Actualité du voyage en France et dans le Monde

Près de 2000 touristes bloqués au Machu Picchu

Par • Catégorie: Actualité

Annonce publicitaire :



Machu Picchu

1954 touristes étrangers se trouvent bloqués près du site archéologique du Machu Picchu, au Pérou, étant dans l’impossibilité de revenir à Cuzco à cause de la montée des eaux d’une rivière.

Les autorités péruviennes ont tenté d’évacuer ce lundi 25 janvier 2010 près de 2 000 touristes étrangers bloqués au Machu Picchu en raison des crues de l’Urubamba qui a recouvert les rails de la ligne de chemin de fer, l’unique moyen de revenir vers Cuzco.

Le Ministre du Commerce Extérieur et du Tourisme, Martin Perez, a annoncé que 1954 touristes se trouvaient dans le village d’Aguas Calientes, près du Machu Picchu, après avoir visité la citadelle Inca.

Les touristes ont été conduits dans différents hôtels et pensions d’Aguas Calientes pendant que le service de maintenance de l’entreprise PerúRail tentait de réparer la voie qui s’était affaiblie sur certains secteurs.

Mais les eaux ont continué de monter, ce qui a rendu le travail très difficile. Le trafic ferroviaire entre Cuzco, Ollantaytambo et Machu Picchu a du être totalement interrompu.

Les fortes pluies de ces trois derniers jours dans la région ont entrainé une montée rapide des eaux des rivières et ont provoqué des glissements de terrain qui ont tué deux personnes.

Ces pluies ont obligé l’entreprise PerúRail à suspendre ce lundi 25 janvier tous les départs de train de Cuzco à destination du Machu Picchu, la principale attraction touristique du Pérou qui reçoit entre 1500 et 2000 visiteurs par jour.

La priorité de l’entreprise ferroviaire est de rapatrier vers Cuzco tous les touristes coincés à Aguas Calientes. Des hélicoptères pourraient même être utilisés pour évacuer les personnes les plus fragiles comme les enfant ou les personnes âgées, afin de les amener à Ollantaytambo d’où ils pourraient rejoindre Cuzco en bus.

Le maire de Cuzco, Luis Flores Garcia, a demandé aux autorités que soit décrété l’état d’urgence dans la région.

Les eaux des rivières commencent à inonder les maisons et certaines, construites en adobe, sont sur le point de s’effondrer. La veille, la rivière Huatanay est sortie de son lit et a commencé à envahir les rues de Cuzco, à quelques pâtés de maison de la Plaza de Armas, le Centre Historique de Cuzco.

Voyage au Pérou





Article rédigé le 26 Jan, 2010




Liens publicitaires




Marqué comme: , , ,

Laisser un Commentaire