre 1999 après avoir volé pour plusieurs compagnies aériennes.

L’avion avait été livré le 5 mai 1990 à Air Liberté puis en 1997 et en 1998 il vola sous les couleurs de Aerocancun, Adorna Airways et Passaredo.

L’appareil avait été contrôlé en France en 2007 et faisait l’objet d’un contrôle renforcé et l’Union Européenne allait l’auditionner prochainement pour l’inclure ou non dans sa fameuse liste noire.

La Compagnie aérienne Yemenia Airways dispose d’une flotte de 14 avions dont 3 Dash 8-100, 5 Boeing 737, 2 Airbus A330-200 et 4 Airbus A310-300 dont un vient de s’abîmer en mer.

La compagnie appartient à l’État yéménite pour 51% des parts de la société, le gouvernement de l’Arabie Saoudite en détenant 49%.

Selon le journal L’Express, la communauté comorienne qui vit en France se plaint régulièrement des conditions de vol de la compagnie Yemenia Airways.

Si beaucoup de comoriens dénoncent souvent le mauvais accueil fait par les employés de la compagnie, c’est surtout les conditions de voyage dans les avions de Yemenia entre Sanaa et moroni qui font l’objet des critiques les plus vives.

L’avion de Yemenia volant de Paris à Sanaa en faisant escale à Marseille est irréprochable, mais ce n’est plus du tout le cas quand il faut changer d’avion à Sanaa pour rejoindre Moroni.

Les associations de Comoriens français se sont efforcées d’alerter les autorités françaises et européennes mais rien n’a été fait jusque là pour avertir la compagnie Yemenia de graves manquements.

L’association « SOS Voyage aux Comores » créée en 2008 avait appelé au boycott de Yemenia pour dénoncer les conditions de transport déplorables. Des passagers avaient constatés qu’au cours des vols entre Sanaa et Moroni qu’il manquait des gilets de sauvetage, des ceintures de sécurité et que le toit de l’appareil bougeait étrangement.

Lors de leur transit à Sanaa des passagers étaient parfois obligés de rester jusqu’à 3 jours bloqués à l’aéroport. Si les règles de sécurité dans les avions n’étaient pas respectées, les passagers non plus n’avaient droit au respect.

Pour la plupart des comoriens vivant en France depuis l’indépendance des îles (exceptée Mayotte) en 1975, Yemenia est une des seules compagnies aériennes faisant la liaison.

Article rédigé le 30 Juin, 2009




Liens publicitaires




Marqué comme: ,

2 Réponses »

  1. Après l’annonce de l’arrêt des vols depuis Marseille jeudi 2 juillet, la compagnie aérienne Yemenia a suspendu ses vols vendredi à destination ou au départ de Paris.
    Yemenia est fortement mise en cause par la communauté comorienne de France pour des conditions de transport jugées indignes entre la France et les Comores.

    L’Airbus A310-300, qui s’est abîmé en mer avait fait l’objet d’un contrôle négatif en France en 2007 et était interdit de vol dans le ciel français maisYemenia l’utilisait entre le Yémen et Moroni.

  2. désole pour les faute d’orthographe je n’ai que 11 ans (mais je ne sui pas au collège)
    vous savez mon grand frére il étais dans l’avion … Et en plus c’était mon seul grand frére et je vous jure si c une personne qui a fait en sorte que l’avion fasse un crash je vous jure que je ne le pardonnerai jamais même avec de l’argent svp svp retrouver cette « boîte noir »je vous en suplie merci d’avoir lu ce grand message

Laisser un Commentaire