Americas > Voyages > Voyage-colombie

Voyage en Colombie



Café de ColombieSi pendant longtemps les touristes craignaient de se rendre en Colombie en raison de l'insécurité qui y régnait, aujourd'hui les choses ont bien changé et le pays reçoit de plus en plus de visiteurs attirés par les charmes de la Colombie.

La Colombie c'est plusieurs destinations en une seule avec une atmosphère bien antillaise au nord où l'on appréciera les belles plages au bord de la mer des Caraïbes et sur les îles de San Andrés, Providencia ou Catalina, la culture andine à l'ouest où l'on découvrira de nombreux vestiges précolombiens dans les régions les plus montagneuses du pays, et l'Amazonie au sud-ouest avec ses peuples autochtones et son incroyable biodiversité dans de grands parcs nationaux.

Découverte par Alonso de Ojeda en 1499, la Colombie possède également de nombreuses villes fondées par les espagnols qui ont conservé leur charme colonial. Parmi ces villes, Cartagena de Indias (Carthagène des Indes) en est très certainement le fleuron, mais on découvrira la richesse du patrimoine culturel du pays dans de nombreuses autres cités comme Villa de Leyva, Tunja, Santa Cruz de Mompox, Popayán, Ipiales ou le centre historique de Bogotá, la capitale de la Colombie.

La Colombie c'est aussi un pays où la musique a beaucoup d'importance et pas seulement celle de Shakira ou de Juanes. Dans tout le pays on danse au son de la cumbia mais aussi du vallenato, deux rythmes qui sont nés sur sur la côte Caraïbe, issus du métissage des cultures espagnone, andine et africaine.

La Colombie c'est également un pays aux multiples saveurs avec sa gastronomie variée selon la région que l'on visite, la saveur de ses fruits tropicaux, de ses délicieuses arepas, de son ajiaco traditionnel et bien sûr, de son incomparable café.

Visites culturelles dans les villes coloniales ou sur les sites archéologiques, détente et divertisement sur les plages ensoleillées, randonnées dans les montagnes des Andes ou la forêt amazonienne, rencontres avec un peuple chaleureux et prêt à vous entraîner à faire la fête... comme l'affirme l'Office du Tourisme de Colombie, le seul risque que vous encourez, c'est que vous ayez envie d'y rester.

Bolivie : informations utiles

- Superficie : 1 141 748 km²
- Capitale : Bogota
- Monnaie : Peso Colombien (1 € = 3310.3445 Peso colombien)
- Décalage horaire : - 7 heures en été, - 6 heures en hiver
- Horloge Parlante
- Santé : Aucun vaccin exigé. Prendre ses précautions dans la forêt amazonienne avec un traitemnt contre le paludisme dans certaines zones et un vaccin contre la fièvre jaune
- Climat : Située proche de l'Equateur, le climat en Colombie est généralement chaud toute l'année avec des variations en fonction de l'altitude. La saison sèche va de décembre à avril et la saison des pluies de mai à novembre
- Météo : Voir les températures
- Téléphone :
    France > Colombie : Faire le 00 57 + Numéro du correspondant
    Colombie > France : Faire le 00 33 + Numéro du correspondant
- Courant : 110 V, prévoir un adapteur pour fiches plates de type A (fiches parallèles)
- Formalités : Pas de Visa pour les ressortissants de l'Union Européenne qui peuvent rester 90 jours en Colombie
- Adresses utiles :
    Ambassade de Colombie : 12, Rue de Berri, 75008 Paris Tel : 01 53 93 91 91
    Ambassade de France : Carrera 11 # 93-12 - Bogotá Tel : (00 571) 638 14 00
- Voyage en Colombie :
- Réservation de chambres d'hôtel à Bogota
- Réservation de chambres d'hôtel à Cartagena
- Réservation de chambres d'hôtel à San Andrés
- Réservation de billet d'avion en Colombie
- Réservation de séjours et circuits en Colombie


Voyages en Colombie

Billet d'avionBillets d'avion en Colombie

Colombie : Informations touristiques

Que voir et que faire en Colombie ?

Nous vous proposons ci-dessous les attractions touristiques les plus importantes de ce pays que vous découvrirez dans les villes et les régions que nous vous recommandons de visiter lors de votre prochain voyage en Colombie. Pour chacun des lieux présentés dans cette liste vous découvrirez une présentation plus détaillée avec des renseignements pratiques pour tout savoir comment y aller, trouver un hébergement et surtout ne pas manquer les plus belles choses à voir.


Bogota

Bogota

A 2625 mètres d'altitude en moyenne, Santafé de Bogotá a été fondée le 6 août 1538 par Gonzalo Jiménez de Quesada après sa victoire contre les indiens Muiscas dans la Sabana de Bogotá. Si aujourd'hui la capitale de la Colombie s'appelle tout simplement Bogotá ou Bogotá D.C., son centre historique conserve quelques vestiges de son passé colonial.
Le quartier de la Candelaria est le coeur de l'ancienne cité, le lieu où les visiteurs découvriront les maisons coloniales avec leurs fenêtres protégées par des grilles en fer forgé, des portes en bois sculpté et des toits de tuiles rouges. C'est autour de la Plaza de Bolívar, la Plaza Mayor de l'époque, que furent édifiés les principaux édifices de Santafé de Bogotá comme la première église qui deviendra par la suite la Cathédrale de l'Immaculée Conception. Sur cette même place on découvrira le Palais de Justice au nord, le Capitole National au sud, le Palais Archiépiscopal et d'autres édifices religieux à côté de la cathédrale à l'est, et le Palais Liévano qui abrite la Mairie de Bogotá à l'ouest. Si la plupart de ces édifices datent de la période républicaine, ils ont été construits sur l'emplacement des anciens édifices coloniaux qui entouraient la Plaza Mayor.
Aux alentours de la Plaza de Bolívar on découvrira d'autres édifices importants de Bogotá comme le Palacio de Nariño qui abrite la résidence officielle du président, le Palacio de San Carlos qui est le siège du Ministère des Affaires étrangères, le Musée d'Art Colonial, le Musée Archéologique Casa del Marqués de San Jorge, Le Musée de Botero et plusieurs églises comme celles de Notre-Dame del Carmen, San Agustín, San Ignacio, Notre-Dame des Eaux, Santa Barbara, la Candelaria ou Notre-Dame de Belén. On ne manquera pas la visite du Musée de l'Or de Bogotá qui possède une incroyable collection de 34 000 pièces en or et en tumbaga provenant des différentes civilisations qui peuplaient la Colombie avant l'arrivée des espagnols.
Parmi les autres édifices significatifs du Centre Historique de Bogotá on citera encore l'Ermitage de San Miguel del Príncipe, le Teatro Colón, la Quinta de Bolívar, la Casa de Moneda, et les nombreuses demeures coloniales bordant les rues très pentues du quartier de la Candelaria.
En prenant le téléphérique ou le funiculaire on montera au sommet du Cerro de Monserrate qui culmine à 3 152 mètes et où fut construit la basilique du Señor de Monserrate.
On découvrira d'autres sites intéressants en s'éloignant de Bogotá comme la Chapelle Notre-Dame de Guadalupe au sommet du Cerro de Guadalupe culminant à 3260 mètres d'altitude, le lac de Guatavita à 67 kilomètres de la capitale et qui serait à l'origine de la légende de l'Eldorado, et la Cathédale de Sel de Zipaquirá à 53 kilomètres au nord de la capitale.


Armenia

Armenia

Armenia est une ville récente puisqu'elle ne fut fondée que le 14 octobre 1889 par une trentaine de colons qui voulaient créer une bananeraie sur ces terres très fertiles. On y visitera sa Cathédrale de la Inmaculada Concepción d'architecture très moderne, Le Musée Archéologique exposant plus de 4 000 objets dans différentes salles, le Musée de l'Or Quimbaya consacré à cette ancienne civilisation précolombienne, et Le Parque Fundadores rendant hommage aux premiers habitants de cette cité.
Armenia est le lieu idéal pour servir de camp de base vers de nombreuses attractions touristiques comme les villages typiques de Calarcá, Circasia ou Filandia à peu de distance de la ville.
A seulement 12 kilomètres à l'ouest d'Armenia on visitera le Parc National du Café, un parc thématique créé en 1995.
Armenia se trouve à moins de 60 kilomètres du Parc national naturel de Los Nevados, le troisième parc le plus visité de Colombie. Dans ce parc on pourra réaliser des randonnées sur les flancs des volcans dont le Nevado del Ruiz qui culmine à 5 321 mètres d'altitude.
Pereira est une ville intéressante qui ne se situe qu'à 50 kilomètres au nord d'Armenia. Parmi ses attractions les plus populaires on citera la Cathédrale Nuestra Señora de la Pobreza, le Jardin Botanique, le Viaduc César Gaviria haut de 100 mètres et d'une longueur de 704 mètres qui permet de relier la ville voisine de Dosquebradas, ou les Thermes de Santa Rosa de Cabal à 7 kilomètres. D'autres sites proches de Pereira attireront les touristes en quête de beaux paysages comme ceux de la Laguna del Otún ou du pittoresque village d'Apía.
Encore plus au nord, à 100 kilomètres d'Armenia, la ville de Manizales offre elle aussi quelques attractions intéressantes comme sa Plaza de Toros, une des plus connues de Colombie, sa Cathédrale dont la tour sert de magnifique mirador, et plusieurs villages typiques dans ses environs.


Barranquilla

Barranquilla

Connue pour son carnaval, c'est entre 1627 et 1637 que Barranquilla vit le jour au bord du río Magdalena, à moins de 8 kilomètres de son embouchure sur la Mer des Caraïbes. Au 19ème siècle la ville prit de l'importance grâce au port de la Baie de Sabanilla situé à quelques kilomètres. Barranquilla est donc une ville assez récente et les touristes s'y rendront surtout pour ses fêtes comme le carnaval et les attraits naturels de la région.
Le premier de ces lieux est l'embouchure du río Magdalena sur la Mer des Caraïbes, un site connu sous le nom de "Bocas de Ceniza" et que les touristes atteignent en bateau depuis le port fluvial de Barranquilla afin de profiter des marais de la région.
La Jetée de Puerto Colombia, construite en 1888 et qui servit de port à Barranquilla entre 1893 et 1936, est un autre site à découvrir malgré la détérioration de l'ouvrage par les vagues. C'était à l'époque de sa construction la deuxième plus longue jetée du monde.
Au bord de la Mer des Caraïbes, le Parc Naturel Isla de Salamanca abrite dans sa forêt de mangroves de nombreux oiseaux, reptiles et poissons. On observera aussi dans le parc une flore très variée et quelques mammifères comme les ratons laveurs, les loutres et les renards des savanes.
A 40 kilomètres de Barranquilla le volcan El Totumo est une des attractions les plus appréciées des touristes qui se pressent pour y prendre des bains de boue.
Quant aux plages proches de Barranquilla, on aura le choix entre celles de Puerto Colombia ou de Pardomar, toutes deux situés à 18 kilomètres de la ville, la plage de Puerto Salgar à 15 kilomètres et où se trouve le Château de Salgar, Puerto Velero à 25 kilomètres, ou Santa Veronica qui dispose également de belles plages à 40 kilomètres de Barranquilla : Playa Mendoza et Salinas del Rey.


