Americas > Voyages > Villes > Cumana

Cumana



Cumana

Découverte en 1498 par Christophe Colomb, Cumaná se présente fièrement comme "le premier enfant du continent américain" puisque c'est en 1515 que la cité est née suite à la fondation d'un couvent franciscain dirigé par Antonio de Montesinos. Ces missionnaires souhaitaient évangéliser les indigènes sans la présence de soldats ni commerçants, mais en 1520 les indiens se révoltèrent, détruisant le couvent et tuant les religieux. Les espagnols se trouvant sur l'île de Cubagua pour y chercher des perles devaient s'approvisioner en eau potable à Cumaná et Gonzalo de Ocampo fut chargé de pacifier la région en y construisant une forteresse. Les Franciscains reconstruisirent alors leur couvent qui accueillit Bartolomé de Las Casas et la cité se développa autour sous le nom de "Nueva Toledo de Ocampo". Mais les attaques des indiens et le tremblement de terre de 1530 eurent raison une nouvelle fois de la cité espagnole. Une nouvelle tentative de colonisation eut lieu en 1562 quand Francisco de Montesinos fonda "Nueva Córdoba" sur les ruines de l'ancienne cité, mais ce fut à nouveau un échec. Ce n'est qu'en 1569 que Cumaná fut établie définitivement sur l'emplacement qu'elle occupe aujourd'hui grâce au conquistador espagnol Diego Hernández de Serpa.

En raison de son importance historique, la richesse de son patrimoine architectural et les belles plages au bord de la Mer des Caraïbes, Cumaná est une destination à ne pas manquer lors de votre voyage au Venezuela.
Les ruines du Couvent San Francisco symbolisent donc la première fondation de Cumaná et on les découvrira à proximité du río Manzanares qui traverse la ville et qui longe un des plus grands parcs de la cité, le Parque Guaiquerí. Ce parc de 13 hectares porte le nom des indigènes qui peuplaient les îles Margarita, Cubagua et Coche.

Que voir à Cumana

Fort San Antonio

A 400 mètres au nord du Couvent San Francisco s'élève l'église Santa Inés construite entre 1862 et 1866 sur l'emplacement de l'ancien ermitage du Carmel et le l'église Santo Domingo, considérée comme un chef d'oeuvre de l'art colonial religieux.
A côté de l'église on découvrira les vestiges du Fort Fuerte Santa María de la Cabeza dont la construction commença en 1668 et qui abrita le siège du Gouvernement de Cumana avant d'être sérieusement endommagé par le tremblement de terre de 1929.
Plus à l'est, le Fort San Antonio de la Eminencia fut construit à partir de 1659 sur la colline Pan de Azúcar afin de protéger la ville des attaques des pirates. Depuis cette fortification en forme d'étoiles à quatre branches pointant vers les quatre points cardinaux, on aura une superbe vue sur Cumaná, le Golfe de Cariaco et la Péninsule d'Araya.
Au nord-ouest du fort on rejoindra la Plaza Bolívar bordée par les ruines de l'ancien Palais du Gouvernement et par la maison natale d'Andrés Eloy Blanco, un des plus grands poètes vénézuéliens. Puis en poursuivant son chemin par la Calle Catedral on se retrouvera en face de la Cathédrale de Cumaná construite en 1926 et restaurée en 1936 après le tremblement de terre de 1929.

Plage de Cumana Cumaná propose à ses visiteurs de nombreux sites culturels comme la maison natale du poète José Antonio Ramos Sucre, le Musée du Grand Marcéchal d'Ayacucho dédié au Général Antonio José de Sucre né dans cette ville et proche du Libertador Simón Bolívar, le Musée d'Anthropologie de l'Etat de Sucre avec sa belle collection d'objets provenant des civilisations indigènes qui occupaient la région, le Musée de la Mer ou le Musée d'Art Contemporain de Cumaná.

En remontant vers le nord on atteindra la Avenida Cristobal Colón qui longe le Golfe de Cariaco. C'est le long de cette avenue que l'on découvrira le Monument dédié à la fondation de Cumaná, une imposante sculpture illustrant un moine et un indien rappelant ainsi l'origine de la ville issue de la rencontre entre deux cultures. En longeant la Avenida Cristobal Colón vers l'ouest on passera devant la Marina Cumanagoto puis le Port de Pêche à l'embouchure du Río Manzanares. C'est sur la rive gauche de ce fleuve que se trouve le Terminal de Ferries qui vous permettra de rejoindre les îles de Cubaga et Margarita, ainsi que d'autres destinations dans les environs. Toujours en longeant la côte, on découvrira le Port de Sucre puis les plages de la ville : Playa los Uveros, Playa San Luis et Playa el Chivo.
Playa San Luis est la plus grande de Cumaná, une magnifique plage de sable blanc bordée de cocotiers et où de nombreuses activités nautiques sont proposées aux vacanciers.

