Americas > Voyages > Voyage-panama

Voyage au Panama



PanamaEn moins de 10 ans, le Panama est passé de moins d'un million de touristes à plus de deux millions de visiteurs par an. Autant dire que ce petit pays d'Amérique Centrale a fait beaucoup d'efforts pour promouvoir ses richesses culturelles et naturelles.

La Panama, ce n'est pas seulement un canal emprunté à la fois par les cargos et les bateaux de croisière qui souhaitent passer de l'Océan Atlantique à l'Océan Pacifique et vice-versa, traverdant le Lac Gatun et de magnifiques paysages au coeur de la forêt tropicale.

Le Panama c'est aussi des îles et des plages ensoleillées sur la Mer des Caraïbes et sur l'Océan Pacifique, de grands parcs nationaux où l'on pourra voir de nombreux oiseaux et une grande varité d'animaux, des villes modernes comme Panama City mais aussi des villages qui ont conservé leurs traditions dans les régions où les communautés indigènes vivent comme jadis.

Le Panama est une destination qui s'adapte à tous les goûts des voyageurs, ceux qui aiment le shopping et les animations de la capitale, ceux qui préfèrent l'écotourisme et la rencontre des peuples autochtones, les sportifs qui souhaitent pratiquer le rafting, l'escalade, la plongée sous marine ou le surf, ou tout simplement ceux qui veulent se détendre sur une belle plage de sable blanc.

Panama : informations utiles

- Superficie : 75 420 km²
- Capitale : Panama City
- Monnaie : Balboa (1 € = 1.1218 Balboa)
- Décalage horaire : -6 heures en hiver et -7 heures en été par rapport à Paris.
- Horloge Parlante
- Santé : Pas de vaccination obligatoire, mais les vaccins contre l’hépatite, la typhoïde, le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite sont recommandés, tout comme la vaccination contre la fièvre jaune et un traitement antipaludéen en cas de séjour prolongé dans la fotêt tropicale. Pensez à vous protéger des moustiques transmetteurs de la dengue et du paludisme en utilisant un répulsif.
- Climat : Avec un climat topical maritime, les températures sont chaudes et l'humidité de l'air est très élevée. La meilleure saison pour visiter le Panama est la saison sèche qui va de janvier à mai
- Météo : Voir les températures
- Téléphone :
    France > Panama : Faire le 00 507 + Numéro du correspondant
    Panama > France : Faire le 00 33 + Numéro du correspondant
- Courant : 110 V - Fiches plates de style américain, prévoyez un adaptateur
- Formalités : Pas de Visa pour les ressortissants de l'Union Européenne qui peuvent rester 90 jours au Panama.
- Adresses utiles :
    Ambassade du Panama : 145, avenue de Suffren 75015 Paris - Tel : 01 45 66 42 44
    Ambassade de France : Plaza de Francia - Las Bovedas, San Felipe AP 081607945 Panama - Tel : +507 211 62 00
- Voyage au Panama :
- Réservation de chambres d'hôtel à Panama City
- Réservation de billet d'avion au Panama
- Réservation de séjours et circuits au Panama


Voyages au Panama

Billet d'avionBillets d'avion au Panama

Panama : Informations touristiques

Que voir et que faire au Panama ?

Nous vous proposons ci-dessous les attractions touristiques les plus importantes de ce pays que vous découvrirez dans les villes et les régions que nous vous recommandons de visiter lors de votre prochain voyage au Panama. Pour chacun des lieux présentés dans cette liste vous découvrirez une présentation plus détaillée avec des renseignements pratiques pour tout savoir comment y aller, trouver un hébergement et surtout ne pas manquer les plus belles choses à voir.



Panama City

Panama City

Fondée le 15 août 1519 par Pedrarias Dávila, Panama est une des plus vieilles villes du continent américain. Ce n'est pourtant pas l'impression qu'aura le touriste en débarquant dans la capitale du pays, découvrant ses immenses gratte-ciel au bord de l'Océan Pacifique, une quantité impressionnante de buildings comme le Trump Ocean Club International Hotel & Tower qui fut jusqu'en 2012 l'édifice le plus élevé d'Amérique Latine. Mais au coeur de cette ville moderne offrant de nombreuses opportunités aux voyageurs d'affaires, des centres commerciaux qui n'ont rien à envier aux plus grandes métropoles du monde, des bars, des restaurants et des discothèques, on y découvrira les vestiges de la cité fondée par les conquistadors espagnols il y a près de 500 ans.
Les ruines de la cité fondée par Pedrarias Dávila, vous les découvrirez sur le site archéologique situé au bord du río Abajo, à l'est de la ville. On y verra la tour de la cathédrale d'une hauteur de 30 mètres, les ruines du Couvent de la Concepción, les restes d'une vieille citerne récupérant les eaux de pluie, et les vestiges d'autres édifices importants de la ville comme la Mairie, l'église de la Compagnie de Jésus, les couvents San Francisco, La Merced et San Juan de Dios, deux ponts et le Fort de la Nativité. Mais en 1671 la ville fut assiégée par le pirate anglais Henry Morgan et les habitants décidèrent de détruire à l'explosif celle qu'on appelle aujourd'hui la Vieja Panama.

Panama centre historique Ces habitants décidèrent de s'installer à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Panama la Vieja, sur l'emplacement considéré aujourd'hui comme le Centre Historique de Panama qui forme un très bel ensemble architectural classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco. C'est le 21 janvier 1673 que fut fondée la nouvelle ville de Panama sur une péninsule entourée de récifs rocheux servant de protection à la cité, une protection renforcée par de puissants bastions comme ceux de Barlovento, Mano de Tigre et la Puerta de Tierra. C'est autour de la Plaza Mayor (actuelle Plaza de la Independencia) qu'on érigea la Cathédrale Métropolitaine, le Palais Municipal, le Musée du Canal Interocéanique de Panama et le Gran Hotel Central. En se promenant dans les rues du Centre Historique on découvrira de belles églises, le Palacio de las Garzas qui abrite la Présidence de la République, le Palacio Bolívar, le Palais de Justice, le Théâtre National et plusieurs riches demeures coloniales.
Le Cerro Ancón, le point le plus élevé de Panama, offre une superbe vue panoramique sur la vieille ville, la Baie de Panama, la Chaussée de Amador, le Canal de Panama entre les forêts tropicales.
Au pied du Cerro Ancón on pourra visiter Mi Pueblito, un quartier où ont été reconstitués trois villages typiques de la culture panaméenne.
Plus à l'ouest on verra le célèbre Pont des Amériques construit en 1962 et qui était le seul pont permettant de traverser le canal avant la construction du Puente Centenario en 2004, 15 kilomètres plus au nord.
Au sud-ouest du Centre Historique, la Calzada de Amador est une voie très appréciée des touristes et des habitants qui souhaitent se rendre sur le petit archipel formé par les îles Naos, Perico, Culebra et Flamenco.


Bocas del Toro

Bocas del Toro

Bocas del Toro est une petite commune qui fait office de capitale dans la province du même nom, un des sites les plus touristiques du Panama. située sur une péninsule de l'île Colón qui ferme au nord la Baie Almirante entourée par l'archipel de Bocas del Toro, c'est là que la plupart des hôtels se concentrent et ce sera le point de départ pour découvrir toutes les beautés naturelles de ces îles de la Mer des Caraïbes.
Découverte en 1502 lors du quatrième voyage de Christophe Colomb, l'île Colón offre de magnifiques plages et ses eaux transparentes vous permettront de vous adoner aux joies du snorkeling et de la plongée sous marine. Dans une ambiance typiquement caribéenne vous trouverez de quoi vous divertir, déguster des fruits de mer et autres spécialités antillaises, faire des randonnées dans l'île en traversant la végétation tropicale comme celle du jardin botanique La Finca Los Monos, et admirer les magnifiques paysages qu'offre l'archipel de Bocas del Toro. Au nord de l'île on découvrira une belle plage juste en face du continent séparé par le Canal del Drago.
Au sud de l'île Critobal on pourra y observer des dauphins sur la Bahía de los Delfines, des cétacés appelés aussi grands dauphins ou dauphins à gros nez.
L'île Bastimentos et ses îlôts voisins forment un Parc Nartional Marin de plus de 13 000 hectares, un refuge pour une faune marine abondante et très diversifiée. On y découvrira de belles plages, on explorera sa mangrove et on ira voir la Laguna del Almirante, la seule lagune d'eau douce située dans une île au Panama. Au nord-est de l'île se trouve la plage de Red Frog nommée ainsi en raison de la présence de petites grenouilles rouges qui habitent les forêts tropicales aux alentours. Dans ces mêmes forêts on y observera aussi des paresseux et de nombreux oiseaux.
L'archipel de Bocas del Toro se trouve à proximité du Parc International La Amistad, une réserve naturelle de près de 4 700 km² sur le territoire du Costa Rica et du Panama dont 2 000 km² se trouvent sur le territoire de ce dernier, un véritable paradis pour les amateurs d'écotourisme.


Boquete

Boquete

Refuge des amérindiens et des Mosquitos pendant la colonisation espagnole, Boquete est une petite ville au bord du río Caldera qui n'a vu venir les immigrants européens qu'à partir de la seconde moitié du 19ème siècle. Située sur les Terres Hautes de la province de Chiriquí, Boquete se trouve dans une magnifique vallée couverte de plantations de café et de fleurs, entourée par de belles montagnes comme le Cerro Horqueta culminant à 2231 mètres d'altitude, le Cerro Azul, le Cerro Pata de Macho, le Cerro Respingo ou le Cerro La Estrella. A 1100 mètres d'altitude, Boquete jouit donc d'un climat agréable et sera le camp de base idéal pour faire de belles randonnées et visiter la province du Chiriquí.
Boquete se trouve d'ailleurs à seulement 21 kilomètres du volcan Barú, le point culminant du Panama à 3 475 mètres d'altitude. Du sommet de ce volcan, accessible très facilement puisqu'une route vous y conduit, on aura une spectaculaire par temps clair sur l'Océan Pacifique, la Mer des Caraïbes et les terres du Costa Rica et du Panama.
Barqueta A 42 kilomètres au sud de Boquete on rejoindra la ville de David située près d'une immense forêt de mangrove parsemée d'îles et de rivières, un véritable paradis pour la faune et les amoureux de la nature. A l'ouest de cette forêt se trouve Playa la Barqueta, une longue plage de sable blanc très appréciées des touristes et des tortues marines. Plus à l'ouest, près de la frontière du Costa Rica, Puerto Armuelles offre des plages de sable gris et on y découvrira son ancienne jetée en bois construite en 1936 pour charger les bateaux de bananes, une des principales productions de la région.
A l'est de la forêt de mangrove on trouvera d'autres plages comme celle de Las Lajas, une plage accessible en prenant la Route Panaméricaine jusqu'à San Felix pour rejoindre ensuite la commune de Las Lajas.
A 110 kilomètres au nord de Boquete, en traversant la réserve forestière de Fortuna où ont trouvé refuge les jaguars, les singes, les chauves souris et autres animaux, on arrivera à Chiriquí Grande, une petite commune de la Province de Bocas del Toro, au bord de la La Lagune de Chiriquí faisant partie de la Mer des Caraïbes.


Coiba

Coiba

Le Parc National Coiba est une des réserves protégées les plus importantes du Panama, recouvrant une superficie de 270 125 hectares comprenant l'ile de Coiba et d'autres îlots, dans l'Océan Pacifique, au large de la province de Veraguas. Déclaré au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco, le Parc National de Coiba est un véritable sanctuaire de la faune et de la flore du Panama avec 1 450 espèces de plantes recensées, 36 espèces de mammifères, 147 espèces d'oiseaux, 39 espèces d'amphibiens et de reptiles et de nombreuses espèces aquatiques comme le requin baleine, le requin tigre, la raie manta, la dorade coryphène, le thon jaune, le dauphin tacheté pantropical, le dauphin à gros nez, l'orque et à certaines périodes la baleine à bosse.
Ancien refuge de pirates, l'île de Coiba servit entre 1919 et 2004 de centre pénitentiaire où étaient envoyés les criminels les plus dangereux. On comptait jusqu'à 3 000 détenus répartis dans 30 prisons sur toute l'île. Le centre pénitentiaire est aujourd'hui fermé et les édifices ont été peu à peu envahis par la jungle, restant une curiosité pour les touristes faisant des randonnées sur l'île.
Isla Granito De Oro est un ilôt au nord-est de l'île de Coiba qui est devenu très populaire parmi les touristes qui recherchent de belles plages pour bronzer ou nager, et les amateurs de snorkeling et de plongée sous marine. Pour la grande majorité de ces touristes, les plage de Granito De Oro sont parmi les plus belles au monde.


Darien

Darien

Le Parc National Darién recouvre une grande superficie du territoire à la frontière de la Colombie. C'est sur ces terres que le conquistador espagnol Vasco Nuñez de Balboa organisa une expédition pour partir à la découverte de la Mer du Sud. Il observa pour la première fois l'Océan Pacifique le 25 septembre 1513 et en prit possession 4 jours plus tard en arrivant au bord du Golfe de San Miguel.
La capitale de la province de Darién est La Perla, une petite ville de 20 000 habitants située sur une péninsule à l'embouchure du río Tuira dans le Golfe de San Miguel. Isolée du nord du pays en raison de sa situation sur cette péninsule, la plupart des transports vers ou depuis La Palma se font en bateau.
Réserve de la Biosphère, le Parc National Darién est une des destinations les plus appréciées des touristes malgré son éloignement de Panama Ciudad, à 325 kilomètres, et le peu de voies de communication. Avec une superficie de 579 000 hectares c'est le plus grand parc national du Panama, un véritable paradis pour y pratiquer l'écotourisme dans des forêts épaisses et la mangrove. Au cours de vos excursions dans ce parc magnifique vous découvrirez des communautés indigènes issues des ethnies Embera, Wounaan ou Kuna, et bien sûr une faune très importante dont certaines espèces sont en voie de disparition.


Guna Yala

Guna Yala

Le Guna Yala, connu avant 2011 sous le nom de "Kuna Yala", est une des trois comarques situées près de la côte Caraïbe du Panama avec celle d'Emberá-Wounaan à l'est et celle de Ngäbe-Buglé à l'ouest. C'est dans ces provinces que se concentre la plus grande partie de la population indigène et la plus connue des trois est celle de Guna Yala habitée par les indiens Guna (ou Kuna).
Sur cette frange de terre de 230 kilomètres de longueur au bord de la Mer des Caraïbes et sur 36 de ses 365 îles, la population vit essentiellement de la pêche, de l'agriculture et de la vente de produits artisanaux aux touristes de plus en plus nombreux à vouloir découvrir le mode de vie des Guna. Quand les hommes partent à la pêche ou travaillent dans les champs de maïs ou de cannes à sucre, les femmes confectionnent des "molas", c'est à dire de magnifiques pièces de tissus très colorés qui serviront à la réalisation de vêtements ou seront utilisés pour la décoration intérieure. Certains molas sont de véritables oeuvres d'art qui séduisent les touristes lors de leur séjour au Guna Yala et qui n'hésitent pas à les acheter, contribuant ainsi à l'économie de cette communauté amérindienne.
Forêts, rivières, belles plages de sable blanc, îles paradisiaques avec les îles San Blas, un peuple authentique et chaleureux, la comarque de Guna Yala a vraiment tout ce qu'il faut pour séduire les touristes.


Portobelo

Portobelo

Découverte par Christophe Colomb le 2 novembre 1502, la Baie de Portobelo fut baptisée ainsi par le grand amiral en raison de sa beauté incomparable. Mais ce ne fut que le 20 mars 1597 que la ville de Portobelo fut fondée par Francisco Velarde y Mercado sous le nom de San Felipe de Portobelo. Ce fut pendant longtemps un des ports les plus importants d'Amérique Centrale pour les galions espagnols qui transportaient l'or et l'argent d'Amérique vers l'Espagne. Pour se protéger des pirates, Portobelo se dota de fortifications mais si Francis Drake y décéda en 1596, cela n'empêcha pas le boucanier William Parker de piller la ville en 1601 tout comme le corsaire Henry Morgan en 1688. En 1739 Portobelo fut de nouveau attaquée par l'amiral anglais Edward Vernon, démontrant la vulnérabilité de ce port qui fut peu à peu abandonné par les espagnols.
Aujourd'hui, Portobelo est un petit village de 3 000 habitants, mais à l'intérieur de ses murs les visiteurs découvriront les vestiges de cette cité classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco. Dans le Parc National de Portobelo on pourra voir les anciennes fortifications avec leur batterie de canons pointés vers la Mer des Caraïbes, les forts de Santiago de la Gloria, San Jerónimo, San Fernando et San Fernandino, l'église San Juan de Dios qui a été entièrement restaurée, le Couvent de los Padres Mercedarios, l'église San Felipe ou l'édifice des Douanes.
La région de Portobelo offre aux amateurs de snorkeling et de plongée sous marine de très beaux sites pour découvrir les fonds marins. Au nord de Portobelo on pourra rejoindre la très belle île de Isla Grande, et à l'intérieur des terres, le Parc National Chagres est une formidable terre d'aventures où l'on découvrira une faune et une flore de toute beauté.


Archipel des Perles

Archipel des Perles

Dans le Golfe de Panama, au sud-est de la capitale, l'Archipel des Perles est une des destinations privilégiées des touristes qui veulent passer un agréable séjour sur de belles îles tropicales. L'archipel se constitue de 39 îles et une centaines d'îlots dont la plupart sont inhabités. C'est l'abondance des perles qui se trouvaient près de ces îles qui a donné son nom à l'archipel durant la colonisation espagnole.
Mais en vous rendant sur cet archipel, inutile de perdre votre temps à chercher des perles de cette taille; il y a longtemps que le filon est épuisé et les seules perles que vous découvrirez ce sont ces magnifiques îles posées sur l'Océan Pacifique. Isla del Rey, la plus importante du pays après l'île Coiba, Isla San José peu peuplée qui conviendra à ceux qui recherchent la tranquillité, tout comme Isla Pedro González. Mais une des îles les plus appréciées par les touristes est Isla Contadora.
Parmi les autres îles de l'archipel on citera celles de Bayoneta, Cañas, Casaya, Casayeta, Galera, Gibraleón, La Mina Pacheca, Mogo Mogo, Saboga, Viveros ou San Telmo.
Cux qui souhaiteraient découvrir une île plus proche de Panama City se rendront sur l'île de Taboga, à une vingtaine de kilomètres de la capitale. C'est en 1524 que la cité de San Pedro de Taboga fut fondée par Hernando de Luque, un des associés du conquistador espagnol Francisco Pizarro.
L'île possède de magnifiques plages de sable blanc et les amateurs de randonnée pourront se promener sur les sentiers à travers de la forêt tropicale qui recouvre ses collines.


Annonces publicitaires

Carte du Panama

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Panama

* 5 plages de rêve au Panama

Le Panama est devenue une destination très à la mode ces derniers temps et de plus en plus de compagnies aériennes proposent des vols à destination de l̵ [...]
* Attention à la dengue en Amérique Centrale

Une campagne d’information a été lancée au Costa Rica est dans les pays d’Amérique Centrale pour tenter de contrôler la dengue qui a déjà fait 30 [...]
* Lufthansa s'intéresse au Panama

La compagnie aérienne Lufthansa s’apprêterait à faire de l’aéroport international de Tocumen, à Panama, un nouveau hub pour desservir l’Amé [...]
* Panamá The Way

L’Office du Tourisme de Panama a diffusé un nouveau clip publicitaire pour faire la promotion du pays et de la ville de Panama au niveau international. [...]
* Panama n'est pas seulement un canal

Écouter les oiseaux et le bruit du vent dans les arbres, découvrir des paysages merveilleux, oublier le tumulte des villes… Panama vous offre d’a [...]
* Plages de carte postale

La grande majorité des touristes adorent aller à la plage mais reconnaissons-le, les plus belles plages se trouvent dans les pays tropicaux. Vous avez été ce [...]
* Une liaison internationale pour Iquitos au Pérou

Voilà une nouvelle qui devrait réjouir les voyageurs et les habitants d’Iquitos, une ville du Pérou au milieu de la forêt amazonienne. A partir du 14 j [...]
* Que faire et que voir à Panama ?

Le Panama est la destination touristique qui monte en Amérique Latine et les compagnies aériennes sont de plus en plus nombreuses à proposer des vols vers Pa [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Panama

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser