Actualité du voyage en France et dans le Monde

Les charmes secrets de Miami

Par • Catégorie: Séjours

Annonce publicitaire :



Pour la grande majorité des touristes les seules attractions touristiques que compte Miami sont ses plages, ses hôtels de luxe, ses discothèques et ses grands centres commerciaux.

Mais comme dans toutes les villes, la principale ville de la Floride, au sud-est des États-Unis, possède quelques endroits secrets qui valent vraiment la peine d’être découverts.

Le Monastère de St. Bernard de Clairvaux a été construit à Sacramenia dans la Province de Ségovie, en Espagne, entre 1133 et 1141. Il fut occupé par les moines cisterciens pendant près de 700 ans avant d’être transformé en étable dans les années 1830.

En 1925, le cloître du monastère, la salle des chapitres et le réfectoire furent démontés pierre par pierre et emporté aux États-Unis. C’était un caprice du millionnaire américain William Randolph Hearst qui projetait de le reconstruire en Californie.

Les pierres traversèrent l’océan dans plus de 11 000 caisses numérotées pour faciliter la tâche de reconstruction. Mais en arrivant à New York, les autorités sanitaires ordonnèrent de brûler la paille qui protégeait les pierres et celles-ci furent rangées sans se soucier des numéros des caisses, puis stockées dans un entrepôt de Brooklyn.

Avec la crise de 1929, William Randolph Hearst oublia l’affaire et ce n’est qu’en 1952, un an après la mort du millionnaire américain, que les 35 000 pierres furent vendues à W. Edgemon et R. Moss, deux investisseurs qui avaient eu l’idée d’en faire une attraction touristique en Floride.

Après 19 mois de travail et 1,5 million de dollars d’investissement, les 20 hommes chargés de la reconstruction du monastère vinrent à bout du plus grand casse-tête de l’histoire.

Le monastère espagnol de Miami est aujourd’hui une des attractions touristiques les plus étonnantes de la la ville. Fréquenté en fin de semaine par les fidèles qui assistent aux offices religieux, le monastère espagnol est souvent loué pour y organisé des noces et des fêtes.

En semaine les visiteurs apprécieront sa tranquillité, le charme de ses jardins et ses vieilles pierres du 12 ème siècle. On y admirera ses magnifiques armoiries, le puits de granite rouge au centre du cloître ou la statue grandeur nature du Roi Alphonse VII qui doit bien se demander ce qu’il fait en Amérique.

Le monastère espagnol est situé au nord de Miami Beach au 16711 West Dixie Highway. Il est ouvert au public du lundi au samedi de 10h00 à 16h00 et le dimanche de 13h00 à 17h00.

Situation du monastère espagnol sur le plan de Miami :

Coral Castle Museum

En s’éloignant de la ville, sur la route de Key West, si vous êtes intrigués par enigmes il ne faudra surtout pas manquer Coral Castle, un musée étonnant avec ses remparts entourant un jardin rassemblant de monumentales sculptures taillées dans le corail.

Parmi ces sculptures vous découvrirez un télescope géant servant à localiser l’étoile polaire, une horloge solaire, un trône ou une porte de neuf tonnes qui en son temps tournait cependant sans difficulté, poussée par le vent.

L’origine de ce château remonte à 1918 quand un émigrant letton, Edward Leedskalnin, arriva à Florida City et acheta pour 10 dollars un terrain où il commença à sculpter des représentations de Saturne, Mars, Vénus et autres œuvres stellaires.

Personne n’a jamais su comment il arrivait à tailler et déplacer ces énormes roches. Il travaillait de nuit pour que personne ne l’espionne et quand on lui demandait comment il faisait pour déplacer ces énormes pierres, il répondait seulement qu’il connaissait les secrets des égyptiens qui bâtirent les pyramides.

En 1938, Edward Leedskalnin considéra que Florida City était devenue trop peuplée et décida de déménager son univers à Homestead, une petite localité située à 16 kilomètres.

A Homestead il poursuivit sa tâche qui dura 28 ans et on saura plus tard qu’il souhaitait rendre hommage à une jeune femme de son village natal qui l’abandonna la veille de leurs noces. Comme preuve de son attachement, il sculptera un lit matrimonial et une chaise destinée à l’enfant qu’il pensait avoir avec elle.

En visitant Coral Castle on ne pourra s’empêcher de penser à ce petit homme de 45 kilos en se demandant comment il a pu déplacer et tailler les quels 1 100 tonnes de roches que compte cet étrange musée.

Situation du Château de Corail à Homestead :

World Erotic Art Museum

Sur l’avenue Washington entre Sobe Live et Mansion, deux des boîtes de nuit les plus populaires de South Beach, la plage la plus réputée de Miami, vous découvrirez le Musée de l’Art Érotique Mondial.

Ce musée est issu d’une collection de plus de 4000 œuvres d’art érotiques acquises par Naomi Wilzig, une grand-mère de plus de 70 ans qui a souhaité exposer ses pièces retraçant l’évolution de l’art érotique depuis l’ère biblique jusqu’à nos jours.

Inauguré il y a seulement quatre ans, le World Erotic Art Museum présente une belle collection de peintures, de photos, de sculptures et de nombreux objets provenant de différentes cultures, latitudes et époques.

Le charme de ce musée réside dans l’accumulation de ses pièces à caractère érotique. Des œuvres de Klimt, Picasso ou Dali côtoient des représentations plus simplistes aux plus kitsch, comme si vous étiez dans un immense bazar remplis d’objets représentant toutes les parties du corps humain.

Une des perles de ce musée est un jeu d’échec très osé avec des pièces représentant des duos, des trios ou des quartets dans des positions sexuelles très provocantes.

On y remarquera également une belle collection de godemichés chinois en jades, des lithographies amusantes de George Leonnec sur les différents âges de l’amour, l’affiche de John Lennon et Yoko Ono nus pour annoncer la sortie du disque Two Virgins en 1968, le pénis très chic en céramique recouvert de cristal Swarovski, ou le lit en bois du Paraguay réalisé par un ébéniste allemand qui y a représenté 138 positions du Kamasutra.

A la sortie du musée vous aurez sans doute envie de vous rafraîchir en rejoignant la plage de South Beach à peu de distance de ces lieux torrides.

Situation du World Erotic Art Museum sur le plan de Miami :

Adresse du musée : 1205 Washington Avenue, Miami Beach, FL 33139, USA
Horaires d’ouverture : du lundi au dimanche de 11h00 à minuit.
Tarif du billet d’entrée : 15 $

Séjours aux USA





Article rédigé le 26 Jan, 2010




Liens publicitaires




Marqué comme: , , ,

Laisser un Commentaire