Actualité du voyage en France et dans le Monde

Teresopolis, un paradis transformé en enfer

Par • Catégorie: Actualité

Annonce publicitaire :



Située dans les montagnes au nord de la ville de Rio de Janeiro, au Brésil, la petite ville de Teresopolis est devenu un enfer à cause des pluies diluviennes qui ont provoqué la mort de plus d’une centaine de personnes.

Selon le maire de la ville, Jorge Mário Sedlacek, il est tombé en 24 heures l’équivalent d’un mois de précipitations qui ont provoqué des inondations et des glissements de terrain ce mercredi 12 janvier.

Il n’y a pas eu de distinction entre les riches et les pauvres au moment où les maisons se sont écroulées, témoigne une femme qui a réussi à s’échapper au moment où sa maison située sur le flanc de la montagne s’écroulait.

A Teresopolis les autorités font état de 114 morts tandis que 18 autres victimes ont été dénombrées à Petropolis, 7 à Nova Friburgo. Mais les chiffres ne seraient malheureusement que provisoire.

Les accès routiers à Teresopolis sont coupés et le Gouverneur de l’État de Rio a appelé les forces aériennes pour intervenir rapidement sur les lieux sinistrés.

La mairie de Rio de Janeiro a mis à la disposition des secours tous les hélicoptères disponibles pour transporter les pompiers et venir en aide à la population désemparée.

Les précipitations avaient commencé à tomber dans la nuit du mardi et les inondations ont touché toutes les localités qui se trouvaient dans la vallée très encaissée.

Les pluies diluviennes ont fait déborder un barrage et les rues de Teresopolis ont été transformées en rivières tumultueuses, emportant tout sur leur passage, voitures et maisons.

30 glissements de terrains ont été dénombrés et l’un d’entre eux a enseveli des pompiers qui tentaient de sauver des habitants sous les décombres à Nova Friburgo.

Des quartiers entiers sont ensevelis sous la boue et on distingue à peine quelques toits qui émergent et des habitants qui demandent de l’aide en agitant des vêtements blancs.

Fondée en 1891, Teresopolis est une petite ville de 150 000 habitants située du parc national Serra dos Órgãos, un des plus beaux paysages de la région avec une dizaine de montagnes culminant à plus de 2000 mètres d’altitude.

Le point culminant du parc est le Pedra do Sino à 2 263 mètres et la formation rocheuse la plus célèbre de la région est le Dedo de Deus (Doigt de Dieu), un pic qui ressemble à un index montrant le ciel. Cette formation rocheuse de 1 692 m est représentée sur le drapeau de l’État de Rio de Janeiro.

Le parc fait partie de la Serra do Mar, un chaîne de montagnes qui aurait plus de 60 millions d’années et qui aurait été formée par des tremblements de terre pendant la formation de la Cordillère des Andes.

Le parc national de Serra dos Órgãos est connu pour être un lieu de villégiature très apprécié, permettant la pratique de sports de montagne comme l’escalade ou les randonnées.

Les amateurs d’escalade viennent pour grimper au sommet du « Doigt de Dieu » ou la Agulha do Diablo (l’Aiguille du Diable), considérée comme une des 15 meilleures escalades du monde.

Les randonneurs apprécient beaucoup le parc en raison de sa faune très abondante. 82 espèces de mammifères, 83 types de reptiles, 102 d’amphibiens et 462 espèces d’oiseaux y ont été répertoriés. Le parc abrite 130 espèces menacées.

Parmi les mammifères peuplant le parc national Serra dos Órgãos on peut observer le singe araignée et des prédateurs carnivores comme le cougar. En 2008 on a découvert des traces de Jaguar, un animal dont on pensait qu’il avait disparu de la région.

Dans un cadre paradisiaque, Teresopolis possède de nombreux hôtels pour permettre aux visiteurs de se rendre dans le parc national Serra dos Órgãos, et la ville abrite le centre d’entrainement de l’équipe de football du Brésil.

Innondations à Teresopolis et Nova Friburgo

Article rédigé le 12 Jan, 2011




Liens publicitaires




Marqué comme: , , ,

Une Réponse »

  1. Le bilan définitif des inondations annoncé par le Gouvernement brésilien est de 702 morts dont 355 pour la ville de Nova Friburgo et 285 pour Teresopolis. 14 000 personnes ont perdu leur maison lors de cette inondation exceptionnelle.

Laisser un Commentaire