Americas > Voyages > Cuzco-2

Cuzco : Visite de la ville



Cuzco vue généraleQue ce soit de jour ou de nuit, Cuzco est une ville pleine de charme. On peut profiter des journées pour se promener dans les rues, visiter les églises ou se rendre dans les villages de la Vallée Sacrée et découvrir les sites archéologiques des alentours.
La nuit, on appréciera l'ambiance des bars et des restaurants, des tavernes ou peñas typiques où très souvent viennent jouer de petits groupes péruviens.

Pour les touristes Cuzco c'est la "Rome de l'Amérique", mais pour les habitants de la ville c'est le "Centre du Monde" ou le "Nombril du Monde", la cité fondée par Manco Capac envoyé par son père Inti, le Soleil.
Selon une autre interprétation, le nom de la ville viendrait de "qusqu wanka" qui dans la langue Aymara voudrait dire "Rocher de la Chouette", faisant référence aux Frères Ayar et surtout Ayar Auca qui se posa à Cuzco en volant de ses propres ailes du Lac Titicaca jusqu'à cet endroit. Ce qui est sûr c'est que Cuzco était vraiment au centre de l'empire des Incas, le point de départ vers les quatre provinces du Tahuantinsuyo : le Chinchaysuyo (Chinchay Suyu) au nord, le Collasuyo (Qulla Suyu) au sud, l'Antisuyo (Anti Suyu) à l'est et le Contisuyo (Kunti Suyu) à l'ouest.

Que voir à Cuzco

Parcourir de Centre Historique de la Ville Impériale c'est emprunter les axes dessinés par les Incas, découvrant les magnifiques édifices coloniaux construits sur les murs incas indestructibles malgré les nombreux tremblements de terre.
Pour le touriste, Cuzco est la fusion enre deux styles architecturaux si différents, une symbiose entre deux mondes qui est à l'origine d'une ville unique au monde, un véritable joyau artistique.

C'est bien sûr à pied que l'on appréciera le mieux la visite de Cuzco même si des bus touristiques proposent des tours très intéressants de la ville, une solution très pratique pour ceux qui auraient du mal à supporter l'altitude.

On commencera la visite par la Plaza de Armas entourée de quelques uns des principaux édifices de la ville comme la Cathédrale et l'église de la Comagnie de Jésus, le coeur de la cité depuis de nombreux siècles.
Depuis la Plaza de Armas oun découvrira des églises et des couvents comme ceux de la Merced, Santa Catalina ou Santo Domingo, de belles demeures coloniales comme celles de l'Inca Garcilaso de la Vega, la Casa del Almirante ou la Casa de los Cuatro Bustos, on découvrira de magnifiques places et rues bordées d'arcades, des monuments datant de l'époque coloniale ou des Paqchas, ces fontaines datant de l'époque des Incas.


Principales attractions touristiques à Cuzco


Plaza de Armas

Plaza de Armas : Au temps des Incas, la Place d'Armes (Plaza de Armas) s'appelait Huacaypata ou Place du Guerrier. C'était un lieu cérémoniel où se déroulait chaque année l'Inti Raymi ou Fête du Soleil. Cette place était entourée des palais des empereurs Incas Pachacutec, Sinchi Roca, Viracocha, Tupac Yupanqui et Huayna Capac, ainsi que par l'Acllahuasi (le Temple des Vierges).
C'est sur cette place que Francisco Pizarro déclara qu'il prenait possession de Cuzco le 23 mars 1534, ordonnant la construction de palais sur les bases des anciens édifices incas, et divisant cette vaste étendu autrefois traversée par le ruisseau Saphy pour créer la Plaza del Regocijo et la Plazoleta de la Merced.
C'est aussi sur la Plaza de Armas que Tupac Amaru II fut exécuté le 18 mai 1781, ainsi que sa famille et ceux qui avaient osé le suivre dans sa rébellion contre le pouvoir espagnol.
Aujourd'hui cette place est toujours le coeur de la Ville Impériale avec sa Cathédrale et l'église de la Compagnie de Jésus, deux édifices majeurs de Cuzco. On y appréciera également ses arcades et ses galeries entourant la place, des galeries animées de jour comme de nuit grâce à la présence de nombreuses boutiques, de restaurants et de bars.


La Cathédrale de Cuzco

La Cathédrale de Cuzco : La construction de la Cathédrale commença en 1560 et dura jusque 1664. Cette Cathédrale Basilique dédiée à la Vierge de l'Assomption a la forme d'une croix latine et se compose de trois nefs correspondant aux trois entrées de la façade principale. A l'intérieur on y trouvera de beaux tableaux d'artistes de l'Ecole de Cuzco tels que Marcos Zapata, Rafael de Urbina et Melchor Huamán. La façade est décorée selon les styles baroque, rococo et churrigueresque.
L'origine de la Cathédrale remonte à 1538 quand les espagnols décidèrent de construire l'Eglise du Triomphe sur l'emplacement du Suntur Wasi, le palais de l'Inca Viracocha. Puis on chargea Juan Miguel de Veramendi en 1560 et Juan Correa en 1562 d'édifier un temple encore plus majestueux en utilisant les blocs de granite rouge venant de la citadelle de Sacsayhuamán. Puis la Cathédrale allait être complétée au 18ème siècle avec la construction du Temple de la Sainte Famille entre 1723 et 1735, une église bâtie en andésite comme la plupart des édifices coloniaux de Cuzco.


L'église de la Compagnie de Jésus

L'église de la Compagnie de Jésus : L'église de la Compagnie de Jésus offre aux touristes une façade richement décorée et éblouissante, l'expression la plus réussie du syle Baroque Cuzquénien. Construite sur les ruines de l'ancien Palais Amarucancha de Huayna Capac par Francisco de Borja en 1566, elle fut reconstruite après le tremblement de terre de 1650 par l'architecte Juan Bautista Gilles en 1671.
L'église possède une nef centrale avec 6 chapelles latérales, des chapelles souterraines entourées de labyrinthes et de passages secrets dans lesquels furent enterrés quelques uns des personnages les plus notables de la Conquête de de la colonisation espagnole. A l'intérieur on pourra y voir de beaux tableaux de l'école de Cuzco et de belles sculptures en bois.


Eglise de La Merced

Eglise de La Merced : Située à deux cuadras (pâté de maison) de la Plaza de Armas, La Merced doit sa renommée au cloître principal de l'ensemble religieux composé d'une église, la troisième bâtie au Pérou, et de son couvent. A l'intérieur de l'église de la Merced on pourra admiré de très beaux rétables dorés, un pupitre de style plateresque, un choeur qui est un véritable chef d'oeuvre de l'ébénisterie, et plusieurs tableaux de l'école Cuzquénienne. Mais son plus grand trésor c'est cet ostensoir d'une valeur inestimable, une pièce d'orfèvrerie en or de 22 kilos et mesurant 1,3 mètre de hauteur. Sur cet ostensoir on pourra y voir 2 énormes perles et 615 plus petites, 1 581 diamants et de nombreuses autres pierres précieuses telles que des émeraudes, des rubis et des topazes.
C'est en 1536 que Fray Pedro Trujillo y Castañeda ordonna la construction de cette église sur la Plaza Espinar. Mais comme la plupart des édifices de la ville, l'église de La Merced fut détruite par le tremblement de terre en 1650 et fut reconstruite juste après. Au sous-sol se trouvent les tombes des conquistadors espagnols Diego de Almagro, Almagro El Mozo et Gonzalo Pizarro, et c'est en ces lieux que reposent vraisemblablement les membres de la famille de Tupac Amaru.


Palais Archiépiscopal

Palais Archiépiscopal : Le Palacio Arzobispal occupe ce qui était jadis le palais de l'Inca Sinchi Roca. Puis il fut habité par plusieurs personnalités comme l'évêque Fray Vicente de Valverde (le premier évêque du Pérou) et le Marquis de Rocafuerte. C'est un magnifique édifice colonial qui se distingue par sa porte d'entrée admirablement sculptée et ses magnifiques balcons en bois.
Le palais abrite maintenant le Musée d´Art Religieux. Dans les salles de ce musée on verra des oeuvres de grande qualité comme le "Christ Crucifié" de Alonso el Cano, la série du Zodiaque réalisée par Diego Quispe Tito, des habits religieux brodés de fils d'or et d'argent, et un petit orgue qui fut vraisemblablement le premier instrument de ce genre à être installé au Pérou et qui était destiné à la première cathédrale de Cuzco élevée dans la première moitié du 16ème siècle.
En visitant le Palais on appréciera le Patio typique des demeures andalouses entouré de galeries à arcades, la Chapelle avec son grand rétable en bois de cèdre doré à la feuille d'or de 22 carats, et le Salon Doré richement décoré de peintures, de meubles d'époque et d'un magnifique plafond en bois de cèdre. Les murs du Palais Archiépiscopal conservent l'architecture Inca, et à l'extérieur se trouve la fameuse Pierre aux Douze Angles, dans la rue Hatun Rumíyoc.


Hatun Rumiyoc - La Pierre aux 12 angles

Hatun Rumiyoc - La Pierre aux 12 angles : Du palais de l'empereur Inca Sinchi Roca, il ne reste que le mur dans la rue Hatunrumiyoc qui se dresse comme une muraille de pierres polygonales ajustées à la perfection. Ce mur fait partie du Palais Archiépiscopal qui a été construit peu après la conquête espagnole.
Hatunrumiyoc est connu par la présence de la fameuse Pierre aux douze angles, un travail admirable qui démontre comment les Incas ajustaient leurs pierres sans ciment et sans laisser le moindre espace entre elles.
C'est en empruntant la rue Hatun Rumiyoc que l'on se dirigera vers un des quartiers les plus populaires de Cuzco, le célèbre Quartier San Blas.


Le Quartier San Blas

Le Quartier San Blas : C'est un des quartiers les plus pittoresques de Cuzco. Ses rues sont étroites et pentues, zigzagant entre de vieilles maisons coloniales édifiées sur des murs Incas. On l'appelle aussi le Quartier des Artisans car il abrite les ateliers et les boutiques d'artistes populaire renommés. On y découvrira une très jolie petite place et l'église San Blas construite en 1563 est une des plus anciennes de Cuzco. A l'intérieur de cette église on pourra admirer le beu pupitre en bois taillé que certains considèrent comme le summum de l'art colonial à Cuzco, une oeuvre réalisée par l'artiste péruvien Diego Quispe Tito né à Cuzco en 1611.
Le quartier se trouve à 4 pâtés de maison de la Place d'Armes, sur l'emplacement de l'ancien quartier Inca de T'oqokachi. C'est depuis la Plaza San Blas que vous aurez une des plus belles vues panoramiques sur la ville de Cuzco.


Musée d'Art Précolombien

Musée d'Art Précolombien : Ce musée est unique en son genre à plusieurs titres puisqu'il est le seul au Pérou à mettre en valeur l'art des différentes cultures qui ont peuplé le pays, et parce qu'il occupe une ancien palais de justice Inca qui fut acquis par le conquistador Alonso Díaz en 1580, transformant l'édifice en une très belle demeure coloniale sur la Plaza Nazarenas, située derrière la Cathédrale dans le quartier San Blas.
Dans ce musée on découvrira plusieurs collections couvrant les périodes de 1250 avant J.C. jusqu'à l'arrivée des espagnols en 1532. On y découvrira 10 galeries : Primitive, Nazca, Mochica, Huari, Chancay et Chimu, Inca, Sculptures en bois, Bijoux et Pierres, Argent, Or et Médailles. Les 450 oeuvres d'art exposées proviennent de la réserve de 45 000 objets archéologiques appartenant au Musée Archeologique Larco de Lima.


Place du Regocijo

Place du Regocijo : C'est sur cette place que se trouve la Municipalité de Cuzco et le Musée d'Art Contemporain. C'était un lieu où se déroulaient de nombreuses festivités, d'où son nom (réjouissance en français).
Cette place faisait partie à l'époque des Incas de l'immense Huacaypata de la cité impériale, et les quechuas l'appelaient "Cusipata", ce qui veut dire dans leur langue "La cour de la joie". Pendant la période coloniale on y organisait des corridas et tout genre de fêtes. La Plaza del Regocijo accueillait même le marché, laissant la Plaza de Armas libre pour des cérémonies plus solennelles.
Comme la Plaza de Armas, la place du Regocijo est bordée de galeries où l'on trouvera de nombreuses boutiques, faisant de ce lieu un endroit très fréquenté et très animé.


L'Hôtel de Ville de Cuzco

L'Hôtel de Ville de Cuzco : L'édifice de l'Hôtel de Ville occupe tout un côté de la Plaza del Regocijo. C'était l'ancien Cabildo de Cuzco construit en 1550, agrandi à partir de 1572 par le Vice-Roi du Pérou Francisco de Toledo, puis il abrita la Préfecture lors de la République.
Sa large façade présente des arcades sur deux étages et cette galerie était le lieu idéal pour assister aux fêtes qui se déroulaient sur la place. A l'intérieur du bâtiment, les nombreuses pièces donnent sur un grand patio intérieur au milieu duquel se trouve une belle fontaine.
Aujourd'hui, l'édifice abrite non seulement les services de la Mairie de Cuzco mais aussi le Musée d'Art Contemporain où sont exposées des oeuvres d'artistes locaux et internationaux.


La Maison des Vierges du Soleil

La Maison des Vierges du Soleil : C'est un des édifices les plus importants de l'histoire Cuzco, se trouvant dans la Rue Loreto, un édifice sur lequel fut construit le Couvent Santa Catalina. On l'appelait aussi Maison des Femmes choisies (Acclawasi ou Ajila Wasi), une sorte de couvent Inca qui abritaient les femmes les plus belles, choisies par l'Empereur. Elles vivaient là pour se consacrer au culte du Soleil, préparant les cérémonies et tissant les vêtements de l'Inca. Aucun homme ne pouvait les voir. Seule la Coya, l'épouse de l'empereur, leur rendait visite.
Puis à l'époque coloniale c'est un couvent catholique qui remplaça le couvent inca, avec la construction du Monastère de Santa Catalina entre 1601 et 1643. Mais en 1650 un terrible tremblement de terre le détruisit entièrement et c'est en 1669 que l'église et le couvent Santa Catalina furent achevés entièrement.
Si les murs du complexe religieux son assez austères, les oeuvres qu'il contient sont admirables avec une série de tableaux sur la vie de Sainte Catherine de Sienne réalisés par le peintre métis Juan Espinosa de los Monteros, un pupitre en cèdre sculpté, des rétables dorés à la feuille d'or, des peintures de Santa Rosa de Lima dont celle où elle apparait aux côtés de la Vierge du Rosaire et des saints dominicains, une oeuvre de Lorenzo Sánchez de Medina.


KoricanchaKoricancha : C'est le fameux temple du Soleil des Incas, situé sur la place Santo Domingo. La Koricancha, Qoricancha ou même Coricancha, selon les orthographes, était le temple plus important de l'Empire. On ne pouvait y pénétrer qu'à jeun, pieds nus et avec une charge sur le dos comme preuve d'humilité. Les murs étaient ornés d'or pur. Une statue en or représentait le Soleil. Dans le célèbre jardin intérieur du temple se trouvaient des épis de maïs et des fruits en or. Sur l'autel une planche en or reflétait le soleil au lever du jour. Si le Temple était consacré au Dieu Soleil, on y vénérait également la Lune et Venus. Pour se rendre compte de l'importance de la Qorikancha il faut savoir que tous les chemins du Tahuantinsuyu convergeaient vers le Temple du Soleil qui était ainsi le point central de l'Empire des Quatre Provinces.
Aujourd'hui se dresse le couvent Santo Domingo sur les murs du Temple du Soleil. La première église fut détruite pendant le tremblement de terre de 1650. Comme pour le reste des constructions coloniales, tout fut détruit excepté les solides murs Incas.
L'église actuelle possède trois nefs et a la forme d'une croix grecque. La façade est de style baroque et churrigueresque. Dans les cloîtres de Santo Domingo on peut voir des tableaux de José Espinoza, Diego Quispe Tito, Lázaro Pardo del Lago, Pedro Santangel et Marcos Zapata.


La Maison de Garcilaso de la Vega

La Maison de Garcilaso de la Vega : Construite sur un mur Inca, c'est un bel exemple de l'architecture coloniale du 16ème siècle. Un grand portail donne accès à la demeure construite autour d'une cour intérieure très vaste, entourée de galeries sur deux étages. Un escalier imposant conduit à l'étage supérieur.
Elle abrite aujourd'hui le Musée Historique Régional, qui propose des pièces précolombiennes et des peintures de l'Ecole de Cuzco. Mais cette demeure est surtout connue pour avoir appartenue au premier chroniqueur du Pérou, le métis Inca Garcilaso de la Vega. Né le 12 avril 1539 à Cuzco, Garcilaso de la Vega était le fils d'un capitaine espagnol, Sebastián Garcilaso de la Vega y Vargas, et de la princesse Inca Isabel Chimpu Ocllo. Il est l'auteur des Commentaires Royaux (Comentarios Reales), livre qui traite de l'histoire de ses ancètres avec une vision moins européenne que les ouvrages publiés à cette époque. Garcilaso a habité cette maison jusqu'en 1560, année où il partit définitivement du Pérou pour s'installer en Espagne.


Casa del Almirante

Casa del Almirante : Cette maison du 17ème siècle est une des demeures coloniales qui a le mieux conservé son aspect original. Véritable oeuvre d'art de l'architecture civile coloniale, cette villa appartenait à l'Amiral Francisco Aldrete Maldonado qui l'occupa jusqu'à sa mort en 1643. Puis l'édifice servit de siège à l'Archevêché avant d'être le palais du dernier vice-roi du Pérou. La Casa del Almirante devint ensuite la Maison du Gouvernemant du maréchal Santa Cruz sous la confédération Boliviano-préuvienne et au 20ème siècle elle fut achetée par l'Université National San Antonio Abad.
Aujourd'hui, la Cassa del Almirante est le siège du Musée Inca qui expose une importante collection de pièces archéologiques et des momies. Comme les autres maisons de cette époque elle a conservé ses murs incas. On appréciera son portail renaissance avec ses colonnes corynthiennes et sa décoration plateresque. Au-dessus de la porte on notera les blasons sculptés dans la pierre représentant les armoiries de la famille Alderete Maldonado.


Casa de los Cuatro Bustos

Casa de los Cuatro Bustos : Au numéro 400 de la Calle San Agustín on admirera cette très belle demeure coloniale qui aurait appartenu aux frères Pizarro, les conquistadors du Pérou, avant de passer entre les mains de la famille des marquis Salas Valdez. Cet édifice doit son nom aux quatre bustes sculptés au dessus de son portail, des bustes représentant le conquistador Juan de Salas et son épouse Usenda de Bazán, leur fils Fernando de Salas Valdés Bazán et son épouse Leonor de Tordoya y Palomino.
De style plateresque, la maison est un témoignagne du luxe que souhaitait afficher les familles les plus riches de Cuzco pour ne pas être en reste avec les familles de la métropole. Aujourd'hui, la Casa de los Cuatro Bustos abrite un hôtel de Cuzco proche de la Qorikancha, l'hôtel Libertador Palacio del Inka, un magnifique hôtel 5 étoiles qui vous permettra d'imaginer ce qu'était la vie au 17ème siècle dans ce petit palais.


Monument à Pachacutec

Monument à Pachacutec : Situé sur l'Ovalo de Pachacutec, à moins de 50 mètres au nord-ouest du Terminal de bus, le Monument à Pachacutec a été construit en 1992. Sur une tour cylindrique de 22,40 mètres de hauteur se dresse la statue en bronze du neuvième empereur Inca, Pachacutec, haute de 11,50 mètres et d'un poids de 18 tonnes. La tour a été bâtie avec 1402 pierres polygonales de différentes tailles pour respecter la structure des constructions incas et la construction a duré 14 mois, employant 20 personnes.
Dans cette tour comprenant 9 niveaux, 6 salles et une terrasse panoramique, les visiteurs obtiendront des informations sur les mythes, les légendes, l'ethnographie et la cosmographie des civilisations andines. Le monument se présente comme un musée avec une abondante iconographie répartie sur plusieurs étages, et il sert aussi de mirador pour admirer la ville de Cuzco à travers les fenêtres trapezoïdales de la tour ou depuis la terrasse.


Ticket Touristique

Le "Boleto Turístico" est un genre de pass qui permet au touriste d'entrer dans 16 sites touristiques de la ville de Cuzco et de la Vallée Sacrée sans avoir à faire la queue à la caisse pour visiter ces lieux.
Ce Ticket Touristique a été mis en place par le COSITUC (Comité de Servicios Integrados Turístico Culturales de Cusco) dans le but de récupérer des fonds pour restaurer et sauvegarder ces lieux touristiques.

Le Ticket Touristique peut être acheté au COSITUC situé dans les Galeries Touristiques de la Avenida El Sol Nº103, dans les bureaux de l'OFEC de la Calle Garcilaso, ou à l'entrée de tous les sites archéologiques inclus dans le Boleto Turístico.

Le Boleto Turístico est personnel et le touriste devra le présenter à chaque entrée accompagné d'une pièce d'identité. A chacune des visites le ticket est poinçonné sur la photo représentant le site dans lequel on souhaite entrer.


Sites inclus dans le Boleto Turístico
  • Museo de Arte y Monasterio de Santa Catalina
  • Museo Municipal de Arte Contemporaneo (Cabildo)
  • Museo Historico Regional (Casa de Garcilaso de la Vega)
  • Museo de Sitio del Qoricancha (Temple du Soleil)
  • Museo de Arte Popular (Avenida El Sol 103)
  • Centro Qosqo de Arte Nativo (Danses Folkloriques - Avenida El Sol 604)
  • Monument de Pachacutec (Musée sur les 6 étages de la tour)
  • Citadelle de Sacsayhuaman
  • Site archéologique de de Qenqo
  • Citadelle de Puca Pucara
  • Site archéologique de Tambomachay
  • Site archéologique de Tipon
  • Site archéologique de Pikillacta
  • Site archéologique de Pisac
  • Site archéologique de Ollantaytambo
  • Site archéologique de Chinchero

Boteto Turistico

Le Prix du Boleto Turístico est de 130 Soles pour les touristes étrangers et de 70 Soles pour les étudiants détenteurs de la carte de l'ISIC. Le billet est valabe 10 jours à partir de sa date d'émission.


Autres informations utiles

Annonces publicitaires

Plan de Cuzco

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Pérou

* Le Machu Picchu en danger

Des files interminables pour monter jusqu’au site archéologique le plus célèbre du Pérou, une heure de queue pour en redescendre, victime de son succès [...]
* Réouverture en juillet de la ligne ferroviaire Tacna-Arica

La ligne de chemin de fer Ferrocarril Tacna-Arica (FCTA) entre le Pérou et le Chili va reprendre son service au mois de juillet 2015. Cette ligne avait été f [...]
* Vol La Paz ? Arequipa avec Amaszonas

La compagnie aérienne Amaszonas a ouvert une nouvelle ligne entre La Paz en Bolivie et Arequipa, au Sud du Pérou, depuis le 23 octobre 2013. Cette nouvelle l [...]
* Un nouvel aéroport au Pérou

La construction d’un nouvel aéroport a commencé près de la ville d’Abancay, au Pérou, et sa mise en service est prévue pour le mois de juillet 20 [...]
* Salkantay, une alternative au Chemin de l'Inca

Le Chemin de l’Inca a toujours été le chemin de randonnée préféré des randonneurs qui souhaitent rejoindre à pied le plus beau joyau du Pérou : le Mach [...]
* Vol au Chili pour 290 euros avec TAM et LAN

Ce bon plan va surtout intéresser ceux qui souhaitent découvrir le Chili et le Pérou en s’offrant un billet d’avion à prix low cost vers l’ [...]
* Billet d'avion pour le Pérou à 250 ?

Le Pérou moins cher que de nombreuses destinations en Europe, ça ne vous tente pas ? Un billet d’avion aller/retour pour Lima à seulement 247 ?, on peu [...]
* Le Pérou se mobilise contre l'alerte lancée par les USA

L’ambassade des États-Unis à Lima a émis le 14 février 2013 un communiqué mettant en garde les touristes américains qui se rendraient à Cuzco. Selon l& [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Pérou

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser