Americas > Voyages > Villes > Paramaribo

Paramaribo



Paramaribo

Fondée en 1603 sur les rives du fleuve Suriname, à quelques kilomètres de la côte Atlantique, Paramaribo a conservé son architecture typique qui lui a valu de voir son centre historique classé au Patrimoinde Mondial de l'Humanité par l'Unesco.
La capitale du Suriname possède en effet un centre historique unique en son genre avec ses maisons coloniales construites selon les standards de l'architecture hollandaise en la combinant avec certaines techniques et les bois précieux utilisés par les indigènes.

Si les côtes du Suriname furent découvertes par Juan de la Cosa et Amerigo Vespucci en 1499, ce n'est qu'au début du 17ème siècle que les hollandais s'intéressent à cette région pour y planter du tabac et de la canne à sucre. Ils décidèrent de s'installer près du village indigène de Parmarbo, sur les rives du Suriname, profitant de cette situation pour envoyer vers l'Europe non seulement du tabac et su sucre, mais aussi des fruits tropicaux et des bois précieux. Grâce à ce cela, les propriétaires des plantations et les commerçants se sont enrichis et ont fait construire à Paramaribo de superbes villas en bois.

Que voir à Paramaribo

Mais le problème avec le bois, c'est que ça brûle facilement et Paramaribo a été victime à deux reprises, en 1821 et en 1832, d'un grand incendie qui a détruit une grande partie de ses maisons.
Avec la fin de l'esclavage en 1863, une grande quantité de travailleurs asiatiques arrivèrent à Paramaribo, des anciens esclaves noirs des Antilles, des émigrants venus de Chine, d'Inde et de Java (Indonésie), formant ainsi une des villes plus colorées d'Amérique du Sud avec une grande diversité culturelle.

Paramaribo Centre Historique Le Centre Historique de Paramaribo se trouve autour d'ue place au nom imprononçable, Onafhankelijkheidsplein, ce qui veut dire : Place de l'Indépendance. Avant l'indépendance du Suriname en 1975 cette place s'appelait tout simplement "Oranjeplein", la Place d'Orange. C'est à cet endroit qu'est née la colonie hollandaise et autour de laquelle se trouvent le Palais Présidentiel au sud du Parc des Palmiers (Palmentuin Park) et l'Assemblée Nationale à proximité des rives du Suriname.

A côté de l'édifice de l'Assemblée Nationale on visitera Fort Zeelandia qui fut bâti au début du 17ème siècke sur la rive gauche du Suriname à côté du village indien de Parmarbo (ou Parmurbo). De forme pentagonale il fut pris par les anglais en 1651 qui le renommèrent Fort Willoughby avant d'être repris par les hollandais en 1667. Ce fort servit de caserne puis de prison et abrite depuis 2004 le Surinaams Museum où l'on pourra découvrir une belle collection d'objets provenant des civilisations indigènes, des meubles et des tapisseries asiatiques et européens, et des photos de Paramaribo et du Suriname.

De l'autre côté de l'Assemblée Nationale on se promènera dans le Marché Central de Paramaribo situé sur la rue Waterkant. C'est le plus souvent dans la langue Sranang que vous entendrez les vendeurs vanter la qualité de leurs poissons, leurs fruits, la viande et autres produits qui entreront dans la préparation des plats succulents que vous dégusterez dans les restaurants de Paramaribo. C'est le plus grand marché couvert de la zone Caraïbe et, au deuxième étage on y trouvera des vêtements, des chaussures, des ustensiles de cuisine et bien d'autres objets non périssables.

Paramaribo Cathédrale C'est en se promenant le long de la rue Waterkant au bord du Suriname, Lim A Po straat et Henck Arronstraat (appelée autrefois Gravenstraat) que l'on admirera les plus belles maisons coloniales de Paramaribo. C'est le long de la rue Henck Arronstraat que se trouve Cathédrale Saint Pierre et Saint Paul (Sint-Petrus-en-Pauluskathedraal) construite elle aussi en bois entre 1883 et 1887. Haute de 44 mètres pour une longueur de 59 mètres, c'est le plus grand édifice en bois du continent américain.

Dans la rue Keizerstraat on pourra voir la Synagogue Neve Shalom située juste à côté de la Mosquée de Paramaribo. Cette synagogue, la seule du pays, fut construite à partir de 1837 sur l'emplacement de l'anien édifice bâti en 1723 et qui remplaçait à l'époque une synagogue construite en 1665.
A quelques mètres de là, on découvrira la Mosquée Keizerstraat construite entre 1929 et 1932 par la communauté musulmane, démontrant ainsi que toutes les ethnies et religions se côtoient à Paramaribo sans que cela ne pose de problème.

Après avoir apprécié la beauté des maisons coloniales, du Fort Zeelandia, de la cathédrale et des églises du centre ville, vous pourrez vous détendre dans le magnifique parc des palmiers ou vous promener le long du fleuve pour découvrir le Pont Jules Wijdenboschbrug d'une longueur de 1500 mètres et d'une hauteur de 52 mètres, traversant le Suriname pour ser rendre à Nieuw Amsterdam sur l'autre rive.
Sur les rives du fleuve, de petites embarcations vous proposeront de faire des excursions sur le Suriname pour voir les dauphins qui se sont installés à son embouchure avec l'Océan Atlantique.



Jodensavanne


Jodensavanne A une cinquantaine de kilomètres au sud de Paramaribo, on pourra visiter l'ancienne colonie juive de Jodensavanne en remontant le Suriname en pirogue, ou en prenant la route qui mène à Brokopondo et en bifurquant à gauche à mi-distance pour rejoindre Carolina.
C'est au cours du 17ème siècle que la colonie de Jodensavanne (La Savane Juive) fut construite sur la rive droite du Suriname et la première synagogue en bois fut bâtie entre 1665 et 1671. Avec l'arrivée d'autres colons juifs qui travaillaient dans les plantations de canne à sucre, une deuxième synagogue en briques fut élevée en 1685.

Mais au cours du 18ème siècle la population de la colonie a commencé à décroître car ses habitants préféraient s'installer à Paramaribo. Affaible, Jodensavanne fut alors détruite en 1832 lors d'une révolte des esclaves noirs et ce sont aujourd'hui ses ruines que les visiteurs découvriront au bord du Suriname.


Comment aller à Paramaribo

L'aéroport international Johan Adolf Pengel est situé à 40 kilomètres au sud de Paramaribo, sur le territoire de la commune de Zanderij. Il est relié avec l'Europe au départ d'Amsterdam grâce à des vols opérés par KLM et Surinam Airways.
On peut également arriver à Paramaribo en avion depuis la Guyane Française grâce à des vols opérés par Air Guyane Express et Surinam Airways.

Surinam Airways assure également la connexion avec d'autres pays comme les Antilles Néerlandaises depuis Aruba et Curaçao, le Brésil avec Belém, le Guyana avec Georgetown, Trinidad et Tobago avec Port of Spain, et les Etats-Unis avec Miami.


Billet d'avionBillets d'avion à Paramaribo

Surinam Airways

C'est depuis l'aéroport Zorg en Hoop situé à seulement 4 kilomètres du centre ville que l'on prendra l'avion vers la plupart des destinations au Suriname grâce aux compagnies Blue Wing Airlines, Caricom Airways et Gum Air, ces compagnies opérant pratiquement vers tous les coins du territoire, même les plus inaccessibles par la route ou par bateau.

Pour réserver votre avion nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur de billet d'avion au Suriname.

Circuler à Paramaribo

Transport public ParamariboLe transport urbain à Paramaribo est asurré par des compagnies de bus privées, des minibus et des taxis collectifs. L'ensemble est assez disparate et les touristes auront sans doute quelques difficultés à s'y retrouver pour savoir quelle ligne prendre pour se déplacer à Paramaribo.

La solution la plus pratique est donc le taxi qui sont toujours très nombreux près des sites les plus fréquentés par les touristes et les habitants de Paramaribo. N'esperez pas voir un compteur dans les taxis, les prix sont fixes selon les distances et augmentent la nuit. Mais le prix du taxi est en général très bon marché à Paramaribo, ce qui vous permettra de vous déplacer sans trop dépenser et dans les meilleures conditions.
Pour connaître les tarifs des taxis, le plus simple c'est de poser la question dans votre hôtel, cela vous permettra ainsi de ne pas vous faire escroquer.

L'autre moyen de transport le plus courant à Paramaribo ce sont les petites barques à moteur (korjales) qui vous proposent de traverser le Suriname, vous évitant ainsi un détour pour rejoindre le pont Jules Wijdenboschbrug.
A divers endroits de la ville on découvrira aussi des canaux qui donnent à Paramaribo un lointain aspect d'Amsterdam des tropiques, des canaux que l'on pourra également parcourir en barque à moteur.

Il est également possible de louer un vélo si on se contente de circuler dans le centre historique, ou de louer une voiture pour les plus téméraires.


Partir de Paramaribo


Le Terminal de bus principal se trouve à proximité du Marché central, sur la rue Waterkant qui longe le fleuve. C'est de là que partent les bus à destination d'Albina, à la frontière avec la Guyane Française, juste en face de Saint-Laurent du Moroni, un trajet de 140 kilomètres qui passe par Moengo.
Pour se rendre au Parc Brownsberg à 102 kilomètres au sud de Paramaribo, il faudra prendre le bus depuis le terminal situé sur la rue Saramaccastraat.

D'autres terminaux de bus existent dans la ville pour d'autres destinations, il suffit de demander à votre hôtel où vous souhaitez aller pour qu'on vous indique où attendre le bus.
Les bus sont en général pas très chers, ne partent que quand ils sont pleins, et le billet est à payer généralement au chauffeur. Dans ces conditions, ne vous attendez pas à beaucoup de confort.

Si vous voulez plus de confort pour vos voyages au Suriname il faudra alors envisager la location d'une voiture ou prendre l'avion vers la destination souhaitée.
Le taxi est également une solution envisageable pour voyager vers d'autres destinations au Suriname car les tarifs sont très accessibles.

Hôtels à Paramaribo

Gran Melia CaracasComme pour le reste, le prix des hôtels est en général très bon marché et on aura aucune difficulté à trouver des établissements relativement bien placés par rapport au centre historique de Paramaribo.
C'est donc le long ou près des rues Heck Arronstraat, Waterkant, Cornelis Jongbawstraat et Keizer Straat que l'on cherchera son hôtel pour se trouver dans un décor agréable et à proximité des sites touristiques.

Ceux disposant d'un budget moyen ou de suffisamment de ressources pour passer un séjour agréable dans un hôtel de luxe n'auront aucune difficulté pour réserver une chambre dans un établissement idéalement situé. Les petits budgets devront chercher un peu plus au nord, dans la zone des canaux, ce qui ne manquent pas de charme non plus.


Petit budget

The Golden Truly Hotel & Casino : Piscine intérieure, restaurant, casino, Wifi gratuite, climatisation, télévision à écran plat, salle de bain privée, minibar... c'est le grand luxe à petit prix pour cet hôtel situé à 4 kilomètres au nord du centre historique. Un peu éloigné du centre mais le prix pour la qualité des services proposés et le confort est imbattable puisque la chambre double est proposée à partir de 28 €.


Zeelandia Suites : Juste à côté du Parc des Palmiers on ne peut pas mieux rêver avec cet hôtel disposant d'un restaurant et d'un emplacement privilégié pour découvrir le Centre Historique. Le Zeelandia Suites vous propose comme son nom l'indique des suites de 25 m² de superficie disposant d'un balcon, télévision, canapé, coin repas, réfrigérateur et salle de bain privée à partir de 43 € pour 2 personnes ou 54 € pour 3 personnes.


Budget moyen

Hotel Palacio : entre deux des plus belles rues de Paramaribo et en plein coeur du Centre Historique, cet hôtel vous propose une connexion Wifi et un petit déjeuner gratuit, des chambres très spacieuses avec climatisation, télévision écran plat, bureau, peignoir et salle de bain privée à partir de 60 €.


Wyndham Garden Paramaribo : Proche de la synagogue et donc en plein centre historique, le Wyndham Garden Paramaribo dispose d'une très belle piscine extérieure, un restaurant, un centre de remise en forme avec sauna et un casino. Les chambres doubles sont très spacieuses (36 m²) et sont équipées de la climatisation, d'un bureau, de peignoirs, d'une salle de bain privée et d'une connexion Wifi gratuite, le tout à partir de 80 € petit déjeuner compris.


Grand Luxe

Royal Torarica : A deux pas du Parc des Palmiers, le Royal Torarica est un établissement de grand standing avec son grand jardin avec vue sur le Suriname, sa piscine, son centre de remise en forme et son restaurant. La Suite Junior de 42 m² de superficie dispose de tout le confort que vous pouvez attendre de ce type d'établissement et les fenêtres offrent de magnifiques vues sur le jardin et la rivière, le tout à partir de 170 € petit déjeuner compris.

Ramada Paramaribo Princess : A côté du Palais Présidentiel, le Ramada Paramaribo Princess est un établissement de grande classe avec son restaurant japonais, son centre de remise en forme, sa connexion Wifi gratuite et ses chambres doubles spacieuses très confortables proposées à partir de 93 € la nuit.


Pour trouver votre hôtel au meilleur prix nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur d'hôtels à Paramaribo.

Annonces publicitaires

Plan de Paramaribo

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Suriname


Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Suriname

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser