Actualité du voyage en France et dans le Monde

Plus de peur que de mal en République Dominicaine

Par • Catégorie: Actualité

Annonce publicitaire :



Malgré la puissance du tremblement de terre qui a dévasté la région de Port-au-Prince en Haïti, la partie est de l’île à très peu souffert et la République Dominicaine récupère son souffle après la frayeur de la veille.

Les alertes au Tsunami ont rapidement été levées et même si les secousses du séisme ont bien été ressenties en République Dominicaine, on ne constate que très peu de dégâts.

Les dégâts les plus importants en République Dominicaine se résument à quelques pannes énergétiques qui ont conduit les autorités de Saint Domingue à suspendre le trafic du métro de la capitale.

Le tremblement de terre a été fortement ressenti dans la province de Barahona et a provoqué la panique générale. Les gens sur place relatent que le plus impressionnant a été de voir les câbles électriques se balancer fortement et le bruit provoqué par le séisme comme si un ouragan s’approchait des lieux.

Cependant, aucun dégât majeur n’a été reporté à Barahona ni dans les autres provinces de la République Dominicaine.

L’alerte rouge qui avait été mise en place dans les provinces de La Altagracia, San Pedro de Macorís, Barahona, La Romana, Santo Domingo, Distrito Nacional, San Cristóbal, Azua et Pedernales, ont toutes été levées et on enregistre pas de dommages matériels et de blessés sur tout le territoire de la République Dominicaine.

La population a cependant était mise en garde en raison de répliques possibles du tremblement de terre et des glissements de terrains qui pourraient se produire.

Toutes les stations balnéaires de la République Dominicaine fonctionnent correctement et aucun problème n’a été enregistré à Punta Cana, Puerto Plata, La Romana, Samana et autres sites touristiques.

Si ce tremblement de terre ne devrait donc pas affecter l’économie de la République Dominicaine, le Président Leonel Fernandez a cependant appelé la communauté internationale à venir en aide aux haïtiens et a envoyé des secours en Haïti.

Le président du Parti Révolutionnaire Dominicain, Miguel Vargas, a également exhorté la communauté internationale à aider Haïti. Ils souhaite que des pays comme les États-Unis, le Canada et l’Europe mettent en place une sorte de plan Marshall pour une reconstruction rapide du pays.

3 millions d’Haïtiens vivent actuellement en République Dominicaine en situation irrégulière et le tremblement de terre du 12 janvier 2010 pourrait gonfler encore plus ce chiffre.





Article rédigé le 13 Jan, 2010




Liens publicitaires




Marqué comme: , ,

Laisser un Commentaire