Actualité du voyage en France et dans le Monde

Les catacombes de Malte en danger

Par • Catégorie: Séjours

Annonce publicitaire :



Dans le bassin méditerranéen, les Phéniciens avaient pour coutume d’enterrer leurs morts dans des trous creusés dans la roche, rituels repris ensuite par les Grecs. Quelques siècles plus tard, les premiers chrétiens s’efforçaient de pratiquer leur culte en cachette, dans des galeries souterraines qui courraient sous les grands centres urbains comme ceux de Malte.

Les catacombes de Malte forment un réseau de galeries souterraines créées à l’époque paléochrétienne et représentent une source d’informations archéologiques inestimable.

Grâce aux catacombes on a pu en savoir davantage sur les échanges culturels, artistiques et sociaux de ce point de rencontre entre les civilisations dans la Méditerranée, entre l’Europe et l’Afrique.

On y a retrouvé de nombreuses références au christianisme mais également aux rites païens et judaïques, des signes qui démontrent la coexistence de différentes religions durant l’époque romaine et byzantine de l’île.

Une des particularités de ces catacombes, c’est la présence de mausolées familiaux, les seuls qu’on a pu découvrir dans tout le bassin méditerranéen.

Les catacombes les plus remarquables sont celles de Sainte Agathe et de Saint Paul, situées sous la ville de Rabat. Dans ces catacombes on y découvrira des sépultures des premiers chrétiens de l’île de Malte, sur l’emplacement des anciennes sépultures des Phéniciens.

Les catacombes de Saint Paul sont les plus étendues de Mdina, l’ancienne capitale de Malte créée par les Arabes après la division de Rabat qu’ils jugeaient trop grande.

Ces catacombes furent utilisées jusqu’au IVème siècle et possèdent un hall imposant qui dessert un nombre incroyable de galeries funéraires.

Les Catacombes de Sainte Agathe auraient servi de refuge à une jeune sicilienne qui fuyait le Préteur Romain de Catane un peu trop entreprenant. On y verra une superbe crypte qui fut agrandie à l’époque médiévale.

Dans ces galeries souterraines couvrant une superficie de 4100 m² on y découvrira de magnifiques fresques consacrées à Sainte Agathe, 500 tombes décorées de fresques et de bas-reliefs à usage individuel ou familial, et des tables en pierre qui servaient aux repas des proches venus commémorer la mémoire des leurs.

Mais cet ensemble magnifique de catacombes se trouve aujourd’hui en danger à cause des bactéries qui rongent les fresques et précipitent la chute des pierres.

Une équipe de scientifiques a découvert que ces bactéries profitaient de la lumière artificielle qui illuminent les catacombes pour les visites. Cette lumière électrique a modifié l’écosystème microbien des catacombes et les scientifiques travaillent main dans la main avec les conservateurs du patrimoine artistique et culturel pour savoir comment sauver ces sites d’une valeur inestimable.

Pour le moment, on pense fortement à limiter l’intensité de l’illumination des catacombes pour préserver les trésors qu’elles contiennent. Mais d’autres décisions plus draconiennes pourraient être prises comme ce fut le cas des grottes préhistoriques de Lascaux ou d’Altamira : les fermer au public.

Hôtels à Malte

voyage à Malte





Article rédigé le 11 Oct, 2011




Liens publicitaires




Marqué comme: , , ,

Laisser un Commentaire