Depuis le Port de Cumaná on pourra aussi se rendre sur la Péninsule d'Araya en voyageant à bord des "tapaítos", de petites embarcations qui font la traversée du Golfe de Cariaco en moins de trente minutes. Sur cette péninsule on y trouvera de nombreuses plages tranquilles et on pourra visiter les ruines de la Forteresse Royale Santiago de Arroyo construite à partir de 1623 pour défendre les salines d'Araya contre les attaques des hollandais. Cueva del Guacharo A 130 kilomètres au sud-est de Cumaná, il ne faudra pas manquer l'excursion qui conduit au Parc National El Guácharo situé près de la petite commune de Caripe qui se trouve entourée de paysages bucoliques à une altitude de 800 mètres. Fondée le 12 octobre 1734 par le missionaire capucin Pedro de Gelsa qui créa une mission catholique pour les indiens Chaimas, Caripe est la porte d'entrée vers une des plus belles attractions du pays, la Cueva del Guácharo.
C'est en 1799 que cette grotte fut visitée pour la première fois par le célèbre explorateur allemand Alexandre Humboldt. Située à 1065 mètres d'altitude, la Cueva del Guácharo s'est formée il y a 130 millions d'années quand la mer recouvrait les lieux pendant l'ère secondaire. D'une longueur de 10 kilomètres, elle est composée de plusieurs galeries dont les plus connues sont le Gran Salón del Derrumbe, le Salón de Alén, le Salón Precioso, le Salón del Silencio ou le Salón de los Gigantes, des salles impressionnantes avec de grandes stalactites et stalagmites.
Cette grotte doit son nom à une espèce d'oiseau particulière, le Guácharo qui a pris pour habitude de s'y réfugier le jour. Le Guácharo est un oiseau frugivore qui sort toutes les nuits à la recherche de ses aliments préférés. De couleur marron avec des taches blanches et noir, il peut avoir une envergure de 90 centimètres. Après avoir trouver sa nourriture, les Guácharos retournent dans la grotte, alimentent leurs oisillons et, comme la plupart des êtres vivants, rejettent les éléments indésirables d'une façon ou d'une autre. Les graines des fruits contenus dans les excréments vont alors servir de nutriments à un écosystème particulier qui s'est alors développé dans cette grotte.
Des visites sont organisées dans ces grottes afin de découvrir à la fois les magnifiques concrétions calcaires qui s'y sont formées ainsi que l'habitat de ce ces drôles d'oiseaux. Il est cependant conseillé de prendre ses précautions lors de ces visites sachant qu'elles se déroulent le plus souvent dans l'obscurité et que vous ne saurez pas vraiment où vous allez mettre les pieds.
Le moment le plus apprécié des touristes c'est quand en fin d'après-midi des milliers d'oiseaux sortent en bande de la grotte pour partir à la recherche de leur nourriture, une sortie nocturne pendant laquelle ils peuvent parcourir une distance de 120 kilomètres.
Dans le Parc National El Guácharo on pourra observer de nombreux autres oiseaux puisqu'on en a dénombré environ 370 dont de magnifiques colibris. Lors de vos randonnées vous y découvrirez aussi plusieurs espèces de mammifères comme le singe hurleur, le chat tigre, le puma, le pécari, le tapir ou le cerf de Virginie.


Comment aller à Cumana

L'aéroport international Antonio José de Sucre est situé à 6 kilomètres du centre ville de Cumana et il est relié à Caracas par les compagnies Aeropostal et Conviasa.

En bus la ville de Cumana est très bien reliée à Puerto La Cruz et Barcelona en seulement 2 heures de trajet, route empruntée par les bus qui partent de Caracas. De nombreux bus partent de Caracas tous les jours pour un voyage d'une durée de 7 heures. Cumana est également reliée en bus à Valencia en 9 heures de voyage, et à Carupano en seulement 2 heures.

Circuler à Cumana

Le transport urbain à Cumana est réalisé par plusieurs compagnies regroupées derrière un syndicat de transport qui compte environ 800 bus pour couvrir de nombreuses lignes.
La compagnie Bus Cumaná est la plus récente avec plus de 60 véhicules neufs et confortables qui circulent sur des grands axes. Ces bus fonctionnent avec une carte électronique rechargeable jusqu'à un montant de 60 Bolivares, soit l'équivalent de 15 voyages à 4 Bs l'unité.

A ces bus s'ajoutent des minibus transitant sur des lignes fixes, des pick ups et des taxis, augmentant le nombre de véhicules offrant un service de transport public à 1 500.
Comme dans toutes les villes du Venezuela il est préférable d'appeler les centrales de réservation pour éviter de tomber sur des taxis clandestins.


