Actualité du voyage en France et dans le Monde

Mesures de précaution après l’explosion d’un volcan en Equateur

Par • Catégorie: Actu en Bref

Annonce publicitaire :



Suite à l’émission de cendres provoquée par l’explosion du volcan Tungurahua le 28 novembre 2010, la Direction de l’Aviation Civile de l’Équateur a demandé aux compagnies aériennes de voler plus haut.

Les compagnies aériennes qui opèrent sur les lignes Cuenca – Quito, Loja – Quito et Lima – Quito devront voler à une altitude de 36 000 pieds pour que les moteurs ne soient pas affectés par la cendre volcanique.

Selon Fernando Guerrero, Directeur de la DAC, le nuage de cendre a atteint les 34 000 pieds et c’est pour cette raison qu’il demande aux avions volant vers le sud de pays de monter à 36 000 pieds.

Les avions qui ne pourraient pas atteindre cette altitude devront faire un petit détour au-dessus de la forêt amazonienne.

La mesure sera effective jusqu’à ce que le nuage disparaisse complètement de l’espace aérien, ce qui ne devrait pas tarder car il n’y a pas eu d’éruptions depuis l’explosion.

L’état du nuage de cendre et le comportement du volcan Tungurahua sont suivis de près par le VAAC (Volvanic Ash Advisories de Washington et la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), permettant à la DAC d’être informé en tant réel.

Quant à Guayaquil, le Directeur de la DAC a confirmé qu’un léger nuage de cendre s’est dirigé vers cette ville mais qu’il n’a pas été nécessaire de fermer la ligne Quito – Guayaquil. La ligne Quito – Guayaquil est la ligne la plus fréquentée du pays puisqu’elle relie les deux plus grandes villes de l’Équateur.

Offres de séjours en Equateur

Article rédigé le 1 Déc, 2010



Liens publicitaires

week-end pas cher



Marqué comme: , , ,

Laisser un Commentaire