Americas > Voyages > Villes > Huaraz

Huaraz et le Callejón de Huaylas



HuarazFondée le 20 janvier 1574 par Alonso de Santoyo sous le nom de San Sebastián de Huaraz, cette ville de 124 000 habitants est située à 3 050 mètres d'altitude au coeur du Callejón de Huaylas.
Au nord de Lima et en plein coeur de la Cordillère Blanche, Huaraz est un lieu mythique pour tous les randonneurs et les amateurs de trekking au Pérou. C'est en effet à partir de cette ville que s'organisent les différents treks vers le Callejón de Huaylas, dans le département de Ancash, un endroit magnifique où l'on apprécie vraiment la beauté du paysage andin.
Le Callejón de Huaylas est une véritable curiosité de la nature. C'est une superbe vallée entre la Cordillère Blanche et la Cordillère Noire où coule le Río Santa qui irrigue les champs des villages pitoresques comme Recuay, Carhuaz, Caraz et Yungay, ce dernier reconstruit après avoir été totalement détruit lors d'un tremblement de terre.
Les alpinistes, ou plutôt les andinistes, y viennent du monde entier pour tenter l'escalade des 35 sommets de plus de 6 000 mètres du Callejón de Huaylas. C'est là que se trouve le Huascaran, le point culminant du Pérou à 6 768 mètres.

Que voir à Huaraz et ses alentours

Si certains secteurs de Huaraz sont agréables, comme c'est le cas de la Plaza Mayor, la ville en elle-même ne présente pas un très grand intérêt touristique. Mais c'est malgré tout une ville très agréable à vivre et qui servira de camp de base pour faire de nombreuses randonnées dans la région.

On fera donc des randonnées dans le Callejón de Huaylas à partir de Huaraz, capitale du département. Recuay est le premier village de la vallée. Il conserve un style colonial et on le connait pour ses eaux thermales. Carhuaz (qui vient du mot quecha qui veut dire jaune) fut nommé ainsi en raison des fleurs jaunes qui couvrent les monts environants. Il possède également de jolies demeures de style colonial.

Yungay possède une grande statue du Christ les bras ouverts, en hommage aux victimes du tremblement de terre de 1970. On peut y observer les vestiges de la catastrophe quand une coulée de boue submergea la commune, au pied du majestueux Huascaran.

On ne manquera pas non plus de se rendre à Llanganuco où de petits lacs situés à 4 000 m d'altitude vous émerveilleront avec le bleu profond de leurs eaux.

Le Parc National du Huascaran s'étend sur plus de 340 000 hectares. Il est classé comme Patrimoine Culturel de l'Humanité et c'est une immense réserve où l'on observera une faune et une flores uniques au monde. Au cours de vos randonnées, vous aurez sans doute la chance d'apercevoir des cerfs, des pumas, des ours, des vigognes, des renards, des canards et autres centaines d'oiseaux.


Principales attractions touristiques à Huaraz et le Callejón de Huaylas


Huaraz

Huaraz : La Plaza Mayor est sans doute le lieu le plus agréable de Huaraz qui a pratiquement été entièrement reconstruite après le tremblement de terre de 1970. Cette large place ornée d'une belle fontaine centrale et de parterres de verdure, est entourée par la cathédrale, le Sanctuaire de San Sebastian, La Cour Supérieure de Justice, la Mairie et différents édifices bordés d'arcades.
La Plazuela de Belén, bordée par l'église du même nom, et le Parc de la Amistad Internacional sont les deux autres points de rencontre de la jeunesse de Huaraz et des touristes qui peuvent y apercevoir les cimes du Huascaran et des autres montagnes qu'ils envisagent de découvrir.
Mais avant de se promener sur le la Mayor de Huaraz on pourra toujours visiter le Musée Archéologique de Ancash qui expose de belles pièces provenant des cultures Recuay, Chavin, Huaraz, Mochica, Huari et Chimu. Situé à l'ouest de la Plaza Mayor, il possède un très beau parc agrémenté de monolithes précolombiens.
A 700 mètres à l'est de la Plaza Mayor on découvrira le Sanctuaire du Seigneur de la Solitude qui a été entièrement reconstruit en 1970 mais qui conserve la représentation originale du Patron de la ville. Depuis la Plaza de la Soledad on pourra rejoindre le Jirón José Olaya au nord-est, une des rares rues de Huaraz qui n'a pas été détruite durant le tremblement de terre et qui a pu ainsi conservé son aspect original. Tous les dimanches un festival gastronomique y est organisé, ce qui vous permettra de découvrir les spécialités locales.
Le soir, c'est dans la Manzana Unica située au nord de la Plaza de Armas que les touristes vont se divertir. Autour du Parque Ginebra et du Parque del Periodista on y trouvera de nombreux restaurants et bars où se retrouvent les randonneurs venus du monde entier.
Juste à côté de la Manzana Unica, entre les rues Julian de Morales, Simon Bolivar et la Avenida Agustin Gamarra, le quartier dit du Barranquito attire également beaucoup de jeunes et de touristes qui vont se divertir dans les discothèques comme El Tambo ou le Makondos.
Dans le quartier de Belén, le long de la Avenida Luzuriaga et du Jiron San Martin, on trouvera également de nombreux restaurants et bars très appréciés pour leur style andin.

