Actualité du voyage en France et dans le Monde

D’où vient le nom de la compagnie Volotea ?

Par • Catégorie: Informations

Annonce publicitaire :



« La mariposa volotea, revolotea, y desaparece« . C’est la dernière strophe du poème « Mariposa de otoño » (Papillon d’automne) du poète Pablo Neruda.

Le poète chilien ne se serait jamais imaginé qu’un de ses vers inspirerait la création d’une nouvelle compagnie aérienne au 21ème siècle.

Mais dans quelques semaines, le 5 avril 2012, la compagnie Volotea va voler de ses propres ailes comme le papillon de Pablo Neruda qui virevolte dans les airs.

C’est en effet le jeudi de la Semaine Sainte que la compagnie aérienne Volotea va prendre les airs au départ de l’aéroport de Venise Marco Polo, reliant des villes moyennes en Europe.

Le petit papillon de l’industrie aéronautique ne se posera pas à Madrid, Barcelone, Paris ou Rome, mais sur des aéroports plus modestes comme ceux de Bordeaux, Cracovie, Brindisi, Cagliari, Olbia, Palerme, Reggio Calabria, Alicante, Bilbao, Malaga, Santiago de Compostela, Budapest, Porto et Thessalonique dans un premier temps.

Grâce à Volotea 250 emplois directs ont été créés et plus d’une centaine dans chacune des bases que la nouvelle compagnie va installer au fur et à mesure de son développement.

Il n’y a plus qu’à espérer maintenant que la vie de cette compagnie aérienne ait une vie beaucoup moins éphémère que celle du papillon d’automne de Pablo Neruda.



Mariposa de Otoño

La mariposa volotea
y arde —con el sol— a veces.

Mancha volante y llamarada,
ahora se queda parada
sobre una hoja que la mece.

Me decían: —No tienes nada.
No estás enfermo. Te parece.

Yo tampoco decía nada.
Y pasó el tiempo de las mieses.

Hoy una mano de congoja
llena de otoño el horizonte.
Y hasta de mi alma caen hojas.

Me decían: —No tienes nada.
No estás enfermo. Te parece.

Era la hora de las espigas.
El sol, ahora,
convalece.

Todo se va en la vida, amigos.
Se va o perece.

Se va la mano que te induce.
Se va o perece.

Se va la rosa que desates.
También la boca que te bese.

El agua, la sombra y el vaso.
Se va o perece.

Pasó la hora de las espigas.
El sol, ahora, convalece.

Su lengua tibia me rodea.
También me dice: —Te parece.

La mariposa volotea,
revolotea,
y desaparece.

Volotea Nantes

Hôtels à Venise

Voyage en Italie





Article rédigé le 25 Fév, 2012




Liens publicitaires




Marqué comme: , , ,

Laisser un Commentaire