Americas > Voyages > Villes > Lima

Lima



LimaLima, la capitale du Pérou, fut construite il y a plus de 400 ans, le 18 janvier 1535, sous les ordres de Francisco Pizarro qui lui donna le nom de "Ciudad de los Reyes", la Ville des Rois. C'est aujourd'hui une ville de plus de 7 millions d'habitants qui conservent les traces de son passé colonial.

Dans le quartier de Barranco vous y découvrirez tout ce qu'il vous faut pour passer une soirée agréable. Discothèques, bars, restaurants, casinos vous attendent pour vous y divertir jusqu'aux heures les plus avancées de la nuit.
Les quartiers riches de San Isidro et Miraflores possèdent également de nombreux bars et restaurants, des peñas où vous assisterez à des spectacles folkloriques.

Les restaurants de Lima vous serviront une cuisine typique créole à base de poissons et de fruits de mer. Ne manquez pas de goûter au fameux ceviche de corvina, du poisson cru mariné dans une sauce à base de citron et de piments. Un régal !
D'autres spécialités sont à essayer : le Cau Cau, le lomo saltado, les anticuchos... et les délicieux desserts tels que le riz au lait, la mazamorra morada, le suspiro limeño et autres picarones et turrón. Tout cela arrosé de Pisco, l'alcool local péruvien, ou de chicha, une boisson légèrement fermentée à base de maïs.

Que voir à Lima

Plusieurs édifices valent la peine d'être visités dans le Centre Historique de Lima : La Cathédrale, qui fut construite dès la fondation de la ville sur la Plaza Mayor; on y trouve les restes de Francisco Pizarro. L'église et le couvent San Francisco forment un ensemble monumental considéré comme le plus réussi de toute l'Amérique Latine.
Le couvent Santo Domingo est le plus ancien de la ville et on y appréciera ses magnifiques cloîtres. Les anciennes demeures coloniales telles que la Casa Aliaga, la Casa de Pilatos et la Casa Goyoneche o Rada, le Palais de Torre Tagle, des édifices très anciens avec une architecture merveilleuse.
Le Palais du Gouvernement, situé sur la Plaza de Armas, compte de beaux salons avec de superbes peintures, un édifice que l'on connait également sous le non de Casa de Pizarro.

Située sur les rives du Río Rímac, au bord du Pacifique, Lima conserve également des traces de son passé précolombien. On y découvrira le Grand Sanctuaire de Pachacamac, lieu de culte important en l'honneur du Dieu du même nom.
Dans le quartier de Miraflores, la Huaca Pucllana était un centre administratif important de la culture Lima dans les années 400.

Il y a à Lima de nombreuses places où on peut se promener et venir à la rencontre des Limeños, les habitants de la capitale. La Plaza Mayor, qui est le vériable coeur de la ville, la Plaza San Martín avec la statue équestre du célèbre Libertador, le Parc Universitaire, le Parc Ecologique Métropolitain, à 30 minutes du centre ville dans le quartier de Chorrillos, un refuge pour de nombreux oiseaux migrateurs.


Principales attractions touristiques de Lima


Plaza Mayor

Plaza Mayor : La Plaza Mayor ou Plaza de Armas est le coeur de la "Ciudad de los Reyes", la Ville des Rois fondée le 18 janvier 1535 par Francisco Pizarro qui y dressa se jour-là le pilori au centre de la place. Puis le conquistador espagnol dessina les lignes de la cité en forme de damier à partir de la Plaza Mayor, s'octroyant la partie nord allant jusqu'aux rives du río Rimac, là où se dresse l'actuel Palais du Gouvernement. Le côté est de la Plaza de Armas fut attribué à l'église et on y érigea le Palais Archiépiscopal et la Cathédrale de Lima, tandis que le côté ouest était destiné à la Municipalité. Quant à la partie sud de la place, elle était répartie entre les lieutenants de Pizarro qui allaient y construire leurs palais. C'est de ce côté que s'ouvre le Passage Olaya avec ses boutiques et ses restaurants, tandis que les bâtiments qui font face à la place ont été restauré pour reprendre le même style que celui de la Municipalité et du Club de la Unión.
Au centre de la place une première fontaine fut construite en 1578 puis remplacée en 1651 par celle que l'on peut voir actuellement sur la Plaza Mayor.