A 7 kilomètres au nord de Huaraz, on pourra se détendre dans les Bains Thermaux de Monterrey situé à 2 703 mètres d'altitude et où se trouvent une grande piscine et des bassins individuels alimentés par des eaux thermales à une température de 49°C, reconnues pour leurs propriétés thérapeutiques pour soigner les rhumatismes ou les maladies nerveuses.


Recuay

Recuay : A 26 kilomètres au sud de Huaraz le village de Recuay, situé à 3 422 mètres d'altitude sur la rive droite du rio Santa, est considéré comme la porte d'entrée du Callejón de Huaylas. Il se trouve au centre de la région occupée entre 200 et 600 par la culture Recuay dont les sites les plus importants sont ceux de Huilcahuaín situé à 7 kilomètres au nord-est de Huaraz, Copa près de Carhuaz et au pied de la Cordillère Blanche, et Pashash près de la ville de Cabana.
Si les poteries et les céramiques de la civilisation Recuay ne manqueront pas de vous étonner, le village de Recuay a lui aussi son charme car son architecture est de type colonial malgré sa fondation récente en 1950, et se trouve entouré de magnifiques paysages que l'on pourra découvrir depuis son mirador.
Recuay est réputé également pour ses eaux thermales (Conococha, Uchuschaca, Pachacoto, Pumapampa, Burgos et Utuco), ses lagunes de Querococha et Conococha, son impressionnante forêt de Puyas Raimondii sur le chemin de Carpa, et la Grotte San Francisco avec ses magnifiques stalactites.


Carhuaz

Carhuaz : Toujours le long du rio Santa, mais à 34 kilomètres au nord de Huaraz, la petite bourgade de Carhuaz offre un climat agréable aux visiteurs grâce à son altitude modérée, à 2 688 mètres.
La ville doit son nom au mot quechua "carhuash" qui signifie "jaune", c'est à dire la couleur des genêts qui couvrent les collines environnantes. Depuis la Plaza Mayor on distinguera les cimes du Hualcan, une montagne de la Cordillère Blanche culminant à 6 122 mètres. Sur cette même place on découvrira la belle église du Sanctuaire de Notre Dame de la Miséricorde, fêtée chaque année le 24 septembre.

Carhuaz sera le point de départ de nombreuses randonnées à travers la montagne, découvrant des paysages magnifiques. Parmi les sites les plus remarquables de la région on citera :

  • Le Supe Jkalka (la Pierre du Diable) nommé ainsi car on peut y voir la figure du diable gravée sur un rocher situé à 10 minutes au sud de la Plaza Mayor de Carhuaz.
  • La Plage de Bruja Armanan située à 1 kilomètre au nord de la Plaza Mayor de Carhuaz, un lieu où selon les légendes se baignaient les sorcières.
  • La Punta olímpica à 4 890 mètres d'altitude, sur la route de Carhuaz à Chacas, où vous mettrez les pieds sur les neiges éternelles et admirerez de belles lagunes aux eaux cristallines.
  • La Laguna de Auquiscocha et ses belles cascades sur la partie nord du Hualcan.
  • La Quebrada de Ulta offrant une vue spectaculaire sur le Hualcan et le Huascaran.
  • Les Lagunes de Huallcacocha et Chequiacocha sur la partie sud de la Quebrada Ulta, à 4 850 mètres d'altitude.
  • Les lagunes de Rajupaquina, 513, Cochca et Yanahuanca sur les flancs du Hualcan.
A 10 kilomètres au sud-est de Carhuaz on pourra se rendre aux bains thermaux de Chancos en prenant une petite route vers l'est en arrivant dans la commune de Marcara, juste avant l'aéroport de Huaraz.
Ces thermes disposent de deux piscines alimentées par des eaux thermales à une température variant de 68 à 72°C et dont les vertus médicinales sont reconnues.
Les usagers ont l'habitude d'y emmener des branches d'eucalyptus car la chaleur dégagées par les eaux permet la diffusion d'une vapeur aux senteurs de menthol qui qui dégagent les voies respiratoires.
Pour les randonneurs, les bains thermaux de Chancos leur permettront de se détendre et d'éliminer les crampes après des marches de plusieurs heures dans la montagne.


Yungay

Yungay : A 22 kilomètres au nord de Carhuaz et à 55 kilomètres de Huaraz, on arrive dans la commune de Yungay située à 2 458 mètres d'altitude et offrant une vue spectaculaire sur le Huascaran.
L'histoire de Yungay remonte à la période précolombienne les lieux furent conquis par les Incas avant que les espagnols n'y fondent leur cité le 4 août 1540 en y construisant le Couvent de Santo Domingo de Yungay. Mais le 6 janvier 1730 un tremblement de terre fit disparaître le village.
Un siècle plus tard, le site entra à nouveau dans l'histoire avec la Bataille de Yungay du 20 janvier 1839 entre la confédération Péruano-Bolivienne contre les armées du Pérou du Nord alliées au Chili, ces derniers remportant la victoire et mettant fin à l'influence de Andrés de Santa Cruz en Bolivie.
Le 31 mai 1970 c'est un autre tremblement de terre qui allait encore faire parler de Yungay qui fut entièrement détruite par un séisme de 7,8 sur l'échelle de Richter. Des pans de neige congelée se sont décrochées du Huascaran, tombant à la verticale dans des lagunes et entrainant des torrents de boues qui se sont déversées à près de 200 km/h sur la vallée, effaçant de la carte Yungay et ensevelissant plus de 50 000 personnes dans le pays dont 20 000 dans la province de Yungay. Seules 300 personnes de Yungay survécurent à ce terrible tremblement de terre et les visiteurs pourront voir le cimetière de l'ancienne ville de Santo Domingo de Yungay sur une colline où se dresse le Christ Rédempteur. Il est difficile de rester indifférent en découvrant des nombreuses niches du cimetière, pensant à ces milliers de personnes surprises par les coulées de boues qui recouvrèrent en quelques secondes leurs maisons.
Un an plus tard, le Gouvernement péruvien commençait la construction de la Nouvelle Yungay en donnant des terrains aux 300 personnes qui avaient survécu au séisme, dans un secteur à l'abri des coulées du Huascaran.

Aujourd'hui Yungay sera le point de départ de belles randonnées vers le Parc National du Huascaran, découvrant non seulement le mont Huascaran facilement reconnaissable avec ses trois pics s'élevant à 6 7668 mètres, 6 555 m et 6 354 m, mais aussi les sommets des monts Huandoy, Pishqo, Shapraraju, Pirámide de Garcilaso, Yanapaccha ou Contrayerba.
Au milieu de ses paysages de montagnes on pourra voir de magnifiques lagunes comme celles Llanganuco, Morococha, Laguna 69, Tecllo ou Qanchiscocha.


La Lagune de Llanganuco

La Lagune de Llanganuco : La Lagune de Llanganuco est sans doute la plus connue et une des belles du Pérou. A 3 850 mètres d'altitude cette lagune se trouve dans un défilé montagneux appelé Quebrada de Llanganuco entre les monts Huascarán, Huandoy, Pishqo, Chacraraju, Yanapaccha et Chopicallqui. Il s'agit en fait de deux lagunes situées à 25 kilomètres au nord-est de Yungay, les lagunes Chinancocha et Orconcocha alimentées par la fonte des neiges des montagnes environnantes.
La lagune de Chinancocha, au pied du Huascaran, est appelée la "lagune femelle" et elle se caractérise par la couleur turquoise de ses eaux et les forêts de Polylepis (Queñuas) sur ses rives, des arbres particuliers avec leur écorce feuilletée de couleur rouge.
La lagune Orconcocha, plus petite et située à 3 860 mètres d'altitude, est appelée "lagune mâle" car elle pénètre la lagune de Chinancocha avec ses eaux de couleur bleu ciel.


Huascaran

Escalade du Huascaran : Mancos est un petit village situé à 6 kilomètres au sud de Yungay et c'est le camp de base des expéditions des andinistes qui souhaitent escalader le Huascaran. Dans ce paisible village situé à 2 575 mètres d'altitude au coeur du Callejón de Huaylas, on se prépare avec sérieux pour partir vers les villages de Tumpa et de Musho qui se trouvent sur la route vers le plus haut sommet de la Cordillère Blanche et du Pérou.
Avec son climat agréable et sa population accueillante, Mancos s'est rapidement transformé en "Terre d'Aventure" pour les passionnés d'andinisme et de trekking, mais aussi pour ceux qui veulent pratiquer le VTT, le kayak, l'escalade ou tout simplement faire de belles randonnées écotouristiques dans la Cordillère Blanche.

En général les expéditions vers les cimes du Huascaran (réalisées avec des guides expérimentés), partent de Musho (3 120 mètres d'altitude) que l'on rejoint au bout de 1h30 en voiture depuis Yungay. De là, 4 heures de marche séparent les andinistes vers le premier camp de base situé au début du glacier, à 4 300 mètres d'altitude.
En fonction de l'état physique des membres de l'expédition, l'escalade du Huascaran se fera en 4 ou 5 jours, menant les expéditionnaires du Camp de Base au Camp 1 situé à 5 200 m en passant par le Camp de Base Avancé à 4 800 m, parcourant le trajet en 6 heures. Le lendemain l'escalade se poursuit entre le Camp1 et le Camp 2 situé à près de 6 000 mètres d'altitude, un parcours délicat de 6 à 7 heures à cause de la présence de séracs, de crevasses et de pentes raides. La troisième étape est le grand jour puisque l'on partira du Camp 2 pour rejoindre la "Garganta", une vaste étendue neigeuse entre les deux grands sommets de la montagne, puis l'ascension vers la cime la plus élevée du Huascaran à 6 768 mètres d'altitude, sommet que l'on atteindra au bout de 8 heures d'efforts.
Après avoir admirer le paysage depuis le toit du Pérou, on rejoindra ensuite le Camp 2 au bout de 4 heures de descente. La dernière étape sera consacrée à la descente entre le Camp 2 et le Camp de base, trajet qui se fait généralement en 5 heures. De là deux options se présentent : se reposer au Camp de Base ou partir directemant vers Musho pour rejoindre Yungay ou Huaraz en véhicule.


Caraz

Caraz : Ville située à 2 256 mètres d'altitude et à 19 kilomètres au nord de Yungay, Caraz est un lieu très apprécié des touristes qui profitent de son climat agréable et de sa très belle Plaza de Armas avant de partir en randonnée vers la magnifique Laguna de Parón au pied du mont Pirámide Garcilazo, vers le Cañón del Pato entre les Cordillères Blanche et Noire, ou les vestiges archéologiques de Tumshukayko. Mais Caraz est surtout connue des ammateurs de trekking pour être le point de départ du Trek Santa Cruz, le plus réputé de la Cordillère Blanche.
Inaugurée en 1898, la Plaza de Armas de Caraz est un lieu de rencontre agréable bordée par l'imposante Cathédrale de Pierre San Idelfonso dont la construction commença en 1877, et une vieille demeure sur la façade de laquelle on découvrira une plaque rappelant que c'est à cet endroit que logea Simon Bolivar le 1er décembre 1823 et en fit son quartier général pour poursuivre sa lutte pour l'indépendance.
A quatre cuadras au nord de la Plaza de Armas l'église de Chiquinquira est également réputée pour son tableau montrant une Vierge à l'Enfant accompagnée de Saint André et Saint Antoine, un tableau rapporté par les forces indépendantistes du village de Chiquinquira, au Venezuela.
Caraz est connue aussi sous le nom de "Caraz Dulzura" en raison de ses délicieux desserts préparés à base de lait comme le Manjar Blanco ou le Cuarteado.
A 1 kilomètre au nord de Caraz, les passionnés de vieilles pierres se rendront sur le site archéologique de Tumshukayko qui aurait été occupé en 2 000 avant J.C.


Laguna de Parón

Laguna de Parón : A 32 kilomètres à l'est de Caraz on découvrira la plus grande réserve d'eau douce du Callejón de Huaylas, la Lagune de Parón se trouvant au pied du mont Pirámide Garcilazo qui culmine à 5 885 mètres d'altitue, appelé ainsi en raison de sa forme de pyramide presque parfaite. D'une profondeur de 76 mètres et couvrant une superficie de 185 hectares, on estime que cette lagune contient 55 millions de mètres cubes d'eau.
En 2008, les autorités de la Communauté Cruz de Mayo ont pénétré dans les ininstallations de l'entreprise hydro-électrique américaine Duke Energy pour protester contre la baisse des eaux du lac qui affectait l'irrigation de leurs terres agricoles, ainsi que la qualité de l'eau potable de Caraz. Leur action a permis de prendre en compte ces problèmes et le lac a désormais récupéré son niveau.


Canyon del Pato

Canyon del Pato : à 38 kilomètres au nord de Caraz on rejoindra la localité de Huallanca située à 1 400 mètres d'altitude sur la rive droite du rio Santa. C'est à partir de ce lieu qu'on fera une agréable randonnée le long du Canyon del Pato formé par le rio Santa qui sépare la Cordillère Blanche de la Cordillère Noire. Près de Huallanca on pourra voir de nombreuses chutes d'eau le long du rio Santa, lequel prenant sa naissance dans la Lagune Conococha pour se jeter dans l'Océan Pacifique à la hauteur de Santa, à 10 kilomètres au nord de Chimbote.
Le Canyon del Pato est la continuation du Callejón de Huaylas et s'étend sur près de 40 kilomètres au sud en rejoignant le district de Mato situé à 15 kilomètres au nord de Caraz. Entre des parois de 60 mètres de hauteur et sur une largeur de 12 mètres en moyenne, une route construite sur une ancienne voie ferrée parcourt le Canyon del Pato et fait le bonheur des cyclistes qui traverseront tout au long du trajet 46 tunnels, un trajet qu'il faudra cependant rréaliser en prenant ses précautions car cette route est considérée comme une des plus dangereuses au monde et a été baptisée "Cañon de la Monja Muerta" (Canyon de la Religieuse Morte).


Forêt de Puyas Raimondi

Forêt de Puyas Raimondi : A Huashta Cruz, un point situé à 27 kilomètres à l'ouest de Pueblo Libre en empruntant un chemin très sinueux, et à 37 kilomètres au sud-ouest de Caraz, vous découvrirez la Forêt de Puyas Raimondi située à 4 200 mètres d'altitude. Dans ce paysage de puna, on admirera des plantes gigantesques de la famille des Broméliacées découverte par le naturaliste italien Antonio Raimondi.
De la famille de l'ananas, la Puya Raimondi est une plante qui peut atteindre les 12 mètres de hauteur et qui peut vivre 100 ans, ayant l'apparence d'un grand maguey ou d'une agave (cactus) vue de loin. Mais au cours de ces 100 années de vie, la Puya Raimondi ne fleurira qu'une seule fois, une floraison qui lui sera malheureusement fatale. Mais en mourant la plante va lâcher ses 6 millions de graines qui permettront à d'autres Puyas Raimondi de voir le jour. Pour avoir la chance de voir les fleurs des Puyas Raimondi, c'est entre les mois d'octobre et décembre qu'il faut se rendre dans la forêt.
Huashta Cruz n'est pas seulement le lieu où vous pourrez découvrir ces plantes curieuses, c'est aussi un magnifique mirador naturel qui vous permettra d'observer les 145 kilomètres de paysages de la Cordillère Blanche.


Trek Santa Cruz

Trek Santa Cruz : C'est la randonnée la plus connue des amateurs de trekking qui se rendent à Caraz pour traverser la Cordillère Blanche d'ouest en est, en passant par la Quebrada Santa Cruz. Si ce trek peut être réalisé avec ses propres moyens, il est cependant vivement conseillé de passer par une agence de voyages à Huaraz ou à Caraz pour plus de sécurité et éviter de porter tout votre matériel durant ce long périple de 4 jours.
La meilleure période pour entreprendre ce trek, comme toutes les autres randonnées proposées dans la Cordillère Blanche, c'est entre les mois d'avril et septembre, c'est à dire la période qui correspond à la saison sèche. En dehors de cette période vous risquez de faire le trajet sous la pluie ou les chutes de neige, ce qui ne facilite pas la randonnée et ne vous permet pas d'apprécier la beauté des paysages.

Programme du Trek Santa Cruz Que votre trek commence à Caraz, Yungay ou Huaraz, il faudra dans un premier temps rejoindre le village de Cashapampa en voiture ou en minibus. C'est bien sûr de Caraz que Cashapampa est le plus proche, 28 kilomètres de routes sinueuse que l'on parcourt en une heure environ.

  • Jour 1 : Cashapampa (2 900 m) - Llamacorral (3 760 m), 4h de marche à travers la Vallée de Santa Cruz.
  • Jour 2 : Llamacorral (3760m) - Jatuncocha - Taullipampa (4 200 m), 5 heures de marche en découvrant les lagunes de Ichiq Cocha et Hatun Cocha au milieu des montagnes.
  • Jour 3 : Taullipampa (4 200 m) - Punta Unión (4750m) - Huaripampa (3850 m), 6 heures de marche dont 3 pour rejoindre le point le plus élevé du trekking à Punta Unión d'où on admirera les monts Taulliraju, Rinrihirka et Paria, puis 3 autres heures de marche jusqu'à Huaripampa.
  • Jour 4 : Huaripampa (3850 m) - Vaquería (3 700 m), 4 heures de marche jusqu'au point final de ce trek avec retour en minibus vers Caraz, Yungay ou Huaraz.
Plan du trek Santa Cruz
Plan du trek Santa Cruz

Sachez que pour faire du trekking dans la Cordillère Blanche vous devrez payer un droit d'entrée de 65 Soles pour pouvoir accéder au Parc National du Huascaran, le ticket étant valide un mois.


Chavin de Huantar

Chavin de Huantar : A 100 kilomètres de Huaraz, à l'est du Parc National du Huascaran, on découvrira le site archéologique de Chavin de Huantar situé à 3 177 mètres d'altitude. Ce n'est pas un des sites archéologiques les plus impressionnants du Pérou mais c'est sans doute un des plus importants de l'Histoire de ce pays puisque la culture Chavin, considérée comme la mère des civilisations andines par certains archéologues, a étendu son influence culturelle sur toute la région entre 1200 et 200 avant J.C.
Chavin de Huantar était le centre administratif et religieux de la culture Chavin qui a répandu le culte du Jaguar sur une grande partie du Pérou actuel. Leurs dieux étaient représentés sur de grands monolithes qui ont été retrouvés à Chavin de Huantar comme le célèbre Lanzón, une pierre sculptée de 4,54 mètres de hauteur que l'on peut voir dans le Vieux Temple de Chavin et qui représente une sorte de félin volant.
Parmi les autres stèles importantes découvertes à Chavin de Huantar on citera la Stèle Raimondi exposée au Musée National d'Archéologie de Lima, représentant un être mythique qui ressemble beaucoup au dieu Viracocha de la Civilisation de Tiahuanaco.
Le site archéologique se compose essentiellement de deux temples : le Vieux Temple en forme de U autour d'une cour intérieure dans laquelle se dressaient des obélisques et des stèles représentant des êtres mythiques et des animaux comme le jaguar, le faucon ou le caïman, et le Nouveau Temple ou Château (Castillo) érigé dans les derniers siècles de l'influence de la civilisation Chavin et ayant la forme d'une pyramide tronquée de 71 mètres de côté.
Sur les murs du Nouveau Temple on pourra voir des sculptures de têtes étranges mêlant les traits humains avec ceux de félins et d'oiseaux de proie, disposées en file horizontale de manière équidistante, faisant vraisemblablement office de gardiens du centre cérémoniel.


Comment aller à Huaraz

LC Peru

Situé à 385 kilomètres de Lima par la Route Panaméricaine, Huaraz est également accessible par les airs grâce à l'aéroport Comandante FAP Germán Arias Graziani situé sur le territoire de la commune de Anta, à 20 kilomètres au nord de la ville.

Les vols entre Lima et Huaraz sont opérés par la compagnie aérienne LC Perú qui proposent des billets d'avion à partir de 65 € l'aller simple. Le vol entre Lima et Huaraz dure 1h00 et il est réalisé avec un avion de type Dash8-Q202 pouvant transporter 39 passagers.

Pour rejoindre le centre ville de Huaraz depuis l'aéroport Comandante FAP Germán Arias Graziani, le taxi fera le trajet en une vingtaine de minutes pour environ 20 Soles.
On peut également rejoindre Huaraz avec les combis qui passent toutes les 20 minutes sur la route qui relie Caraz à Huaraz en passant par Carhuaz et Yungay.

Si l'avion vous permet de faire le trajet en seulement une heure au lieu de 8 heures en bus, nous vous conseillons cependant ce moyen de transport qui vous permettra de vous acclimater progressivement à l'altitude, Huaraz se trouvant à 3 052 mètres. En général les touristes n'ont pas trop de soucis à se faire à cette altitude, le mal des montagnes se faisant surtout sentir à partir de 3 500 mètres. Mais en montant progressivement vers les 3 000 mètres en bus, puis en faisant quelques balades vers des hauteurs un peu plus élevées, vous ne devriez pas trop vous préoccuper du Sorroche, le mal d'altitude que l'on peut atténuer aussi avec des infusions de feuilles de coca ou des aliments riches en sucre.

Huaraz est également bien connectée à Chimbote sur la côte Pacifique en passant par la ville de Casma, un trajet de 195 kilomètres réalisé en 4 heures de bus environ.


Circuler à Huaraz et dans le Callejón de Huaylas


Mini Bus dans la Cordillère Blanche

Huaraz étant le rendez-vous des randonneurs du monde entier, il serait incongru de vouloir circuler avec un véhicule au centre de la ville. Celle-ci n'est pas très grande alors autant en profiter pour vous habituer à l'altitude en vous promenant autour de la Plaza de Armas et les secteurs les plus animés.

Mais comme tous les secteurs de la ville ne sont pas forcément agréables, vous pourrez cependant prendre le taxi pour faire certains trajets en ville, le coût de la course étant de 3 à 5 Soles en moyenne (tarif constaté fin 2013).

Certaines excursions comme Laguna Churup ou les Bains Thermaux de Monterrey peuvent être faites à pied. Laguna Churup (4 450 m) se trouve à 3 heures de marche, mais on peut prendre un bus ou un combi jusqu'à Lupa pour 3 Soles environ, ce qui réduira la durée de la randonnée.

Pour les autres excursions vous aurez le plus souvent la possibilité de prendre un bus public pour quelques Soles, voyager en taxi ou s'attacher les services des agences de voyages locales qui proposent les visites en minibus.
Les deux dernières solutions sont sans doutes les plus pratiques même si elles sont moins économiques que d'utiliser les transports publics. En faisant les trajets en taxi ou avec une agence de voyages vous ne perdrez pas de temps en attendant le passage des bus publics qui peuvent être rares à certains endroits.

Chavin de Huantar : Excursion d'une journée (3 heures de trajet depuis Huaraz), 12 Soles le trajet en bus, 10 Soles pour l'entrée du site (fermé le lundi). Des agences de voyages proposent l'excursion à Chavin de Huantar en passant par la Laguna Queroqocha pour 55 Soles, prix incluant l'aller/retour et le guide.


Laguna Llanganuco : L'excursion avec la présence d'un guide est proposée à partir de 50 Soles par personne et dure environ 9 heures durant lesquelles vous visiterez Carhuaz, Yungay, la lagune de Llanganuco et Caraz. Entrée à la Lagune de Llanganuco : 10 Soles.

Pastoruri : Excursion de 7 heures passant par la lagune Patococha, Aguas Gasificadas, la source de Pumapashimin, la Forêt de Puyas Raymondi, pour arriver sur les pentes enneigées du mont Pastoruri. Prix à partir de 45 Soles par personne.

Cañón del Pato : Excursion de 8 heures entre la Cordillère Blanche et la Cordillère Noire, Centrale Hydro-électrique avec la chute du rio Santa dans un précipice de 500 mètres de profondeur, passage par les 46 tunnels de la route pour arriver au village de Huallanca. Prix à partir de 55 Soles par personne.


Arriver ou partir de Trujillo en bus


Terminal de bus de Huaraz

Un nouveau Terminal de bus est prévu à Huaraz, à 2 kilomètres au nord-ouest du centre ville, le long de la route national 14A. Ce nouveau terminal de bus se trouvera au coeur d'un grand complexe commercial et de loisirs baptisé Mega Plaza. Pour l'instant, les compagnies de bus arrivent et partent de Huaraz en utilisant le Terminal Terrestre situé sur la Avenida Raymondi, à seulement 500 mètres au nord de la Plaza de Armas. Les principales compagnies de transport desservant la ville de Huaraz sont Cruz del Sur, Movil Tours, Oltursa, Transportes Julio César, Transportes Línea, Z Bus, Turismo Cavassa, Empresa 14, Expreso CIAL, Transportes Ancash, Expreso Huaraz.


Exemples de tarifs au départ de Huaraz

  • Casma : 149 km en 05h00 pour 20 à 30 Soles
  • Chiclayo : se rendre à Trujillo puis 132 km en 02h00 pour 15 à 30 Soles
  • Chimbote : 210 km en 06h00 pour 30 à 40 Soles
  • Lima : 385 Km en 08h15 pour 60 à 80 Soles
  • Trujillo : 308 Km en 09h00 pour 30 à 50 Soles

Les tarifs indicatifs sont exprimés en Soles (1 € = 3,8 Soles en janvier 2014). Pour découvrir les tarifs des bus au départ de Huaraz et d'autres villes péruviennes veuillez consulter le site Busportal.

Hôtels à Huaraz

Hotel el Patio de MonterreyLa plupart des hôtels à Huaraz sont situés à moins de 500 mètres de la Plaza Mayor et des quartiers les plus animés de la ville. En général vous serez logés relativement proche du Terminal de Bus ou des agences de voyages proposant des excursions dans le Callejón de Huaylas.

Les prix des hôtels à Huaraz sont en général très bon marché et même ceux qui souhaitent séjourner dans un établissement de charme et confortable ne dépenseront pas beaucoup.

Il existe dans le Callejón de Huaylas d'autres hôtels très bon marché comme par exemple à Yungay ou Caraz, mais comme le plus souvent les touristes ne font des excursions que d'une seule journée, il est donc plus pratique pour eux de rester dormir à Huaraz


Petit budget

Akilpo : Près du Terminal de Bus et à seulement 5 minutes à pied de la Plaza de Armas, l'Akilpo est un petit hôtel sympa avec une connexion wifi gratuite qui propose des chambres doubles sapacieuses avec télévision et salle de bain privée à partir de 14 €, petit déjeuner compris.


Hotel Galaxia : A trois cuadras de la Plaza de Armas, l'Hotel Galaxia dispose d'une connexion wifi gratuite et offre un magnifique panorama sur la Cordillère Blanche. Ses chambres doubles sont équipées de la télévison et d'une salle de bain privée, et sont proposées à partir de 15 € la nuit.


Budget moyen

Los Portales Hotel : Situé sur l'avenue Raimondi et à 4 cuadras au nord de la Plaza de Armas, Los Portales Hotel vous propose une connexion wifi gratuite et des chambres doubles avec vue sur le jardin, télévision et salle de bain privative à partir de 29 €, petit déjeuner compris.


Hostal Bond : A 100 mètres de l'Université Nationale, l'Hostal Bond est un établissement offrant de belles vues sur la montagne et une connexion wifi gratuite. Ses chambres sont ésuipées de la télévision, d'une salle de bain privée et d'un balcon avec vue sur la Cordillère Blanche. Elles sont proposées à partir de 24 € la nuit, petit déjeuner inclus.


Grand Luxe

Hotel el Patio de Monterrey : A 300 mètres des thermes de Monterrey et à 6 kilomètres du centre de Huaras, l'Hotel el Patio de Monterrey est un établissement qui a beaucoup de charme avec ses chambres réparties autor d'un patio central. L'hôtel dispose d'une connexion wifi, d'un parking privé, d'un bar et d'un restaurant. Ses chambres doubles équipées de la télévison et d'une salle de bain privée sont proposées à partir de 56 € petit déjeuner compris, et l'hôtel propose même des bungalows très agréables et confortables à partir de 95 €.


Hotel El Tumi : Avec son spa, son restaurant, son bar, son salon de massage et sa connexion wifi gratuite, l'Hotel El Tumi est un établissement bien situé à Huaraz puisqu'il se trouve à proximité de la Plaza de Armas et de la Avenida Luzurinaga, une des plus animées de la ville. Les chambredoubles sont équipées de la télévision et d'une salle de bain privée, et sont proposées à partir de 66 €.


Pour trouver votre hôtel au meilleur prix nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur d'hôtels à Huaraz.

Annonces publicitaires

Plan de Huaraz

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Pérou

* Le Machu Picchu en danger

Des files interminables pour monter jusqu’au site archéologique le plus célèbre du Pérou, une heure de queue pour en redescendre, victime de son succès [...]
* Réouverture en juillet de la ligne ferroviaire Tacna-Arica

La ligne de chemin de fer Ferrocarril Tacna-Arica (FCTA) entre le Pérou et le Chili va reprendre son service au mois de juillet 2015. Cette ligne avait été f [...]
* Vol La Paz ? Arequipa avec Amaszonas

La compagnie aérienne Amaszonas a ouvert une nouvelle ligne entre La Paz en Bolivie et Arequipa, au Sud du Pérou, depuis le 23 octobre 2013. Cette nouvelle l [...]
* Un nouvel aéroport au Pérou

La construction d’un nouvel aéroport a commencé près de la ville d’Abancay, au Pérou, et sa mise en service est prévue pour le mois de juillet 20 [...]
* Salkantay, une alternative au Chemin de l'Inca

Le Chemin de l’Inca a toujours été le chemin de randonnée préféré des randonneurs qui souhaitent rejoindre à pied le plus beau joyau du Pérou : le Mach [...]
* Vol au Chili pour 290 euros avec TAM et LAN

Ce bon plan va surtout intéresser ceux qui souhaitent découvrir le Chili et le Pérou en s’offrant un billet d’avion à prix low cost vers l’ [...]
* Billet d'avion pour le Pérou à 250 ?

Le Pérou moins cher que de nombreuses destinations en Europe, ça ne vous tente pas ? Un billet d’avion aller/retour pour Lima à seulement 247 ?, on peu [...]
* Le Pérou se mobilise contre l'alerte lancée par les USA

L’ambassade des États-Unis à Lima a émis le 14 février 2013 un communiqué mettant en garde les touristes américains qui se rendraient à Cuzco. Selon l& [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Pérou

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser