Actualité du voyage en France et dans le Monde

Le Salar de Uyuni en danger

Par • Catégorie: Coup de Coeur

Annonce publicitaire :



Le Salar de Uyuni est une des principales attractions touristiques en Bolivie, une immense étendue de sel sur l’altiplano que les touristes ne se lassent pas d’admirer et de photographier.

Situé à 3663 mètres d’altitude à l’ouest de Potosi et à l’est de la frontière avec le Chili, ce grand désert de Sel s’est formé il y a plus de 40 000 ans, quand le lac Minchin s’est asséché.

Immense réserve de sel avec un gisement estimé à plus de 10 milliards de tonnes, le Salar de Uyuni est aujourd’hui menacé par les entreprises qui seront autorisées à exploiter le lithium, un des principaux composants des batteries de nos appareils photos, caméscopes ou ordinateurs portables.

Avec la multiplication des appareils portables le marché du lithium est devenu très lucratif et le président de la Bolivie, Evo Morales, a autorisé l’exploitation du lithium présent dans le Salar de Uyuni.

Le Salar de Uyuni représente la plus grande réserve mondiale de lithium, ce qui peut attirer les convoitises des entreprises étrangères désireuses de coopérer avec le gouvernement bolivien.

En avril 2010 on commencera à produire du carbonate de lithium dans l’usine pilote du Salar de Uyuni. Des expériences seront menées par des scientifiques boliviens et japonais dans le but de commercialiser le minéral qui a soudainement pris de la valeur.

Si les premières entreprises étrangères à participer aux expériences en Bolivie furent Sumitomo et Mitsubishi, d’autres pays s’intéressent à l’extraction du lithium dans le Salar de Uyuni.

C’est le cas du Brésil, de la Russie, de la Corée du Sud à travers ses entreprises LG et Kores, et même de la France avec le groupe Bolloré.

Au moment où toute la planète se pose des questions sur l’avenir des énergies fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz naturel, le Salar de Uyuni pourrait très bien se transformer en un grand centre d’exploitation destiné à alimenté les batteries électriques de nos voitures de demain.

Pour fabriquer le carbonate de Lithium, le Gouvernement bolivien a donc fait appel à des investisseurs étrangers. La Bolivie a en effet besoin de 800 millions de dollars pour construire l’usine, les routes qui y accèdent et l’approvisionnement en gaz et en électricité du site industriel.

Une somme d’argent importante mais qui reste négligeable en raison des grandes perspectives offertes par cette immense réserve de lithium (5,5 millions de tonnes) qui pourrait alimenter la plupart de nos batteries.

La Bolivie pourrait en effet produire suffisamment de lithium pour la production de batteries de 4,8 milliards de voitures électriques !

Si cette annonce est une bonne nouvelle pour la Bolivie qui trouve là une nouvelle source de revenus pour son développement, il n’en est pas de même pour les nombreux touristes qui se rendent à Uyuni pour admirer les 12 000 km² du plus grand désert de sel du monde.

Ce sont en effet près de 60 000 touristes qui chaque année viennent admirer l’immense étendue blanche qui est un des lieux de nidification très apprécié par les flamants roses.

Avec une exploitation intense du Salar de Uyuni cette merveille de la planète pourrait alors disparaitre ou pour le moins, perdre de son charme avec son île recouverte de cactus au milieu de cette mer de sel connue dans le monde entier.

Hôtels à Santa Cruz

Voyage en Bolivie





Article rédigé le 15 Déc, 2009




Liens publicitaires




Marqué comme: ,

Laisser un Commentaire