Actualité du voyage en France et dans le Monde

La noix de coco interdite sur les plages de Rio

Par • Catégorie: Informations

Annonce publicitaire :



Imaginez-vous un instant sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro, assis sur le sable chaud face à la mer et sirotant une noix de coco bien fraîche avec une paille.

Mais cette image typique des célèbres plages de Rio comme Copacabana, Ipanema ou Leblon pourrait très vite disparaître suite à une décision des autorités pour assainir la ville la plus réputée du Brésil.

Rio de Janeiro va organiser la Coupe du Monde de Football 2014 et les Jeux Olympiques 2016, et le secrétariat à l’Environnement de la ville souhaite faire un peu de ménage sur les plages.

En effet, si les touristes et les brésiliens raffolent des noix de cocos sur la plage, leurs déchets s’entassent sur les plages attirant les pigeons et les rats qui viennent se rassasier des restes.

Il suffit de se promener sur les plages de Rio à la fin de la journée pour voir toutes les noix de coco abandonnées par les touristes sur le sable.

Pour le secrétariat à l’Environnement il ne s’agit pas seulement d’une question de propreté puisque les noix de cocos sont biodégradables, mais surtout de santé publique avec la prolifération des rats sur les plages.

Selon Jovanildo Savastano, responsable du comité de gestion des plages de la ville de Rio de janeiro, 30% des 10 tonnes d’ordures récupérées chaque jour de la semaine proviennent des noix de coco. Et le dimanche les chiffres donnent le vertige puisque ce sont pas moins de 30 tonnes d’ordures qui doivent être retirés par les équipes de nettoyage de la ville.

Trop c’est trop et les autorités de la ville ont donc décidé d’adopter une mesure qui est entré en vigueur le 1er décembre 2009. Fini les vendeurs ambulant vous proposant de belles noix de coco bien fraîches sur la plage. Il vous faudra vous déplacer jusqu’aux kiosques situés eu bord de la plage pour acheter du lait de coco en bouteille ou en boîte.

Même si cette mesure a été très critiquée par les cariocas et les vendeurs ambulant qui perdent ainsi l’occasion de gagner quelques Reales, la propreté de Rio de Janeiro avant la Coupe du monde et les Jeux Olympiques est devenu un objectif prioritaire.

Pour atteindre cet objectif les autorités de la ville ont commencé à diffuser une campagne destinée à sensibiliser les habitants et les touristes sur la propreté des plages, une campagne intitulée « Rio, belles plages ».

Mais les opposants à cette mesure pensent que cette interdiction ne favorisera que les industries qui mettent le lait de coco en bouteille ou en boîte.

Selon les écologistes, les noix de coco abandonnées sur le sable seront très vite remplacées par des bouteilles et des boites encore moins reluisantes que les fameuses coques vertes.

Cependant, tout n’est pas perdu pour les inconditionnels de la noix de coco puisque le maire de Rio de Janeiro, Eduardo Paes, pourrait supprimer cette interdiction si les touristes et les habitants font l’effort de tirer les coques vides dans les endroits appropriés.





Article rédigé le 14 Déc, 2009




Liens publicitaires




Marqué comme: , ,

Laisser un Commentaire