Actualité du voyage en France et dans le Monde

Le Père Noël vient de Turquie

Par • Catégorie: Coup de Coeur

Annonce publicitaire :



On pense traditionnellement que le Père Noël s’est installé en Laponie et de nombreux voyageurs se rendent chaque année à Savukoski, en Finlande, pour y visiter sa maison.

Mais en réalité, le Père Noël ne doit guère apprécier les très basses températures de la Scandinavie puisque il est originaire de la Lycie, une terre au doux climat du sud de la Turquie.

Sinterclaes pour les hollandais, Sinterkoas pour les pays du nord de l’Europe, Heilige Nikolaus en Allemagne, Santa Claus aux Etats-Unis, le Père Noël que nous connaissons serait donc bien Saint Nicolas, né à Patara en Turquie en 270.

Protecteur des marins et des bateliers, des enfants et des jeunes filles en âge de se marier, saint patron de la Russie, de la Grèce, de la Turquie et de la Lorraine, l’évêque Nicolas de Myre a du ensuite assumer le rôle du Père Noël quand les américains ont décidé de le déguiser avec un manteau rouge, une barbe blanche et lui faire prendre quelques dizaines de kilos supplémentaires.

Mais pour Saint Nicolas, se déguiser pour livrer des cadeaux aux enfants n’est pas un problème puisqu’il avait l’habitude de le faire en Turquie, quand il rejoignait la grotte située à 3000 mètres dans les monts Akdaglar et où il cachait son trésor. Déguisé en « Père Noël », il descendait de la montagne avec son traineau chargé de cadeaux pour les plus pauvres et les plus nécessiteux.

Bon et généreux, on a attribué à l’évêque de Myre plusieurs miracles. Il aurait sauvé les marins de la tempête, ressuscité trois enfants assassinés par un horrible boucher ou sauver de la prostitution trois jeunes filles en leur offrant des pièces d’or pour payer leur dote.

Pour la troisième des jeunes filles la situation était plus compliquée puisque la fenêtre de sa chambre était fermée. Saint Nicolas est donc monté sur le toit pour laisser tomber la bourse pleine de pièces d’or par la cheminée.

Les trois jeunes filles ont découvert le cadeau qui se trouvait dans les bas de laines qu’elles avaient mis à sécher près de la cheminée, une coutume qui s’est vite répandue chez tous les enfants qui espèrent recevoir quelque chose le soir de Noël.

Après avoir lu cette petite histoire vous pouvez toujours partir en Finlande pour visiter le village officiel du Père Noël, mais si vous préférez les températures plus douce du bassin méditerranéen mettez le cap sur la Turquie où Saint Nicolas a vraiment vécu.

Pour découvrir l’ancienne ville de Myre, « la cité de la déesse mère », il faudra se rendre à Demre située à 150 kilomètres au sud-ouest d’Antalya, une des principales stations balnéaires de la Turquie.

A Myre, on découvrira une nécropole avec ses tombeaux creusés dans la falaise, un amphithéâtre romain et surtout, l’église Saint Nicolas que les Turcs appellent « Noel baba kilisesi » (l’église du Père Noël).

Il s’agit d’une église datant de la période byzantine dont l’intérieur est ornée de fresques, située au centre ville, et qui abritait jadis les restes de Saint Nicolas qui furent transportés à Bari le 9 mai 1087 par les Chrétiens quand la ville de Myre passa entre les mains des Musulmans.

Mais Bari n’est pas la seule ville a posséder les reliques de cet homme généreux puisqu’une imposante basilique de Lorraine, la Basilique de Saint-Nicolas-de-Port, conserve la dextre bénissante de Saint Nicolas, c’est à dire une phalange de sa main droite.

C’est ce bout de doigt rapporté à Saint-Nicolas-de-Port au 11ème siècle qui allait faire de l’évêque de Myre le saint patron de la Lorraine, la région de France où il est les plus célébré, le 6 décembre de chaque année.

Voyage en Turquie

Hôtels à Antalya

Hôtels à Demre





Article rédigé le 28 Nov, 2012




Liens publicitaires




Marqué comme: , ,

Laisser un Commentaire