Actualité du voyage en France et dans le Monde

Nouveaux sites archéologiques au Mexique

Par • Catégorie: Actualité

Annonce publicitaire :



Le Mexique va ouvrir cette année trois nouvelles zones archéologiques, deux situées au nord de Mexico (à Guanajuato et Querétaro), et une dans l’État d’Oaxaca au sud.

Les deux sites archéologiques situés au nord sont des vestiges de la période classique de la culture Otomi entre 220 et 1050 après J.C., tandis que celui situé dans la région d’Oaxaca présente des peuples beaucoup plus anciens qui arrivèrent en 500 avant J.C. de la zone du Golfe du Mexique.

A Guanajuato les touristes découvriront le site archéologique de Cañada de la Virgen, à Querétaro ils pourront visiter celui de Tancama, et à Oaxaca ils visiteront la zone archéologique de Bocana del Río Copalita.

Les vestiges de la zone de Bocana furent découvert en 1996 près du Rio Copalita, à 10 kilomètres à l’est de la Baie de Santa Cruz Huatulco. Le Rio Copalita est alimenté par des rivières descendant de la Sierra Madre del Sur et coule vers l’océan Pacifique en traversant des paysages qui enchanteront les amateurs d’écotourisme.

Cañada de la Virgen, situé près de San Miguel de Allende, est un site archéologique remarquable avec un ensemble monumental dominé par une pyramide de 15 mètres de hauteur.

A Tancama, situé près de la commune de Jalpan à 190 km de Guanajuato, ce sont 42 structures de différentes tailles qui ont été découvertes dont les plus notables sont celles de forme semi-circulaire. L’édifice le plus élevé du site a une hauteur de 12 mètres.

L’ouverture de ces nouveaux sites archéologiques sera accompagnée également par celle de musées et d’expositions dans le cadre des festivités organisées du Bicentenaire de l’Indépendance du Mexique.

Dans les États de à Guanajuato et Querétaro les Musées Casa de Hidalgo « La Francia Chiquita » et le Musée Régional de Guanajuato « Alhóndiga de Granaditas » seront donc réouverts au public, tandis que les visiteurs pourront découvrir le nouveau Musée Régional du Michoacan.

L’ouverture de ces trois sites archéologiques a nécessité un investissement de 30 millions de pesos (environ 3 millions d’euros). Ils font partie d’un ensemble de 10 sites que le président mexicain Felipe Calderon a promis d’ouvrir avant 2012.

Après avoir enregistré une perte de 2,014 milliards de dollars de revenus touristiques en 2009 en raison d’une baisse de 1,1 million de visiteurs, les nouveaux sites archéologiques permettront en partie au Mexique à se redresser.

Première destination touristique en Amérique Latine avec 21,5 millions de visiteurs étrangers (22,6 en 2008), l’objectif du Gouvernement est en effet de redresser la barre après la crise économique et la Grippe A qui ont durent affecté le Mexique en 2009.

Le secteur touristique représente environ 8% du PIB du Mexique, des ressources suffisamment importantes pour que le Gouvernement s’en préoccupe, d’autant que le tourisme est sans doute la façon la plus rapide de générer des emplois.

La richesse du Mexique c’est de pouvoir conjuguer deux types de tourisme : le tourisme culturel avec un patrimoine historique impressionnant, et le tourisme de plage et de soleil avec des stations balnéaires parmi les plus appréciées au monde.

Si les investissements sur la Riviera Maya et sur la côte Pacifique ont été très importants ces dernières années, il est pourtant regrettable qu’un pays laisse à l’abandon autant de zones archéologiques qui mériteraient d’être ouvertes au public.

L’annonce de l’ouverture au public de trois nouveaux sites archéologiques est donc une très bonne nouvelle car le Gouvernement démontre ainsi qu’il cherche à revitaliser le tourisme au Mexique avec d’autres ressources que ses stations balnéaires.

Si les sites les plus connus sont ceux de ChiChen Itza, Uxmal ou Teotihuacan, il faut tout de même rappeler que le Mexique dispose de pas moins de 175 zones archéologiques ouvertes au public.

Faire la promotion de ces sites archéologiques permettra de faire découvrir aux touristes d’autres régions moins connues et leur permettre de se développer grâce à de nouvelles rentrées d’argent.

Un pays si riche culturellement ne pouvait pas se contenter d’attirer les visiteurs en vantant le charme de ses plages dans la mesure où de nombreuses autres destinations dans la zone des Caraïbes sont en mesure d’offrir la même chose.

En faisant la promotion de son patrimoine, de sa culture et de ses aspects traditionnels, le Mexique peut séduire davantage les touristes qui souhaitent aussi se cultiver pendant leurs vacances, tout en disposant d’un cadre magnifique pour se détendre et se divertir.

Offres de séjours au Mexique





Article rédigé le 18 Fév, 2010




Liens publicitaires




Marqué comme: , ,

Laisser un Commentaire