Actualité du voyage en France et dans le Monde

Lleida-Alguaire, un aéroport à l’agonie

Par • Catégorie: Actualité

Annonce publicitaire :



Avec 440 000 habitants, la province de Lleida est la moins peuplée de la Catalogne. La capitale Lerida compte 130 000 habitants et se trouve à 160 kilomètres des aéroports de Barcelone et de Saragosse, et à une centaine de kilomètres de ceux de Huesca et Reus.

Lerida dispose d’un aérodrome depuis 1929 qui était géré par les militaires jusqu’en 2002, date à laquelle le Gouvernement de Catalogne décida de le convertir en aéroport régional.

Mais les écologistes s’opposèrent au projet et l’arrivée de l’AVE à Lerida en 2003 (le train à grande vitesse espagnole) semblait enterrer définitivement l’idée de création d’un aéroport régional.

Mais c’était sans compter sur l’entêtement des hommes politiques de la région qui décidèrent d’acquérir de nouveaux terrains près du village d’Alguaire afin de construire l’aéroport qui les faisait tant rêver.

Alguaire est un village de 3000 habitants qui vivent principalement de l’agriculture. Situé à 15 kilomètres au nord de Lerida et facilement accessible par la Nationale 230, c’était l’endroit idéal pour le futur aéroport.

Dans un pays qui n’était pas encore en crise, l’aéroport et sa gestion intéressa de nombreuses entreprises dont les coûts de construction étaient évalués à 72 millions d’euros.

Selon les études réalisées à l’époque, l’aéroport de Lleida-Alguaire accueillerait rapidement un demi million de passagers par an et génèrerait 511 emplois directs.

Mais au moment de construire le Terminal de l’aéroport, aucune entreprise ne se porta candidate et c’est la Generalitat de Catalogne qui a du se charger de la construction de l’édifice intégrant une tour de contrôle.

L’édifice a été conçu par l’architecte espagnol Fermín Vázquez qui participa également à la construction de la célèbre Torre Agbar de Barcelone en partenariat avec le français Jean Nouvel, et à celle de l’hôtel Santos Porta Fira avec l’architecte japonais Toyo Ito.

En novembre 2008, la Generalitat ouvrit la licitation pour la gestion de l’aéroport de Lleida-Alguaire, espérant la venue d’une grande multinationale. Mais il n’en fut pas ainsi et seule Albertis se présenta en demandant de revoir à la baisse les tarifs même si la région annonçait la venue probable de 30 compagnies aériennes à Lerida.

En janvier 2009, le président de la Generalitat annonçait que les premiers vols depuis l’aéroport de Lleida-Alguaire iraient vers Madrid (malgré la concurrence de l’AVE), à Séville, La Corogne, Paris, Francfort, Londres, Lisbonne et Milan.

Les travaux furent terminé au cours de l’année 2009 et leur coût atteignait les 100 millions d’euros. Un an plus tard le vol inaugural fut réalisé par Vueling entre Barcelone et Lerida, une distance de 140 kilomètres.

Vueling allait être la première compagnie aérienne à opérer à Lerida, programmant des vols à destination de Paris et de Palma de Majorque grâce à une généreuse subvention versée par la Generalitat.
Les deux premiers vols étaient complets, remplis par des habitants de Lerida fiers de voler depuis leur ville vers d’autres horizons, mais les vols dans l’autre sens n’ont pas eu le même succès.

Quelques mois plus tard, Ryanair proposait des vols à 20 euros depuis les aéroports de Francfort Hahn et Milan Bergame, mais le nombre de passagers étaient loin de ce qu’on attendait.

Rapidement on a commencé à critiquer les subventions de la région aux compagnies aériennes pour permettre à quelques habitants de Lerida de passer leur week-end en Italie, en France, en Allemagne ou aux Baléares sans voir de touristes étrangers atterrir à l’aéroport de Lleida-Alguaire.

Toutes les lignes allaient donc être suspendues en raison du manque de demande et seule Ryanair était disposée à continuer moyennant une subvention de 60 euros par passager.

La liaison la moins rentable fut très certainement celle de Vueling entre Lerida et Barcelone, atteignant un taux d’occupation de 5% avec 8 à 9 passagers dans un avion de 180 sièges, un pourcentage cependant supérieur à celui de la navette de bus entre le centre de Barcelone et l’aéroport de Lleida-Alguaire, un service utilisé par seulement trois personnes en un mois.

L’aéroport de Lleida-Alguaire a reçu 57 000 passagers lors de sa première année d’exploitation, 24 000 en 2011 et 33 000 en 2012 dont 18 000 skieurs britanniques arrivés par charter pour se rendre en Andorre.

Malgré l’échec total de cet aéroport, le maire de Lerida continue de le soutenir en versant les trois millions d’euros annuels qui lui assurent une paire de vols hebdomadaires vers Palma de Majorque avec un avion de 68 places, augmentant le nombre de vols à destination de Minorque et d’Ibiza en juillet et en août.

Pour tenter de survivre, un plan a été présenté pour créer un centre de maintenance et de recyclage des avions commerciaux, un projet unique en Europe selon ses responsables, oubliant que l’aéroport de Teruel a présenté le même avec des dimensions supérieures.

Un autre projet a été déposé pour transformer l’aéroport de Lleida-Alguaire pour le transport de fret, oubliant encore une fois que l’aéroport de Saragosse à 160 kilomètres de distance est le troisième plus important d’Espagne pour ce genre d’activité après ceux de Madrid et Barcelone.

L’aéroport de Lleida-Alguaire se trouve pourtant à seulement un kilomètres de l’autoroute A-14, mais cette voie connue sous le nom de « l’autoroute vers nulle part » ne mesure que 7 kilomètres de long et attend toujours d’être prolongée vers le nord et vers le sud du pays, ouverte au trafic mais sans aucun véhicule.

En raison de sa faible activité, l’aéroport de Lleida-Alguaire est parfois utilisé pour des tournages de films publicitaires ou des sessions de photos. Certains jours des vols charters y atterrissent pour débarquer les skieurs qui ne perdent pas de temps pour se rendre à Andorre en bus. Mais le reste du temps, le silence laisse entendre le bruit du vent et le chant des oiseaux sur les installations d’un aéroport à l’agonie.

Séjour en Espagne : comparez les prix

Hôtels à Madrid

Voyage en Espagne





Article rédigé le 22 Juil, 2013




Liens publicitaires




Marqué comme: , ,

Laisser un Commentaire