Palais du Gouvernement

Palais du Gouvernement : Le Palais du Gouvernement fut construit à partir de 1926 par l'architecte français Jean Claude Antoine Sahut sur l'emplacement de l'ancien palais ayant appartenu à Francisco Pizarro et aux différents vices-rois du Pérou. Mais les travaux furent interrompus après le krach de la Bourse de New York en 1929 et c'est l'architecte d'origine polonaise Ricardo de Jaxa Malachowski qui termina la construction en 1938.
La façade de l'édifice reflète bien le style néo-colonial aux influences mauresques qu'avait dessiné Jean Claude Antoine Sahut. A l'intérieur du palais on notera une forte influence française dans la décoration avec des éléments qui font penser au château de Versailles. La Salle la plus remarquable du Palais du Gouvernement est sans aucun doute le Salon Doré, lieu où se déroulent les cérémonies les plus importantes du pays. Comme son nom l'indique le "Salón Dorado" a été recouvert de feuilles d'or et il fut construit en s'inspirant de la Galerie des Glaces du Château de Versailles. D'autres salles méritent également l'attention des visiteurs comme le "Salón Túpac Amaru" avec les sculptures réalisées par Ramón Mateu Montesinos, le "Salón Jorge Basadre" où sont présentés deux carrosses présidentiels, le "Salón Mariano Santos Mateos" où sont reçus les ambassadeurs, le "Salón de la Paz" ou "Grande Salle à Manger" pouvant accueillir 250 invités et dont le plafond est orné par un lustre monumental de 4 mètres de hauteur réalisé avec du cristal de Bohême et pesant plus d'une tonne.
Quant à la Résidence Présidentielle de style français du 18ème siècle, elle se situe près de l'emplacement où Francisco Pizarro fut assassiné le 26 juin 1541.


Palais Municipal

Palais Municipal : A la fondation le Lima, les services de la Mairie se trouvaient dans la Maison de Pizarro avant de passer dans la "Casa del Oidor" (la maison du juge) puis sur un terrain où allait être construit le Palais Archiépiscopal. Ce n'est qu'en 1549 que commença la construction du Palais Municipal sur son emplacement actuel, sur un terrain ayant appartenu à Hernando Pizarro.
Le 3 novembre 1923 un incendie provoqua de sérieux dégâts dans le bâtiment et la plupart de ses services furent déménagés jusqu'à ce que l'on décida de construire un nouveau Palais Municipal. L'oeuvre fut confiée à l'architecte Ricardo de Jaxa Malachowski et l'édifice fut inauguré le 2 juillet 1944.
La façade du Palais Municipal est de style néo-colonial avec ses arcades au rez-de-chaussée et de grands balcons respectant le style des demeures des premiers colons espagnols. A l'intérieur du bâtiment on notera l'influence de la Renaissance française avec le grand escalier de marbre blanc. Parmi les salles les plus remarquables on citera le "Salón Atahualpa", la "Salle des Miroirs" de style rococo, le "Salon des Réceptions" conçu comme un salle de bal, le "Salon des Sessions" où se réunit le Conseil Municipal, et la "Bibliothèque Municipale" de style baroque avec son magnifique escalier de bois en colimaçon sculpté de 150 figures. La Bibliothèque possède une colletion de 15 000 ouvrages et de nombreuses peintures et photographies de l'ancienne Lima.


La Cathédrale de Lima

La Cathédrale de Lima : C'est Francisco Pizarro lui-même qui posa la première pierre en 1535 de l'église qui allait devenir la Cathédrale Saint-Jean ou Cathédrale Basilique de Lima. Mais rapidement la petite église allait être remplacée par un édifice plus important pour ressembler aux plus grandes cathédrales espagnoles comme celle de Séville. Plusieurs tremblements de terre endommagèrent l'édifice et celui de 1746 le détruisit presque entièrement. Le Vice-Roi José Antonio Manso de Velasco décida alors de reconstruire une nouvelle cathédrale en 1758 en se basant sur les plans de l'ancienne. C'est cette cathédrale que l'on peut voir actuellement sur la Plaza Mayor de Lima, un édifice majestueux de style Renaissance et Néo-classique disposant de nombreuses portes dont la principale, la "Portada del Perdón" est de style Renaissance et Plateresque. La Cathédrale possède trois nefs principales et deux nefs latérales le long desquelles on découvrira les scènes du Chemin de Croix.
En entrant dans la Cathédrale on découvrira sur la droite la Crypte de Francisco Pizarro recouverte de mosaïques faisant allusion à la conquête. Face au sarcophage se trouve un petit coffre qui contient de la terre provenant de la ville natale du Conquistador, Trujillo de Extremadura.


Basilique et Couvent San Francisco

Basilique et Couvent San Francisco : Située au nord-est de la Plaza Mayor et de la Cathédrale, le complexe religieux formé par la Basilique et le Monastère San Francisco fait partie du Patrimoine Mondial de l'Humanité de l'Unesco. C'est en 1546 que les Franciscains construisirent une petite église consacrée à Saint François d'Assise près des rives du río Rimac. L'église et son monastère furent ensuite agrandis mais un tremblement de terre en 1655 détruisit l'église. Deux ans plus tard la première pierre du nouveau complexe était posée et la basilique fut inaugurée en 1672 tandis que le monastère fut réparé et embelli jusqu'en 1729.
Aujourd'hui, le complexe est un des plus importants de la capitale et un des plus impressionnants avec sa belle façade de style baroque, les balustrades en bois autour des deux tours monumentales, son grand autel de style néo-classique, ses catacombes et son magnifique cloître principal entouré de galeries décorées par des mosaïques importées de Séville.


Basilique et Couvent Santo Domingo

Basilique et Couvent Santo Domingo : A l'ouest de la Plaza Mayor, le long du Jirón Conde de Superunda, on découvrira le magnifique complexe religieux formé par la Basilique et le Couvent Santo Domingo. Construit dès la fondation de Lima, l'ensemble fut achevé en 1578 mais un tremblement de terre le détruisit entièrement en 1687. L'église et le couvent furent alors reconstruits en utilisant des matériaux qui allaient apporter plus de flexibilité aux édifices lors des séismes. Cependant, la tour de style baroque ne résista pas au tremblement de terre de 1746 et un nouveau clocher fut érigé à partir de 1766. C'est cette nouvelle tour de style rococo et de base octogonale que l'on peut admirer aujourd'hui quand on s'approche de l'église consacrée à Notre-Dame du Rosaire, même si elle fut un peu remaniée après le séisme de 1940. D'une hauteur de 46 mètres c'est un des éléments les plus caractéristiques de l'ensemble religieux.
Dans le Choeur de l'église on découvrira les sièges les plus anciens du Pérou, des sièges sculptés dans du cèdre importé du Nicaragua dans un style Renaissance avec des influences Maniéristes. On remarquera encore l'autel principal de stye néo-classique et la représentation de Santa Rosa de Lima, la Patronne de la ville.
La visite du couvent est à ne pas manquer avec la Salle Capitulaire où naquit l'Université de San Marcos en 1551, la Salle de Visites de style Mudéjar, la Bibliothèque comptant des livres parmi les plus anciens du pays, le Cloître Principal décoré d'Azulejos de Séville, de nombreuses peintures et de galeries en chêne de Panama, le Second Cloître avec sa sculpture du Christ de la Colonne en marbre de Carrare, la Chapelle San Martín de Porres où reposent les restes du premier saint noir d'Amérique, et la Tombe de Santa Rosa de Lima.


Sanctuaire et Monastère des Nazarenas

Sanctuaire et Monastère des Nazarenas : A l'angle de la Avenida Tacna et du Jirón Huancavelica on découvrira l'ensemble formé par le Santuario y Monasterio de Las Nazarenas, un complexe religieux consacré au Patron du Pérou, le Seigneur des Miracles (Señor de los Milagros).
C'est à la suite du terrible tremblement de terre du 13 novembre 1655 que débuta le culte au Seigneur des Miracles quand on s'aperçut que l'image du Christ, peint par un métis sur mur de la confrérie de Pachacamilla où résidaient les Angolais, était restée intacte. En voyant arriver de nombreux adorateurs aux pratiques peu chrétiennes, le Vice-Roi ordonna qu'on efface l'image. Mais quand la personne chargée de cette besogne monta à l'échelle la terre se mit à trembler. Quelques années plus tard, le 20 octobre 1687, un raz-de-marée dévasta une grande partie de la ville mais le mur où était peint le Christ resta intact. L'Eglise catholique décida donc d'officialiser le culte. La première église fut pratiquement démolie par le tremblement de terre de 1746 et l'église actuelle fut inaugurée le 21 janvier 1771. Depuis, le Sanctuaire reçoit tous les ans de nombreux fidèles qui se déplacent pour aller voir l'image peinte par un esclave noir il y a près de 4 siècles.
Juste à côté de l'église de style rococo on visitera le Monastère des Nazarenas qui est le refuge des Mères Carmélites Déchaussées Nazarenas, les gardiennes actuelles du Seigneur des Miracles.


Les Balcons de Lima

Les Balcons de Lima : Parmi les éléments architecturaux les plus caractéristiques de la vieille ville de Lima on retiendra surtout les fameux balcons qui ornent les édifices coloniaux de la capitale du Pérou, un des critères qui a permi au Centre Historique d'être inscrit au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'Unesco. Il faut avouer que ces balcons en bois sculptés sont de véritables oeuvres d'art que l'on découvrira en se promenant dans certaines rues comme celle du jirón Conde de Superunda qui démarre du côté nord-ouest de la Plaza Mayor et qui est bordée par les édifices du Palais Municipal, la Poste, la Chapelle de Veracruz et la magnifique Casa de Osambela.
Mais le jirón Conde de Superunda n'est pas le seul endroit où on pourra admirer de superbes balcons. On en découvrira bien d'autres en se promenant le long du Jirón Ucayali où on admirera le très beau Palacio de Torre Tagle qui abrite le Ministère des Affaires Etrangères, dans la calle Matavilela avec le balcon du Musée de l'Art de la Tauromachie, dans le Jirón Camaná en face de l'église San Agustín avec la casa Riva-Agüero, dans le Jirón Huancavelica avec la Casa Grau, et bien sûr tout autour de la Plaza Mayor avec les balcons du Palais Municipal, le Palacio de la Unión, le Palais Archiépiscopal, l'édifice de Caretas et la Casa del Oidor.


Plaza San Martín

Plaza San Martín : C'est avec la Plaza de Armas l'une des places les plus importantes de Lima en raison de la qualité architecturale des édifices qui la bordent. Située à 6 pâtés de maisons (cuadras) de la Plaza Mayor, on accède à la Plaza San Martín en parcourant le Jirón Carabaya ou le Jirón de La Unión.
la Plaza San Martín fut inaugurée de 27 juillet 1921 à l'occasion des célébrations du centenaire de l'indépendance du Péou, indépendance obtenue grâce au Général San Martín don la statue équestre trône au milieu de la Place. Cette place était occupée jadis par le Couvent San Juan de Dios qui fut rempacé en 1850 par une gare ferroviaire qui fut à son tour démolie entre 1911 et 1918. L'aménagement de la place fut confiée à Manuel Piqueras Cotolí tandis que le monument rendant hommage à San Martín fut réalisé par le sculpteur espagnol Mariano Benlliure. La place fut complétée par des arcades de style néo-baroques et des édifices qui furent construits postérieurement comme le fameux Hôtel Bolivar construit entre 1924 et 1925 par Rafael Marquina qui réalisa aussi les arcades Zela et Pumacahua en 1926, le Club Nacional de style académique français édifié en 1929 par Ricardo de Jaxa Malachowski, puis entre 1935 et 1945 les édifices de style néo-colonial Boza et Sudamérica réalisés par les architectes José Álvarez Calderón et Emilio Harth Terré, ou les édifices Fénix et du Cine Metro.
Grâce à l'uniformité de ses façades conservant le style baroque des places coloniales de Lima, la Plaza San Martín forme ainsi un ensemble cohérent avec l'architecture générale du centre historique de la capitale.


Plaza Bolívar

Plaza Bolívar : A quatre pâtés de maisons à l'est de la Plaza Mayor, en passant par le Jirón Junín, on découvrira une autre place importante de la ville avec la Plaza Bolívar. Connue aussi sous le nom de Place du Congrès ou Place de l'Inquisition, c'est une des places les plus anciennes de Lima puisqu'elle fut créée durant les premières années de la fondation de la "Ciudad de los Reyes".
Bordée à l'est par le Palais Législatif et au sud par le Musée de l'Inquistion dans l'édifice qui fonctionna entre 1584 et 1810, on y verra au centre la statue équestre de Simón Bolívar, héros de l'indépendance de l'Amérique hispanophone. Cette statue fut dessinée par le sculpteur italien Adamo Tadolini et fondue à Munich par le sculpteur allemand Müller. C'est en 1859 que la statue arriva à Callao et put être installée sur son socle de marbre réalisé par l'artiste italien Filippo Guacarini.
Le 13 mai 2002 fut inaugurée la Crypte du Soldat Inconnu sous la Plaza Bolívar, une tombe où reposent les restes d'un jeune combattant de 16 ans mort pendant la Bataille de San Juan y Chorrillos le 13 janvier 1881 durant la Guerre du Pacifique.


Palais Législatif

Palais Législatif : Situé sur le côté est de la Plaza Bolívar, le Palais Législatif fut dessiné dans un style académique français et construit par l'architecte français Emile Robert et l'architecte d'origine polonaise Ricardo de Jaxa Malachowski. Construit entre 1906 et 1939 sur l'emplacement occupé jadis par l'église, le collège et l'hôpital Santa María de la Caridad, le Palais Législatif abrite l'Assemblée Législative et le Sénat.
De cet édifice imposant on remarquera surtout la porte d'entrée surmontée d'une sculpture allégorique représentant trois femmes symbolisant la Patrie Victorieuse. Le Hall des Pas Perdus est la principale voie d'accès au Palais et conduit jusqu'à l'hémicycle où se déroulent les sessions du congrès. Dans ce hall on pourra voir 14 buste de personnages importants tels que Andrés Townsend Ezcurra, fondateur du Parlement Latino-Américain, Ramiro Prialé (son premier président), le poète péruvien Juan Ríos, et les 11 présidents du Congrès de 1882 à 1979.


