Actualité du voyage en France et dans le Monde

Des millions qui s’envolent avec le nuage de cendres

Par • Catégorie: Actualité

Annonce publicitaire :



Les pertes des compagnies aériennes et des agences de voyage ne cessent de grimper avec l’immobilisation des avions dans le ciel européen.

Au 18 avril TUI Travel comptabilisait 100 000 voyageurs qui n’avaient pas pu rentrer de vacances à cause de la fermeture des aéroports. 90% des voyageurs britanniques ont décidé de reporter leurs dates de vacances ou d’annuler leur voyage.

Pour TUI Travel, groupe de voyage auquel appartient Nouvelles Frontières et Corsairfly, chaque jour d’immobilisation lui coûte plus de 6 millions d’euros, en plus des 22,6 millions déjà perdus au 18 avril 2010.

Quant aux compagnies aériennes, l’ardoise commence à être lourde. Le seul groupe Air FranceKLM évalue ses pertes à 35 millions d’euros par jour, selon les déclarations de son président Pierre-Henri Gourgeon.

La situation n’est pas meilleure de l’autre côté de la Manche puisque British Airways annonce des partes variant entre 17 et 26 millions d’euros par jour.

La compagnie low cost britannique easyJet a indiqué que la fermeture de la majeure partie de l’espace aérien européen l’a obligée à annuler 4 500 vols sur les cinq derniers jours, soit 85% des vols programmés (200.000 passagers affectés). Si la fermeture de l’espace aérien se poursuit, easyJet estime le coût des perturbations autour de 5 millions de livres par jour, soit 5,7 millions d’euros.

La IATA estime que pour l’ensemble des compagnies aériennes les pertes s’élèvent à plus de 150 millions d’euros par jour, sans compter d’autres frais pris en charge par les compagnies pour héberger les passagers et leur donner de la nourriture.

Si les Tours Opérateurs font de leur mieux pour venir aux passagers bloqués un peu partout dans le monde, la grogne monte dans le secteur touristique qui accuse l’Union Européenne de ne pas avoir su gérer ce problème.

Beaucoup de compagnies aériennes et d’agences de voyage envisagent sérieusement de demander des aides aux gouvernements pour éviter la faillite.

Offres de séjours au Mexique





Article rédigé le 19 Avr, 2010




Liens publicitaires




Marqué comme: , , ,

Laisser un Commentaire