Actualité du voyage en France et dans le Monde

EZjet clouée au sol par l’aviation civile américaine

Par • Catégorie: Actualité

Annonce publicitaire :



Les vols de la compagnie low cost EZjet ont été suspendus par le Département des Transports des États-Unis, laissant 30 000 passagers au sol.

Depuis le 8 novembre 2012 les vols de Ezjet entre Georgetown et New York, Georgetown et Toronto, et Georgetown et Trinité-et-Tobago sont donc annulés.

La licence de vol de la compagnie EZjet a été retirée par l’aviation civile américaine suite à un défaut de paiement pour la location des avions aux compagnies charter Dynamic Airways et Swift Air.

Le contentieux entre EZjet et Swift Air remonte au 23 octobre 2012 quand la compagnie charter a annoncé l’annulation de 26 vols entre New York et Trinidad et le Guyana.

L’aviation Civile américaine a fait appel à la compagnie Caribbean Airlines pour prendre en charge les 30 000 clients de EZjet qui ont réservé leurs vols pour les mois de novembre et décembre 2012.

La compagnie de Trinidad et Tobago a accepté d’examiner la situation et va proposer des tarifs raisonnables aux passagers lésés par la suspension de EZjet, en fonction de ses disponibilités.

De son côté, EZjet a promis que tous les passagers seraient remboursés pour les vols qu’ils n’auront pas pu réaliser avec la compagnie et les a invité à contacter le siège social de la compagnie située à Georgetown, au Guyana.

Selon EZjet, sa dette envers les deux compagnies charter serait de 2,2 millions de dollars mais 1,5 millions provenant de la vente des billets avaient été recueillis même si la somme n’avait pas était encore remise à ces deux sociétés.

EZjet accuse les deux compagnies charters, et plus particulièrement Swift Air, de lui mettre la pression en exigeant de payer à l’avance les vols et le carburant.

Selon les déclarations de la direction de EZjet, aucun préavis n’a été adressé à la compagnie et Swift Air a abandonné les 2, 3 et 7 novembre ses passagers sur les aéroports de New York JFK, de Georgetown et de Piarco à Trinidad.

Toujours selon Ezjet, l’Aviation Civile Américaine aurait alors suspendu sa licence de vol à partir d’informations trompeuses de la part de Swift Air et envisage un recours en justice.

Mais le problème avec EZjet remonterait à 11 mois quand son directeur Sonny Ramdeo a été accusé par son ancien employeur aux États-Unis d’avoir détourné 5,4 millions de dollars alors qu’il gérait le versement des salaires de 3500 employés des hôpitaux. Cette accusation et la démission de Sonny Ramdeo à la tête de la compagnie aurait entrainé une perte de confiance de la part de ses créanciers.

Hôtels à Georgetown





Article rédigé le 11 Nov, 2012




Liens publicitaires




Marqué comme: , , , , , , ,

Laisser un Commentaire