Taxis à Cumana

  • Asociación Cooperativa Hiper Taxi, RL : 0293-4166005
  • Servicio Ejecutivo de Taxis Rapid Express CA : 0293-4311985
  • Su Taxi, C.A : 0293-4513959
  • Uc Teletaxi 2000 CA : 0293-4324640
  • Mega Tours Star : 0293-514.0787
  • Mega Taxi Tours : 0293-417.1075
  • Taxi VIP Cumana : 0293-721.3370
  • Taxi Sucre : 0293-433.2143

Arriver ou partir de Cumana


Terminal de bus de Cumana

Le Terminal de Pasajeros de Cumaná, autrement dit Terminal de bus, se trouve sur la Avenida Palomas, juste avant le croisement avec la Avenida Carúpano, c'est à dire proche du port et du Río Manzanares.
Parmi les principales compagnies de bus opérant dans ce terminal on citera Rodovias, Servicio Ejecutivo Transporte de Oriente, Expresos del Mar, Expreso Los Llanos, Expresos Camargüi, Colectivos Sol de Oriente, Transemar, Transporte Costa Sucre, Conductores Unidos Maturín ou Transporte El Guácharo.

Au départ de ce terminal on rejoindra les villes de Puerto La Cruz, Barcelona, Maturín, Carúpano, Caripe, Valencia ou Caracas, quelques unes des principales destinations au Venezuela desservies depuis cette ville.
Pour se rendre à la Cueva del Guácharo il faudra prendre les bus en direction de Caripe, soit en passant par Cariaco, soit en prenant la route de Cumanaoca.

A partir du port de Ferries de Cumaná on pourra aussi rejoindre Punta Piedras sur Isla Margarita, port depuis lequel vous pourrez visiter les îles de Cubagua et Coche, mais aussi vous rendre jusqu'à Araya et Manicuare sur la Péninsule de Araya. Des bateaux partent même en direction du port de La Guaira pour ceux qui voudraient rejoindre Caracas par la mer en navigant sur la Mer des Caraïbes, appréciant la vue sur les côtes du Venezuela.


Hôtels à Cumana

Venetur CumanaEn arrivant à Cumana on trouvera de nombreux hôtels proche des plages ou au centre ville, du plus luxueux au plus simple. L'offre proposée par les centrales de réservation étant très faible, il vous faudra chercher votre hôtel en arrivant sur place ou en téléphonant dans un des établissements de la liste que nous vous proposons ci-dessous.

Les plus belles plages urbaines sont assez proches du centre ville et du port et offrent tous les types d'hébergement. Si vous préférez des plages plus tranquilles il faudra s'assurer qu'une ligne de bus passe à proximité pour rejoindre le centre ville.


Hôtels recommandés à Cumana

Annonces publicitaires

Plan de Cumana

Billet d'avion, hôtel, voiture

Suggestion de voyage

Tourisme au Venezuela

* Conviasa vole à Madrid avec un 747 de Wamos Air
Depuis le 1er novembre 2015 la compagnie aérienne Conviasa assure la liaison entre Caracas, la capitale du Venezuela, et Madrid avec un un Boeing 747 loué à Wam [...]
* Aeropostal va ouvrir de nouvelles lignes en Amérique Latine
La compagnie aérienne « Aeropostal, Alas de Venezuela » a annoncé qu’elle allait ouvrir de nouvelles lignes en Amérique Latine à parti [...]
* Santa Barbara Airlines assure les vols de Conviasa
La compagnie aérienne Conviasa, placée sur la liste noire de l’UE, propose à ses passagers de voyager entre Caracas et Madrid avec Santa Barbara Airlines. [...]
* Conviasa sur la liste noire de l'UE
L’Union Européenne a ajouté aujourd’hui Conviasa et toutes les entreprises opérant en Libye sur la liste des compagnies aériennes interdites de vol [...]
* Un avion d'Aserca Airlines percute une vache
Un avion de la compagnie aérienne Aserca Airlines a eu un accident peu commun ce mardi 6 mars à 20h45, puisque l’appareil a percuté une vache sur l’ [...]
* Conviasa va acheter 24 avions
La compagnie aérienne Conviasa est sur le point d’acheter 24 nouveaux avions pour développer ses activités au Venezuela et vers les pays voisins. C’ [...]
* SBA suspend ses vols entre Caracas et Madrid
La compagnie aérienne Santa Barbara Airlines va suspendre ses vols entre Caracas et Madrid à partir du 12 février 2012. La compagnie a annoncé qu’elle all [...]
* Conviasa commande 20 Embraer
Le Président du Venezuela Hugo Chavez a annoncé que le Venezuela venait de signer un accord pour l’achat de 20 Embraer 190 lors de sa visite au Brésil. Ce [...]

Retrouvez toute l'actualité du tourisme sur le
Magazine du Tourisme

Vidéo

Photos du Venezuela

D'autres articles ou annonces qui pourraient vous intéresser