Le Centre Culturel de l'Université San MarcosLe Centre Culturel de l'Université San Marcos : Fondée le 12 mai 1551, l'Université San Marcos est la plus ancienne d'Amérique puisqu'elle fonctionne toujours en accueillant plus de 32 000 étudiants dans toutes les disciplines.
Situé dans la Casona de San Marcos, le complexe le plus ancien de l'université, le Centre Culturel de l'Université San Marcos abrite des entités culturelles très importantes de lima comme le Musée d'Art, le Musée Archéologique et Anthropologique, le Théâtre Universitaire de San Marcos, la Bibliothèque España et les directions des principaux organismes culturels comme ceux du Ballet, du Folklore Péruvien, de la Musique, du Cinéma, de la Télévision, de l'Orchestre Symphonique et du Tourisme.
A l'intérieur de la Casona on découvrira aussi le Salón de Grados (l'ancienne Chapelle de Loreto) où sont réalisées les cérémonies officielles des doctorats Honoris Causa octroyés par l'Université San Marcos.


Musée de l'Or du Pérou

Musée de l'Or du Pérou : Au sud du Jockey Club de Monterrico et de l'Ambassade des Etats-Unis, au numéro 1000 du Jirón Alonso de Molina, l'édifice dans lequel vous allez pénétrer est un véritable coffre-fort renfermant les plus beaux trésors des civilisations précolombiennes.
Couteau cérémoniel comme le Tumi, masques funéraires en or, vase, représentations d'animaux, collier ou pendentifs en or...le Musée de l'Or a de quoi rendre jaloux les plus grands joaillers de la Place Vendôme de Paris.
Mais les objets en or ne sont pas les seules collections exposées au public qui pourra également admirer des tissages et des céramiques provenant de différentes civilisations, ainsi qu'une belle collection d'armes de tous les époques.


Parque de las Leyendas

Parque de las Leyendas : A proximité de l'Université San Marcos on découvrira un très grand parc connu sous le nom de Parque de las Leyendas (le Parc des Légendes). C'était à l'origine le premier parc zoologique de la ville de Lima situé dans le District de San Miguel. Aujourd'hui le parc abrite non seulement le zoo divisé en plusieurs zones géographiques où sont hébergés les animaux de la faune péruvienne et mondiale, mais aussi un jardin botanique, différents musées, des reconstitutions de monuments historiques comme la Tombe du Seigneur de Sipán, celle d'un édifice de la civilisation Chavín ou la réplique du célèbre Machu Picchu. Une lagune artificielle a été aménagée pour représenter l'Amazonie et les visiteurs du Parc des Légendes auront ainsi un apperçu de ce qui les attend lors de leur voyage au Pérou.
On y découvrira aussi plusieurs huacas, des temples des civilisations pré-incaïques comme la Huaca La Palma, la Huaca San Miguel, la Huaca Tres Palos, la Huaca La Cruz et la Huaca Cruz Blanca.


Miraflores et San Isidro

Miraflores et San Isidro : Situé au bord de l'Océan Pacifique, Miraflores est avec San Isidro un des quartiers les plus chics de Lima. Les lieux furent peuplés autrefois par l'ancienne civilisation Lima qui nous a laissé la Huaca Pucllana, une grande pyramide se trouvant en plein coeur du centre résidentiel de Miraflores.
Mis à part ce site archéologique et quelques édifices religieux comme l'église de la Vierge Miraculeuse, Miraflores est un quartier moderne où se trouvent l'Alliance Française, plusieurs universités et collèges privés, ainsi que de nombreux hôtels pour héberger les touristes qui viennent profiter des joies du parapente sur les falaises, faire du surf sur les vagues de l'océan, ou tout simplement pour se divertir dans les nombreux clubs et boîtes de nuit, ou faire du shopping dans le centre Larcomar.
Au nord de Miraflores se trouve le district de San Isidro qui est le centre financier de Lima et le siège de 28 ambassades dont l'Ambassade de France qui se trouve au numéro 3415 de la Avenida Arequipa. San Isidro possède également plusieurs centres commerciaux avec des boutiques de luxe, 9 hôtels 5 étoiles, et de nombreux restaurants, bars et boîtes de nuit qui font le bonheur de la bourgeoisie locale et des touristes.


Aux alentours de Lima


Pachacámac

Pachacámac : A 30 kilomètres au sud est du centre ville de Lima, près de la Panaméricaine et des côtes de l'Océan Pacifique, on découvrira le site archéologique de Pachacámac, un ancien centre cérémoniel précolombien dédié au dieu créateur du monde Pachacámac, une représentation du dieu Vieracocha.
La plus ancienne des structures est le Vieux Temple, malheureusement en ruine, et qui date de la Culture Lima qui s'est développée entre 100 et 650.
Le Temple du Soleil d'une hauteur de 40 mètres est la structure la mieux conservée du site. La pyramide tronquée à cinq étages fut construite aux alentours de 1450 par les Incas.
Le Temple de la Lune dédiée à la Pachamama fut construit également par les Incas. C'était un Acllahuasi, c'est à dire une résidence des femmes choisies par l'Inca pour servir de prêtresses.
Le Palais de Tauri Chumpi était la résidence du Gouverneur Inca qui reçut Francisco Pizarro en ces lieux en 1533.
Le Temple Peint, connu aussi sous le nom de Temple de Pachacámac, est une pyramide de 100 mètres de longueur sur 50 de largeur dont les terrasses possédaient des murs peints en rouge et d'autres avec des motifs colorés représentant des hommes, des animaux ou des plantes. Cette structure aurait était construite entre 650 et 900, pendant l'époque de la Civilisation Huari.
Les Nonciatures forment un ensemble de 16 édifices pyramidaux avec des rampes d'accès et qui furent construits entre 1100 et 1450 à l'époque de la Culture Ichma. De cet ensemble deux pyramides se distinguent : la Pyramide à Rampe I et la Pyramide à Rampe II.
La Place des Pèlerins est un grand espace rectangulaire situé à l'ouest du Temple du Soleil. Datant de l'époque Inca, elle servait vraisemblablement de salle d'attente pour les pèlerins qui venaient consulter l'oracle de Pachacámac.


Comment aller à Lima

L'aéroport International Jorge Chávez est considéré comme l'un des meilleurs d'Amérique Latine et reçoit 13 millions de passagers par an. 5 Compagnies aériennes péruviennes y desservent les principales villes du Pérou et le Terminal International accueille les vols en provenance de tout le continent américain mais aussi d'Europe avec Air France, KLM, Air Europa, Iberia et LAN Perú. L'aéroport International Jorge Chávez est également desservi par Korean Air depuis Séoul tandis que LAN Airlines y propose des vols à destination de l'île de Pâques.

Air Europa et Iberia sont les compagnies qui offrent généralement les meilleurs prix pour voyager entre l'Europe et le Pérou, mais ceux qui préfèrent un vol direct choisisront Air France qui propose un vol quotidien depuis l'aéroport de Paris Charles de Gaulle, le voyage durant un peu plus de 12 heures.

Pour ceux qui veulent voyager à Lima au plus bas prix, il faudra surveiller les offres des compagnies aériennes comme American Airlines qui propose des tarifs très intéressants en faisant escale à Miami ou à Dallas.


Billet d'avionBillets d'avion à Lima

Star Perú

Situé à 10 kilomètres du centre ville et à proximité du port de Callao, l'aéroport de Lima est rapidement devenu un des hubs les plus importants d'Amérique du Sud et a prévu d'augmenter sa capacité d'accueil à plus de 30 millions de passagers.

Outre ses nombreuses connexions avec la plupart des grandes villes d'Amérique Latine, cinq compagnies aériennes péruviennes (LAN Perú, LC Perú, Peruvian Airlines, Star Perú et Avianca Perú) se partagent le trafic vers les destinations les plus touristiques du Pérou.

Exemples de tarifs de billet d'avion aller simple : Lima - Arequipa 146 €, Lima - Ayacucho 111 €, Lima - Cajamarca 219 €, Lima - Cuzco 119 €, Lima - Iquitos 110 €, Lima - Juliaca 146 €, Lima - Pucallpa 88 €, Lima - Puerto Maldonado 120 €, Lima - Tacna 233 €, Lima - Tarapoto 94 €, Lima - Trujillo 146 €, Lima Tumbes 232 €, Lima - Quito 80 €, Lima - La Paz 296 € (le vol entre Lima et Quito est opéré par la compagnie aérienne équatorienne TAME qui propose des prix vraiment très bas par rapport aux autres compagnies aériennes)

Pour réserver votre avion nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur de billet d'avion au Pérou.

Circuler à Lima

Transport public LimaPour rejoindre le centre ville depuis l'aéroport de Lima la meilleure solution est de prendre les taxis qui ont des comptoirs dans la zone des arrivées internationales. Trois compagnies sont autorisées par l'aéroport : CMV Taxi Remisse Ejecutivo (tél. 422-4838), Mitsso S.A. (tél. 261-7788) et Taxi Green (tél. 484-4001).
Le prix du taxi entre l'aéroport de Lima varie de 45 à 60 soles (12 à 16 €). Les taxis qui attendent les passagers en dehors de l'aéroport sont un peu moins cher (25 à 30 soles en moyenne) mais sont aussi peu fiables.

Pour ceux qui souhaiteraient louer une voiture, les agences Budget Car Rental, Dollar Rent a Car, Hertz et Avis disposent également d'un comptoir à l'aéroport de Lima.

Des bus urbains font le trajet entre l'aéroport et le centre ville pour un tarif de 3 soles (0,80 €) mais si vous voyagez avec une valise ou avec un sac à dos ce mode de transport est déconseillé en raison de l'affluence et des risques élevés de vol.

Le transport public à Lima est réalisé par trois types de véhicules : les Combis qui transportent une quantité réduite de passager dans des minibus effectuant des trajets courts, les Micros de plus grande capacité mais qui couvrent moins de lignes que les précédents, et les bus de grande capacité qui opèrent sur les lignes les plus longues.
Pour connaître les principales lignes de transport public de Lima, vous pouvez vous connecter sur le site Transporte Lima.

