Americas > Voyages > Villes > Merida

Mérida



MeridaLa capitale de la Marimba est une des destinations les plus charmantes de la Péninsule du Yucatán car elle a conservé de beaux édifices de l'époque coloniale. A Mérida on appréciera la Plaza de la Independencia, connue aussi sous le nom de Zócalo ou Plaza Mayor et qui est entourée d'édifices historiques comme le Palais du Gouvernement et la Cathédrale. C'est le lieu de promenade préféré des habitants et des touristes qui peuvent assister à de nombreuses fêtes populaires, écouter de la musique, acheter un hamac à un vendeur ambulant qui vous expliquera pourquoi les hamacs de Mérida sont les meilleurs.

La Cathédrale San Idelfonso est la plus ancienne de l'Amérique continentale et la Casa de Montejo fut construite dès les premières années de la fondation de la ville. On pourra également visiter le Musée Régional d'Anthropologie abrité par le Palais Cantón, le Grand Musée du Monde Maya, et de nombreux parcs comme le Parc de La Mejorada ou le Parc Zoologique du Centenaire.

On y découvrira aussi des sites archéologiques Mayas comme celui de l'ancienne cité de T'Hó et en s'éloignant de Mérida on visitera les sites de Dzibilchaltún, Acanceh, Ake, Sayil, Izamal, Kabah, Labná, Mayapan et bien sûr Uxmal.

Que voir à Mérida

Palais du Gouvernement à Merida

C'est à partir de la Plaza de la Independencia que l'on commencera très certainement la visite de Mérida. L'ancienne Plaza Mayor, plus familièrement appelée Zócalo par les mexicains, représente en effet le Centre Historique de la cité fondée le 6 janvier 1542 par Francisco de Montejo y León sur les ruines de l'ancienne cité Maya de T'Hó connue aussi sous le nom d'Ichkansihó, ce qui veut dire en Maya "les cinq collines".
Les cinq collines représentaient les cinq pyramides de l'ancienne cité Maya et qui furent détruites par les espagnols afin de se servir des pierres pour construire les bâtiments qui s'élèvent autour de la Plaza de la Independencia comme la Cathédrale, Palais Episcopal, le Palais du Gouvernement ou la Casa de Montejo, mais aussi d'autres constructions comme l'Arche de San Juan qui faisait partie des murailles édifiées à l'époque pour protéger la ville de l'attaque des indiens.

Cathédrale San Idelfonso à Merida La Cathédrale San Idelfonso qui s'élève sur le côté est de la Plaza de la Independencia fut construite entre 1562 et 1599. C'est un des édifices les plus représentatifs de celle qu'on appelle la "Ville Blanche" en raison de la couleur de la pierre calcaire utilisée à l'époque pour bâtir Mérida.
Sa façade élégante mais d'une grande sobriété met en valeur la Porte du Pardon avec les représentations de Saint Pierre et de Sain Paul, surmontée par l'écusson de la monarchie espagnole sculpté dans la pierre. Cette façade de style renaissance est encadrée par deux tours de style mauresque hautes de 42 mètres et qui abritent les cloches de l'église.
L'intérieur est lui aussi très sobre avec ses imposants piliers qui soutiennent l'édifice qui compte trois nefs et trois chapelles, quelques rétables de style baroque et une grande croix de 12 mètres de hauteur où repose un Christ de 7,65 mètres au-dessus du Maître Autel.

Palais Episcopal à Merida La Cathédrale comptait auparavant cinq chapelles mais deux d'entre elles furent démolies en 1916 (la Chapelle de San José et la Chapelle del Rosario) afin de séparer l'édifice du Palais Episcopal.
Connu sous le nom d'Ateneo Peninsular, le Palais Episcopal fut bâti à partir de 1573 et servit de résidence aux évêques du Yucatán jusqu'au mois de mars 1915.
Puis l'édifice fut remodelé par l'architecte Manuel Amábilis et prit le nom de la société littéraire "Ateneo Peninsular" qui y installa son siège. Il fut occupé ensuite par différents services administratifs et des locaux commerciaux qui occupaient le rez-de-chaussée. Dans les années 1930 à 1980 c'est le Quartier Général des Opérations Militaires qui investit les lieux.
Depuis 1994 le Plais Episcopal abrite le Musée d'Art Contemporain de Mérida plus connu sous le nom de Macay ou Museo Fernando García Ponce.

Casa de los Montejo à Merida Occupant une partie du côté sud de la Plaza de la Independencia, la Casa de los Montejo est un des édifices les plus importants de la ville puisque c'était la demeure de la famille du fondateur de Mérida, Francisco de Montejo. Cette belle maison coloniale resta entre les maison de la famille Montejo pendant trois siècles comme l'avait établi doña Andrea del Castillo, la veuve de Francisco de Montejo "El Mozo".
De la demeure originale il ne subsiste que la façade sculptée de style Plateresque (ou Baroque Mexicain), une des plus belles façades réalisées pour un édifice résidentiel. Au-dessus de la porte on pourra voir le blason de la famille Montejo et deux soldats espagnols montant la garde les pieds sur les têtes des indiens vaincus.
Aujourd'hui la Casa de los Montejos appartient à la Banque Nationale du Mexique (Banamex) qui en a fait l'acquisition en 1981 pour la transformer en 2010 en Maison de la Culture (Casa de la Cultura). Dans ce musée on y découvrira des objets de la période républicaine ainsi que des expositions temporaires.

le Paseo de Montejo à Merida Le Paseo de Montejo est une des artères les plus importantes de Mérida, la Calle 56A qui commence au Jardin Public Remate de Montejo et se poursuit au nord du Monument au Drapeau (Monumento a la Bandera).
Inspiré par le tracé des grands boulevards français, le Paseo de Montejo est bordé de grands arbres et tout le long de ses 5,4 kilomètres on y découvrira des monuments dédiés à des personnages ou des événements importants de la ville de Mérida.
En remontant le Paseo de Montejo on y découvrira le très beau Palacio Cantón qui abrite le Musée d'Anthropologie, les statues des fondateurs de la ville Francisco de Montejo père et fils, le Monument à Gonzalo Guerrero considéré comme le "Père du Métissage" au Mexique (un marin espagnol qui renonça à sa patrie pour lutter aux côtés des indiens Mayas contre les conquistadores), le Monument à Felipe Carrillo Puerto qui fut Gouverneur du Yucatán et s'engagea en faveur des indiens Mayas, la statue de l'écrivain Justo Sierra O'Reilly, ou le Monument à la Patrie (ou Monumento a la Bandera) sculpté par l'artiste colombien Rómulo Rozo.

église Guadalupana à Merida Parmi les autres édifices notables de Mérida on citera l'église Guadalupana située dans le parc du Barrio San Cristóbal, à environ un kilomètre au sud-est de la Plaza de la Independencia.
C'est un des quartiers les plus animés de la ville avec les célébrations organisées en l'honneur de la Vierge de Guadalupe devant et à l'intérieur de l'église bâtie à la fin du 18ème siècle. Si la célébration officielle se déroule le 12 décembre, les préparaifs commencent dès la mi-novembre avec l'arrivée de fidèles et de curieux impatients de voir les défilés aux flambeaux.
C'est aussi dans ce quartier que se trouvent deux des marchés les plus dynamiques de Mérida, le Mercado Lucas de Gálvez et le Mercado San Benito.

église San Sebastián à Merida On ne manquera pas non plus la très belle église San Sebastián dans le quartier du même nom, un édifice construit sur une des premières églises de Mérida à 1,6 kilomètres au sud-ouest de la Plaza Mayor.
Malgré une occupation remontant au début de la fondation de la ville, le Barrio de San Sebastián est un des quartiers du Centre Historique qui s'est développé le plus tardivement, à la fin du 18ème siècle quand fut terminée l'église actuelle de San Sebastián.
Les amateurs de constructions religieuses poursuivront leur visite en découvrant l'église Santa Isabel 500 mètres au sud-est de l'église San Sebastián, l'église Santiago Apóstol dans le Barrio Santiago, l'église de Itzimná dans le très beau Barrio de Itzimná situé à un peu plus de 3 kilomètres au nord de la Plaza de la Independencia, la très belle église San Juan située à seulement 3 cuadras au sud de la Plaza Mayor et dont la construction remonte à 1552, ou l'église de Jésus (ou du Troisième Ordre) située à seulement une cuadra au nord de la cathédrale.

Palacio Cantón à Merida Mérida compte également un grand nombre de musées comme le Musée d'Anthropologie et d'Histoire du Yucatán abrité par le Palacio Cantón, un magnifique édifice de style éclectique construit entre 1904 et 1911 appartenant au Général Francisco Cantón Rosado et qui présente aujourd'hui une importante collection de la culture Maya dont de très belles stèles, sculptures et céramiques provenant des différents sites archéologiques de la Péninsule du Yucatán.
Parmi les autres musées importants de la ville on citera le MACAY (Museo Fernando García Ponce) abrité dans le Palais Episcopal, le Musée d'Histoire Naturelle à côté du parc zoologique El Centenario, le Musée de la Chanson Yucatèque dans le Barrio de La Mejorada, la Pinacothèque de l'Etat "Juan Gamboa Guzmán" à côté de l'église du Troisième Ordre, le Musée de la Ville de Mérida qui relate l'histoire de la cité depuis sa fondation dans l'ancien édifice des Postes, ou le Musée d'Art Populaire dans le Barrio de La Mejorada qui présente de belles collections de vêtements, de jouets et d'instruments de musique préhispaniques. Théâtre José Peón Contreras à Mérida A deux cuadras au nord de la Plaza de la Independencia se trouve le Théâtre José Peón Contreras, juste en face de l'Université Autonome du Yucatán.
Construit entre 1900 et 1908, c'est le théâtre le plus prestigieux de la ville et porte le nom de don José Peón Contreras, un écrivain né à Mérida en 1843.
On y donne des représentations théâtrales et musicales et il a reçu des formations célèbres comme le Ballet National de Cuba. En 2000, le Théâtre José Peón Contreras fut le siège de nombreux événements organisés à Mérida quand celle-ci fut désignée Capitale Américaine de la Culture, et en 2004 il est devenu le siège de l'Orchestre Symphonique du Yucatán.
C'est le Centre Culturel le plus important de l'Institut de la Culture du Yucatán et dispose de 3 salles d'expositions temporaires, une librairie, un restaurant et un centre d'information touristique.

Dzibilchaltún Les passionnés d'archéologie découvriront quelques vestiges de l'ancienne cité Maya de T'Hó sur laquelle a été fondée la ville de Mérida. Mais il ne reste pas grand chose de cette cité qui était à l'époque précolombienne comparable à celles de Chichén Itzá, Uxmal ou Izamal, mises à part quelques pierres sculptées comme celle découverte lors de la construction du Théâtre Felipe Carrillo Puerto, d'autres à côté de l'Eglise du Troisième Ordre ou de la Cathédrale, une sculpture connue sous le nom de "El Moro Muza" que l'on pourra voir au Palacio Cantón, les vestiges archéologiques du Parc Kukulkán, de la la colonia Salvador Alvarado Oriente ou de Chen-Hó dans le Parque Recreativo de Oriente.
Mais pour voir des vestiges plus importants de la civilisation Maya il faudra s'éloigner de la ville pour découvrir le site de Dzibilchaltún situé à 24 kilomètres au nord du centre de Mérida.

Artisanat de Merida Avant de quitter Mérida vous serez certainement tentés par l'achat de souvenirs en fréquentant les marchés artisanaux de la ville. Mérida est connue pour ses hamacs de très grande qualité et que vous proposeront des vendeurs ambulants mais aussi des boutiques spécialisées assez nombreuses dans le centre ville. Vous trouverez des hamacs de toutes les couleurs et de toutes les tailles, mais on vous recommandera de choisir un hamac matrimonial qui est censé accueillir deux personnes mais qui vous offrira plus de confort si vous préférez y dormir seul.
La plupart des touristes feront leurs achats au Mercado Municipal et dans la Casa de Artesanías Municipal, des lieux proposant des vêtements très variés comme la Guayabera héritée de Cuba ou les merveilleux huipils brodés et portés généralement par les femmes Mayas, mais aussi des objets de sellerie, en bois, des bijoux ou de belles céramiques.


Que voir aux alentours de Mérida


Progreso

Les amateurs de plages se rendront à Progreso située à 36 kilomètres au nord de Mérida et qui possède un des principaux ports du pays sur le Golfe du Mexique.
Cette petite ville portuaire a un côté romantique avec son Malecón le long de la plage où les gens aiment se promener pour profiter de la brise marine rafraîchissante. On y découvrira aussi son phare d'une hauteur de 40 mètres et construit en 1892, un phare qui offre une vue incroyable sur le Golfe du Mexique et la ville de Progreso.
La Jetée (Muelle) de Progreso est égalemet une curiosité à ne pas manquer. Longue de 6,5 kilomètres pour permettre de rejoindre le port en haut profonde qui accueille les navires de commerce et les bateaux de croisière, cette jetée est parcourue en bus par les touristes qui débarquent à Progreso pour profiter de la plage, visiter Mérida et les sites archéologiques Mayas du Yucatán.

Ceslestún Quant aux amateurs d'écotourisme ils choisiront de se rendre à Ceslestún pour découvrir la Réserve de Biosphère Ría située à 91 kilomètres à l'ouest de Mérida, près de l'Etat du Campeche.
Celestún est un véritable sanctuaire pour 300 espèces d'oiseaux dont de merveilleux flamants roses qui se concentrent dans ces marécages pour trouver leur aliments et élever leurs oisillons. Mais si les flamants roses sont les grandes vedettes des lieux, on y verra aussi des pélicans, des hérons, des aigrettes, des hirondelles de mer, des faucons pèlerins, des perroquets ou des toucans. Les eaux sont également peuplées de différentes espèces de tortues marines et de crocodiles, tandis que la forêt environnante abrite des des singes araignées, des jaguars, des ocelots et des oncilles.
Lors de vos excursions en barque à Celestún vous découvrirez la sourve d'eau douce connue sous le nom de "Ojo de agua" qui surgit au beau milieu des canaux cachés par la mangrove. Vous verrez également le "Bosque Petrificado", la forêt pétrifiée où se dressent les troncs de dizaines d'arbres au milieu des eaux.

Laguna Rosada La Laguna Rosada à 69 kilomètres au nord-est de Mérida est aussi un lieu qui devrait enchanter les amoureux de la nature. A l'est de Progreso et près des belles plages de Telchac Puerto, la Laguna Rosada est également un refuge pour des milliers d'oiseaux migrateurs dont de nombreux flamants roses comme à Celestún. Leur couleur rose est très marquée en raison de l'abondance de crevettes dans cette lagune qui représentent l'essentiel de leur nourriture. Un des meilleurs endroits pour observer les oiseaux c'est le mirador à trois étages de Uaymitún.
Après avoir pris de belles photos de la lagune rose et de ses habitants, vous apprécierez sans doute la promenade le long du Malecón de Telchac Puerto et les restaurants au bord de la mer qui vous offriront des plats succulents de poissons et de fruits de mer fraîchement pêchés par les pêcheurs locaux.

Uxmal Mais pour beaucoup de touristes de passage à Mérida l'attraction principale seront les ruines des anciennes cités Mayas du Yucatán comme Uxmal, située 78 kilomètres au sud.
Uxmal est un des plus beaux sites archéologiques de la période classique de la civilisation Maya, une cité qui a connu son apogée entre l'an 600 et l'an 900 avant de tomber dans l'oubli comme de nombreuses autres cités Mayas de l'époque.
A Uxmal on admirera la Pyramide du Devin, une pyramide de 35 mètres de hauteur et de base ovoïde avec un escalier très incliné pour atteindre le sommet.
Si la pyramide est spectaculaire, la décoration des autres temples comme le Quadrilatère des Nonnes ou le Palais du Gouverneur est tout à fait impressionnante avec de nombreuses figures géométriques mais aussi de Masques de Tlaloc, musiciens, prisonniers, quetzal, jaguars, serpents entrelacés ou serpents à plumes, oiseaux, tortues... l'expression la plus aboutie de l'architecture Puuc.

Labná Mais Uxmal n'est pas la seule cité Maya des lieux et dans un rayon d'une trentaine de kilomètres vous pourrez visiter les sites archéologiques de Kabah, Labná et Sayil. Si Kabah et Sayil sont des sites très intéressants pour les amateurs d'archéologie, ceux qui disposent de peu de temps le consacreront à la visite de Labná.
Labná est surtout connue pour son fameux arc de 3 mètres de largeur et 6 mètres de hauteur, considéré comme un chef d'oeuvre de l'architecture Maya. Si le site est assez petit on y découvrira cependant de beaux édifices comme le Palacio de deux étages, de 57 pièces et d'une longueur de 120 mètres, un des plus grands édifices de la montagne Puuc. On y verra comme à Uxmal de nombreuses figures géométriques et masques représentant le Dieu de la Pluie Chaac.
A côté de l'Arc de Labná on découvrira le Mirador dressé sur une pyramide, l'édifice aux colonnes et le Sacbé qui relie le Palais à l'Arc de Labná.

Chichen Itzá A 119 kilomètres à l'est de Mérida, sur la route qui permet de rejoindre Cancún, la plupart des touristes choisissent de s'arrêter à Chichen Itzá pour découvrir le site archéologique le plus visité du Mexique après celui de Teotihuacan, avant de rejoindre les plages paradisiaques de la Riviera Maya.
En découvrant la magnifique Pyramide de Kukulkán haute de 55 mètres, le Temple des Guerriers et des Mille Colonnes gardé par un impressionnant Chac Mool, le très grand Jeu de Balle, l'Observatoire Astronomique connu sous le nom de Caracol, et le Cenote Sacré de 60 mètres de diamètre, on comprendra tout de suite pourquoi Chichen Itzá a tant de succès auprès des visiteurs.
Principale cité du Yucatán entre 1200 et 1500, Chichen Itzá illustre très bien la puissance de la civilisation Maya qui avait décliné au 10ème siècle avant de renaître avec le retour, selon la légende, de Quetzalcoatl (le Serpent à Plumes Kukulkán selon les Mayas).

Valladolid Sur cette même route entre Mérida et Cancún on pourra s'arrêter à Valladolid, une belle ville coloniale qui fut construite sur les ruines de la cité Maya de Zací.
Surnommée la Sultane de l'Orient, Valladolid possède 7 belles églises dont la plus connue est l’église San Servacio située à côté du Parc Francisco Cantón Rosado. Non loin de là, le Couvent San Bernardino de la Sierra construit au 16ème siècle est lui aussi un édifice à ne pas manquer avec ses très belles fresques à l'intérieur de l'église et son grand cénote au milieu des jardins.
En s'éloignant un peu de la ville, on découvrira d'autres cénotes où l'on pourra se rafraîchir comme ceux de Dzitnup et Samulá. Les Cénotes sont très abondants et très importants au Yucatán puisqu'ils représentaient déjà depuis l'époque des Mayas des points d'eau essentiels au développement de la vie car aucune rivière ne coule en surface de la Péninsule du Yucatán.

Izamal Avant d'arriver à Valladolid on fera une pause à Izamal, une belle petite ville coloniale connue sous le nom de "Ville Jaune" car la plupart de ses maisons sont peintes de cette couleur, la même que celle du Couvent Sainta Antoine de Padoue, l'édifice le plus remarquable construit en 1561 sur un côté de l'ancienne Plaza de Armas appelée aujourd'hui Zócalo. L'ensemble architectural du couvent est monumental avec les 75 arches de sa galerie formant un couloir impressionnant autour d'une esplanade de 7 806 m², la plus grande place catholique après la Place Saint-Pierre de Rome.
Mas Izamal n'est pas seulement appréciée pour la rchesse de son architecture coloniale; on y découvrira aussi les vestiges de la pyramide de Kinich Kakmó située au nord de la place principale de la ville. Avec un volume de 700 000 m3, c'est une des plus grandes pyramides du Mexique.

Mayapán Et pour ceux qui ne seraient pas encore rassasiés avec l'archéologie précolombienne, les vestiges de la cité de Mayapán vous attendent à 52 kilomètres au sud-est de Mérida. Mais avant d'arriver à Mayapán vous ferez une halte à Acanceh, une petite commune où l'on pourra voir juste à côté de la Place Principale des édifices restaurés de l'ancienne cité Maya qui occupait les lieux : la Pyramide et le Palais des Stucs.

Quant à Mayapán, elle fut jadis une cité puissante dirigée par les Itzá à la suite du déclin de Chichen Itzá, contrôlant le nord du Yucatán entre 1200 et 1450. C'était le siège de la Ligue de Mayapán qui réunissait Uxmal et Chichen Itzá mais à la suite de conflits sur le contrôle du pouvoir, les Itzá de Chichen Itzá furent contraints d'abandonner les lieux pour rejoindre la Jungle du Petén où ils fondèrent la cité de Tayasal, la ville actuelle de Flores au Guatemala.
La Cité de Mayapán dirigée par les Cocom fut construite selon la même structure que Chichen Itzá avec des influences provenant de la vallée centrale de Mexico. L'édifice principal de Mayapán, le Castillo, est d'ailleurs une pyramide similaire à celle de Chichen Itzá consacrée elle aussi à Kukulcán.


Une escapade à Campeche


Campeche A 170 kilomètres au sud-ouest de Mérida et au sud du Parc Naturel Los Petenes-Ría Celestún, vous en profiterez sûrement pour découvrir la belle ville fortifiée de Campeche, capitale de l'Etat du même nom.
Fondée le 4 octobre 1540 par Francisco de Montejo y León "el Mozo", San Francisco de Campeche se développa grâce à son port sur le Golfe du Mexique.
L'ensemble formé par l'église et le Couvent San Francisco bâti en 1540 est un des sites les plus importants de la ville puisqu'il s'élève sur les lieux où les espagnols donnèrent leur première messe sur la partie continentale du Mexique, le 22 mars 1517. Si les espagnols ne purent résister à l'époque aux attaques des Mayas, Campeche allait devenir ensuite la base de la conquête du Yucatán par Francisco de Montejo y León "el Mozo".

Campeche, Fort de San Miguel Après la conquête Campeche dut faire face aux attaques répétées des pirates comme les célèbres Francis Drake, John Hawkins, Michel de Grandmont, Jean David Nau dit "François l'Olonnais", Henry Morgan ou Jean Lafitte. Pour les affronter les espagnols fortifièrent Campeche avec des remparts qui bordaient la mer et des bastions défensifs. L'oeuvre fut confiée au Français Louis Bouchard de Becour qui se chargea d'unifier les remparts et les huit bastions défensifs dans une enceinte de 2 560 mètres formant un hexagone. Pour renforcer le système défensif on construisit par la suite le Fort de San Miguel et ceux de San José El Alto, San Carlos, San Pedro ou de Santa Rosa. Aujourd'hui, le Fort de San Miguel abrite le très intéressant Musée Archéologique de Campeche, exposant de belles pièces de la civilisation Maya qui occupait jadis les lieux.

Cathédrale de Campeche Mais Campeche vous réserve d'autres surprises que vous découvrirez en visitant son Centre Historique classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO. Avec ses maisons coloniales colorées bordant les rues de la cité, la majestueuse Cathédrale de l’Immaculée Conception bâtie à partir de la fondation de la cité, la très belle Casa del Lugarteniente del Rey dans la Calle 59 qui mène à la Puerta de la Tierra donnant accès à la ville, la très riche Mansión Carvajal située au nord de la Plaza Mayor (l'actuelle Plaza de la Independencia connue sous le nom de Zócalo) et la Casa de la Cultura lui faisant face avec sa belle façade en azulejos, l'ancienne église San José bâtie en 1756, la Puerta del Mar située sur la Calle 8 entre les Bastions de la Soledad et San Carlos, la Plazuela de San Francisco très animée dès la nuit tombée, Campeche est une ville agréable que les touristes pourront découvrir en prenant place à bord du tramway touristique.

Jaina A 40 kilomètres au nord de Campeche, l'île de Jaina pourrait faire l'objet d'une excursion très intéressante pour découvrir les vestiges archéologiques que les Mayas y ont laissé entre 300 et 1200.
Jaina est une petite île faisant partie du Parc Naturel Los Petenes et qui servait de nécropole pour les Mayas qui l'appelait "La Maison dans l'eau". Cette île très basse a été surélevée par les Mayas afin de construire plusieurs temples autour de la zone centrale où ont été retrouvées 20 000 tombes dont un millier ont été mises à jour entre les ensembles monumentaux connus sous le nom de Complexe Zacpool et Complexe Zayosa. Ce sont ces tombes qui représentent très certainement la plus grande valeur de ce site archéologique puisqu'on y a découvert de nombreux objets de céramiques accompagnant les défunts, et surtout de magnififiques statues qui démontrent toute la finesse de l'art Maya. Ces statuettes d'argile sont en effet de véritables chefs d'oeuvre représentant le plus souvent des personnages d'une hauteur de 15 à 25 centimètres, mais aussi des animaux ou des divinités.
Plus au nord à 15 kilomètres de Jaina, la Isla Piedra possède elle aussi une nécropole Maya où ont été retrouvés de nombreux objets similaires.

Une grande partie de ces statuettes peuvent être vues dans le Musée Régional de l'Etat de Campeche situé dans le Fort de San Miguel et dans le Musée Archéologique de HecelChakán situé à 62 kilomètres au nord-est de Mérida, la route par laquelle on peut se rendre à l'île de Jaina par une piste de terre. Sachez cependant que la visite de l'île de Jaina nécessite une autorisation délivrée par l'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire (INAH), et que la plupart des touristes se contenteront donc de découvrir ces chefs d'oeuvre de l'art Maya dans les deux musées cités ci-dessus.

Edzná A 64 kilomètres au sud-est de Campeche on ne manquera pas de visiter le site archéologique d'Edzná qui fut vraisemblablement le berceau de la culture Itzá, une branche des Mayas de l'ethnie Chontal qui occupa les lieux aux alentours de l'an 400 avant J.C.
Edzná ou Itzaná dans la langue Maya veut dire "La Maison des Itzá" et la cité s'étendant sur 25 km² présente de très beaux édifices construits pendant toute la période de son occupation jusqu'aux alentours de l'année 1450.
Parmi les plus belles structures de ce site archéologique on citera l'Edifice à Cinq Etages bâti sur le Grand Acropole, le Jeu de Balle, le Temple des Masques avec des représentations du Dieu du Soleil, le Petit Acropole qui fut bâti en 200 avant J.C., le Temple Nord qui est une des constructions les plus récentes, ou le Patio Puuc entouré de plusieurs bâtiments avec des représentations de Chaac, le Dieu de la Pluie, et la présence à l'entrée du Temazcal, le bain de vapeur que les Mayas utilisaient pour des rites religieux ou pour se soigner.



Comment aller à Mérida

Interjet

Au nord du Yucatán, Mérida est assez éloignée de Mexico et des autres grandes villes du Mexique, mais elle est facilement accessible grâce aux compagnies aériennes mexicaines qui proposent des billets d'avion à des tarifs relativement accessibles.
On rejoindra l'aéroport international de Mérida depuis Mexico (62 €), Guadalajara (97 €), Monterrey (52 €), Veracruz (166 €) ou Villahermosa (107 €) avec les compagnies Aeromexico, Volaris, Interjet ou Viva Aerobus.
Cet aéroport reçoit même des vols internationaux venant de Houston, Miami, Belize City ou La Havane, certains vols étant programmés au départ de Milan par Neos Air.

Situé à 6 kilomètres du centre ville, l'aéroport est donc très bien relié à Mérida par des bus urbains qui passent à proximité. Il suffit donc de sortir de l'aéroport pour trouver le premier arrêt d'autobus qui passe le long de la Avenida Benito Juárez.
Mais si vous devez prendre un taxi entre l'aéroport et le centre ville parce que vous êtes très chargés, n'espérez pas obtenir de bons tarifs pour ce trajet somme toute assez court puisqu'on vous demandera environ 250 Pesos.


Billet d'avionBillets d'avion au Mexique

Mérida possède deux terminaux de bus, le Terminal Came qui reçoit les bus de la compagnie ADO et le Terminal de Autobuses TAME où arrivent les bus de seconde classe, les deux terminaux se trouvant très proches l'un de l'autre, entre les Calles 68/70 et 69/71, c'est à dire à moins de 900 mètres au sud-est du Zócalo.
C'est à ces terminaux qu'arrivent les bus en provenance de Cancún, Campeche, Ciudad de Carmen, Playa del Carmen, Palenque, Tulum, Chetumal, Veracruz, Villahermosa, San Cristobal de las Casas, Tuxtla Gutiérez et même Puebla ou Mexico.

Comment circuler à Mérida

Bus urbain à MéridaMême si les habitants de Mérida jugent le transport urbain déficient, il faut reconnaître que la ville est relativement bien desservie par les bus qui sillonent ces rues dans toutes les directions (voir les lignes sur le site Tanspublico.com qui donne également le temps de parcours pour le trajet complet).

Pour les touristes, le prix du billet de bus est assez bon marché puisqu'il s'élève à 7 Pesos par trajet, quelque soit la distance de la ligne.
Le transport public est assuré à Mérida par différentes compagnies de bus et de minibus, les destinations étant inscrites le plus souvent sur le parebrise des véhicules.

Quant aux taxis de Mérida, ils sont censés utiliser un compteur mais beaucoup d'entre eux "oublient" de le mettre en marche. Il faudra donc bien vous mettre d'accord sur le tarif de la course avant de le monter dans le véhicule, se faire préciser si le tarif est valable pour l'ensemble des passagers, ou d'exiger qu'ils mettent en marche leur compteur en veillant à ce qu'ils ne vous promènent pas dans toute la ville.

Le tarif minimum demandé par les taxis est d'environ 30 Pesos pour une course en ville alors que le tarif légal se situe entre 15 et 20 Pesos. Dans les faits, le taxi vous demandera 4,50 Pesos pour 125 mètres parcourus et en faisant le calcul sur plusieurs kilomètres vous vous rendrez compte que le prix de la course sera assez salée.

Pour éviter ces frais assez élevés il vaudra donc mieux s'adapter au système de bus urbain ou parcourir à pied le centre historique de Mérida qui est de toute façon très agréable même si l'on doit marcher beaucoup pour arriver à certains lieux intéressants de la ville.

Une solution envisageable pour ne pas être pris en otage par les taxis de Mérida et ne pas avoir à utiliser les bus si on voyage à plusieurs, c'est de louer une voiture à l'avance en réservant votre véhicule dans une agence sur Intenet comme l'agence Sixt qui propose des locations à la semaine à partir de 91 €. En louant un véhicule vous aurez en plus la possibilité de découvrir les alentours de Mérida qui ne manquent pas d'intérêt et partir à la découverte des nombreux sites archéologiques du Yucatán.


Partir de Mérida


Terminal ADO à Mérida

Pour les grandes distances comme Mexico, Guadalajara, Monterrey ou Tijuana, il sera sans doute plus intéressant de prendre l'avion à l'aéroport de Mérida, ce qui vous fera gagner beaucoup de temps.
Pour rejoindre d'autres lieux dans la Péninsule du Yucatán, le bus est sans doute la meilleure solution car les trajets sont relativement courts et assez bon marché.

C'est à partir du Terminal CAME (Terminal Camionera de Mérida) que partent les bus de première classe de la compagnie ADO vers les principales grandes villes de la région comme Cancún, Campeche, Playa del Carmen, San Cristóbal de las Casas, Tuxtla Gutiérrez, Valladolid, Veracruz ou Villahermosa, mais aussi vers des villes plus éloignées comme Puebla ou México. On trouvera également dans ce terminal des bus se dirigeant vers les sites archéologiques de Chichen Itzá, Palenque ou Tulum.
Le Terminal CAME se trouve dans la Calle 70, entre les Calles 69 et 71, c'est à dire pas très loin de la Plaza de la Independencia.

Juste à côté du Terminal CAME, dans la Calle 69 entre les Calles 68 et 70, on trouvera le Terminal TAME d'où partent les bus de seconde classe vers la plupart des communes du Yucatán mais aussi vers les Etats voisins.

De nombreux départs vers les communes voisines de Mérida et certains sites archéologiques de la région sont possibles depuis le Terminal Autoprogreso, situé sur la Calle 62, entre les Calles 65 et 67. Ce sont des bus de deuxième classe de la compagnie Autoprogreso qui propose des tarifs très bas pour certaines destinations comme Progreso, Celestún, Izamal ou certains sites archéologiques Mayas.


Exemples de tarifs de bus au départ de Mérida


Ville Distance Durée Prix

Campeche 174 km 2h20 200 Pesos

Cancún 308 km 4h00 356 Pesos

Celestún 91 km 2h30 70 Pesos

Chetumal 422 km 6h00 428 Pesos

Chichen Itza 123 km 1h45 120 Pesos

Ciudad del Carmen 382 km 5h30 434 Pesos

Dzibilchaltún 24 km 0h40 14 Pesos

Izamal 72 km 1h00 38 Pesos

Mayapán 52 km 1h30 22 Pesos

Mexico 1315 km 21h00 1584 Pesos

Palenque 540 km 8h00 536 Pesos

Playa del Carmen 359 km 5h30 400 Pesos

Progreso 39 km 0h45 18 Pesos

Puebla 1193 km 17h00 1428 Pesos

San Cristobal de las Casas 743 km 15h20 750 Pesos

Tulum 264 km 4h00 292 Pesos

Uxmal 79 km 1h30 70 Pesos

Valladolid 163 km 2h15 176 Pesos

Veracruz 1023 km 14h40 1132 Pesos

Villahermosa 556 km 8h15 606 Pesos


Tarifs constatés au mois d'octobre 2014 sur les sites des différentes compagnies de transports indiquées ci-dessus, 1 € = 17 Pesos Mexicains à cette date.

Hôtels à Mérida

Mansión Mérida On the ParkVous n'aurez pas trop de difficultés à trouver un hébergement à Mérida car la ville est très touristique et dispose d'une bonne infrastructure hôtelière pour tous ceux qui veulent découvrir le nord du Yucatán, ses sites archéologiques et sites naturels.
Auberges de jeunesses, petites pensions, hôtels de charme dans de beaux édifices coloniaux, établissements de grand luxe, vous trouverez à Mérida des hébergements pour tous les goûts et pour toutes les bourses.

Pour mieux apprécier l'ambiance de Mérida, nous vous conseillons de choisir un hôtel proche de la Plaza de la Independencia (le Zócalo) qui s'anime assez souvent la nuit tombée avec parfois des concerts à l'air libre, des démonstrations de danses folkloriques et de nombreuses personnes qui viennent s'y promener pour profiter de la fraîcheur.

Ceux qui souhaiteraient profiter du spectacle de sons et lumières donné le soir à Chichen Itzá devront trouver un hébergement dans le village de Pisté qui se trouve à quelques kilomètres du site archéologique, des taxis proposant de faire le trajet entre le village et le site.


Petit budget

Hostal Zocalo : Juste en face du Zócalo, on ne peut pas mieux rêver que cette petite pension disposant d'une connexion wifi, un jardin, une terrasse et un bureau d'excursions. L'Hostal Zocalo vous propose des chambres doubles disposant d'un balcon, un bureau et une salle de bains privée à partir de 20 €, petit déjeuner compris.


Hotel Reforma : Face du Palais du Gouvernement, cet hôtel vous propose d'excellentes prestations par rapport aux tarifs pratiqués puisque vous disposerez d'une piscine, une connexion wifi, un service de blanchisserie, un bureau d'excursions, et de grandes chambres doubles climatisées avec un téléviseur LCD, un balcon, un bureau, une salle de bains privée, le tout à partir de 27 € petit déjeuner compris.


Budget moyen

El Gran Hotel : Situé dans un très bel édifice de style colonial à deux pas de la Cathédrale, El Gran Hotel vous propose de belles chambres dans un décor absolument sompteueux. Les chambres doubles climatisées sont équipées d'un téléviseur, une armoire, une connexion wifi, une salle de bains privée et des peignoirs, le tout à partir de 38 €.


Hotel La Mision De Fray Diego : A peu de distance à pied du Centre Historique, l'Hotel La Mision De Fray Diego est un établissement de charme disposant d'un restaurant, d'une piscine, une connexion wifi, un service de blanchisserie et un parking gratuit. Ses chambres doubles climatisées disposent d'un téléviseur, un minibar, un bureau, une salle de bains privée avec baignoire, une armoire, le tout à partir de 60 €.


Grand Luxe

Mansión Mérida On the Park : En logeant au Mansión Mérida On the Park vous aurez l'impression d'entrer dans la peau des grands notables de l'époque coloniale qui vivaient dans leur somptueux palais construit autour d'un beau patio central. Cet établissement de grand standing est vraiment magnifique, dispose d'un spa, un restaurant, un bar, une salle de sport, et vous propose de très belles chambres doubles équipées de tout ce que vous pouvez espérer, le tout à partir de 148 €.


Casa Azul Monumento Historico : Près du Paseo de Montejo et dans un magnifique édifice du 19ème siècle, la Casa Azul Monumento Historico est un hôtel de grand luxe aménagé comme un véritable palais. L'établissement dispose d'une piscine, un restaurant, un bar, de magnifiques patios, et vous propose de très belles suites décorées avec beaucoup de goût et équipées de tout ce que l'on peut attendre d'un hôtel de ce standing, le tout à partir de 235 € petit déjeuner compris.


Pour trouver votre hôtel au meilleur prix nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur d'hôtels à Mérida.

Annonces publicitaires

Plan de Mérida

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Mexique

* Eruption du Volcan de Colima

Depuis le jeudi 8 décembre le volcan de Colima au Mexique se montre particulièrement actif avec 4 explosions impressionnantes en moins de 12 heures. Suite à [...]
* Nordwind va remplacer Transaero entre la Russie et Cancun

Suite à la faillite de Transaero et aux difficultés financières d’Aeroflot après la chute du rouble, c’est la compagnie Nordwind Airlines qui ass [...]
* Mexico City, Live it to Believe it

L’Office du Tourisme du Mexique a présenté une nouvelle campagne publicitaire pour faire la promotion de la capitale du pays, la ville de Mexico. Cette [...]
* KLM ajoute 2 vols supplémentaires en hiver vers Mexico

La compagnie aérienne KLM va offrir cet hiver 9 vols par semaine entre Amsterdam et Mexico, ajoutant 2 vols le jeudi et le samedi à sa desserte quotidienne. [...]
* Le volcan Popocatépetl inquiète le Mexique

Les autorités mexicaines ont élevé le degré d’alerte face au risque d’éruption du Popocatépetl et l’armée se prépare à évacuer la populatio [...]
* Iberostar Playa Mita, au Mexique

Iberostar va investir 100 millions d’euros dans un nouveau complexe touristique sur la côte Pacifique du Mexique en créant l’Iberostar Playa Mita [...]
* Aeromexico augmente ses fréquences entre Madrid et Mexico

Les voyageurs européens vont disposer de plus de vols pour se rendre à Mexico cet été puisque la compagnie aérienne Aeromexico a décidé d’augmenter ses [...]
* Un vrai tour du monde pour 1400 ?

Les moteurs de réservations de billets d’avion nous réservent parfois de très agréables surprises et en suivant mes indications vous allez pouvoir réal [...]

Vidéo

Photos du Mexique

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser