Actualité du voyage en France et dans le Monde

Île du Giglio : l’île des chèvres

Par • Catégorie: Coup de Coeur

Annonce publicitaire :



L’île du Giglio, au large de la Toscane, est une destination touristique assez connue en Italie puisque l’on compte plus de 15 aller/retour en ferry avec le continent en été.

Il faut dire que cette île montagneuse a tout pour plaire avec ses vignes le long des pentes du Poggio della Pagana, le point culminant de Giglio à 496 mètres, son climat doux et la couleur vert émeraude de la mer Tyrrhénienne.

Giglio offre 28 kilomètres de côtes où alternent les rochers de granit polis par la mer, les petites criques et les plages de sable qui font le bonheur des baigneurs.

Le village de Giglio Campese se trouve dans une baie encadrée par le Faraglione d’un côté et la Torre Medicea (Tour Médicis) de l’autre, une tour construite au 18ème siècle qui était autrefois isolée du bourg et à laquelle on accède aujourd’hui par un petit pont.

Le vent soufflant généralement du sud, la baie de Giglio Campese est l’endroit idéal pour les amateurs de planche à voile. Elle offre également de splendides coucher de soleil sur la mer Tyrrhénienne.

Quant aux baigneurs, ils profiteront de la plage Cannelle à seulement 2 kilomètres de Porto Giglio, une plage de sable fin aux eaux peu profonde qui fera le bonheur des petits et des grands.

Pour plus de tranquillité on préfèrera la plage de Caldane plus au sud, située dans une petite anse et accessible seulement à pied, après une randonnée très agréable d’une vingtaine de minutes.

Au nord de Porto Giglio, à 5 kilomètres environ, se trouve la plage d’Arenella accessible en voiture, et de nombreuses criques peuvent être atteintes en utilisant les services des bateliers.

Giglio Castello, perché sur le Poggio della Pagana et entouré de ses murailles, est considéré comme un des plus beaux villages d’Italie. La cité fut fondée et fortifiée durant la domination de Pise.

Pour arriver jusqu’au village médiéval les touristes débarquent en ferry à Giglio Porto, le port de l’île avec la Tour Sarrasine construite en 1596 par Ferdinand Ier de Toscane, et l’imposante villa romaine Enobarbi Domizi.

Les visiteurs monteront dans le bus qui fait régulièrement le trajet jusqu’à Giglio Castello, ou choisiront de faire la randonnée à pied en profitant des belles vues sur la mer, les vignes et la garrigue avant d’entrer dans les ruelles pittoresques du village médiéval.

Avec ses ruelles étroites, ses arches, les escaliers pour accéder aux maisons, l’imposante forteresse Aldobrandeschi, la très belle église de Saint Pierre Apôtre abritant un christ en ivoire, le village de Giglio Castello possède vraiment beaucoup de charme.

En visitant Giglio Castello on appréciera le système défensif conçu à l’époque pour se protéger des attaques des pirates. On pourra voir les trois tours circulaires entrecoupant les épaisses murailles, et les trois entrées de la puissante forteresse adossée aux rochers granitiques.

Malgré ses fortifications, l’île du Giglio a tout de même était mise à sac en 1544 par Barberousse, grand amiral de l’Empire ottoman, qui déporta sa population en Tunisie pour les vendre comme esclaves.

Repeuplée par la famille de Médicis, les fortifications de l’île sont également renforcées et le Giglio repoussa toutes les autres attaques, la dernière étant celle des barbares venant de Tunisie le 18 novembre 1799.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire le nom de l’île ne vient pas du mot italien Giglio qui signifie « lys » en français, mais du latin Gilium ou du grec igilio qui veut dure « chèvre », en raison de la présence de chèvres sauvages qui vivaient à cet endroit.

Mais ce ne sont pas des chèvres que les touristes découvriront à Giglio, mais des vignes qui donnent un vin qui a acquis une certaine notoriété, l’Ansonaco, un vin robuste que vous pourrez déguster dans les caves de l’île.

Comment se rendre à l’île du Giglio

En venant de Florence ou Pise il faut prendre l’autoroute se dirigeant à Rome et prendre la sortie Albinia, puis suivre les indications pour aller jusqu’à Porto Santo Stefano. A Porto Santo Stefano le ferry vous transportera jusqu’à Porto Giglio.

En train, les voyageurs feront le trajet entre Pise et Rome jusqu’à la gare de Orbetello Scalo. La gare ferroviaire de Orbetello Scalo est reliée directement par bus à Porto Santo Stefano.

Sur l’île du Giglio les bus circulent régulièrement entre les différents points de l’île et il existe un service de location de voitures et de scooters.

Dormir sur l’île du Giglio

Il n’y a pas d’établissements pour se loger à à Giglio Castello, au cœur du village médiéval, mais plusieurs hôtels se trouvent à Giglio Porto et Giglio Campese. On pourra également profiter du seul camping de l’île, le Campeggio Baia del Sole situé à Campese Giglio (tarifs de 22 à 30 € par jour pour une tente et deux personnes). Si vous ne trouvez pas d’hébergement sur l’île du Giglio il vous restera l’option de dormir dans un hôtel de Porto Santo Stefano.

Pour vos repas, l’île du Giglio propose de nombreux restaurants où vous pourrez déguster des spécialités de la mer, de la cuisine toscane ou italienne traditionnelle.

Hôtels à Giglio Porto

Hôtels à Giglio Campese

Autres lieux plus isolés

Hôtels à Porto Santo Stefano

Voyage en Italie





Article rédigé le 21 Jan, 2012




Liens publicitaires




Marqué comme: , , , , ,

Laisser un Commentaire