Amérique Latine Recherche et Réservation de Billet d'avion Voyage en Amérique Latine
Billet d'avion

Services en Direct

Recherche


Petites Annonces
Radio Americas
TV Americas
Horoscope du jour
Chat Americas
Liste ICQ Americas
Rencontres
Correspondances
Cartes Postales
Billet d'avion
Forums

Google

Histoire
- Christophe Colomb
      2 ème partie
      3 ème partie
- Vicente Pinzon
- Amerigo Vespucci
- Hernan Cortes
      2 ème partie
      3 ème partie
- Francisco Pizarro
      2 ème partie
      3 ème partie
- Hernando De Soto
- Francisco Miranda
      2 ème partie
- José de San Martin
      2 ème partie
- Simon Bolivar
      2 ème partie
- Pancho Villa
- Emiliano Zapata
- Che Guevara
- Marcos
- Tupac Amaru

Autres personnages
Livres
Histoire de
l'Amérique Latine


Christophe Colomb, 1447-1506

Le mousse de la Santa María

Christophe Colomb

Vespucci

Christophe Colomb, découvreur
de l'Amérique


Livre des prophéties

La découverte de l'Amérique

Le Nouveau Monde découvert par Christophe Colomb

Portrait historique de Christophe Colomb

Statistiques
statistiques
Hit-Parade
Histoire : Christophe Colomb


Christophe Colomb



Le Grand Amiral

1ère partie

        Christophe Colomb
I. De Gènes à Lisbonne.

En 1451 serait né à Gènes, Cristoforo Colombo, l'aîné des quatre fils d'un couple de tisserand, Domenico et Susana Colombo. La République de Gènes est alors à son apogée. Elle doit sa richesse grâce au commerce avec l'Orient. Le port de Gènes accueille les nombreux navires qui sillonnent la Méditerranée.

Le jeune Cristoforo se destine au métier de lainier qu'il apprend de son père. Mais il ne peut s'empêcher de regarder les navires aller et venir dans le port.

Les frères Centurioni, les plus gros banquiers de la République, cherchent de bons vendeurs intrépides qui ne craignent pas la mer, et engage Cristoforo Colombo. Il réalise alors son premier voyage maritime vers l'île de Chio en Mer Egée. Puis il se rend à Madère pour y ramener du sucre et part à Tunis pour chercher des épices.

En 1476, les Turcs prennent le port de Gaffa et bloquent les voies commerciales vers l'Orient. Les banquiers génois se tournent alors vers l'Atlantique, l'Afrique du nord et l'Europe. Le 1er Août, le Bechalla, navire marchand où se trouve Cristoforo, est envoyé par le fond par une escadre française. Cristoforo saute à la mer et gagne, accroché à une épave, les côtes portugaises.

Quelques jours plus tard, Cristoforo Colombo est à Lisbonne où il devient Cristovao Columbo. Les marins portugais maîtrisent déjà les voyages en haute mer. Pour se rendre à Mina, en Guinée, d'où ils ramènent de l'or, des épices et des esclaves, ils s'éloignent de la côte et doublent très au large des îles du Cap Vert afin de retrouver des vents favorables pour le retour.

Colomb, tout en continuant de travailler pour les frères Centurioni, se passionne pour la cartographie, la cosmographie et les sciences maritimes. Il lit de nombreux ouvrages et l'étude de Ptolémée lui apporte la certitude de la rotondité de la terre. Peu à peu il est persuadé qu'il existe une route à l'ouest, au delà de l'Atlantique, vers les Indes.

Au cours d'un voyage en automne 1476 au large de l'Irlande, Colomb observe les marées les plus importantes qu'il n'ait jamais vues. Seule l'existence de terres expliqueraient se phénomène.
Dans les tavernes irlandaises il prend connaissance des récits vikings qui, 500 ans plus tôt, auraient découvert une terre qu'ils nommèrent Vinland. "En l'an mil, Leiv Erickson, fils d'Erick le rouge, navigant vers le Groenland, toucha Terre-neuve dont ils fut chassé par les indigènes trois ans plus tard. Les Viking retrouvèrent la route de leur patrie mais oublièrent le chemin qui menait à Vinland (Labrador)".

En 1480 Colomb s'installe avec son épouse, Doña Felipa, à Porto Santo, près de l'île de Madère. Il navigue vers les côtes africaines et étudie les vents et les courants venus de l'ouest. Plusieurs questions l'intriguent : d'où viennent les pommes de pin rejetées par la mer ? Pourquoi pousse-t-il des plantes et des fleurs à Madère et nulle part ailleurs ? D'où proviennent ces étranges sculptures en bois que les marins ont recueilli en haute mer ? Christophe Colomb en est persuadé : il existe une terre à l'ouest.

Désormais, il ne vit plus que dans l'idée de découvrir cette nouvelle route qui le fera arriver aux Indes. Mais utilisant les milles italiens au lieu des milles arabes, ses calculs lui font placer la Chine à l'emplacement du continent américain, dont il ignore l'existence.

Colomb entreprend de convaincre le roi du Portugal, Jean II, de son entreprise pour découvrir une nouvelle route des Indes. Le roi lui accorde une audience mais préfère s'en tenir aux voyages le long de la côte africaine. Procédant ainsi, les navigateurs portugais espèrent rejoindre les Indes en contournant l'Afrique par le sud.


Sur les traces de Christophe Colomb




Colomb - 2ème partie



Americas - Découvrez un nouveau monde - Americas dans vos favoris
| © Americas-fr, 1999-2013 | Publicité | Contacts | Partenariat | Plan du Site | Google+