Americas > Voyages > Voyage-guyana

Voyage au Guyana



GuyanaLe Guyana est un pays méconnu pour la plupart des touristes européens mais c'est pourtant une destination à découvrir, surtout si vous aimez la nature et l'aventure sur des terres encore préservées.

Véritable paradis pour les randonneurs, les aventuriers ou tout simplement les amateurs d'écotourisme, le Guyana offre à ses visiteurs des paysages merveilleux. Des forêts tropicales pratiquement vierges, de magnifiques cascades, une faune étonnante et diversifiée, et une population pluriethnique chaleureuse et accueillante, le Guyana dispose de beaucoup d'atouts pour séduire les touristes étrangers.

Le pays est d'ailleurs très optimiste est cherche à promouvoir le Guyana comme une "Terre d'Aventure en Amazonie", une destination qui laissera des souvenirs inoubliables à ses visiteurs qui ne pourront effacer de leur mémoire les images des Tepuys, des Chutes de Kaieteur, de la Forêt humide Iwokrama, des villages indigènes de la Sierra de Pacaraima ou de la Savane du Rupununi, ou de bien d'autres sites qui ont conservé leur authenticité.

En voyageant au Guyana vous aurez l'impression de vous retrouver dans "Le Monde Perdu" d'Arthur Conan Doyle, vous attendant à tout moment voir apparaître des créatures préhistoriques sur le Mont Roraima où le temps semble effectivement s'être arrêté depuis des millions d'années.

Les plus aventuriers d'entre vous s'imagineront à la place de Walter Raleigh, le célèbre pirate qui explora la rivière Caroní à la recheche d'une mythique cité d'or, la légendaire Manoa, et prit possession du Guyana pour le compte de l'Angleterre.

Alors comme Sir Walter Raleigh ou les héros d'Arthur Conan Doyle, laissez-vous entraîner dans ce monde fabuleux et pourtant si peu connu en partant à la conquête du Guyana.

Guyana : informations utiles

- Superficie : 214 970 km²
- Capitale : Georgetown
- Monnaie : Dollar du Guyana (1 € = 231.8702 Dollar du Guyana)
- Décalage horaire : -5 heures en hiver et -6 heures en été par rapport à Paris.
- Horloge Parlante
- Santé : Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire sur tout le plateau des Guyanes. Les vaccins contre l’hépatite, la typhoïde, le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite sont recommandés. Pensez à vous protéger des moustiques transmetteurs de la dengue et du paludisme en utilisant un répulsif et éventuellement un traitement anti-paludéen après avoir consulter votre médecin.
- Climat : Le climat est généralement chaud et humide en raison de la proximité de l'équateur. C'est entre mai et août et de novembre à janvier que les pluies sont les plus abondantes
- Météo : Voir les températures
- Téléphone :
    France > Guyana : Faire le 00 592 + Numéro du correspondant
    Guyana > France : Faire le 00 33 + Numéro du correspondant
- Courant : 240 V - Fiches plates de style américain en général, prévoyez un adaptateur pour différentes formes de prises
- Formalités : Pas de Visa pour les ressortissants de l'Union Européenne qui peuvent rester 90 jours au Guyana
- Adresses utiles :
    Ambassade du Guyana : 3 Palace Court-Bayswater Road W24LP Londres (Royaume-Uni) - Tel : +44 207 229 76 84
    Ambassade de France : Dr. J.F. Nassylaan 23 - PO Box 2648 Paramaribo (Suriname) - Tel : +597 47 52 22
- Voyage au Guyana :
- Réservation de chambres d'hôtel à Georgetown
- Réservation de billet d'avion au Guyana
- Réservation de séjours et circuits au Guyana


Voyages au Guyana

Billet d'avionBillets d'avion au Guyana

Guyana : Informations touristiques

Que voir et que faire au Guyana ?

Nous vous proposons ci-dessous les attractions touristiques les plus importantes de ce pays que vous découvrirez dans les villes et les régions que nous vous recommandons de visiter lors de votre prochain voyage au Guyana. Pour chacun des lieux présentés dans cette liste vous découvrirez une présentation plus détaillée avec des renseignements pratiques pour tout savoir comment y aller, trouver un hébergement et surtout ne pas manquer les plus belles choses à voir.



Georgetown

Georgetown

Concentrant près de la moitié de la population du Guyana en incluant l'agglomération, Georgetown a été fondée en 1781 par les anglais après avoir pris possession de la petite cité située sur une île du fleuve Demerara et administrée par les hollandais. Mais ce sont les Français qui allaient développer la cité appelée alors "La Nouvelle Ville" à partir de 1782. En 1784 la ville repassa sous administration hollandaise sous le nom de Stabroek avant d'être rebaptisée Georgetown le 5 mai 1812 avec le retour des anglais. Considérée comme la "Cité Jardin des Caraïbes", Georgetown a donc été très tôt sous l'influence de diverses cultures. Français, Hollandais, Britanniques et bien sûr de nombreux autres ethnies comme les amérindiens qui peuplaient déjà la région, mais aussi des esclaves noirs africains, des hommes amenés d'Inde ou de Chine pour travailler dans les champs de canne à sucre, forment ainsi la base pluriethnique de la population de Georgetown et du Guyana.

Georgetown est aussi une des rares villes du Guyana où les touristes décident de rester plusieurs jours pour en découvrir ses édifices et monuments historiques. On y visitera la Cathédrale Anglicane St. George construite en 1894, la Cathédrale Brickdam bâtie en 1921, les édifices du Victoria Law Courts construits en 1887, le Parlement du Guyana4, la Mairie de style néo-gothique, l'église hollandaise de St. Andrew's Kirk, et bien sûr le Stabroek Market, un marché dont l'origine remonte à 1792 et qui est un des lieux préférés des habitants et des touristes. Avec une population d'origine indienne très importante, Georgetown compte également plusieurs temples hindous.
Georgetown possède également quelques musées intéressants comme le Musée d'Anthropologie Walter Roth où vous découvrirez les anciennes cultures du Guyana, ou le Musée National du Guyana où sont conservés des minéraux, des bois, des plantes et des animaux du pays.
Sur la côte atlantique, on découvrira l'Umana Yana, une immense hutte de près de 17 mètres de hauteur construites par les indigènes Wai-wai.

Shell Beach Aux alentours de Georgetown on pourra se rendre à Bartica qui se trouve au bord du fleuve Essequibo et qui offre de belles plages, les ruines du fort hollandais Kyk-Over-Al à proximité, et des excursions le long de l'Essequibo jusqu'aux îles se trouvant à l'embouchure de ce cours d'eau avec l'océan Atlantique. Depuis Bartica on rejoindra en bateau les chutes de Marshall Falls en remontant la rivière Mazaruni, excursion durant laquelle vous pourrez admirer la faune et la flore de la région.
Parika est une destination très appréciée des touristes car cette petite commune située à 50 kilomètres de Georgetown vous permettra de faire de belles excursions en bateau vers les îles de l'Essequibo et vers Bartica.
Depuis Parika on pourra aussi rejoindre Anna Regina située à une trentaine de kilomètres du Lac Mainstay où se déroulent chaque année une compétition de régates.
A l'ouest d'Anna Regina, dans la région Waini Barima, on découvrira l'immense plage de Shell Beach le long de la côte Atlantique, une zone pratiquement inhabitée et connue pour être le lieu de ponte de quatre espèces de tortues marines. Dans cet écosystème particulier on admirera la mangrove et les forêts marécageuses servant de refuge à d'autres animaux comme les tortues de rivière, les lamantins, les tapirs, les cerfs, les jaguars, les singes hurleurs et bien d'autres animaux. Le long de cette plage, les seules habitations que l'on verra seront celles des indigènes vivant isolés dans ce petit paradis.


Linden

Linden

C'est en 1913 que l'histoire de Linden allait commencer grâce à une filiale d'une société canadienne qui souhaitait exploiter une mine de bauxite située à 104 kilomètres au sud de Georgetown, au bord du Demerara. A cette époque il n'y avait aucune commune dans cette région à l'exception de quelques habitations à Wismar et Christiansburg. Un an plus tard, le géologue américain George Bain Mackenzie revint sur les lieux pour préparer le centre d'exploitation de la mine de bauxite qui portera son nom. Après l'indépendance du Guyana en 1966, la mine est nationalisée et les trois villages de Wismar, Christiansburg et Mackenzie sont réunis en une seule entité en 1970, formant ainsi la ville de Linden selon le souhait du premier président du pays, Linden Forbes Burnham Sampson.
Linden est aujourd'hui la deuxième plus grande ville du Guyana et on pourra y visiter le "Linden Museum of Socio-Cultural Heritage" qui présente des objets et des photos retraçant l'histoire de la ville et sa région depuis le 18ème siècle. L'autre grande curiosité de la ville c'est la Roue à eau de Christiansburg construite en 1895 par l'ingénieur écossais John Dagleish Patterson. Cette immense roue utilisait le courant du fleuve pour faire fonctionner la scierie qui se trouvait à côté. On pourra également se promener autour du Lac Bleu situé dans le district de Mackenzie, découvrir le fonctionnement de la mine de bauxite qui sert à la fabrication de l'aluminium, et se promener dans le marché offrant de magnifiques fruits tropicaux.

Rockstone A 22 kilomètres de Linden, sur la route menant vers le Brésil, on se retrouvera à Rockstone près du fleuve Essequibo. Ce sera le point de départ pour faire des randonnées dans la jungle, observant de nombreux oiseaux et animaux. Rockstone se trouve à proximité de Gluck Island, une île inhabitée sur l'Essequibo et qui enchantera les amateurs d'écotourisme qui découvriront des nénuphars géants pouvant atteindre les trois mètres de diamètre et connus sous le nom de "Victoria amazonica". Ils observeront aussi des caïmans, des loutres géantes et une grande variété d'oiseaux comme de magnifiques aras, plusieurs espèces de perroquets, des hérons et autres espèces. Depuis la plage, les touristes pourront sans doute apercevoir l'arapaima, le plus grand poisson d'eau douce du monde pouvant atteindre les 3 mètres de longueur. On vous proposera également des excursions en kayak ou en canoë, des balades en VTT ou de partir à la chasse aux papillons.
Linden est aussi le point de départ d'excursions sur le fleuve Demerara. Au sud on passera par le village de Maria Elizabeth avant de poursuivre la navigation en découvrant les huttes des indigènes installés au bord du fleuve. Au bout de 60 minutes de navigation vous arriverez à Butooba qui offre une superbe plage ombragée par les anacardiers. Les indigènes qui vivent près des lieux sont très accueillants et vous accompagneront sans doute sur les sentiers, vous inviteront à la pêche au Tilapia, et vous feront voir de l'autre coté de la rivière une église en bois de plus de cent ans.


New Amsterdam

New Amsterdam

A 110 kilomètres au sud-est de la capitale, New Amsterdam est la troisième plus grande ville du Guyana et la plus ancienne du pays. C'est en 1733 que le nom de New Amsterdam est donné à un petit village situé près de Fort Nassau, au bord du fleuve Berbice. Mais le fort et le village sont abandonnés en 1785 au profit de Fort St. Andries situé à la confluence du Berbice et de la rivière Canje, la situation de l'actuelle New Amsterdam. Mais en 1812 cette ville fondée par les hollandais passe entre les mains des anglais qui allaient contrôler le pays jusqu'en 1966.
A New Amsterdam on visitera la Mission Chapel construite en 1814 et qui fut la première église à ouvrir ses portes aux esclaves. Agrandie plusieurs fois, Mission Chapel est certainement l'église qui offre le plus de places assises au Guyana. Parmi les autres édifices de New Amsterdam certains pourront attirer l'attention des visiteurs comme la Mairie, l'église All Saints Scots, le Temple Ituni ou l'Hôpital Public qui sont les principaux édifices historiques de la ville. On pourra également se promener dans le Marché de New Amsterdam, un édifice ayant plus de 150 ans et qui a été entièrement restauré.

Plage 63 Mais comme souvent au Guyana, c'est aux alentours de la ville que l'on découvrira les plus beaux sites. Les passionnés d'histoire pourront se rendre jusqu'à Fort Nassau à 88 kilomètres au sud de New Amsterdam, un site historique même s'il ne reste pratiquement rien de l'ancienne forteresse qui a été brûlée en 1763 par le Gouverneur Van Hoogenheim et ses soldats pendant la révolte des esclaves, empêchant ces derniers de s'en emparer.
A 62 kilomètres au sud-est, en longeant la côte Atlantique en direction du Suriname, on se prélassera sur la belle Plage 63 de Berbice, une longue plage surtout fréquentée les week-ends et où vous pourrez nager en toute sécurité, jouer au beach Volley ou aller à la pêche avec les pêcheurs des petits villages qui se trouvent à proximité. Ceux qui souhaiteraient poursuivre leur voyage jusqu'au Suriname continueront sur cette route qui les amènera au port d'embarquement situé à 25 kilomètres seulement de la Plage 63. Il suffira alors de monter dans un ferry qui vous fera traverser le fleuve Courantyne pour vous retrouver au Suriname, à 35 kilomètres de Niew Nickerie.


Kaieteur National Park

Kaieteur National Park

A près de 200 kilomètres au sud de Bartica on découvrira ce que beaucoup de visiteurs considèrent comme le joyau du Guyana : les Chutes de Kaieteur dans le Parc National Kaieteur. Il faut avouer que le spectacle est grandiose quand on aperçoit cette chute de 226 mètres de hauteur en plein milieu de la jungle. C'est le 24 avril 1870 que le géologue britannique Charles Barrington Brown a vu pour la première fois ces chutes impressionnantes de la rivière Potaro. Quatre fois plus hautes que les Chutes du Niagara et deux fois plus que les Chutes Victoria entre la Zambie et le Zimbabwe, c'est la principale attraction touristique du Guyana.

Si vous avez peu de temps à consacrer à cette visite la façon la plus rapide de se rendre jusqu'aux chutes c'est de monter dans un petit avion à Georgetown pour atterrir une heure plus tard sur la piste située à quelques kilomètres des chutes. Après une belle randonnée dans la forêt pour apprécier le spectacle, vous rejoindrez votre avion qui redécollera vers la capitale après avoir survoler les Chutes d'Orinduik situés dans les monts Pakaraima, à la frontière du Brésil.
Mais le Parc National Kaieteur mérite qu'on lui consacre plus qu'une seule journée et des agences de voyages spécialisées vous proposeront des excursions de 5 jours dans la forêt tropicale, vous perrmettant ainsi de découvrir toute la diversité de la faune et de la flore de ces terres isolées du monde. La plupart de ces excursions se font en bateau, remontant le fleuve Essequibo puis la rivière Potaro, une véritable odyssée dans la jungle.


Roraima

Roraima

A la frontière du Brésil, du Venezuela et du Guyana, le Parc National du Mont Roraima est lui aussi une des plus belles attractions du pays, une terre éloignée de la civilisation qui vous donnera l'impression d'avoir remonté le temps. Le Roraima est une montagne étrange, point culminant du Guyana à 2 772 mètres d'altitude (2 810 mètres au Venezuela), ce massif est un tepuy, c'est à dire un haut plateau d'une longueur de 10 kilomètres sur 5 de largeur avec des falaises impressionantes de 1000 mètres de hauteur. Au sommet de cette masse imposante au milieu de la forêt tropicale humide, le paysage semblera surréaliste pour les chanceux qui l'auront atteint. Un sol lessivé par les pluies, des plantes endémiques dont la plupart sont carnivores et se nourrissent d'insectes, des amphibiens que l'on ne rencontre nulle part ailleurs, des serpents et à vos pieds des nuages qui enveloppent cette montagne très spéciale. En vous promenant au sommet du Roraima vous aurez sans doute la même impression qu'Arthur Conan Doyle qui a trouvé là l'inspiration pour son roman "Le Monde Perdu". Si les oiseaux qui fréquentent les lieux n'étaient pas aussi petits vous imagineriez peut-être voir surgir des ptérodactyles à tout moment dans cette espèce de Jurassik Park.

Mais pour arriver au sommet du Roraima il faudra cependant faire des efforts puisque l'ascension se fait en plusieurs jours. La voie la plus facile ne se trouve pas au Guyana et il faudra donc rejoindre Santa Elena De Uairen au Venezuela d'où partent les treks vers le sommmet du Roraima. De Santa Elena De Uairen on rejoindra le campement de Paratepuy qui se trouve au pied de la montagne, prêt à commencer l'escalade entre les orchidées et autres fleurs, traversant des cascades qui ont sculpté des formes étranges sur les rochers. Après une nuit de repos sous la tente vous pourrez ensuite explorer le sommet du Roraima et rejoindre la borne qui marque la frontière entre le Guyana, le Brésil et le Venezuela, proche du point culminant du Guyana, à 2 772 mètres d'altitude. Après avoir passé une autre nuit sous la tente on entamera la descente pour rejoindre Paratepuy et revenir à Santa Elena De Uairen.
Des excursions sont également organisées au Guyana pour ceux qui se contenteraient de voir le Roraima de loin et faire des randonnées dans la forêt tropicale qui l'entoure. Dans cette forêt humide on pourra y observer de nombreux animaux comme les tapirs du Brésil, les tamanoirs, les pécaris, les chiens des buissons, les daguets, les tatous géants, les coatis ou les capybaras. On y verra même des félins comme les jaguars, les pumas, les jaguarondis ou les chats tigres. Dans les arbres on apercevra des paresseux à trois doigts, des singes hurleurs, de petits douroucoulis, des capucins, des sakis et autres primates, une faune d'une richesse inouïe qui vaut à elle seule le voyage jusqu'au pied du Roraima.


Annonces publicitaires

Carte du Guyana

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Guyana

* Delta suspend sa ligne New York ? Georgetown

La compagnie aérienne Delta Air Lines va suspendre ses vols entre l’aéroport de New York JFK et celui de Georgetown au Guyana à partir du 9 mai 2013. D [...]
* EZjet clouée au sol par l'aviation civile américaine

Les vols de la compagnie low cost EZjet ont été suspendus par le Département des Transports des États-Unis, laissant 30 000 passagers au sol. Depuis le 8 nov [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Guyana

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser