Amérique Latine Recherche et Réservation de Billet d'avion Voyage en Amérique Latine
Billet d'avion

Services en Direct

Recherche


Petites Annonces
Radio Americas
TV Americas
Horoscope du jour
Chat Americas
Liste ICQ Americas
Rencontres
Correspondances
Cartes Postales
Billet d'avion
Forums

Google

Histoire
- Christophe Colomb
      2 ème partie
      3 ème partie
- Vicente Pinzon
- Amerigo Vespucci
- Hernan Cortes
      2 ème partie
      3 ème partie
- Francisco Pizarro
      2 ème partie
      3 ème partie
- Hernando De Soto
- Francisco Miranda
      2 ème partie
- José de San Martin
      2 ème partie
- Simon Bolivar
      2 ème partie
- Pancho Villa
- Emiliano Zapata
- Che Guevara
- Marcos
- Tupac Amaru

Autres personnages
Livres
Histoire de
l'Amérique Latine


Christophe Colomb, 1447-1506

Le mousse de la Santa María

Christophe Colomb

Vespucci

Christophe Colomb, découvreur
de l'Amérique


Livre des prophéties

La découverte de l'Amérique

Le Nouveau Monde découvert par Christophe Colomb

Portrait historique de Christophe Colomb

Statistiques
statistiques
Hit-Parade
Histoire : Hernan Cortes


Hernan Cortés

Conquistador du Mexique

 

3. Cortés débarque au Mexique

Le 18 Novembre 1518, une flotte composée de 11 navires, 110 marins, 570 soldats, 250 indigènes antillais, 11 chevaux, 6 juments et 10 canons de bronze, quitte le port de Cuba. Cortés suit la même route que ses prédécesseurs et se dirige vers la côte du Yucatán. Pedro de Alvarado, envoyé en éclaireur, débarque et pille l'île de Cozumel. Cette action personnelle provoque la colère de Cortés qui fait mettre aux fers le capitaine espagnol. Il est avant tout un émissaire du roi Charles Quint et de Dieu. Aussi fait-il restituer aux indiens les biens que Alvarado leur a volé. D'ailleurs, Cortés tentera chaque fois qu'il le pourra d'établir des contacts pacifiques avec les indiens.

A Tabasco, il fait la rencontre de Jeronimo de Aguilar, un espagnol qui avait fait naufrage quelques années auparavant et qui avait survécu parmi les indigènes et appris la langue Maya. Dans le même temps, Cortés fait la connaissance d'une jeune esclave d'origine Aztèque que des indiens de Tabasco avaient cédé à des marchands Mayas. Cette indienne, appelée Malinche, est baptisée par les espagnols du nom de Doña Marina. Elle apprend rapidement l'espagnol et deviendra une aide précieuse pour Cortés quand il faudra communiquer avec les mystérieux Aztèques.

Cortes et Malinche

Après avoir pacifié plusieurs tribus et renversé leurs idoles pour imposer la Croix, Il poursuit son chemin par la mer jusqu'à San Juan de Ulua. Cortés entre pacifiquement en contact avec les indiens de Cempoala qui subissent la domination des Aztèques. Les indigènes offrent l'hospitalité aux espagnols. Peu de temps après, Cortés reçoit la visite des ambassadeurs de l'empereur Aztèque, Moctezuma. Ils arrivent les bras chargés de présents : de l'or, des perles, des plumes colorées... Pour Cortés, cela ne fait plus aucun doute; il a trouvé le pays tant rêvé par les explorateurs espagnols depuis la découverte du Nouveau Monde.

Cortés décide alors de partir à la conquête de cet "Eldorado". Mais les hommes de Velazquez lui font remarquer que sa mission première et d'établir un contact avec les indiens et qu'on ne peut pas coloniser un territoire si vaste et si peuplé avec si peu d'hommes. Mais Cortés ne veut pas repartir à Cuba et il fait détruire les navires exceptés trois. Puis il demande aux hommes qui désirent retourner à Cuba de se déclarer. Par ce stratagème, Cortés a pu connaître les noms de ses adversaires. Un des navires restants est chargé de tous les présents de Moctezuma : parmi ces cadeaux, un soleil en or, gros comme une roue de chariot, et une lune en argent. C'est le témoignage de Cortés au roi d'Espagne quant aux richesses de cette contrée. Mais les deux autres navires sont détruits et Cortés oblige ses opposants à le suivre au Mexique.

Hernan Cortés fonde la ville de Villa Rica de Vera Cruz, première grande cité espagnole au Mexique, et se fait reconnaître par tous comme Capitaine Général. De ce fait il percevra le cinquième de toutes les richesses à découvrir. Par cet acte, il s'est libéré totalement de l'autorité de Velazquez. Les relations avec les indiens sont amicales, et les visites des ambassadeurs Aztèques, toujours accompagnés deprésents, se font de plus en plus nombreuses.

Cortés fait preuve de beaucoup de diplomatie et de ruse afin de préserver aux yeux des indiens le prestige dont jouissent les espagnols. Malinche lui apprend une vieille légende Aztèque selon laquelle un dieu jadis déchu, Quetzalcoatl, reviendrait par l'est pour prendre possession de son royaume. Ce dieu avait la peau clair et était barbu. Et L'empereur Moctezuma a toujours vécu dans l'idée que Quetzalcoatl reviendrait lors de son règne. D'autre part les Aztèques croyaient que les soldats espagnols montés sur leur cheval ne faisaient qu'un. Ces êtres fabuleux, les teules, pouvaient même se dissocier en deux. Lors des premiers combats, Cortés fait bien attention à dissimuler les cadavres des chevaux et des espagnols pour que les indiens continuent de croire en leur immortalité.

4. Cortés marche sur Tenochtitlan

Mais c'est surtout grâce à sont art de la diplomatie que Cortés montre son génie et sa puissance. Il demande à son allié, le seigneur de Cempoala, de refuser de payer le tribut réclamé par les Aztèques. Quand les émissaires de Moctezuma viennent percevoir l'impôt, Cortés les fait emprisonner. Mais secrètement, il leur rend la liberté et favorise leur évasion. Grâce à se stratagème, il gagne la confiance des indiens de Cempoala, persuadés d'être protégés par les espagnols; et il oblige Moctezuma à le considérer comme un ami.

Marchant sur Mexico, les espagnols tombent sur les Tlaxcaltèques, ennemis jurés des Aztèques. Cortés doit engager une lutte acharnée contre eux mais, à force de courage et de génie, les Tlaxcaltèques acceptent de se ranger derrière les espagnols. A partir de ce moment les Tlaxcaltèques et les Aztèques vont se disputer les faveurs de cet être fabuleux qu'est à leurs yeux le Capitaine espagnol.

Peu à peu, les tribus indiennes soumises à l'autorité Aztèque voient en Cortés un espoir de libération. Les cités de Texcoco, Axapocho et Tepeyacucho rejoignent Tlaxcala et Cempoala derrière les troupes de Cortés. A Cholula, les espagnols manquent de tomber dans une embuscade, mais Doña Marina découvre à temps le piège. Cortés réprime alors Cholula de façon sanglante et Moctezuma ne tentera plus de s'opposer à l'avancée des espagnols.
Arrivant à
Tenochtitlan, Moctezuma le reçoit avec tous les honneurs et lui confie "le trône qu'il a gardé en attendant le retour du dieu Quetzalcoatl". En échange, Cortés offre sa protection à l'empereur, menacé par une partie de l'aristocratie Aztèque.

A Cuba, Velazquez vient de recevoir les "Capitulations" royales l'autorisant à coloniser les terres découvertes par Cortés. Il décide d'envoyer 18 navires et quelques 1300 hommes sous le commandement de Panfilo de Narvaez, pour mater le rebelle Cortés. A l'annonce du débarquement de cette force, Hernan Cortés laisse une partie de ses troupes à Tenochtitlan, et part avec 300 soldats et 400 indiens face à l'armée de Narvaez. Mais presque tous les hommes de Narvaez sont disposés à se ranger aux ordres de Cortés. Leur capitaine est fait prisonnier.

Le 24 Juin 1519, Cortés est de retour à Mexico. Mais il doit faire face à une rébellion. Pendant l'absence se son chef, Pedro de Alvarado s'est affolé et a fait assassiner plusieurs nobles Aztèques. Les espagnols sont assièges par des milliers d'indiens. Moctezuma, tentant de les apaiser, est tué d'une pierre lancée par un des insurgés. Cortés n'a pas d'autre solution que d'abandonner la ville. C'est "la noche triste" (la triste nuit). Le soir du 30 Juin, des centaines d'espagnols trouvent la mort en fuyant par les marécages qui entourent Tenochtitlan. Certains, alourdis par les objets en or qu'ils avaient dérobé avant leur fuite, s'enfoncent et se noient dans les eaux boueuses. D'autres sont capturés et seront sacrifiés par les Aztèques à leur dieu Huitzilopochtli.



Cortes - 3ème partie
Séjour au Mexique

Americas - Découvrez un nouveau monde - Americas dans vos favoris
| © Americas-fr, 1999-2013 | Publicité | Contacts | Partenariat | Plan du Site | Google+