Le Métro de Lima a été inauguré le 11 juillet 2011 et ne possède qu'une seule ligne desservant 16 stations de Villa el Salvador à Miguel Grau. Autant dire que son usage est d'un intérêt très limité pour les touristes puisque cette ligne ne dessert pratiquement aucune attraction de la ville. 5 autres lignes sont prévues dans le plan de développement du métro de Lima mais les travaux n'avaient encore pas commencé en 2013.

A ces moyens de transports s'ajoute le Metropolitano, un système de transport rapide en bus qui a été inauguré le 28 juillet 2010 et qui dessert 38 stations. Pour connaître les lignes, les stations desservies et les tarifs de ces bus veuillez consultez le site officiel.


Arriver ou partir de Lima en bus


Terminal de bus de Lima

Lima dispose de plusieurs terminaux de bus mais le principal est le "Gran Terminal Terrestre de Plaza Norte" (ou Terminal de Buses Norte) qui se trouve entre la Panaméricaine Nord, l'Avenue Tomas Valle et l'Avenue Tupac Amaru, juste à côté du Marché Central (adresse : Tupac Amaru, Lima 15311).

Cette grande gare routière a été inaugurée le 26 avril 2010 et dispose de 70 rampes d'embarquement utilisées par plus de 70 entreprises de transports desservant plus de 150 destinations au Pérou.
Le terminal dispose également d'un salon VIP avec air climatisé et connexion internet, un secteur pour garder vos bagages, 126 comptoirs pour réserver ses billets de bus, des douches, des zones Wifi, des cafeterias, une salle de repos, des distributeurs automatiques de billets, etc... le tout dans un local couvrant 45 000 m².

Pour découvrir toutes les destinations desservies au départ de ce terminal, les horaires de départ et d'arrivée des bus, veuillez vous connecter sur le site du Gran Terminal Terrestre de Plaza Norte.

Les bus de longues distances au Pérou sont en général très confortables, surtout si on voyage avec les entreprises de transport offrant des sièges s'inclinant presque à l'horizontal (Bus Cama).
Les tarifs sont également très bons marchés pour les touristes européens qui voyageront ainsi confortablement sur de longues distances, une manière économique de parcourir le pays surtout si on réalise le trajet de nuit pour gagner du temps et économiser sur le prix d'une chambre


Exemples de tarifs au départ de Lima


Ville Distance Durée Prix mini Prix maxi

Arequipa 1030 Km 15h40 85 150

Ayacucho 575 Km 10h00 60 60

Cajamarca 870 Km 13h00 90 130

Chachapoyas 1185 Km 21h00 100 130

Cuzco 1165 Km 22h00 110 195

Huaraz 385 Km 08h15 60 80

Ica 325 Km 04h30 75 90

Nazca 460 Km 07h00 85 150

Paracas 285 Km 03h30 80 95

Piura 1050 Km 16h00 90 170

Pucallpa 840 Km 20h00 90 90

Tacna 1348 Km 20h30 100 160

Tarapoto 1455 Km 22h00 120 150

Trujillo 570 Km 09h00 60 100

Tumbes 1310 Km 21h00 110 170


Les tarifs indicatifs sont exprimés en Soles (1 € = 3,8 Soles en janvier 2014). Pour découvrir les tarifs des bus au départ de Lima et d'autres villes péruviennes veuillez consulter le site Busportal.

Hôtels à Lima

Gran Hotel BolivarLima dispose d'un parc hôtelier très important mais une très grande partie des établissements se concentrent dans les quartiers de Miraflores et de San Isidro, notamment les hôtels les plus luxueux.
En séjournant à Miraflores on profitera d'un quartier tranquille, proche de la plage, des restaurants, des bars et des boîtes de nuit. Le seul inconvénient sera de se déplacer en bus ou en taxi pour rejoindre le Centre Historique où sont concentrés la plupart des attractions touristiques.

Certains voyageurs préfèreront donc trouver un hôtel dans le Centre Historique pour ne pas perdre de temps dans les transports et parcourir les rues à pied. On y trouvera quelques hôtels, moins nombreux certes qu'à Miraflores mais à des tarifs généralement très bon marché, quelque soit le style d'hébergement recherché.


Petit budget

Santa Rosa : Situé à seulement une cuadra de la Plaza Mayor et à quelques mètres du Jirón Conde de Superunda bordé de magnifiques demeures coloniales à balcons, cet établissement est une véritable aubaine pour le voyageur qui souhaite se retrouver en plein coeur du centre historique de Lima. Les chambres doubles sont équipées de la télévison et celles disposant d'une salle de bain privée sont proposées à partir de 19 € (13 € avec salle de bain commune), connexion Wifi gratuite dans tout l'établissement.


Kusillus Hostel : Dans le quartier chic de Miraflores et à moins d'un kilomètre de la plage, le Kusillus Hostel vous propose une connexion Wifi gratuite, une cuisine commune et un toit terrasse panoramique. Dans cet établissement proche des lieux les plus animés du quartier de Miraflores vous trouverez des chambres doubles avec salle de bain privée à partir de 18 € la nuit, petit déjeuner compris.


Budget moyen

Hotel Inka Path : Très bien situé dans le centre historique de Lima, cet hôtel vous permettra de visiter les principales attractions de la ville à pied. L'Hotel Inka Path propose des chambres agréables et spacieuses dans un bel édifice, équipées d'un minibar et d'une salle de bain privée à partir de 36 € la nuit. Pour seulement 4 € de plus vous bénéficierez d'une suite de 35 m² avec un balcon offrant une belle vue sur le Jirón de la Unión.


Kamana Hotel : Situé dans le centre historique de Lima, l'hôtel Kamana dispose de son propre restaurant où vous pourrez déguster des spécialités locales. Il dispose d'une connexion Wifi gratuite et les chambres doubles sont très spacieuses (30 m²), modernes et confortables, équipées d'une télévision à écran plat, un coffre-fort, un bureau, une salle de bain privée, le tout à partir de 37 € petit déjeuner compris.


Grand Luxe

Gran Hotel Bolivar Lima : Avec cet édifice historique de la Plaza San Martín, c'est le grand luxe à petit prix qui vous est proposé. Situé au centre de Lima, le Gran Hotel Bolivar Lima est une icône de la ville avec ses chambres disposant d'un balcon pour vous permettre de mieux profiter du cadre. Les chambres doubles de 32 m² disposent de la télévision, un mini bar et d'une salle de bain privée. Elles sont proposées à partir de 66 € petit déjeuner compris et connexion Wifi gratuite.


JW Marriott Hotel Lima : Pour une nuit de folie (ou plusieurs) dans le quartier chic de Miraflores le JW Marriott Hotel Lima comblera toutes vos espérances. Cette hôtel 5 étoiles vous offrira une superbe vue sur l'Océan Pacifique et votre séjour vous semblera bien court si vous souhaitez profiter de tous ses services comme le spa, la piscine, le sauna, le centre de remise enforme, les salons de massages, la terrasse avec transats au bord de la piscine, les deux restaurants offrant une cuisine internationale et locale, et sa proximité avec le centre Larcomar. Les chambres de 36 m² minimum sont climatisées et équipées d'une télévision à écran LCD, d'un coin salon, d'une machine à café, d'un minibar et d'une belle et grande salle de bain, le tout à partir de 272 €.


Pour trouver votre hôtel au meilleur prix nous vous conseillons d'utiliser notre comparateur d'hôtels à Lima.

Annonces publicitaires

Plan de Lima

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Pérou

* Réouverture en juillet de la ligne ferroviaire Tacna-Arica
La ligne de chemin de fer Ferrocarril Tacna-Arica (FCTA) entre le Pérou et le Chili va reprendre son service au mois de juillet 2015. Cette ligne avait été ferm [...]
* Vol La Paz ? Arequipa avec Amaszonas
La compagnie aérienne Amaszonas a ouvert une nouvelle ligne entre La Paz en Bolivie et Arequipa, au Sud du Pérou, depuis le 23 octobre 2013. Cette nouvelle lign [...]
* Un nouvel aéroport au Pérou
La construction d’un nouvel aéroport a commencé près de la ville d’Abancay, au Pérou, et sa mise en service est prévue pour le mois de juillet 2014. [...]
* Salkantay, une alternative au Chemin de l'Inca
Le Chemin de l’Inca a toujours été le chemin de randonnée préféré des randonneurs qui souhaitent rejoindre à pied le plus beau joyau du Pérou : le Machu P [...]
* Vol au Chili pour 290 euros avec TAM et LAN
Ce bon plan va surtout intéresser ceux qui souhaitent découvrir le Chili et le Pérou en s’offrant un billet d’avion à prix low cost vers l’Amé [...]
* Billet d'avion pour le Pérou à 250 ?
Le Pérou moins cher que de nombreuses destinations en Europe, ça ne vous tente pas ? Un billet d’avion aller/retour pour Lima à seulement 247 ?, on peut v [...]
* Le Pérou se mobilise contre l'alerte lancée par les USA
L’ambassade des États-Unis à Lima a émis le 14 février 2013 un communiqué mettant en garde les touristes américains qui se rendraient à Cuzco. Selon lR [...]
* Amaszonas augmente ses frérquences entre La Paz et Cuzco
La compagnie aérienne Amaszonas a décidé d’augmenter le nombre de rotations entre La Paz et Cuzco en passant de 4 à 5 vols par semaine à partir du 19 mars [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Pérou

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser