Americas > Voyages > Villes > Puntarenas

Puntarenas



Puntarenas

Sur une étroite péninsule qui s'avance dans le Golfe de Nicoya, la petite ville de Puntarenas connue aussi sous le nom de "Perle du Pacifique", possède le port le plus important du pays où font escale les bateaux de croisière.
Puntarenas est plus connue pour ses plages et son ferry qui traverse le Golfe de Nicoya que ses édifices. On pourra néanmoins découvrir sa cathédrale, le Marché, la Casa de la Cultura, le Phare La Punta, et quelques lieux de promenade comme le Parc Mora y Cañas, le Parc Maritime du Pacifique avec ses crocodiles, ses tortues, ses requins, ses poulpes et autres espèces aquatiques, le Paseo León Cortés Castro qui borde la plage et où on trouvera de nombreux hôtels, bars et restaurants, ou le Muelle Grande le long du port.

Que voir à Puntarenas

Capitainerie de Puntarenas

La Cathédrale de Puntarenas fut construite en 1850 mais ce n'est qu'en 1998 qu'elle fut élevée au rang de cathédrale. Elle a la particularité d'être la seule cathédrale du Costa Rica à avoir son entrée principale orientée vers l'est.
La Casa de la Cultura Elsie Canessa de Odio, située sur sur l'ancienne commandanture de la Place de Puntarenas, est aussi un des édifices les plus étonnants de la ville avec son aspect de foreteresse espagnole.
On découvrira l'ancienne Capitainerie de Puntarenas construit en 1938 dans un style colonial et qui est un des symboles de la ville.
Le Paseo León Cortés Castro qui borde la longue plage de Puntarenas est appelé "Paseo de los Turistas" car c'est là que la plupart des touristes se rencontrent pour se promener le long de l'océan Pacifique, déguster de bons plats dans les restaurants ou boire une bière bien fraîche dans un de ses nombreux bars.

Puntarenas sera le point de départ vers de nombreuses attractions de la région comme ses plages et ses îles, ainsi que des parcs et des réserves protégées de toute beauté comme la Réserve Biologique de la Forêt de Nuages de Monteverde, la Réserve Santa Elena, la Forêt Eternelle des Enfants qui offre une vue impressionante sur le volcan Arenal, la Réserve Biologique Isla Alcatraz connue également sous le nom d'Isla Tortuga, la Réserve Naturelle de Cabo Blanco, le Parc National Carara ou le très célèbre Parc National Isla del Coco.

Parc National Carara A 50 kilomètres au sud-est de Puntarenas on découvrira le Parc National Carara qui couvre une superficie de 52 km² sur le bassin du Río Grande de Tárcoles.
Les visiteurs y découvriront une forêt tropicale humide abritant une très grande variété d'animaux comme les agoutis, les pécaris, les coatis, les pumas ou les ocelots. On y observera aussi de nombreux reptiles tel que les crocodiles qui ont pris possession de la lagune, aux côtés des hérons roses, des canards, des poules d'eau et des martins pêcheurs. Dans la forêt on observera avec prudence le Bothrops asper connu sous le nom de Terciopelo ou Fer de lance centro-américain, un serpent qui peut être très dangereux.
On a recensé dans ce parc plus de 360 espèces d'oiseaux dont le plus beau est très certainement l'Ara Macao considéré comme une espèce menacée. Le Parc National Carara possède également plusieurs sites archéologiques correspondants à deux phases de peuplement précolombien : la phase Pavas (de 300 a.C à 300) et la phase Cartago (de 800 à 1500). Si ces sites sont malgré tout très modestes, ils passionneront les amteurs d'archéologie qui pourront décovrir un grand village précolombien avec ses vestiges d'habitations et de tombes sur une colline située en face du Río Grande de Tárcoles.

Réserve Biologique de la Forêt de Nuages de Monteverde La Réserve Biologique de la Forêt de Nuages de Monteverde se situe le long de la Cordillère de Tilarán, entre les provinces de Puntarenas et Alajuela, à 70 kilomètres au nord de Puntarenas.
Comme dans de nombreuses réserves du pays, la biodiversité de ce parc est impressionante puisqu'on y a recensé plus de 2500 espèces de plantes, 100 espèces de mammifères, 400 espèces d'oiseaux, 120 espèces de reptiles et d'amphibiens, et des milliers d'insectes sur une superficie d'à peine 10 000 hectares.
D'année en année, le parc accueille de plus en plus de touristes qui y découvrent une flore et une faune réellement étonnante, représentant 2,5% de la biodiversité mondiale et 50% des espèces animales et végétales du pays. Au cours de leurs randonnées ils observeront de magnifiques quetzals, des porcs épics, des agoutis, des tapirs, des pumas, des singes, des coatis, de nombreuses espèces de chauves souris ou des espèces endémiques comme le fameux crapaud doré de Monteverde.

Réserve Naturelle Santa Elena La Réserve Naturelle Santa Elena se trouve juste à côté de la Forêt de Nuages de Monteverde, à 6 kilomètres au nord-est du village de Santa Elena. Sur à peine 310 hectares, on y découvrira également de nombreuses espèces animales au milieu d'une forêt de nuages luxuriante grâce aux 5 sentiers de randonnées aménagés dans ce parc : le Sendero Mundo Joven, le Sendero Youth Challenge, le Sendero Encantado, le Sendero del Bajo et le Sendero Caño Negro.
Le Sendero Encantado est un des plus longs (3,4 kilomètres) et un de ceux qui permettra de mieux apprécier la richesse de la flore et de la faune de ce parc, découvrant le long de ce parcours différentes espèces de singes, des agoutis ou des coatis à nez blanc entre autres animaux. Le Sendero Youth Challenge n'est pas très long puisqu'il ne mesure que 1,4 kilomètre, mais il vous conduira jusqu'au point le plus élevé de la réserve à 1725 mètres d'altitude.
D'une longueur de 5 kilomètres le Sendero Caño Negro est celui qui conserve le plus son aspect naturel et vous offrira des vues splendides sur le volcan Arenal.

Isla Tortuga La Réserve Biologique Isla Alcatraz, plus connue sous le nom de Isla Tortuga (île de la Tortue), se trouve dans le Golfe de Nicoya à 2 kilomètres des côtes de la Péninsule de Nicoya. Cette réserve compte plus précisément deux îles : l'île d'Alcatraz appelée île de la Tortue en raison de sa forme, et l'île Tolinga.
Sur ces îles, on y trouvera aucun hôtel ni services touristiques, seulement de magnififiques plages de sable blanc bordée par les eaux turquoise, et une végétation luxururiante à l'intérieur des terres.
Les excursions sont réalisées généralement depuis le port de Puntarenas distant de 17 kilomètres de ces îles. Une fois sur place les touristes pourront s'adonner aux joies du snorkeling, de la plongée sous marine, du kayak de mer, de la pêche en mer, de la randonnée au milieu de la forêt, ou tout simplement nager et bronzer au soleil en s'allongeant sur le sable fin.

Tambor Au sud de la péninsule de Nicoya on pourra se rendre jusqu'à la Réserve Naturelle de Cabo Blanco située à une cinquantaine de kilomètres de Paquera que l'on rejoindra en ferry depuis Puntarenas, moyen de transport utilisé par de nombreux touristes qui se rendent à Tambor.
La côte entre Paquera et la réserve de Cabo Blanco offrira aux touristes de belles plages comme Playa Quesera, Playa Posa Colorado et surtout Playa Tambor (ou Playa Pochote), une longue plage de 6 kilomètres au bord de la Baie Ballena.
Tambor est une des destinations balnéaires les plus prisées des costariciens et des touristes étrangers car c'est aussi un des points de départ pour se rendre sur l'île de la Tortue. Reliée par avion depuis San José ou par ferry depuis Puntarenas, la station balnéaire de Tambor enchantera les touristes à la recherche de magnifiques paysages préservés puisque l'on pourra non seulement profiter des nombreuses activités nautiques mais aussi découvrir la mangrove qui borde les côtes et la forêt tropicale à l'intérieur des terres.
En louant une voiture à l'aéroport de Tambor, ou un quad, vous pourrez également visiter les villages de Santa Teresa, Mal Pais et Montezuma, excursions qui peuvent se faire également à cheval en se rendant vers la Réserve Naturelle de Cabo Blanco. Entre Santa Teresa et la réserve vous découvrirez également de belles plages pour vous détendre comme Olaya Carmen , Playa Mar Azul ou Playa Cuevas.

Montezuma Le village de Montezuma est sans doute le plus pittoresque avec sa petite plage et la jungle où coulent des rivières formant de belles cascades.
Au cours de votre randonnée sur le sentier qui mène aux chutes de Montezuma, vous pourrez voir des singes et des oiseaux très colorés qui vous accompagneront jusqu'à la première cascade après 20 minutes de marche. C'est la plus haute des trois cascades de la région et les randonneurs prendront plaisir à se jeter dans les magnifiques piscines naturelles creusées par la rivière. Puis on poursuivra la randonnée vers la seconde cascade haute de 13 mètres, et enfin vers la troisièe qui ne mesure que 3 mètres de hauteur mais qui est très appréciée pour sa très belle piscine naturelle.
Plus proche de la Réserve Naturelle de Cabo Blanco, Mal Pais et Santa Teresa sont des village tranquilles fréquentés par les passionnés de surf, de kite surf et de plongée sous marine.

Cabo Blanco A l'extrémité sud de la Péninsule de Nicoya, la Réserve Naturelle de Cabo Blanco couvre 1270 hectares de terres et 1800 hectares de mer, incluant l'île Cabo Blanco.
On y a recensé 120 espèces d'arbres dans la forêt tropicale qui abrite une faune très intéressante. On y observera de nombreux écureuils, des cerfs, plusieurs espèces de singes, des coatis à nez blanc et des fourmiliers entre autres espèces.
Dans le secteur maritime du parc les plongeurs y verront de nombreux poissons de toutes les couleurs, mais aussi des tortues de mer, des requins nourrices pouvant atteindre 4 mètres de longueur, des dauphins et à certaine périodes de l'année, des baleines.
La petite île de Cabo Blanco est recouverte de guano car elle est surtout fréquentée par les oiseaux marins comme les pélicans, le frégates et autres espèces. Cette île se trouve en face de la très belle plage de sable blanc de Cabo Blanco, le lieu idéal pour se reposer après avoir traversé la réserve naturelle.

Parc National Barra Honda En prenant la route qui mène à Nicoya on arrivera au Parc National Barra Honda réputé pour ses très nombreuses grottes. Dominé par le Cerro Barra Honda qui culmine à 450 mètres d'altitude, le Parc National Barra Honda se trouve dans la province de Guanacaste et couvre une superficie de 2 297 hectares. Ce parc sera surtout visité par les passionnés de spéologie qui découvriront dans ses grottes de belles formations de stalactites et de stalagmites.
Dans certaines grottes comme la Grotte Nicoya, on y a découvert des restes humains, des ustensiles et des ornements attestant de la présence de tribus indigènes.
En grimpant au sommet du Mirador Nacaome, à 423 mètres d'altitude, vous aurez une très belle vue panoramique sur le Parc National Barra Honda, et en vous promenant sur les sentiers de randonnées vous pourrez observer une faune abondante dont des coyotes, des pécaris, des tatous, des singes, des ocelots, des pumas, des agoutis, des cerfs, des chats tigres, des jaguarondis, des martres à tête grise ou des coatis. Parmi les oiseaux les plus remarquables du parc on citera l'ariane canelle (une espèce de colibri) et l'ara macao.

Parc National Palo Verde C'est en suivant la route qui rejoint Liberia que l'on pourra découvrir le Parc National Palo Verde, refuge de nombreux animaux comme des crocodiles, des singes, des tatous, des cerfs, des quetzals ou des colibris.
Dans ce vaste parc situé entre le río Tempisque et le río Bebedero, à 120 kilomètres au nord-ouest de Puntarenas, on a comptabilisé 12 écosystèmes différents dans les zones forestières et marécageuses. En raison des pluies importantes, la présence de lagunes d'eau douce et de lagunes d'eau salée, la flore y est très diversifiée et abrite une faune importante.
C'est pendant la saison sèche que la visite du parc est la plus agréable, époque durant laquelle vous pourrez observer quelques unes des plus de 300 espèces d'oiseaux enregistrées à Palo Verde. Jabirus, hérons, canards, mouettes, ibis blancs, spatules ou grands hoccos ont choisi ces lagunes très riches pour s'alimenter et se reproduire. Dans la partie forestière du parc on sera ébloui par la beauté des aras macaos et on y observera des singes hurleurs, des singes capucins, des porcs épics, des coatis, des agoutis, des pumas, des coyotes ou des écureuils.
Les reptiles sont également très nombreux dans le Parc National Palo Verde et il ne sera pas rare d'y apercevoir des iguanes, des boas et même des crocodiles pouvant atteindre les 5 mètres de longueur.

Tamarindo A 130 kilomètres de Puntarenas, Liberia est la capitale de la province de Guanacaste qui offre également de nombreuses plages au bord de l'Océan Pacifique, des sites appréciés par des touristes venus du monde entier. Les plages les plus connues de cette province ont pour nom Tamarindo, Flamingo, Conchal, Samara, Nosara ou Papagayo, et la province possède également de beaux parcs nationaux comme ceux de Rincón de la Vieja, Santa Rosa, Las Baulas et Palo Verde.
Liberia est une ville tranquille à seulement 75 kilomètres de la frontière du Nicaragua. Surnommée la "Ville Blanche" (Ciudad Blanca), on s'y promènera avec plaisir en découvrant ses belles maisons coloniales blanchies à la chaux, ses parcs ombragés et le Museo del Sabanero.
Disposant d'un aéroport international, Liberia sera surtout le point de départ pour se rendre vers les nombreuses plages situées entre Tamarindo au sud et la Baie Culebra au nord.
Liberia se trouve également à proximité du Parc National Santa Rosa couvrant 38 674 hectares de terres et 78 000 hectares de mer. Juste à côté et près de la frontière du Nicaragua, le Parc National Guanacaste s'étend sur 35 200 hectares et offre des paysages magnifiques avec les silhouettes du Cerro Orosilito et du Volcan Cacao.


Puntarenas Sud


Située près de la frontière du Panama, la partie sud de la province de Puntarenas est également très appréciée des touristes qui souhaitent se retrouver dans un environnement naturel préservé de la civilisation, notamment autour du Golfo Dulce et sur la Péninsule d'Osa. Avec des centaines de kilomètres de plages, de nombreuses îles et de belles forêts tropicales, cette région enchantera les amteurs d'écotourisme, les passionnés de surf et les aventuriers.
Parmi les sites les plus beaux de cette région on citera la Baie de Drake, le Parc National Corcovado, la Isla del Caño, Palmar Sur, Puerto Jimenez, Golfito et de nombreuses plages comme Playa Uvita, Playa Tortuga, Matapalo, Pavones, Playa Zancudo, Punta Banco ou Playa Cativo.

Drake Bay Bahía Drake (ou Drake Bay) se situe au nord de la Péninsule d'Osa et aurait été découverte au 16ème siècle par le pirate anglais Sir Francis Drake qui l'aurait choisie pour s'y réfugier entre deux attaques de navires espagnols.
Avec la forêt tropicale qui recouvre la Péninsule d'Osa et ses plages isolées, Drake Bay est devenue la première destination écotouristique de la pronvince de Puntarenas. Randonnées dans le Parc National Corcovado, plongée sous marine, balade à cheval le long des côtes, excursions en mer en kayak ou avec un bateau de pêcheur, détente sur les plages dans un décor de rêve... Drake Bay est un petit paradis pour les touristes qui auront choisi cette destination isolée du reste du pays. Pour l'atteindre, la plupart des touristes prennent l'avion qui desservent le petit aéroport de Drake Bay ou le bateau qui navigue sur le río Sierpe car la seule route qui relie la région au reste du pays est impraticable pendant la saison des pluies.

Isla del Caño A une vingtaine de Drake Bay, dans l'Océan Pacifique, on découvrira la Isla del Caño qui abrite non seulement une faune et une flore très riches, mais aussi de mystérieuses pierres parfaitement rondes et réalisées par une ancienne civilisation précolombienne.
Selon les archéologues, cette île de 300 hectares était un ancien cimetière précolombien mais personne n'a encore su expliquer la signification de ces pierres sphériques sur Isla del Caño et d'autres sites d'Amérique Centrale.
Outre son intérêt archéologique Isla del Caño enchantera les amoureux de la nature avec la grande quantité d'oiseaux qui y ont trouvé refuge, mais également des reptiles, des agoutis et des chauves-souris.
Isla del Caño représente aussi un excellent spot de plongée sous marine grâce à la grande quantité de poissons qui habitent ses récifs coralliens. Les amateurs de plongée auront le plaisir de nager entre les anguilles, les raies, les mérous, les thons, les requins, les barracudas, les dauphins, les tortues de mer et même près des baleines à bosse à certaines périodes de l'année.

Parc National Corcovado Au sud de Drake Bay et occupant une grande partie de la Péninsule d'Osa, le Parc National Corcovado couvre une superficie de 45 757 hectares de terre et 5 375 hectares de mer. C'est de l'avis de tous ceux qui l'ont visité un des plus beaux parcs du monde en raison de sa biodiversité exceptionnelle et de la beauté de ses paysages.
On y trouvera deux chemins de randonnée principaux qui permettront aux touristes d'apprécier la richesse de ce parc qui abrite plus de 140 espèces de mammifères, 400 espèces d'oiseaux dont 20 sont endémiques, 116 espèces de reptiles et amphibiens et une quanrantaine de poissons.
En parcourant le Parc National Corcovado avec un guide depuis Drake Bay ou Puerto Jimenez (autre point d'accès possible depuis le sud de la Péninsule d'Osa), vous vous sentirez dans la peau d'un aventurier traversant la jungle au milieu des jaguars, des pumas, des ocelots, des tapirs, des singes, des coatis, des perroquets, des aras multicolores et de nombreux autres animaux.

Golfito Golfito est une petite localité située à seulement 50 kilomètres de la frontière du Panama (Paso Canoas) et qui offre également un accès à cette très belle région située au sud de la province de Puntarenas.
Au bord du Golfo Dulce et en face de la Péninsule d'Osa, Golfito est desservie par un petit aéroport et dispose de plusieurs hôtels pour ceux qui veulent pratiquer le surf sur les plages de Pavones, Zancudo, Playa Cacao ou Matapalo, pratiquer la pêche sportive, se promener dans le Parc National Piedras Blancas ou faire des excursions en mer.
Ancien siège de la United Fruit Company, Golfito vit aujourd'hui en grande partie du tourisme et on y trouvera des restaurants et des bars pour se divertir le soir après une journée à la plage, à la pêche ou sur les sentiers de randonnée.
On y trouvera également des bateaux pour se rendre sur la Péninsule d'Osa afin de visiter le merveilleux Parc National Corcovado.

Palmar Sur Palmar Sur est avec Drake Bay, Puerto Jimenez et Golfito, une des portes d'accès au sud de la Province de Puntarenas, permettant ainsi aux touriste de se rendre vers la Péninsule d'Osa et le Golfo Dulce.
Au bord du Río Grande de Terraba qui fait partie du delta du Río Sierpe, Palmar Sur se trouve également dans une région préservée avec sa forêt de mangrove et ses marais qui abritent une faune très abondante.
Palmar Sur est un village tranquille qui offrira à ses visiteurs des hôtels, des restaurants et des bars, formant ainsi une excellente base de départ pour découvrir les richesses naturelles de la région.
En traversant le Río Grande de Terraba on rejoindra le village de Palmar Norte où résident une importante communauté chinoise. Mais Palmar Norte est surtout connu pour la présence de mystérieuses pierres rondes datant le l'époque précolombienne.
On y trouvera aussi un bateau taxi qui permettra aux touristes de rejoindre le village de Sierpe, 15 kilomètres plus au sud et porte d'entrée du Parc Terraba-Sierpe peuplé par les crocodiles, les caïmans et les tortues, ainsi que Drake Bay sur la Péninsule d'Osa.
Au nord-ouest de Palmar Sur on rejoindra Playa Tortuga, Playa Ventanas, Playa Ballena et Playa Uvita, des plages idéales pour y pratiquer de nombreuses activités nautiques et observer les baleines à bosse du Parc Nacional Marin Ballena.



Comment aller à Puntarenas

La Province de Puntarenas est une destination très importante pour e tourisme au Costa Rica et les moyens de transport pour y accéder sont très bien développés.
Si la petite ville de Puntarenas possède son propre aéroport, la plupart des vols qui desservent la province située autour du Golfe de Nicoya depuis San José se font vers celui de Tambor, un vol d'une durée de 35 minutes, ou vers Punta Islita située près de Puerto Carrillo.

Les distances étant relativement courtes au Costa Rica, la plupart des voyageurs se rendront de San José à Puntarenas en bus, le trajet n'étant que de 121 kilomètres. On rejoindra donc Puntarenas en 3 heures pour un billet de bus de 2555 Colons, soit moins de 4 €.

Ceux qui souhaiteraient se rendre directement à Tambor pour visiter la Péninsule de Nicoya, les vols sont opérés par Nature Air, le billet simple coûtant 95 USD contre 6650 Colons en bus et près de 4 heures de voyage.

Beaucoup de voyageurs profitent de leur passage dans la province de Puntarenas pour se rendre dans celle de Guanacaste située juste au nord. On peut également la rejoindre par avion en voyageant de San José à Liberia pour 105 USD, ou en se rendant à Tamarindo pour être au plus près des plages pour 97 USD avec la compagnie SANSA.

Puntarenas est également facilement accessible depuis le Nicaragua, les bus passant par Rivas avant de passer la frontière à Peñas Blancas avant de se diriger vers Liberia pour poursuivre leur route vers San José.

Mais si vous souhaiter visiter les provinces de Puntarenas et de Guanacaste sans dépendre des transports locaux, l'idéal serait de louer une voiture à San José, les prix étant très attractifs avec certaines agences comme Sixt qui propose des véhicules pour un peu plus plus de 200 € la semaine.

Pour rejoindre le sud de la province de Puntarenas les plus pressés pourront prendre l'avion au départ de San José pour aller jusqu'à Drake Bay et Puero Jimenez sur la péninsule d'Osa, Golfito et Palma Sur à proximité du Golfo Dulce, ou Quepos à près du Parc National Los Quetzales et du Parc National Marin Ballena.
Les vols sont réalisés par les compagnies SANSA ou Nature Air, et vous trouverez ci-dessous les tarifs, la durée du vol et la distance depuis la capitale du Costa Rica.

  • Drake Bay : 330 kilomètres, 6 heures par la route, 40 minutes de vol
  • Golfito : 400 kilomètres, 7 heures par la route, 50 minutes de vol
  • Palmar Sur : 270 kilomètres, 6 heures par la route, 1 heure de vol
  • Puerto Jimenez : 380 kilomètres, 8 heures par la route, 50 minutes de vol
  • Quepos : 210 kilomètres, 4 heures par la route, 25 minutes de vol

Toutes ces destinations sont également accessibles par le bus pour un tarif beaucoup plus économique que l'avion, mais la durée du voyage est bien sûr plus longue et peu varier selon l'état des routes, notamment durant la saison des pluies.
La région sud de Puntarenas est également facilement accessible depuis le Panama puisque Golfito se trouve à seulement 50 kilomètres de Paso Canoas, le poste frontière en venant de David.

Circuler à Puntarenas et dans la province

Ferry TamborPuntarenas est une petite ville que l'on découvrira surtout à pied, se promenant le long de la grande plage qui borde l'éroite péninsule où s'est développée la cité.
Si votre hôtel est un peu éloigné, vous pourrez toujours faire appel aux taxis qui vous feront payer 615 Colons de prise en charge et 615 Colons par kilomètre, en s'étant assuré que le chauffeur ait mis en marche son compteur.

Le port de Puntarenas est un des sites les plus importants pour les voyageurs qui souhaitent faire des excursions dans le Golfe de Nicoya et ses îles ou se rendre vers la péninsule de Nicoya.
Plusieurs ferries par jour partent à destination de Tambor et de Paquera, les deux communes qui vous serviront de point de départ pour visiter la Péninsule de Nicoya.

Dans le sud de la province de Puntarenas, on pourra voyager en bateau taxi depuis Palmar Sur pour se rendre à Drake Bay et vers le village de Sierpe qui se trouve au milieu du Parc National Terraba-Sierpe.
A Golfito, c'est en bateau que l'on se déplacera pour découvrir le Golfo Dulce et se rendre vers la Péninsule d'Osa.
Depuis Drake Bay et Puerto Jimenez vous trouverez quelques taxis vous permettront de vous rapprocher des plages et des sites les plus intéressants de la Péninsule d'Osa.


Se déplacer depuis la province de Puntarenas


Nature Air

La province de Puntarenas est très étendue puisqu'elle couvre pratiquement toute la côte Pacifique du Costa Rica avec la province de Guanacaste au nord.
Pour relier les communes les plus intéressantes de cette région ou se rendre vers San José, le Nicaragua et le Panama, on pourra utiliser différents moyens de transports comme le bus, le bateau ou l'avion pour les distances les plus longues.

Du port de Puntarenas on prendra le ferry pour rejoindre Playa Naranjo ou Paquera sur la Péninsule de Nicoya en traversant le Golfe du même nom. 4 départs par jour sont assurés pour Naranjo de 06h30 à 19h30, et 6 départs vers Paquera de 05h00 à 20h30. Comptez une heure de traversée pour rejoindre Naranjo et 1h15 pour aller jusqu'à Paquera.

Pour se rendre à Paquera le prix du billet est de 810 Colons par personne et 11 400 Colons pour le transport d'une voiture (3 400 Colons pour une moto ou 2 200 Colons pour un vélo). La traversée est assurée par la compagnie Naviera Tambor.

Le prix du ferry entre Puntarenas et Naranjo est de 1005 Colons par personne, 9000 Colons pour un véhicule léger, 3000 Colons pour une moto ou 2000 Colons pour un vélo. Ce service est assuré par la compagnie Coonatramar.

Dans le sud du pays on pourra également prendre le ferry à Golfito pour rejoindre Puerto Jimenez situé sur la Péninsule d'Osa. Ce ferry fait la traversée trois fois par jour en 1h30 mais vous trouverez également des bateaux taxis qui vous proposeront de faire la traversée en seulement 30 minutes pour 6 USD par personne.
Le service de transport de véhicules n'est pas assuré entre Golfito et Puerto Jimenez, ce qui obligent les conducteurs à se rendre sur la Péninsule d'Osoa par la route.

En avion, les compagnies aériennes SANSA et Nature Air vous offrent la possibilité de rejoindre d'autres destinations depuis les différents aéroports de la province de Puntarenas.
Depuis Tambor, sur la péninsule de Nicoya vous pourrez aller à San José (95 USD l'aller simple) et trouver des vols en connexion vers d'autres villes du pays, mais si vous êtes allé jusqu'à Liberia dans la province de Guanacaste vous aurez encore plus de choix avec des vols directs entre Liberia et les aéroports de Drake Bay (96 USD) et San José (96 USD).
Avec la compagnie Nature Air on pourra voyager de Tambor vers Nosara (77 USD) et Punta Islita (215 USD) situées à l'ouest de la péninsule de Nicoya, et San José (98 USD).

Pour rejoindre San José en avion avec SANSA depuis le sud de la province de Puntarenas vous aurez le choix entre les aéroports de Drake Bay (121 USD), Golfito (119 USD), Palmar Sur (111 USD), Quepos (73 USD) ou Puerto Jimenez (121 USD).
Avec Nature Air des vols sont réalisés trois fois par semaine entre Palmar Sur et Quepos (78 USD), entre Golfito et Puerto Jimenez (63 USD), et entre Quepos et Fortuna (105 USD).

C'est cependant le bus qui vous permettra de rayonner dans tous les sens ou pour aller de Puntarenas vers d'autres provinces du Costa Rica, et ceci pour un tarif vraiment très bas par rapport à l'avion. Pour vous donner une idée des tarifs et des distances entre les différentes localités de la province et vers d'autres villes du Costa Rica, vous trouverez ci-dessous une liste d'itinéraires.


Exemples de tarifs de bus au départ de Puntarenas

  • Puntarenas - Chacarita : 6 kilomètres - 345 Colons
  • Puntarenas - El Roble : 14 kilomètres - 370 Colons
  • Puntarenas - Barranca : 15 kilomètres - 370 Colons
  • Puntarenas - Puerto Caldera : 17 kilomètres - 450 Colons
  • Puntarenas - Pitahaya : 24 kilomètres - 390 Colons
  • Puntarenas - Manzanillo : 65 kilomètres - 1210 Colons
  • Puntarenas - Herradura : 66 kilomètres - 1065 Colons
  • Puntarenas - Santa Elena de Monte Verde : 83 kilomètres - 1480 Colons
  • Puntarenas - Cañas : 89 kilomètres - 800 Colons
  • Puntarenas - Tilarán : 112 kilomètres - 1165 Colons
  • Puntarenas - San José : 120 kilomètres - 2555 Colons
  • Puntarenas - Liberia : 138 kilomètres - 2800 Colons
  • Puntarenas - Quepos : 141 kilomètres - 1920 Colons

Exemples de tarifs de bus au départ de Golfito

  • Golfito - Rio Claro : 26 kilomètres - 445 Colons
  • Golfito - Ciudad Neily : 41 kilomètres - 670 Colons
  • Golfito - Pavones : 50 kilomètres - 1065 Colons
  • Golfito - Paso Canoas : 60 kilomètres - 1180 Colons
  • Golfito - San José : 338 kilomètres - 7340 Colons

Exemples de tarifs de bus au départ de Palmar Sur

  • Palmar Sur - Ciudad Cortés : 12 kilomètres - 240 Colons
  • Ciudad Cortés - Piedras Blancas : 47 kilomètres - 435 Colons
  • Palmar Sur - Palmar Norte : 1,4 kilomètres - 80 Colons
  • Palmar Norte - Sierpe : 21 kilomètres - 155 Colons
  • Palmar Sur - San José : 253 kilomètres - 5760 Colons

Exemples de tarifs de bus au départ de Quepos

  • Quepos - Playa Dominical : 56 kilomètres - 1485 Colons
  • Quepos - Uvita : 71 kilomètres - 1860 Colons
  • Quepos - Puntarenas : 141 kilomètres - 1920 Colons
  • Quepos - San José : 174 kilomètres - 3485 Colons
(Tarifs en juin 2014 donnés à titre indicatif en dollar US ou en Colon, 1 € équivalant à 750 Colon)

Hôtels à Puntarenas

Barceló Tambor BeachLa province de Puntarenas étant très touristique on trouvera un peu partout des hôtels adaptés à tous les types de budget, de la petite pension aux établissements de luxe en passant par de charmants bungalows au bord de la plage ou des lodges dans les parcs nationaux.

Si certains parcs nationaux offrent un hébergement aux abords ou au coeur même du site, d'autres ne possèdent aucune infrastructure touristique et ne permettent pas le camping. Il conviendra donc de trouver un hôtel le plus proche possible et de faire l'aller/retour en bus, en voiture ou en bateau dans la journée pour découvrir le site.

Pour vous orienter dans vos recherches d'hébergements dans la province de Puntarenas vous trouverez ci-dessous une liste d'hôtels situés à certains endroits stratégiques. N'hésitez pas à réserver à l'avance votre hôtel, surtout si vous voyagez pendant les périodes de vacances scolaires.


Liste d'hôtels à Puntarenas Nord


Liste d'hôtels à Puntarenas Sud

Annonces publicitaires

Plan de Puntarenas

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Costa Rica

* LAN Chile confond Miami et le Costa Rica
L’Institut Costaricien du Tourisme (ICT) a demandé des explications à LAN Airlines quant aux images utilisées dans une vidéo promotionnelle de la compagni [...]
* Attention à la dengue en Amérique Centrale
Une campagne d’information a été lancée au Costa Rica est dans les pays d’Amérique Centrale pour tenter de contrôler la dengue qui a déjà fait 30 mo [...]
* Le Costa Rica mise sur le tourisme médical
Avec sa nature exubérante, ses volcans et ses plages, sa population parfois nonchalante mais surtout très hospitalière, le Costa Rica c’est vraiment la &# [...]
* Les destinations à découvrir en 2013
La célèbre revue touristique américaine Travel + Leisure a publié une liste de destinations très variées à découvrir au cours de l’année 2013. Parmi les 1 [...]
* Air Canada rouge s'envole en juillet
Rouge comme la feuille d’érable qui illustre le drapeau du Canada, la compagnie low cost mise en place par Air Canada prendra les airs au mois de juillet [...]
* Iberia pourrait abandonner La Havane, Saint Domingue et le Costa Rica
La compagnie aérienne Iberia serait sur le point de suspendre ses lignes entre l’Espagne et La Havane (Cuba), Santo Domingo (République Dominicaine) et Sa [...]
* Tremblement de terre au Costa Rica
Un séisme d’une magnitude de 7,6 sur l'échelle de Richter a touché le Nord-est du Costa Rica à 08h42 heure locale (14h42 GMT). Une alerte au tsunami a été [...]
* Le Costa Rica, le pays le plus heureux du monde
Pour la deuxième année consécutive le Costa Rica a été désigné comme le pays le plus heureux de la planète en recevant le HPI (Happy Planet Index) le plus élevé [...]

Vidéo

Photos du Costa Rica

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser