Americas > Voyages > Villes > Cartago

Cartago



Cartago

A 24 kilomètres de San José, l'agglomération de Cartago représente le deuxième plus grand centre de population du Costa Rica. Fondée en 1563 par Juan Vázquez de Coronado, le neveu de Francisco Vázquez de Coronado, Cartago fut la ville la plus importante du pays jusqu'à l'indépendance des provinces d'Amérique Centrale en 1821. Mais Cartago fut gravement endommagée par le tremblement de terre de 1822 puis détruite par celui de 1841. A chaque fois que Cartago se reconstruisait, une autre catastrophe anéantissait le travail de la population. Le tremblement de Terre de Santa Mónica du 4 mai 1910 allait détruire à nouveau le Centre Historique et siège de la Cour de Justice Centroaméricaine fut déplacée à San José l'année suivante.

A 1435 mètres d'altitude, Cartago bénéficie d'un climat relativement doux avec une température maximale moyenne de 26°C rendant les balades au centre ville agréables, même si la ville la plus ancienne du Costa Rica conserve très peu de vestiges de son passé colonial. Sur le Parque España la statue de Juan Vázquez de Coronado est pratiquement le seul symbole faisant référence à l'ancienne cité fondée par les espagnols.

Que voir à Cartago

Eglise Santiago Apóstol

Suite aux différentes catastrophes qui ont affecté la ville, les édifices que l'on peut voir aujourd'hui à Cartago sont donc relativement récents mais ne manquent pas de caractère comme c'est le cas du Collège San Luis Gonzaga fondé en 1842, La magnifique Basilique Nuestra Señora de los Ángeles bâtie en 1812 sur les ruines de l'église construite en 1675, ou la belle Casa Jiménez Sancho construite en 1911 dans un style victorien près des ruines de l'église Santiago Apóstol fortement endommagée par le tremblement de terre de 1910, mais dont le parc a été aménagé avec beaucoup de goût.

Tous les ans, les rues de Cartago s'animent la veille du 2 août car la ville reçoit de nombreux fidèles qui se rendent en pèlerinage à la Basilique Notre-Dame des Anges. Selon la légende, la Vierge serait apparue plusieurs fois en 1635 devant Juana Pereira à cet endroit, une indigène de la région, et c'est pour cette raison qu'on décida d'y construire une église en son honneur.

Ujarrás A 16 kilomètres à l'est de Cartago, on découvrira les ruines d'Ujarrás situées près du Lac de Cachí créé suite à la construction du barrage de Cachí sur le río Reventazón.
Ujarrás était peuplé à l'arrivée des espagnols par les indiens Huetares qui opposèrent une farouche résistance aux colonisateurs. C'est en 1575 que les Franciscains s'installèrent dans ce village en fondant une mission. A partir de 1686 commença la construction de l'église de l'Immaculée Conception, et peu à peu les indigènes allaient disparaître du village, laissant place à une une population métisse. Mais entre 1832 et 1833 Ujarrás allait être abandonné suite à plusieurs épidémies de fièvre.
Aujourd'hui, il ne reste plus que les ruines de l'église qui attirent de nombreux touristes et, en avril, des fidèles qui font un pèlerinage en l'honneur de la Virgen del Rescate qui aurait été à l'origine d'une mystérieuse retraite des troupes menées par les pirates Edward Mansfield et Henry Morgan.

Orosi Au sud-est de Cartago, une petite excursion vous fera découvrir la petite commune d'Orosi et son église coloniale au milieu des plantations de café, le Parc National Tapantí qui abrite de nombreux oiseaux et mammifères, ainsi que la belle lagune artificielle de Cachí.
Quand les espagnols arrivèrent dans la région, le chef de tribu appelé Orocay préféra s'allier au nouveaux venus et les indigènes ne tardèrent pas à accepter l'évangélisation des moines Franciscains.
L'église d'Orosi construite en 1735 est le plus ancien édifice religieux de l'époque coloniale, un des très rares édifices à avoir surmonté les tremblements de terre qui ont ravagé la région. L'église abrite un petit musée d'art colonial et religieux exposant des objets datant de cette période.

Volcan Irazú Aux alentours de Cartago on escaladera facilement le volcan Irazú situé à 32 kilomètres de la ville et culminant à 3 432 mètres d'altitude. On y verra plusieurs cratères dont l'un d'eux contient un lac d'une belle couleur verte.
Le Volcan Irazú représente très certainement une des images les plus connues du Costa Rica. A 32 kilomètres au nord de Cartago, il se trouve dans le Parc National du Volcan Irazú qui, en raison de l'acidité des terres et les cendres volcaniques, abrite une faune plutôt rare. Mais au cours de vos randonnées pour arriver au sommet du volcan vous pourrez tout de même apercevoir des coyotes, des tatous, des chats sauvages, des lapins de montagne, et des oiseaux comme le pic charpentier, le troupiale dragon, les chardonneret élégant, la chouette et le merle fauve, ce dernier étant l'oiseau national du Costa Rica.
Si l'ascension du Volcan Irazú ne présente pas de difficultés majeures il est cependant fortement recommandé de la réaliser avec un guide ou une agence de voyage. La récompense c'est ce magnifique lac de couleur vert jade au fond d'un de ses cratères.

Volcan Turrialba Plus au nord, à une quarantaine de kilomètres de Cartago, on arrivera au Parc National du volcan Turrialba dominé par le volcan du même nom, le plus élevé du Costa Rica après le volcan Irazú.
Culminant à 3340 mètres d'altitude, le Turrialba est considéré comme le jumeau de l'Irazú situé plus au sud mais partageant la même base sur la Cordillère Volcanique Centrale. Le Turrialba possède trois cratères : celui de l'est dans lequel on peut descendre, le cratère central et le cratère de l'ouest dont l'accès est interdit en raison du mauvais état du chemin qui y mène.
Pour faire l'ascension du volcan Turrialba on se rendra au village de La Pastora puis vers celui de La Central. L'ascension est relativement facile mais il faudra tout de même marcher pendant 7 kilomètres pour arriver au sommet.

Monument National Guayabo Le Monument National Guayabo est un des rares sites du Costa Rica où l'on pourra visiter un site archéologique précolombien. D'une superficie de 233 hectares, le site se trouve à 12 kilomètres de la commune de Turrialba et à 35 kilomètres à l'est de Cartago.
Selon les historiens, Guayabo fut occupé entre 1000 avant J.C et 1400, puis abandonnée sans que l'on sache exactement les raisons. C'est au début du 19ème siècle que le site fut découvert, à l'époque où les colons commençaient à nettoyer le terrain pour y exploiter du café. Les premières fouilles archéologiques commencèrent en 1882 sous la direction D'anastasio Alfaro mais il a fallu attendre 1968 pour que ce site soit pris réellement au sérieux.

Il s'avère que Guayabo est un site archéologique de grande importance quand on se rend compte de l'habileté de cette civilisation précolombienne pour construire des aqueducs, transporter des pierres de taille imposante et réaliser des routes qui reliaient la Vallée Centrale à la côte. On y a même retrouvé des objets en or, des sculptures et de belles poteries qui sont exposées au Musée National du Costa Rica à San José.
Le site archéologique en lui-même s'étend sur moins de 20 hectares et en le visitant les touristes découvriront les vestiges d'escaliers, d'aqueducs, de chaussées, de réservoirs d'eau, des monolithes, des pétroglyphes, des tombes et des sculptures.
Dans le parc, des chemins de randonnées vous permettront d'observer la faune et la flore de ce site protégé où vivent de petits mammifères comme les tatous, les lapins, les coyotes, les paresseux, les écureuils, les coatis et plusieurs espèces de reptiles et d'oiseaux.

Parc National Los Quetzales A 43 kilomètres au Sud de Cartago on arrivera à l'entrée du Parc National Los Quetzales avec ses montagnes recouvertes par la végétation tropicale, ses lacs, ses rivières et sa faune très variée dont le fameux quetzal, le colibri ou le merle fauve connu sous le nom de Yigüirro et qui est l'oiseau national du Costa Rica.
En raison des différentes altitudes (de 1260 à 3190 mètres) on a comptabilisé dans ce parc trois types de forêts tropicales et quatorze écosystèmes différents, permettant ainsi le développement d'une faune et d'une flore très riche et très diversifiée sur un territoire couvrant seulement 5021 hecatres.
Le Parc National Los Quetzales compte 25 espèces animales endémiques et 116 espèces de mammifères dont des tapirs, des ratons laveurs, des tatous, des paresseux, des pécaris, des coyotes, des pumas, des renards, des singes ou des porcs épics.
La meilleure période pour visiter le parc c'est pendant la saison sèche qui va de décembre à avril. Le reste de l'année les précipitations sont très abondantes et peuvent rendre difficiles les excursions.



Comment aller à Cartago

Très proche de San José, on aura aucune difficulté à se rendre à Cartago depuis la capitale du pays, que ce soit avec une voiture de location (que vous pouvez réserver à l'aéroport ou au centre ville ou à l'aéroport de San José avec l'agence Sixt) ou en bus.

Des bus partent toutes les 10 minutes du Terminal Tracopa situé entre la Calle 5 et les Avenidas 18 et 20 de San José, le voyage durant 45 minutes pour réaliser les 22 kilomètres qui séparent les deux villes avec un billet de 840 Colons.
En voiture, on rejoindra l'Autoroute Florencio del Castillo qui passe à l'est de San José et qui relie directement Cartago.

On peut également se rendre en train de San José à Cartago depuis la gare ferroviaire Atlántico située près du Terminal de bus Tracopa. Le voyage en train dure entre 45 et 50 minutes et le ticket est de 550 Colons. Sachez cependant que les horaires sont plutôt réduits puisque seulement 4 trains partent le matin entre 06h35 et 08h05, tandis que 9 trains sont programmés l'après-midi entre 15h30 et 17h30.

Pour rejoindre Cartago depuis les autres autres villes du Costa Rica le plus simple est de se rendre directement à San José puis de prendre un bus depuis la capitale. De nombreux bus partent en effet tous les jours de San José entre 05h00 et 22h00 à destination de Cartago, ce qui vous évitera de faire plussieurs changements de véhicules.

Circuler à Cartago

Transport public San JoséLe centre historique de Cartago est assez petit pour être parcouru à pied puisque la plupart des attractions de la ville se trouvent autour des trois avenues parallèles (Avenida 1, Avenida Central et Avenida 2) entre l'église de María Auxiliadora et la Basilique Nuestra Señora de los Angeles, la distance entre les deux édifices n'étant que de 1,5 kilomètres.

Cartago dispose cependant d'un système de bus urbain et suburbain permettant de rejoindre les sites les plus éloignés de la ville et les communes environnantes.
Comme à San José et la plupart des villes du Costa Rica, le transport public est assuré par des entreprises privées qi fixent le prix du billet de bus en fonction de la distance de la ligne. A l'intérieur de la ville et de l'agglomération le tarif du bus varie donc de 150 à 300 Colons.

A Cartago comme dans le reste du Costa Rica, le prix de la course est règlementé par l'Etat qui à fixé à 615 Colons la prise en charge et 615 Colons par kilomètre parcouru.
Dans tous les cas il faut exiger que le chauffeur mette en marche le compteur avant de démarrer... à moins que vous ayez négocié au préalable un tarif qui vous semble correct pour le trajet prévu.
Les tarifs annoncés dépendent bien sûr de l'état du trafic, sont plus élevés de nuit et peuvent grimper très vite si vous êtes étranger.

Faites attention aux taxis pirates qui sont assez nombreux et qui ne possèdent pas de compteur. Si vous ne voulez pas prendre de risques vous pouvez toujours appeler des taxis ayant une centrale d'appel comme Taxis San Bosco (+506 2551-5151) ou Taxis El Carmen de Cartago (+506 2551-4646 ).


Partir de Cartago


Bus Cartago - San José

De nombreuses entreprises de transport ont leur propre arrêt de bus à Cartago, pratiquement tous situés le long des 5 avenues parallèles qui traversent le centre ville.
Vous trouverez sans problèmes des bus pour rejoindre San José puisque des départs sont programmés pratiquement toutes les 10 minutes de 05h00 à 22h00.

On peut rejoindre également San josé en prenant le train à la Gare ferroviaire de Cartago située à 300 mètres de la Plaza Mayor et juste à côté du Terminal de bus Lumaca. Le nombre de départs en train est cependant plus limité et la durée du voyage est identique.

Pour se rendre vers les localités voisines de Cartago et vers les différents Parcs Nationax de la région, vous pourrez également prendre des bus locaux qui font le trajet pour un tarif inférieur à 2 € pour les distances les plus longues.
Sachez cependant que dans certains cas les bus n'arrivent pas directement vers le site que l'on veut visiter comme c'est le cas pour le volcan Turrialba, et qu'il faudra dans ce cas prendre un taxi ou prévoir de marcher pour arriver jusqu'à l'entrée du parc.

Vous découvrirez ci-dessous les distances et les les tarifs indicatifs pour les principales destinations proches de Cartago décrites sur ce site. Quant aux autres villes du Costa Rica, la meilleure solution est de se rendre à San José pour prendre un autre bus jusqu'à la destination souhaitée, une solution beaucoup plus rapide que de jongler avec les bus partant de Cartago.


Exemples de tarifs de bus au départ de Cartago

  • Cartago - San José : 22 kilomètres - 840 Colons
  • Cartago - Volcan Irazú : 36 kilomètres - 1190 Colons
  • Cartago - La Pastora : 30 kilomètres - 1000 Colons (Volcan Turrialba)
  • Cartago - Paraíso : 7 kilomètres - 285 Colons (Ruines d'Ujarrás)
  • Cartago - Cachí : 17 kilomètres - 580 Colons
  • Cartago - Guatuso : 20 kilomètres - 790 Colons
  • Cartago - Orosí : 19 kilomètres - 485 Colons
  • Cartago - Turrialba : 40 kilomètres - 840 Colons
  • Turrialba - Guayabo : 16 kilomètres - 555 Colons
  • Cartago - Santa María de Dota : 44 kilomètres - 1305 Colons (Parc Los Quetzales)

(Tarifs en juin 2014 donnés à titre indicatif en dollar US ou en Colon, 1 € équivalant à 750 Colon)

Hôtels à Cartago

Hotel Rio PerlasSi Cartago compte un certain nombre d'hôtels, les centrales de réservation traditionnelle n'en présentent que très peu et vous devrez vous contenter de ceux présentés dans la liste ci-dessous si vous souhaitez réserver une chambre à l'avance, ce qui est conseillé au début du mois d'août lors des fêtes patronales et pendant les vacances scolaires (la première quinzaine de juillet, et du 20 décembre à début février).

Les hôtels proposés à Cartago sont situés le plus souvent à l'extérieur du centre urbain ou dans les communes voisines, certains étant proches de certains parcs nationaux et facilitant ainsi le séjour de ceux qui ont décidé d'y faire des randonnées.

L'autre solution est de loger à San José qui possède une offre importante d'hôtels et de faire l'aller/retour à Cartago en bus puisque des départs sont assurés toutes les 10 minutes.


Liste d'hôtels à Cartago et les environs

Annonces publicitaires

Plan de Cartago

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Costa Rica

* LAN Chile confond Miami et le Costa Rica
L’Institut Costaricien du Tourisme (ICT) a demandé des explications à LAN Airlines quant aux images utilisées dans une vidéo promotionnelle de la compagni [...]
* Attention à la dengue en Amérique Centrale
Une campagne d’information a été lancée au Costa Rica est dans les pays d’Amérique Centrale pour tenter de contrôler la dengue qui a déjà fait 30 mo [...]
* Le Costa Rica mise sur le tourisme médical
Avec sa nature exubérante, ses volcans et ses plages, sa population parfois nonchalante mais surtout très hospitalière, le Costa Rica c’est vraiment la &# [...]
* Les destinations à découvrir en 2013
La célèbre revue touristique américaine Travel + Leisure a publié une liste de destinations très variées à découvrir au cours de l’année 2013. Parmi les 1 [...]
* Air Canada rouge s'envole en juillet
Rouge comme la feuille d’érable qui illustre le drapeau du Canada, la compagnie low cost mise en place par Air Canada prendra les airs au mois de juillet [...]
* Iberia pourrait abandonner La Havane, Saint Domingue et le Costa Rica
La compagnie aérienne Iberia serait sur le point de suspendre ses lignes entre l’Espagne et La Havane (Cuba), Santo Domingo (République Dominicaine) et Sa [...]
* Tremblement de terre au Costa Rica
Un séisme d’une magnitude de 7,6 sur l'échelle de Richter a touché le Nord-est du Costa Rica à 08h42 heure locale (14h42 GMT). Une alerte au tsunami a été [...]
* Le Costa Rica, le pays le plus heureux du monde
Pour la deuxième année consécutive le Costa Rica a été désigné comme le pays le plus heureux de la planète en recevant le HPI (Happy Planet Index) le plus élevé [...]

Vidéo

Photos du Costa Rica

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser