Actualité du voyage en France et dans le Monde

Aéroport Al Maktoum de Dubaï

Par • Catégorie: Informations

Annonce publicitaire :



Al Maktoum International Aiport, code IATA : DWC, retenez bien ce nom car cet aéroport en construction à Jebel Ali, près de Dubaï, risque fort de faire beaucoup parler de lui dans les années à venir.

Connu à l’origine sous le nom de Dubai World Central International Airport il a été renommé avant même la fin de sa construction en l’honneur du Sheikh Maktoum bin Rashid Al Maktoum.

Ce sera le plus grand aéroport du monde et il se situera au cœur d’un vaste complexe résidentiel et commercial nommé Dubai World Central. Les chiffres annoncés pour cet aéroport sont assez effarants mais reflètent bien les projets mégalomanes de ce petit État arabe.

Sur un complexe de 140 km², l’aéroport international Al Maktoum disposera de 6 pistes en parallèle d’une longueur de 4,5 kilomètres et séparées entre elles de 800 mètres.

L’aéroport possèdera 3 terminaux pour les passagers : le Terminal 1 pour la compagnie Emirates, le Terminal 2 pour les autres compagnies aériennes classiques et le Terminal 3 réservé aux compagnies low cost.

L’aéroport sera conçu pour accueillir entre 120 millions de passagers par an (certains avancent même le chiffre de 150 millions), soit 30% de plus que celui d’Atlanta qui est actuellement l’aéroport qui enregistre le plus gros trafic de passagers.

L’aéroport international Al Maktoum servira également pour le transport de fret avec une capacité annuelle de 12 millions de tonnes, soit trois fois plus que l’aéroport international de Memphis, le plus important hub de fret actuellement. 16 terminaux seront destinés au fret.

Pour accueillir les nombreux passagers prévus sur ce nouvel aéroport, un parking souterrain de 100 000 places est en construction.

L’aéroport actuel de Dubaï, situé à 40 kilomètres du DWC (Dubai World Central), sera connecté au nouvel aéroport par une ligne de train à grande vitesse.

L’aéroport international Al Maktoum sera bien sûr relié au centre ville de Dubaï et les plus grands complexes hôteliers par le Métro de Dubaï actuellement en construction.

Selon Paul Griffiths, Directeur exécutif de la société Dubai Airports Company, l’aéroport de Dubaï International sera utilisé pour les vols domestiques tandis que le nouvel aéroport servira aux vols long-courrier.

l’émirat de Dubaï compte devenir dans les prochaines années le centre du trafic aérien entre l’Asie, l’Océanie, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Europe.

Si on regarde le carnet de commande de la compagnie Emirates avec l’achat de 58 Airbus A380 et de 70 Airbus A350, on imagine rapidement que ces avions ne vont pas servir au trafic local mais que la compagnie a de grandes ambitions au niveau du trafic entre l’Europe et l’Asie.

Et Emirates ne sera sans doute pas la seule à exploiter le super jumbo sur le nouvel aéroport puisque Etihad Airways, compagnie basée à Abu Dhabi a commandé 10 Airbus A380 et 25 Airbus A350, sans compter les compagnies aériennes comme Qatar Airways, Qantas ou Singapore Airlines qui pourraient y faire escale.

Pour parvenir à ses fins Dubaï n’a donc pas hésité à investir une somme colossale dans la réalisation de ce projet pharaonique, pas moins de 82 milliards de dollars !

A titre de comparaison l’aéroport de Hong Kong, le plus cher jusqu’à ce jour, n’a coûté que 20 milliards de dollars si l’on peut dire.

Si l’ouverture de l’aéroport international Al Maktoum est prévue pour le mois de juin 2010 avec une piste et un terminal capable d’accueillir à cette date 9 millions de passagers par an, on estime cependant qu’il ne sera totalement achevé qu’en 2017.


Comparer les prix des billets d’avion pour Dubai, les chambres d’hôtels et les locations de voiture pour visiter Dubai







Article rédigé le 11 Juil, 2009




Liens publicitaires




Marqué comme: ,

Une Réponse »

  1. Paul Griffiths, Directeur de Dubai Airports, a annoncé l’ouverture du nouvel aéroport Al Maktoum pour le 27 juin 2010 pour le transport de fret uniquement.

    Le trafic passager sur l’aéroport Al Maktoum commencera à une date ultérieure. Paul Griffiths a déclaré que l’aéroport pourrait recevoir des compagnies aériennes low cost et qu’il pourra recevoir une fois les travaux totalement achevés 160 millions de passagers et 40 millions de tonnes de fret.

Laisser un Commentaire