Cali

Cali

Santiago de Cali fut fondée le 25 juillet 1536 par le conquistador espagnol Sebastián de Belalcázar près du río Cali, deux ans après que celui-ci eut fondé la ville de Quito en Equateur lors d'une expédition envoyée par Francisco Pizarro. Située dans la Vallée du Cauca à une altitude de 995 mètres, Cali s'est développée grâce aux plantations de canne à sucre et l'élevage d'animaux. Pendant longtemps, ce sont surtout des haciendas qui se sont établies au milieu de grandes exploitations agricoles où travaillaient de nombreux esclaves africains.
Parmi les édifices les plus notables de Cali on citera l'église mère de San Pedro ou de la petite église de La Merced. Au 17ème siècle d'autres édifices religieux furent édifiés mais il ne reste de cette époque que le Couvent San Agustín et l'église Santa Rosa de Lima. Au 18ème siècle on construisit la Chapelle San Antonio et l'ensemble religieux San Francisco avec sa magnifique tour de style mudéjar de 23 mètres de hauteur. Au 19ème siècle fut terminé la Cathédrale San Pedro dont la construction avait commencé en 1722.
Les constructions les plus récentes de Cali et les plus notables sont le Théâtre Municipal de style néoclassique et qui fut inauguré en 1927, le magnifique édifice Otero terminé en 1926 face à la Plaza de Caicedo, et le Palais national de Cali de style néoclassique français construit en 1933 sur la même place.
Cali compte plusieurs musées intéressants comme le Musée Archéologique La Merced, le Musée del Oro Calima ou le Musée d'Art Moderne La tertulia.
Pour apprécier le panorama sur la ville de Cali et la Vallée du Cauca on montera au sommet dur Cerro los Cristales qui culmine à 1 440 mètres et où se dresse la statue du Cristo Rey, un Christ rédempteur de 31 mètres de hauteur semblable à celui de Rio de Janeiro.
Le mirador de Sebastián de Belalcazar où se dresse la statue du fondateur de la ville est un autre site très visité par les touristes, tout comme le quartier du Juanchito où se concentrent de nombreuses discothèques, Cali étant considérée comme la capitale mondiale de la Salsa.
Au sud de Cali on fera de belles randonnées dans le Parc National Farallones de Cali, une aire protége qui abrite plus de 300 espèces d'oiseaux mais aussi de nombreuses chauve-souris, des félins comme les pumas, les ocelots ou les jaguars, des ours à lunettes et plusieurs espèces de singes comme les singes laineux, des singes araignées à ventre blanc, les sapajous à houppe noire et les singes hurleurs.
A 33 kilomètres à l'est de Cali, dans la Vallée du Cauca, on pourra visiter la ville de Palmira avec sa magnifique Cathédrale Nuestra Señora del Rosario del Palmar, les églises de La Santísima Trinidad et de Nuestra Señora del Carmen, l'édifice de l'Ancienne Mairie connu aussi sous le nom de Palacio de Gobierno ou la Gare Ferroviaire de Río Claro qui abrite le Musée Archéologique Llanogrande.
Toujours dans la Vallée du Cauca mais à 70 kiolomètres au nord de Cali, on visitera la ville de Buga où se trouve la Basilique del Señor de los Milagros, objet d'un grand pèlerinage en Colombie. Près de Buga, on pourra découvrir le Lac Calima qui offre de magnifiques paysages et de nombreuses activités nautiques et de randonnées.


Cartagena

Cartagena

Inscrite au Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco, Carthagène des Indes est un des joyaux de la Colombie. A l'intérieur de ses fortifications, Carthagène vous révèlera tous les secrets de son histoire à travers ses demeures coloniales ornées de beaux balcons le long des étroites ruelles pavées, ses anciennes églises, ses arènes et ses places.
Fondée le 1er juin 1533 par Pedro de Heredia, c'est pour se défendre des attaques incessantes des flottes anglaises, françaises et hollandaises que Carthagène des Indes s'est enfermée à l'intérieur d'une muraille dominant la Mer des Caraïbes. Quasi imprenable, Cartaghène dévoile aujourd'hui ses secrets aux visiteurs qui accèderont sans difficultés au Centre Historique en passant par le Tour de l'Horloge ou "Boca del Puente", l'entrée principale vers une des plus belles cités coloniales d'Amérique.
A l'intérieur de ces remparts on découvrira la Plaza San Pedro Claver entourée de belles demeures coloniales, puis on atteindra la Plaza Bolivar autour de laquelle se dressent quelques uns des édifices les plus importants de la ville comme la Cathédrale de Cartagena, le Musée de l'Or, le Palais du Gouvernement, le Palais de l'Inquisition, le Couvent et l'Eglise Santo Domingo, la Casa del Marqués de Premio Real, la Casa del Marqués de Valdehoyos, ou le couvent San Pedro Claver où reposent les restes de Pedro Claver Corberó, un missionnaire jésuite qui prit la défense des esclaves noirs au 17ème siècle.
Au sommet de la Colline San Lázaro on pourra visiter de Château San Felipe de Barajas construit en 1536 pour protéger Cartagena des attaques des pirates dont le fameux Francis Drake. Depuis cette forteresse vous aurez une vue magnifique sur Carthagène des Indes, la Baie de Cartagena, le port et la Mer des Caraïbes.
En ressortant de l'enceinte fortifiée par la Tour de l'Horloge on flânera dans le quartier Getsemaní, une des zones les plus populaires et traditionnelles de Cartagena qui mène au "Muelle de los Pegasos" d'où partent les excursions touristiques vers les îles proches de Cartagena. A l'ouest du port s'étend le quartier de Bocagrande où l'on trouvera de nombreux bars, restaurants et discothèques, mais aussi des plages.
On pourra aussi monter au sommet du Cerro de La Popa, la colline la plus élevée de Cartagena de Indias et sur laquelle fut construit le Couvent de La Popa. De cet endroit vous aurez un panorama époustouflant sur la Ville de Carthagène des Indes, l'immense marais Cienaga de la Virgen, la Baie de Cartagena et la Mer des Caraïbes.
Les baigneurs qui préfèreraient éviter les plages très fréquentées de Bocagrande se rendront sur celles de Marbella, Castillogrande, El Laguito et La Boquilla, ou mieux sur les plages qu'offrent les îles voisines de Barú, Tierra Bomba ou de l'Archipel du Rosario.
A 45 kilomètres au sud de Cartagena de Indias on découvrira le très beau Parc National des îles coralliennes du Rosaire et de San Bernardo, un véritable sanctuaire pour de nombreuses espèces de poissons et oiseaux marins.


Leticia

Leticia

A deux pas du Brésil et du Pérou, Leticia se trouve en plein coeur de la forêt amazonienne, la destination idéale pour tous les amateurs de randonnées dans un environnement naturel et d'aventures, la porte d'entrée vers le monde fabuleux de la jungle abritant une faune et une flore incroyable.
Comme une île au milieu de la forêt, Leticia n'est accessible que par bateau ou par les airs. Ce sera le point de départ vers d'autres destinations de la forêt amazonienne comme Iquitos au Pérou, Manaus et Belém au Brésil, ou Puerto Asís en Colombie.
Fondée tardivement le 25 avril 1867, la ville de Leticia offre toute l'infrastructure nécessaire pour accueillir les visiteurs avides d'aventures sur les terres des indiens Arawaks. On y trouvera de nombreux hôtels, bars et restaurants, un marché qui vous émerveillera avec ses fruits tropicaux et ses poissons pêchés dans l'Amazone, le Musée Etnographique de l'Homme Amazonien, le Jardin Botanique, le Parc Orellana et la zone du port avec ses maisons de style caribéen.
Proche de Leticia on découvrira les lacs de Yahuarcaca avec leur végétation exubérante abritant de nombreux oiseaux pêcheurs, des singes, des paresseux et des dauphins roses que l'on approchera en découvrant ces étendues d'eau à bord de kayaks.
Le Parc National Amacayacu se trouve à deux heures de navigation de Leticia abrite une incroyable biodiversité avec plus de 150 espèces de mammifères, 470 espèces d'oiseaux et de nombreux reptiles, amphibiens et poissons. Au cours de vos randonnées dans ce parc vous atteindrez le petit village de San Martín de Amacayacú au bord du río Amacayacu et celui de Palmeras au bord de l'Amazone, deux centres de peuplement de la culture Ticuna.
Parmi les nombreuses excursions proposées au départ de Leticia on ne manquera pas celle à destination de la Isla de los Micos, une île de 450 hectares du Parc National Amacayacu qui sert de sanctuaire plus de 5 000 de micos, d'adorables ouistitis amazoniens.
Puerto Nariño est la deuxième ville du Département de l'Amazonas, également à deux heures de navigation de Leticia. Au cours de cette excursion on admirera toute la beauté de la forêt amazonienne. Près de Puerto Nariño on découvrira le Lac Tarapoto au milieu de paysages impressionnants habités de sympathiques dauphins roses d'eau douce.
Le Parc National Cahuinari, entre les rivières Bernardo et Cahuanarí, est également une terre d'aventures exceptionnelle abritant sur ses 580 000 hectares des caïmans, des jaguars et différentes espèces de singes et d'oiseaux.
De Leticia, on pourra aussi visiter la ville voisine de Tabatinga au Brésil pour y découvrir une culture résultant du métissage des traditions brésiliennes, péruviennes et colombiennes.


Medellin

Medellin

Fondée le 2 novembre 1675 dans la vallée d'Aburrá par Miguel de Aguinaga y Mendigoitia sous le nom de Villa de Nuestra Señora de la Candelaria de Medellín, c'est aujourd'hui la deuxième plus grande ville de Colombie. Située à 1479 mètres d'altitude sur la rive du río Medellín, Medellín est appelée la "Ville du Printemps éternel" en raison de ses températures douces tout au long de l'année.
Second pôle économique de la Colombie avec une architecture très moderne, Medellín pourra sembler déconcertante pour les visiteurs habitués au schéma classique des cités coloniales des Andes. Cependant, Meddelín est une ville qui possède de nombreuses attractions comme la Cathédrale Métropolitaine de style néoroman, la Basilique Nuestra Señora de la Candelaria de style néoclassique, l'Ermitage de la Veracruz, le Palais de la Culture, les églises San Ignacio, Nuestra Señora de Belén, San Cristóbal, Nuestra Señora del Perpétuo Socorro, Jesús Nazareno, Nuestra Señora del Sagrado Corazón ou Nuestra Señora de los Dolores, ainsi que de très beaux musées comme le Musée d'Antioche où l'on admirera 126 peintures de Botero, le Musée El Castillo et son architecture originale faisant penser à un château médiéval, ou le Musée d'Art Moderne de Medellín (MAMM).
Le Cerro El Volador est une des 7 collines de Medellín où les habitants vont se détendre, appréciant ces lieux de verdure au milieu de cette ville immense. Sentiers de randonnées, pistes cyclables, aire de camping et de pique-nique, vestiges archéologiques... le Cerro El Volador est un des lieux de détente préféré de la population locale.
Sur le Cerro Nutibara, une autre colline de Medellín, on visitera le Pueblito Paisa qui est une reconstitution d'un village typique de la région d'Antioche. On y découvrira également le Parc des Sculptures et le Théâtre à l'Air Libre Carlos Vieco.
A 15 kilomètres de Medellín, le village de Santa Elena se trouve dans un cadre magnifique avec ses montagnes recouvertes de forêts, ses rivières et ses canyons. Depuis Santa Elena on visitera le Parc Ecologique Piedras Blancas et le Parc Régional Arví que l'on pourra rejoindre avec le métrocable, s'éloignant ainsi de la grande métropole de Medellín pour faire de belles randonnées, du trekking et du canoë.


Neiva

Neiva

Fondée le 24 mai 1612 au bord du Río Magdalena par Diego de Ospina y Medinilla, Neiva est une ville du sud de la Colombie qui attire de plus en plus de touristes grâce à quelques édifices intéressants dans son centre historique, mais aussi en raison de sa proximité avec de beaux parcs naturels.
Parmi les édifices les plus remarquables de Neiva on citera son Temple Colonial datant du 17ème siècle, l'élégante Cathédrale de l'Immaculée Conception, l'ancienne Gare Ferroviaire construite en 1915 et qui abrite aujourd'hui la Maison de la Culture et le Parc Andin, ou la Hacienda Matamundo.
Dans les alentours de Neiva d'autres attractions attendent les touristes comme Huilafrica Salvaje, un parc d'attractions offrant de nombreuses activités et quelques curiosités comme un crucifix incliné de 80 mètres de longueur sur 45 de largeur, et un Christ rédempteur en construction et qui devrait dépasser en hauteur celui de Rio de Janeiro.
Le Parc Aquatique Playa Juncal est une autre attraction proche de Neiva avec ses piscines à vagues, ses toboggans et ses bungalows pour ceux qui souhaitent séjourner dans cet endroit ludique.
On visitera aussi le Désert de La Tatacoa avec ses gisements fossiles à 38 kilomètres de Neiva, une forêt sèche tropicale où a été construit un observatoire astronomique profitant ainsi de la proximité de l'équateur pour mieux observer les constellations.
Neiva se trouve à proximité du Parc National Nevado del Huila, une aire protégée autour du volcan Nevado del Huila culminant à 5750 mètres d'altitude, la deuxième montagne la plus élevée de Colombie après les Pics jumeaux Cristóbal Colón et Simón Bolívar s'élevant à 5 775 mètres.
A l'est de Neiva on découvrira le Parc National de la Cordillère de los Picachos, un site intéressant puisqu'il permet de faire la jonction entre le massif des Andes et l'Amazonie avec le Parc National de la Serranía de la Macarena. C'est dans ce parc que prend source le Guayabero qui changera ensuite de nom en aval pour s'appeler Guaviare avant de se jeter dans l'Orénoque à la frontière du Venezuela.


Pasto

Pasto

Dans la Vallée d'Atríz, sur les flancs du volcan Galera, la ville de San Juan de Pasto fut fondée le 24 juin 1539 par Lorenzo de Aldana après une première tentative par Sebastián de Belalcázar en 1537 sur le site de l'actuelle commune de Yacuanquer.
Pasto est une ville qui attire de nombreux visiteurs durant ses fêtes et notamment pendant le Carnaval des Noirs et Blancs inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité par L'Unesco en 2009. C'est entre le 2 et le 7 janvier que les festivités se déroulent, célébrant le métissage des cultures en Colombie. Le premier jour du carnaval les participant se peignent le visage en noir et le second jour en blanc. Pendant les fêtes ont verra de nombreux défilés dont ceux de grosses têtes en papier mâché très amusantes.
Pasto est une ville qui possède de nombreux édifices religieux dont les plus remarquables sont la Cathédrale Métropolitaine, les églises San Sebastián, San Juan Bautista, Nuestra Señora de las Mercedes, San Agustín, San Felipe, Cristo Rey et San Agustín.
On visitera aussi à Pasto le Musée du Carnaval, le Musée Casona Taminango où sont exposés de nombreuses objets évoquant les traditions et les coutumes du département de Nariño, le Musée de l'Or et sa belle collection d'objets en or et autres métaux provenant des civilisations précolombiennes, ou le Musée Alfonso Zambrano exposant de belles pièces représentatives de l'art de la sculpture du bois.
Aux alentours de Pasto on découvrira la très belle Lagune de la Cocha située à 27 kilomètres, lagune sur laquelle on pourra naviguer pour rejoindre l'île de la Corota où vous pourrez découvrir sa faune et sa flore en suivant les sentiers écologiques.
A 5 kilomètres de Pasto la Réserve Naturelle Chimayoy vous permettra aussi de faire de belles randonnées sur les sentiers écologiques, découvrant de magnifiques plantes.
Pasto est entourée de volcans et parmi ceux-ci on découvrira un des plus beaux à 84 kilomètres à l'ouest avec le volcan Azufral haut de 4070 mètres et dont le cratère est occupé par la très belle Lagune Verte.
Mais le point d'orgue de votre séjour dans cette région sera sans doute la découverte du Sanctuaire de Las Lajas, une incroyable église néogotique construite au dessus du canyon du río Guaitara, à 7 kilomètres d'Ipiales et à 85 kilomètres de Pasto. Le Sanctuaire de Las Lajas, situé près de la frontière avec l'Equateur dans cadre absolument magnifique, est aussi un des lieux de pèlerinage les plus importants de Colombie.


Popayán

Popayán

Sur la rive gauche du río Cauca, entre Pasto et Cali, Popayán fut fondée le 13 janvier 1537 par Sebastián de Benalcázar après avoir vaincu les indigènes de la région.
Popayán est une des villes colombiennes qui a su le mieux conservé son patrimoine architectural et on y découvrira dans son centre historique de très beaux édifices datant de la période coloniale comme la somptueuse Cathédrale Nuestra Señora de la Asunción construite sur l'emplacement de la première église de la cité, l'église San José édifiée par les Jésuites, la très belle église San Francisco de style baroque, l'église San Francisco, l'Ermitage bâti en 1546 et qui est aujourd'hui la plus ancienne église de la ville, et de nombreux autres édifices religieux.
On y apprédiera également le Parc Caldas autour duquel se dresse la Cathédrale, la Tour de l'Horloge devenue le symbole de la ville, et de nombreuses demeures coloniales. On admirera aussi le magnifique cloître El Carmen de l'Université du Cauca, et les ruelles pittoresques de Popayán bordées de maisons de style colonial.
En séjournant à Popayán on ne manquera surtout pas de déguster aux plats de la cuisine locale puisque la ville a été désignée en 2005 par l'Unesco comme celle ayant la gastronomie la plus variée de la Colombie.
Popayán est également une ville de fête et ses processions de la Semaine Sainte ont été inscrites au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité par L'Unesco en 2009.
Depuis Popayán on se rendra au Parc National Puracé situé à 60 kilomètres à l'est de la ville. Sur 83 000 hectares autour du volcan Puracé vous découvrirez des paysages de montagne, des volcans, des lagunes et des forêts abritant de nombreux oiseaux, des ours à lunettes, des tapirs des montagnes, des pudus, des pumas, des singes laineux, des singes hurleurs, des sapajous ou des kinkajous.
Popayán se trouve également très proche du Parc national de Munchique qui est un véritable paradis pour les oiseaux dont de nombreux colibris. En se promenant dans ce parc on découvrira plus de 40 cascades le long des différentes rivières qui le traversent.
A 114 kilomètres au sud-est de Popayán, il ne faudra surtout pas manquer la visite du site archéologique de San Agustín, le plus grand ensemble de sculptures mégalithiques de Colombie avec 300 sculptures provenant de la Culture San Agustín qui occupait les lieux entre le 7ème siècle avant J.C. et le 9ème siècle de notre ère. Ces statues sont impressionnantes, non seulement par leur taille qui peut atteindre plusieurs mètres de hauteur, mais aussi par la qualité des représentations anthropomorphes et zoomorphes dans des styles allant de l'abstraction au réalisme.


Providencia

Providencia

A 90 kilomètres de l'île de San Andrés et 220 kilomètres des côtes du Nicaragua se trouve un petit paradis dans la Mer des Caraïbes : l'île de Providencia. Lieu de passage des espagnols, des hollandais et des anglais, cette petite île de 18 km² appartenant à l'archipel de San Andrés, Providencia et Santa Catalina ressemble beaucoup aux autres îles antillaises où la plus grande partie de la population parle le créole, un mélange d'anglais, d'espagnol et de dialectes provenant des esclaves noirs africains qui travaillaient dans les champs de tabac et de coton. Conquise aux espagnols en 1818 par le corsaire français Louis-Michel Aury, l'île passa avec les autres îles de l'archipel sous le contrôle de la Colombie en 1822.
Aujourd'hui l'île de la Providence est une destination très appéciée des touristes qui y découvriront des plages de sable blanc intactes au bord des eaux transparentes de la Mer des Caraïbes, des reliefs recouverts par une épaisse végétation tropicale et la mangrove qui abrite de nombreux oiseaux et espèces animales aquatiques. Sur cette île de 5 000 habitants, les visiteurs découvriront la vie telle que la vivaient ses habitants dans les Antilles d'autrefois.
Providencia, c'est l'endroit rêvé pour passer des vacances paisibles sur les plages ensoleillées, et c'est aussi un petit paradis pour les amateurs de plongée sous marine qui exploreront ses magnifiques fonds marins protégés par la troisième plus grande barrière de corail du monde.
C'est en avion depuis l'île de San Andrés que vous arriverez à Providencia. Avec quelques hôtels disséminés près de magnifiques plages comme celle de Bahía Agua Dulce où se concentrent la plupart des restaurants et des hébergements de l'île, Providencia est une île où vous passerez des vacances paisibles, bronzant sur la plage, pratiquant le kayak de mer, se promemant à l'intérieur de l'île, faisant des excursions en mer avec les pêcheurs locaux pour découvrir le Parc National Old Providence McBean Lagoon ainsi que la petite île de Santa Catalina séparée de providencia par le Canal Aury mesurant 150 mètres de largeur.


San Andrés

San Andrés

La plus grande île de l'archipel de San Andrés, Providencia et Santa Catalina se trouve à 775 kilomètres des côtes de la Colombie et seulement 190 kilomètres de celles du Nicaragua. Pour arriver sur cette merveilleuse île des Antilles il faudra donc prendre l'avion car il n'existe pas de liaisons régulières en bateau.
Si les espagnols prirent possession de l'archipel dès 1510, l'île de San Andrés a vu passer sur ses terres de nombreuses cultures comme la plupart des îles de la Mer des Caraïbes. Ce fut pendant longtemps la terre d'affrontement entre espagnols, anglais et hollandais jusqu'à ce que l'archipel passe aux mains des colombiens une fois l'indépendance déclarée, même si le Nicaragua continua par la suite de demander la souveraineté sur ce petit bout de paradis.
Aujourd'hui, San Andrés est une terre promise convoitée par de nombreux touristes puisqu'ils sont 600 000 par an à vouloir profiter de ses magnifiques plages bordeées de cocotiers, logeant dans ses nombreux hôtels. Si on ajoute à cela une population de plus de 70 000 habitants se concentrant pour la plupart dans la ville de San Andrés au nord, vous vous rendrez vite compte que vous ne serez pas tout seul dans ce paradis d'à peine 26 km² de superficie. Mais l'affluence touristique n'a rien retiré aux charmes de San Andrés avec ses magnifiques plages, son ambiance presque jamaicaine avec le reggae qui envahit les rues des centres urbains, ses maisons typiquement créoles, ses cayes que l'on atteint par bateau pour trouver là encore d'autres plages et de beaux spots de plongée.
Parmi les curiosités de San Andrès on ira voir la fameuse Grotte de Morgan, une de ces nombreuses grotes au bord de la mer à l'origine des histoires et des légendes sur les pirates dont le fameux Henry Morgan qui attaquait les possessions espagnoles depuis San Andrés.
Quant aux amateurs de plongée, si les spots sont nombreux autour de l'île et de ses cayes, Rose Cay aura sans doute leur préférence puisqu'il est considéré comme l'Aquarium de San Andrés, le lieu idéal pour ceux qui veulent admirer la faune aquatique avec pour seul équipement un masque et un tuba.


Santa Marta

Santa Marta

Pour beaucoup de ses visiteurs, Santa Marta est une destination qui a tout à offrir : un centre historique très riche, de belles plages sur la Mer des Caraïbes, des sites archéologiques intéressants, des paysages magnifiques dans la Sierra Nevada toute proche... la terre des Tayronas n'a vraiment rien à envier aux autres départements de la Colombie.
Fondée le 29 juillet 1525 par Rodrigo de Bastidas, Santa Marta servit de base pour la conquête d'autres territoires en Colombie avant d'y développer l'élevage et l'agriculture. Attaquée et pillée plusieurs fois par les pirates, Santa Marta a su résister jusqu'à nos jour pour nous offrir tous ses charmes.
La Cathédrale de Santa Marta fut la première basilique construite en Amérique Latine en 1765. Dans le Centre Historique on appréciera également l'architecture du cloître San Juan Nepomuceno qui abrite aujourd'hui un centre culturel, ou le cloître San Juan de Dios qui est le siège du Musée Etnographique de l'Université de Magdalena. On y admirera aussi la Casa de la Aduana qui serait la première maison en briques construite en Amérique en 1531 et qui abrite aujourd'hui le Musée de l'Or Tayrona. On ne manquera pas non plus la Casa de Madame Agustine construite en 1745 et considérée comme un joyau de l'architecture coloniale, et on appréciera la belle façade de la Mairie.
Un des lieux les plus visités de Santa Marta est la Quinta de San Pedro Alejandrino, une hacienda fondée en 1608 par Francisco De Godoy y Cortesia et où Simon Bolivar passa les derniers jours de sa vie du 6 au 17 décembre 1830.
El Rodadero est la plage la plus fréquentée de Santa Marta, à seulement 5 kilomètres du centre ville et donnant sur la Baie de Gaira. On y trouvera les principaux hôtels de touristes, de nombreux restaurants, boutiques, bars et discothèques, faisant de cette plage un des lieux les plus animés la nuit. Ceux qui préfèreront des plages plus tranquilles se dirigeront vers celles de Bello Horizonte ou de Pozos Colorados. Taganga est un petit village de pêcheur à seulement 5 kilomètres au nord de Santa Marta et qui offre lui aussi une plage très tranquille.
Au nord-est de Santa Marta, on arrivera rapidement dans le Parc National Tayrona apprécié à la fois par les amateurs d'écotourisme pour la diversité de sa flore, ses cascades comme celle de la Quebrada Valencia et la beauté de ses paysages, que par les baigneurs qui y trouveront de belles plages dont une d'entre elles accueille les nudistes.
A une trentaine de kilomètres de la ville commence le Parc National de Santa Marta dominé par les Monts Simón Bolívar et Cristóbal Colón culminant à 5 775 mètres et où l'on découvrira la "Ciudad Perdida", la Cité Perdue des indiens Tayronas bâtie vers l'an 800. Au cours de vos randonnées vous observerez des tapirs, des pumas, des jaguars, des loutres, des daguets rouges et de nombreux oiseaux depuis le minuscule colibri jusqu'à l'immense condor des Andes.
Beaucoup plus éloignée, a 250 kilomètres en contournant le Parc National de Sierra Nevada, on arrivera à Valledupar au bord du río Guatapurí, une ville considérée comme le berceau du Vallenato, une des musiques les plus populaires de la Colombie.
Au nord de Valledupar, une très longue route attend les visiteurs qui voudront rejoindre Cabo de la Vela, un lieu enchanteur situé sur la péninsule de La Guajira et à proximité du Venezuela, le site le plus au nord de l'Amérique du Sud.


Tunja

Tunja

Au cours de leur quête de l'Eldorado, les conquistadors espagnols s'emparèrent des terres des indiens Muiscas et c'est le 6 août 1539 que fut fondée Santiago de Tunja au coeur des Andes, à 2 775 mètres d'altitude. Rapidement les premiers édifices religieux et civils s'élevèrent autour de la Plaza Mayor, Tunja recevant premièrement l'ordre des Franciscains, puis les Dominicains, les Augustins et enfin les Jésuites. Dans ce cadre magnifique de la cordillère des Andes, Tunja devint rapidement un lieu de méditation avec de nombreux temples et couvents, mais aussi de belles maisons coloniales où se mélangeaient les styles Renaissance, Mudéjar, Plateresque, Churriguesresque, Rococo et Baroque.
Tunja a conservé de nombreux édifices de cette période coloniale et avec ses villas, ses couvents, ses églises et ses palais bordant des rues pentues et de belles places, attirant de nombreux touristes qui souhaitent voir un des plus beaux centres historiques de la Colombie.
La liste de ces édifices est très longue, mais parmi les plus représentatifs de Tunja on citera la Cathédrale Basilique Métropolitaine dont la construction commença en 1567 sur la Plaza Bolivar, l'église Santo Doming, l'église San Francisco datant de 1570, le très beau cloître de l'église et du couvent San Agustín, la Maison du Fondateur Gonzalo Suárez Rendón qui remonte aux origines de la ville, le Palacio de la Torre construit quelques mois après la fondation de Tunja et qui abrite le Gouvernement du Département de Boyacá, et d'autres de demeures particulières comme la Casa del Escribano avec son jardin andalou.
On remarquera également à Tunja l'édifice de la Plaza Real de Tunja, un palais de style néoclassique construit pendant la période républicaine et qui abritait l'ancien marché de la ville. Cet édifice fut construit pour commémorer le centenaire de la Bataille de Boyacá du 7 août 1819, bataille décisive pour l'indépendance de la Nouvelle Grenade.
Le Bosque de la República (la Forêt de la République) est un parc historique situé également dans le centre historique de Tunja. Dans cet espace de verdure on y découvrira un énorme monolithe précolombien, un ancien carousel et à proximité le Paredón de los Mártires.
Au nord de Tunja on découvrira de Sanctuaire de la Faune et de la Flore Iguague, une aire protégée de 6 750 hectares où vous ferez de belles randonnées en observant des écureuils, des chauve-souris, des tatous, des agoutis, des renards, des cerfs et aussi de nombreux oiseaux parmi lesquels les toucans verts et les adorables colibris.
Tunja se trouve à seulement 38 kilomètres de Villa de Leyva, une petite commune qui a conservé son aspect colonial et qui est considéré par beaucoup de touristes comme un joyau du pays.


Voyages en Colombie

Annonces publicitaires

Carte de la Colombie

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme en Colombie

* VivaColombia aux Etats-Unis
La compagnie low cost VivaColombia réalisera le 2 décembre 2016 son premier vol vers les États-Unis avec une liaison entre Medellín et Miami. Les vols entre Med [...]
* Air Europa propose des vols à Bogota
La compagnie aérienne espagnole Air Europa propose à partir du 27 juin 2016 un vol quotidien entre l’aéroport de Madrid Barajas et celui de Bogota en Colo [...]
* 100 nouveaux Airbus A320 pour Avianca
La compagnie aérienne Avianca a confirmé sa commande de 100 avions de la famille des Airbus A320 le 5 mai 2015, un contrat d’une valeur de 10 milliards de [...]
* Colombia, realismo mágico
La Colombie présente dans le monde entier une nouvelle campagne de promotion touristique intitulée, « Colombia, realismo mágico », vous invi [...]
* Avianca inaugure ses vols entre la Colombie et Porto Rico
La compagnie aérienne Avianca vient d’inaugurer ses vols directs entre Bogota, en Colombie, et San Juan de Puerto Rico, une liaison abandonnée il y a 12 a [...]
* Avianca offre plus de vols entre Madrid et Bogota
La Colombie a le vent en poupe parmi les voyageurs et Avianca en profite pour augmenter la fréquence de ses vols entre l’aéroport de Madrid Barajas et Bog [...]
* Vol à Bogota pas cher avec Air France
La compagnie aérienne Air France propose des billets d’avion aller/retour à moins de 620 ? pour aller à Bogota, la capitale de la Colombie. Mais pour prof [...]
* La Colombie, le pays le plus heureux en 2012
L’agence WIN Gallup International a publié le 30 décembre 2012 son Baromètre Global de l’Espoir et du Bonheur censé nous éclairer sur le pays où on [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos de la Colombie

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser