Actualité du voyage en France et dans le Monde

Salkantay, une alternative au Chemin de l’Inca

Par • Catégorie: Séjours

Annonce publicitaire :



Le Chemin de l’Inca a toujours été le chemin de randonnée préféré des randonneurs qui souhaitent rejoindre à pied le plus beau joyau du Pérou : le Machu Picchu.

Mais pour ceux qui souhaitent sortir des sentiers battus (ou qui ont déjà réalisé le parcours du Chemin de l’Inca), la « Ruta Salkantay » leur offre un autre itinéraire de trekking.

Le Salkantay est une montagne des Andes qui culmine à 6 271 mètres et qui se situe à une quarantaine de kilomètres de Cuzco. Le Salkantay est classé dans la catégorie des Apus par les Quechuas, noms des montagnes considérées comme sacrées.

La « Montagne Sauvage » des indiens Quechuas a donné son nom un trek qui ne décevra pas les amateurs de ce genre de randonnées puisqu’il est plus long que le Chemin de l’Inca et atteint des sommets plus élevés.

Le point de départ du Chemin Salkantay se trouve près du village de Mollepata situé à une altitude de 2 900 mètres. C’est de là que les courageux vont partir pour un trek de cinq jours.

Jour 1 : En traversant les communautés andines de Cruzpata, Challacancha et Soraypampa, l’itinéraire de cette première journée va vous permettre de profiter de magnifiques panoramas sur le Salkantay et la verte vallée du Río Apurimac. C’est à Soraypampa que la grande majorité des trekkeurs va installer son campement pour y terminer la journée.

Jour 2 : La journée commence par une ascension de trois heures pour arriver au col d’Apacheta situé à 4 590 mètres. Depuis le col les randonneurs pourront apprécier le merveilleux paysage sur les montagnes Salkantay, Humantay et Huayanay.
Ce sont ensuite cinq heures de descente qui vous permettront de rejoindre Rayan-Niyoc ou Chaullay, lieux de campement de la deuxième journée.

Jour 3 : Le chemin se dirige ensuite vers Uscamayuc où vous découvrirez la forêt des nuages appelée par les indiens « les sourcils de la jungle ». Cette forêt en altitude possède une flore et une faune d’une grande richesse et on y verra de nombreuses orchidées et, avec un peu de chance, l’ours à lunettes qui s’y est réfugié. Cette troisième journée d’excursion s’achèvera au campement La Playa situé à 2 350 mètres d’altitude.

Jour 4 : La journée commence par une randonnée vers le village de Lucmabamba puis se poursuit à destination du site archéologique Inca de Llactapata situé à une altitude de 2 740 mètres.
C’est à Llactapata que vous aurez la surprise d’apercevoir pour la première fois la citadelle du Machu Picchu.
Llactapata a été découverte en 1912 par Hiram Bingham, mais le site fut pratiquement oublié quand l’explorateur américain découvrit le Machu Picchu. La cité devait pourtant jouer un grand rôle pour les Incas puisque le temple du Soleil de Llactapata est aussi grand que celui de Cuzco, le célèbre Coricancha.
Le dernier tronçon de cette randonnée vous conduira de Llactapata à Aguas Calientes, dernier village où passe le train avant de rejoindre le Machu Picchu.

Jour 5 : La dernière journée de l’excursion vous conduira d’Aguas Calientes au Machu Picchu où vous pourrez enfin visiter la citadelle des Incas et grimper, si vous en avez encore la force, jusqu’au sommet du Huayna Picchu, sentinelle de la cité sacrée des Incas.

Plan du trek Salkantay :

Pour réaliser ce trek il faut en faire la réservation auprès des tours opérateurs autorisés et qui devront vous fournir des guides professionnels, du matériel de camping en bonne condition, un appareil de radiocommunication et une trousse de premiers soins incluant une bouteille d’oxygène.

Ce trek passant pas des chemins très élevés, il est conseillé d’avoir une bonne condition physique avant de l’entreprendre et de ne s’y lancer qu’après quelques jours d’acclimatation à l’altitude.

Hôtels à Cuzco

Voyage au Pérou





Article rédigé le 21 Juil, 2013




Liens publicitaires




Marqué comme: , , , , , ,

Laisser un Commentaire